Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h23
 

Economie

Hausse des prix du ciment

L’intervention du Président attendue

vendredi 24 août 2007 | Alphonse M.

En situation de monopole, la société Holcim dicte sa loi. Mecredi dernier, le directeur général de Holcim, Jean Pierre Bisiaux, a annoncé une hausse de l’ordre de 12% des prix du ciment sur le marché malgache. Cette décision du leader du marché du ciment dans la Grande île a provoqué un tollé général, non seulement dans le monde des affaires, mais également au sein des simples usagers. « Le pouvoir d’achat de la majorité des Malgaches ne leur permet pas de supporter une telle hausse », s’indigne A.R, opérant dans le secteur BTP depuis plus d’une dizaine d’années.

Sans conteste, cette nouvelle hausse des prix du ciment sera un coup dur pour le secteur du bâtiment, en particulier, et de la construction, en général. Tous les devis des diverses constructions sont condamnés à être révisés pour éviter des pertes au sein des entreprises.

Certains opérateurs et des simples citoyens font appel au chef de l’Etat pour qu’il intervienne en vue de maintenir les prix du ciment.

Faut-il signaler que Ravalomanana Marc a mis en garde les compagnies pétrolières opérant à Madagascar après leur tentative d’augmenter les prix du carburant. Du coup, les pétroliers ont maintenu leurs anciens prix pour ne pas contrarier les autorités locales. Reste à savoir si le locataire d’Ambohitsorohitra va de nouveau user de ses prérogatives pour maîtriser l’inflation provoquée par la hausse des prix du ciment, notamment à quelques jours seulement de la campagne législative. Son programme au niveau des infrastructures routières sera, bien évidemment, affecté par cette hausse. A qui profite le crime ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS