Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 12 décembre 2018
Antananarivo | 15h44
 

Société

Education nationale

La convention de sortie de crise signée par les enseignants et les membres du gouvernement

samedi 21 juillet | Arena R.

La signature d’une convention visant à résoudre les revendications des syndicats au sein du ministère de l’éducation nationale a été effectuée vendredi au palais de Mahazoarivo, entre les représentants du ministère de tutelle, ceux des Finances, de la Fonction publique, et les syndicalistes. Les syndicats ont été représentés par les membres des associations FM2F, MMF et des grévistes d’Antanimbarinandriana.

Cette convention stipule, entre autres, le paiement en trois tranches de l’indemnité spéciale du personnel du ministère de l’Education nationale, la régularisation des arriérés d’avancement, le reclassement des enseignants sortants les centres régionaux de formation et le recrutement des enseignants FRAM. 

Les syndicats de leurs côtés ont accepté de prendre les dispositions nécessaires pour la reprise des activités pédagogiques sur tout le territoire national dans les 72 heures à compter de la date de signature de la présente convention. Ils assurent également la réalisation des calendriers des examens nationaux sans entraver l’année scolaire en cours et garantissent le retour au calme à tous les niveaux technico-administratifs de l’éducation nationale.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 21 juillet à 11:04 | Jipo (#4988)

    Comme quoi il faut mettre ces babakoto au pied du mur pour en obtenir quelque chose ...
    Sachant que dans les 3 mois tous les protagonistes seront mis sur la touche et que la convention risque bien de finir de même ?

  • 21 juillet à 16:36 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Voilà une tradition de perdue avec la signature de cet accord car la parole donnée n’engage plus personne dans notre pays : Est-ce une avancée ou un recul pour le pays ? C’est la crise de confiance qui règne donc néfaste pour le pays car la reconnaissance vocale est d’actualité pour la NTIC.

    • 23 juillet à 15:26 | Christianna (#10313) répond à plus qu'hier et moins que demain

      c’est une avance pour le pays parce qu’il est probable que les grèves des enseignants ne se reprosuisent plus.

    • 23 juillet à 17:01 | tojo (#10300) répond à plus qu'hier et moins que demain

      N’inoninona lou mitranga dia olana iray voavaha iny ary anisany tena enjana satria nisy fiatraikany taminy mpianatra madinika. Nisy ny fifandeferana ka anisany nitondra vokan-tsoa izany.

  • 23 juillet à 15:14 | Christianna (#10313)

    Tsara kosa rehefa misy ny fifandaminana tsara rafitra tahaka izao.Isaorana ny fanjakana nahita ity vahaolana ity , satria mety tsy ho hisy intsony ny fitokonana @ity lafiny iray ity.

  • 23 juillet à 15:53 | sasa (#10303)

    Ny hafatra tiana hoampitaina hoan’ ireo mpampianatra dia izao, ny fifampiresehana ihany no vahaolana tsara indrindra fa tsy ahitana vahaolana intsony izany fihetsiketsehana izany.

  • 23 juillet à 16:09 | Toutoun (#10298)

    Ny fiarahana mitady vahaolana tahak’izao no tokony imasoan’ireo mpanao politika mba entina hanatsarana ny fiainan’ny vahoaka. Mila maneho ny fitakiana amin’ny fomba mendrika ireo rehetra mitaky ary ilaina ihany koa ny fahaiza-mihaino sy famaliana @ tokony ho hitsiny avy @ ireo rehetra voakasik’izany fitakiana izany mba tsy hiafara @ ady sy korontana lava izao ny firenena.

  • 23 juillet à 16:28 | tsirah (#10314)

    mahafinaritra fa tsy tanteraka ny taona fotsy ho an’ny mpianatra.fankasitrahana lehibe atolotra ho an’ny fanjakana nadefitra ho soan’ny mpianatra malagaasy

  • 23 juillet à 16:57 | tojo (#10300)

    zavatra tsara izany satria tokony hiverina amizay ny filaminana. Misy anefa ireo tsy faly amin-izao.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS