Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Economie

Sud-Est : Campagne de café

La brouille entre la région et les opérateurs

samedi 14 juillet 2007 | Adrien R.

Cette année, la campagne de café est ouverte depuis le 1er juillet dernier pour les axes du Sud-Est malgache. Au sein de la région Atsimo Atsinanana, le nouveau chef de région a resserré l’étau pour que la présente campagne profite aussi à l’amélioration de la trésorerie des collectivités décentralisées. Bien avant l’ouverture de la campagne, une barrage économique a été installé au niveau de la commune rurale d’Anosy Tsararafa, sur l’axe nord de la RN12 vers Manakara afin de contrôler la collecte pré-campagne. Jusqu’au début de l’ouverture de la saison, environ 15 tonnes de cafés ont été saisis par les tenants du barrage. Ce sont des cargaisons prises pour non respect du calendrier d’ouverture de la campagne et d’irrégularité par rapport au paiement de ristourne. C’est justement dans l’application de l’arrêté régional n° 004/REG/SE/ECO du 18 mai 2007 portant réglementation de la campagne de collecte de café 2007 qu’est née la brouille entre certains opérateurs de la filière et la région Atsimo Atsinanana.

  La transparence est reclamée

  Toujours est-il que le texte est flou en ce qui concerne la qualité de café qui est interdit à la circulation avant l’ouverture de la saison. Ces opérateurs se demandent si l’interdiction affecte non seulement les nouvelles collectes mais aussi les stock de l’année dernière car parmi ces 15 tonnes saisies figurent des stock non-écoulés à l’issue de la précédente campagne. Pas plus tard que le mardi dernier, la mauvaise interprétation dudit arrêté régional a créé une nouvelle zizanie. Un collecteur a acheminé ses cafés par pirogue avant de réembarquer la cargaison dans un camion stationnant au delà du poste de barrage économique. Intercepté après, l’opérateur a été placé en garde en vue après la saisie de la marchandise et mise en fourrière du camion. Par ailleurs, d’autres opérateurs ont pointé du doigt certains éléments du barrage économique qui semblent favoriser certains « acolytes » pour non paiement de ristournes lors du passage du contrôle. En tout cas, ces confusions risquent de dégénérer le courant liant le secteur privé avec l’instance de la région.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS