Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 juillet 2020
Antananarivo | 11h45
 

Coopération

Coopération économique et commerciale

La COI renforce sa capacité

mercredi 13 février 2008

Colloque de la Commission de l’Océan Indien (COI) sur le thème « Mondialisation et Intégration régionale : l’avenir de la COI », du 4 au 6 mars 2008 à Mahé aux Seychelles. Les discussions s’articuleront principalement autour de la coopération régionale et commerciale entre les Etats membres de la commission (Comores, Madagascar, Maurice, Réunion et Seychelles). Deux ateliers de travail portant sur les thèmes
« La COI, vers une organisation de coopération économique et commerciale renforcée » et
« Mondialisation, libéralisation des échanges et transport » sont prévus, lors de cette rencontre.

Le président James Michel en sa qualité de président en exercice de la Commission de l’Océan Indien (COI) a lancé une initiative pour exhorter les Etats membres à conduire une réflexion stratégique et préparer l’avenir de la COI de l’après APE. Cette rencontre régionale, d’après le Président de la COI, sera une opportunité pour les Etats membres de débattre, réfléchir et soumettre des propositions en faveur des intérêts majeurs de la COI face aux aléas de la mondialisation. Les chefs d’Etat et de Gouvernement des Comores, de la France (Réunion), de Madagascar et de Maurice ont accueilli très favorablement cette initiative de leur homologue Seychellois. La Commission européenne, principal bailleur de fonds de la COI, a également fortement soutenu la démarche de la présidence seychelloise par la voix du commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, Louis Michel.

L’objectif final du Colloque consiste à élaborer et à valider des recommandations dans l’intérêt de tous les pays membres avant de les soumettre au prochain Conseil des ministres de la COI. Il se tiendra les 27 et 28 mars 2008. Ces recommandations sont destinées à faire de la COI une organisation d’intégration régionale plus forte et mieux armée face à la mondialisation et aux défis posés par l’OMC, d’une part, et d’autre part, à mettre en place des stratégies et des mécanismes régionaux de coopération économique dans les filières maritimes et aériennes. La présidence seychelloise placée sous le signe de l’engagement, de la confiance et de l’ambition souhaite ainsi contribuer d’une manière significative au renforcement structurel de la COI et au développement économique de ses Etats membres.

Recueilli par Ax’s

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS