Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 12h13
 

Interview

Entretien avec Gil Razafintsalama

La CCI : des missions de formation et d’information

samedi 2 octobre 2010
Gil Razafintsalama

À l’occasion du 90ème anniversaire de la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo, dont la célébration va commencer le 14 octobre prochain, son vice-président Gil Razafintsalama revient pour Madagascar-Tribune.com sur le rôle de cette institution.

Tribune.com : 90 ans que les chambres de commerces sont présentes à Madagascar. Mais quel est exactement leur rôle ?

Gil Razafintsalama : Les chambres de commerce de Madagascar sont nées le 14 octobre 1920, et nous allons profiter de ce 90ème anniversaire pour essayer d’accroître notre visibilité et d’accroître aussi les actions que nous menons auprès de nos ressortissants.

Le rôle d’une chambre de commerce est d’accompagner les entreprises dans leur fonctionnement et de les appuyer dans tous les domaines pour lesquels ils pourraient avoir besoin d’aide : en terme de formation, d’information, de visibilité…

Le rôle de la chambre de commerce s’est adapté au fil des régimes. Les contextes ont changé, de la colonisation au socialisme puis au socialisme libéral. Les environnements des entreprises ont donc évolué, ce qui à son tour a fait évoluer le rôle de la chambre

Tribune.com : Parmi les entreprises que vous accompagnez, quels sont les secteurs qui vous sollicitent le plus ?

G. R. : Actuellement, les entreprises que nous aidons le plus sont les petites entreprises commerçantes et rurales. Mais c’est normal, car elles sont les plus nombreuses à Madagascar, elles doivent représenter 70% de l’économie, c’est donc tout à fait normal qu’on les aide en premier lieu. Cela dit, on appuie aussi beaucoup d’entreprises urbaines.

Tribune.com : Concrètement, quels moyens mettez-vous à la disposition des entreprises et d’où proviennent ces moyens ?

G. R. : Les moyens de la chambre de commerce proviennent essentiellement de son patrimoine. On a aussi une petite partie de subventions de l’Etat, mais qu’on attend encore. Après, on a l’appui d’organismes et d’institutions comme le PNUD.

Pour ce qui est des outils, le principal est la formation. La chambre de commerce propose de nombreuses formations qu’elle s’efforce d’adapter aux besoins des entreprises ; ce qu’on va essayer de renforcer encore pour ce 90ème anniversaire. Nous mettons également à la disposition de nos membres de l’information : nous avons un centre de documentation relativement bien fourni. Ils peuvent aussi consulter notre site web, que nous avons également l’intention d’améliorer pour les 90 ans.

Recueillis par Mona M.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS