Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 12 août 2022
Antananarivo | 14h54
 

Diplomatie

La COI chez Andry Rajoelina

samedi 9 avril 2011

Le président de la Haute autorité de la transition (HAT), Andry Rajoelina, a reçu en audience au Palais d’État d’Iavoloha la délégation de la Commission de l’océan indien (COI) conduite par le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et du commerce international de Maurice et qui n’en est pas moins président en exercice du Conseil des ministres de la COI, Arvin Boolell. La délégation a été composée du ministre des Affaires étrangères de la République des Seychelles, du secrétaire général de la COI, du ministre des Relations extérieures et de coopération chargé de la diaspora, de la francophonie et du monde arabe de la République islamique de l’Union des Comores et d’autres hautes personnalités de la COI. Ont été également présents lors de cette rencontre, le ministre des Affaires étrangères malgache, Yvette Sylla, l’ambassadeur de France à Madagascar, Jean-Marc Châtaigner, le premier conseiller d’ambassade de Madagascar à la République de l’île Maurice, Via Richard ainsi que le secrétaire général de la Présidence de la HAT, Haja André Resampa. L’entretien a duré 30 minutes.

À l’issue de l’entretien, le chef de la diplomatie mauricienne, le Dr Arvin Boolell, a déclaré textuellement : « On est là en notre qualité de président du Conseil des ministres de la Commission de l’océan indien (COI), mais aussi en tant que ministre des Affaires étrangères de la République de l’île Maurice, et porteur de message du Premier ministre. On va avoir des rencontres avec les acteurs politiques. On a eu une très bonne rencontre avec le président de la Haute autorité de la transition. On est là pour alimenter la SADC. On connait bien l’importance de cette feuille de route paraphée et nous sommes là pour soutenir et pour épauler le peuple malgache pour que les élections soient libres et transparentes. C’est l’assurance que nous avons eu aujourd’hui. Il y a des raisons et des forces de la part du président. On connait bien aussi la prière du peuple malgache, c’est-à-dire, pour que les élections aient lieu dans un délai respecté. On va envoyer des soutiens très forts à la SADC et je sais que la feuille de route a été bien appréciée. On connait bien qu’il y aurait un sommet extraordinaire des chefs d’État et la date provisoire est le 20 mai, et l’île Maurice, en tant que membre de la SADC, de l’Union africaine et de la Commission de l’océan indien (COI), y sera pour épauler ce processus et pour dire qu’on alimente le travail de la SADC. Il faut donner la chance au peuple malgache de revendiquer ses droits, et ce à travers des élections libres et transparentes ».

Notons que cette mission officielle de la délégation de la Commission de l’Océan Indien (COI) restera dans le pays jusqu’au dimanche 10 avril 2011.

Recueilli par Valis

8 commentaires

Vos commentaires

  • 9 avril 2011 à 10:15 | Cincinnati (#4054)

    C’est lamentable que des pays francophones persistent sur cette feuille de route paraphée par Yves Aimée.

    Comment penseriez-vous aboutir à des éléctions libres, alors que la :
    - répression (voir cas de Mamy Rakotoarivelo avoir honoré l’invitation de Simao, et pour avoir signé la feuille de PRESENCE)
    - corruption
    - insécurité
    ...
    est loin de cesser.

    Quand à ce qui est transparent ? CLAIRE est pourtant la différence entre paraphe et signature et vous faites également mine comme si il y a approbation et donc definitive

    Pour ce qui est de la prière du peuple, nous y revoilà.
    Croyez-vous vraiment que cette feuille de route UNILATERALE est un socle POUR EUX ? D’une manière ou d’un autre, donnez leur l’opportunité d’exprimer leur voix dans ce sens - POUR ou CONTRE, et vous saurez que leurs aspirations reposent sur des préables.

    Je ne vois pas en quoi il est si difficile de les exécuter...

    Plus d’impartialité, SVP

    • 9 avril 2011 à 11:14 | rakoto09 (#1735) répond à Cincinnati

      Pourtant et pourtant, au risque de contrarier notre ami(e) Cincinanati et à prendre en exemple le référendum de la Constitution, celà s’était bien passé. Je n’ai vu tâche de contestation. Pour les autres prochaines consultations électorales ce sera pareil, elles seront propres.
      Cessez votre enfantillage et vos préjugements mon cher(e)ami(e).

    • 9 avril 2011 à 12:20 | Cincinnati (#4054) répond à rakoto09

      You are not only blind, but dumb too.

  • 9 avril 2011 à 11:45 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    La COI va nous accompagner pour les organisations de nos élections,c’est l’intérêt général de toutes les îles au sud-est de l’Océan Indien.

    En cette période de troubles,en Europe (crise économique-Espagne-Portugal-Grèce etc..) ,crise institutionnelle au Moyen-Orient (le domino contestataire des arabes incapables de garder leurs enfants chez eux,jusqu’à l’offre de ROME pour la France de ces tunisiens indésirables).

    La paix dans cette zone du sud-est de l’Océan Indien est primordiale.

    Madagascar aux Malgaches,sans repousser la coopération régionale et bilatérale.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 9 avril 2011 à 21:44 | hajao (#5288) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      le soutien de la COI est assuré, donc de la sadec et de l’UA, donc de la communauté internationale.allons y vers les élections libres et transparentes dans les meilleurs délais.
      juste un rectificatif, M. Basile, nos îles de la COI sont dans le sud ouest de l’Océan Indien.

    • 10 avril 2011 à 11:41 | Jipo (#4988) répond à hajao

      Vous savez , quand on a perdu le Nord, le relatif fait place à l’approximatif .

  • 10 avril 2011 à 20:03 | tehahalala (#5106)

    L’ONU et la France "aident" Ouattara en Côte d’Ivoire pour "déloger" Gbagbo.
    Des "mercenaires" Angolais et Sud-africains viennent en aide à Gbagbo via le Ghana ... Des voix aux USA commencent à se faire entendre pour dénoncer les atrocités commises par les deux camps.

    Les forces pro-Ouattara évitent de tuer Gbagbo. Ils en feraient un martyr, qui seraient un désastre pour toute la communauté internationale occidentale.

    Le COI est une partie de tout un mécanisme. Le monde est devenu un grand village suite à la mondialisation (économique)... je dirais un grand gâteau à partager. Madagascar en est une portion.

  • 12 avril 2011 à 21:27 | ravel (#4625)

    L’OIF, en dehors des assemblées générales, n’est que le terrain de jeu de La France, de Sarkozy. Si L’équipe de Andry PHAT est expulsée de l’assemblée générale de cette organisation, Andry PHAT est accompagnée par l’équipe Sarkozy, De Gueant à Kouchner… jusqu à Chataigner.

    L’OIF n’est qu’un instrument du gouvernement Sarkozy pour imposer ses idées dans les pays faibles ou affaiblis.

    L’OIF qui va se reduire en Sarkozy, Diouf, vont soutenir la feuille de route dite de Simao qui ressemble beaucoup, à d’autres présentée par l’OIF ou d’autres par la France.

    L’insistance de la France à avancer sa solution pour résoudre la crise Malgache tourne autour d’un axe principal, renforcer la position de Andry PHAT comme Chef d’état Malgache.

    Pour une voie de sortie de la crise de la part d’une grande puissance démocratique comme la France, c’est affirmer la non considération à ce peuple ,cette feuille de route ne traduit aucunement une suite juste où le peuple pourra exprimer ce qu il veut, leur choix est déjà limitée par la volonté de l’auteur de cette feuille, elle néglige la responsabilité et la représentativité des forces politiques dans l’organisation des consultations populaires.

    Cette feuille n’apporte rien pour les malgaches que repousser l’échéance d’une sortie de crise ,elle va apporter un affaiblissement du peuple avant l’émergence d’une autre feuille identique.

    Sur d’autres plans si la France insiste à présenter des feuilles de même contenu, le contenu n’apportera rien au Malgache, car une feuille d’ un grand pays devrait nous avancer les Fonds déboursés pour nous sortir de la pauvreté de toute façon elle n’a que les sommes pour corrompre quelques officiers verreux quelques politiciens brigands et escrocs.

    Pour résumer, cette feuille de route est la feuille de protection de R@jo€lin@ Andry, et la signature de cette feuille est la mise sous PROTECTORAT DU PAYS.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS