Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 juillet 2019
Antananarivo | 14h04
 

Société

Betsiboka

L’insécurité à Tsaratanana préoccupe tant le régime Rajoelina

vendredi 1er mars | Arena R.

L’insécurité à Tsaratanana préoccupe tant les dirigeants actuels. Récemment une délégation dirigée par le Premier ministre, composée du ministre de l’intérieur, du ministre de la Sécurité publique et du secrétaire d’Etat à la gendarmerie a effectué une descente dans le district, dans la région de Betsiboka. Ce, pour constater de visu les actions dans le cadre de l’opération spéciale de sécurisation menée dans ce district, véritable zone rouge en matière d’insécurité.

La délégation a visité la population de Tanambao, un village sis à 30 km de Tsaratanana, récemment incendié par les dahalo, pour ensuite rencontrer les victimes des derniers actes de kidnapping. Cela, afin de s’enquérir de leurs situations et leur apporter soutien moral et matériel. Christian a également conduit une réunion de travail avec les divers responsables des forces de l’ordre dépêchés sur les lieux dans le cadre de l’opération. Totalement oubliée des régimes successifs, ce village avait reçu la dernière visite d’un Premier ministre il y a 19 ans.

La population locale se trouve dans une situation extrêmement difficile, tous les représentants étatiques en poste dans le district versent dans des activités illicites. Des chefs fokontany, des chefs d’arrondissement, des maires montrent au grand jour leurs accointances avec les dahalo, et agissent même comme leurs agents d’affaire. Au comptoir d’or de Tsaratanana, seules les armes font la loi, la dernière construction d’établissements scolaires date de la première République.

La situation est empirée par l’enclavement total du district avec notamment l’état catastrophique de la RN 33 A reliant Maevatanana à Tsaratanana, débouchant jusqu’à Andilamena et Ambatondrazaka. Cette route nationale n’a jamais fait l’objet ni d’entretien ni de réhabilitation. Des premières mesures immédiates ont été prises lors de la mission conduite par le Premier ministre, des responsables locaux font l’objet d’ouverture d’enquêtes, tout comme un officier soupçonné d’être le commanditaire des actes criminels tels que les kidnappings et les vols de bovidés. 

D’autres mesures plus drastiques, à court, à moyen et à long terme, vont être prises au niveau du gouvernement pour renverser la situation du district de Tsaratanana.

Faut-il rappeler que nombreux cas de vols de zébus et de kidnapping se sont déroulés dans le district de Tsaratanana ces derniers temps. L’enlèvement d’une ressortissante indo-pakistanaise dans cette ville ainsi que des cas d’attaques à main armée ont particulièrement alertés le régime actuel d’où cette descente sur les lieux.
 

31 commentaires

Vos commentaires

  • 1er mars à 10:24 | betoko (#413)

    Merci Monsieur Le premier ministre.Des paroles aux actes ,et ce n’est pas de la com selon les détracteurs

    • 1er mars à 11:15 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko,
      Pour endiguer l’insécurité ,il faut assainir avec de moyens efficaces la loi de la jungle. Le commandant en chef de la gendarmerie à Tsaratanana est impliqué dans cette affaire, paraît-il !? Source sur midi Madagascar !
      - On attend les investigations qui vont être faîtes apparemment dans l’attente à ce que le commanditaire de ce crime soit puni sévèrement..

    • 1er mars à 11:28 | Turping (#1235) répond à betoko

      Réseaux mafieux où maires ,chefs districts ,... sont impliqués également.

    • 1er mars à 11:28 | lanja (#4980) répond à betoko

      Asa raha mba mazava aminao aloha, fa ny fanamboarana ny RN 33 Dia ilaina maika Dia maika, ilaina atao à grande vitesse miaraka @ n’y building mora , n’y Miami sns, fa tsy atao aoriana, eto sika mahita izy

    • 1er mars à 14:22 | KARIBO (#7602) répond à betoko

      Cette médiatisation à outrance sur l’ insécurité, voir la sécurité cache des initiatives certainement moins glorieuses .
      Tout ce tapage ne peut que présager des objectifs que l’ on chercherait a dissimuler , pendant que la majorité regarde le doigt, la lune reste aux privilégiés , pour être plus précis cela ressemblerait à de la diversion, que toute ressemblance avec le hasard ne pourrait être que fortuite .

  • 1er mars à 11:51 | Midabetsy (#8062)

    Salama Daholo.
    Soso-kevitra mba hamerenana ny fandriam-pahalemana satria tsy ny any rery no olana.
    Raha tiana ny hahazo vokatra tsara dia mila avaina ny voly esorina lavitra ny ahi-dratsy sao miverina mitsiry indray. Tsy azo dorana fa manimba ny tontolo iainana donc :
    - Sokafy indray ny fonja any Nosilava.
    - alefaso any daholo izay dahalo na ambony latabatra na anaty bozaka na anaty ala.
    - Izay be grady no alefa aloha : ny mpanondrana any ivelany - ny mpanangona eto antoerana - mpamatsy basy sy bala - mpanamboatra ny taratasy - mpanolotra sy ny mpamaky vala.
    6 mois io de milamina raha vita izany.
    Tsy mitombina izay milaza fa tsy fantatra reo nefa nandritra ny 10 taona izao dia nirongatra izay tsy izy ny asan-dahalo.

  • 1er mars à 12:11 | betoko (#413)

    Pintur ou Turpin
    Faut pas aller trop vite ,la procédure est en cours Patience ...

    • 1er mars à 18:33 | Stomato (#3476) répond à betoko

      La procédure est en cours, dormez en paix pendant ce temps on tue.
      Circulez il n’y a rien à voir.

  • 1er mars à 12:35 | kartell (#8302)

    L’insécurité semble être devenue la bête noire du pouvoir avec un dilemme insoluble...
    Partir en guerre contre demande non seulement des moyens en hommes mais financiers et une déontologie politique qui reste incontestablement le talon d’Achille d’un pouvoir peu emprunt à se faire hara-kiri.....
    On mesure le fossé séparant le discours de campagne à la réalité de terrain où des réseaux mafieux ont tissé leurs toiles en escomptant ne rien lâcher...
    La précipitation avec laquelle le pouvoir agit risque là contre productivité parce qu’il se borne à s’attaquer aux bouts de chaînes de cette insécurité au lieu de faire le grand ménage au sein des nombreuses complicités dans le clan très élargi des commanditaires...
    Taper fort et vite à l’intérieur de son propre camp ne semble pas être à l’ordre du jour, ni à celui de demain d’autant qu’une résistance risque de se faire jour pour empêcher cette opération « commando » d’aboutir et surtout de mettre « faim « à ces activités informelles mais lucratives pour certains...
    Au delà de cette nouvelle annonce médiatisante de montrer la volonté du pouvoir à communiquer à tout va, il sera nécessaire d’avoir un peu de recul pour mesurer la fiabilité d’une telle entreprise risquée...
    Car jouer gagnant dans un domaine où tout concourt à l’échec reste un quitte ou double aventureux dans la mesure où jouer au fier à bras pour une issue incertaine peut empoisonner tout un quinquennat en donnant à cette insécurité une vigueur décuplée !...

    • 1er mars à 12:43 | Jipo (#4988) répond à kartell

      Ce n’ est qu’ une invitation aux concernés de prendre leurs dispositions et s’ organiser, un homme averti en vaut 2, ils ne pourront pas dire qu’ ils n’ avaient pas été prévenus !
      Pour le reste : un carnaval de façade comme en sont friands les mougeons lambdas .

  • 1er mars à 12:39 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Je propose que auteurs d’ exactions soient désignés pour commencer par nettoyer et repeindre ce superbe établissement dont l’ architecture coloniale commence sérieusement à s’ estomper : devoir de mémoire oblige ...
    A moins qu’ on attende une collaboration avec le JICA pour subventionner le projet ?

    • 1er mars à 18:41 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      L’architecture coloniale résiste malgré le manque d’entretien visible en 60 ans, voire plus.
      Pourquoi devoir de mémoire ?
      Autant démolir et reconstruire en récupérant les briques, pour avoir un bâtiment plus adapté aux méthodes modernes de la police et la gendarmerie.

  • 1er mars à 14:22 | Lefona Again (#10319)

    Je trouve le rédacteur ARENA R, vraiment courageux et je tiens à le féliciter ! Pourquoi ?
    Relayer le fait que "tous les représentants étatiques en poste dans le district versent dans des activités illicites " est fichetrement sans équivoque ! Il ne dit pas "la plupart" ou la "majorité", mais bel et bien "Tous" ! Autrement dit, parmi ces responsables, il n’y en aurait AUCUN pour faire exception ! Ah ben, mince !
    Mais, si ce qui est annoncé est véridique, alors on sait désormais où frapper en priorité et..il faut le faire !

    • 1er mars à 17:15 | rayyol (#110) répond à Lefona Again

      Vous pouvez frapper ou vous voulez Ils vont sortir comme des coque relles il y en a partout vous ne pouvez vous tromper J ai hate qu il vienne faire un tour a Tulear 2

  • 1er mars à 14:31 | Jipo (#4988)

    "avec notamment l’état catastrophique de la RN 33 A reliant Maevatanana à Tsaratanana, débouchant jusqu’à Andilamena et Ambatondrazaka. Cette route nationale n’a jamais fait l’objet ni d’entretien ni de réhabilitation."
    Je ne vois pas vraiment le rapport ?
    Là ou les routes sont goudronnées, la sécurité règne en maitre et les kidnappings inexistants ?
    S’ il suffisait de goudronner les routes pour que la sécurité soit rétablie, cela se saurait ?
    Permettant au passage aux dahalos de se déplacer plus rapidement avant comme après leurs exactions, ou larcins, mais si @rena le dit (apres investigations dignes de cet éditorialiste) cela doit être vrai ...

    • 1er mars à 15:33 | Jipo (#4988) répond à Jipo

    • 1er mars à 18:22 | lanja (#4980) répond à Jipo

      Les routes en bon état n’empêchent pas le kidnapping, et n’assurent pas à elles seules la sécurité...mais elles sont indispensables pour les activités économiques et facilitent les actions de sécurisation... comme l’éclairage, c’est nécessaire, mais personne ne dit que c’est suffisant

  • 1er mars à 15:50 | jules (#2904)

    Pour supprimer l’insécurité et la corruption de mada, il faudrait virer toute la population !!
    A commencer par le dj

    • 1er mars à 16:15 | betoko (#413) répond à jules

      Virer Andry Rajoelina et mettre qui à sa place et pourquoi
      Autrement dit fomenter un coup d’État .
      On dirait que ce Jules est un gosse qui n’a pas de cervelle

    • 1er mars à 16:15 | betoko (#413) répond à jules

      Virer Andry Rajoelina et mettre qui à sa place et pourquoi
      Autrement dit fomenter un coup d’État .
      On dirait que ce Jules est un gosse qui n’a pas de cervelle

    • 1er mars à 18:38 | dahalo (#8794) répond à jules

      Betoko,
      Je vois que tu as enfin compris le sens du mot coup d’état

  • 1er mars à 15:58 | mandinika (#4014)

    Miala tsiny aminareo aho ry mpitondra isany fa raha tsy naharesy ny tsy fandriam-pahalemana hatramin’izay ka hatramin’izao ary mandrakizay ianareo dia dondrona daholo amiko.
    Atao inona fotsiny miaramila eraky ny caserme be dia be ireo ? Manginy fotsiny ireto jeneraly mirarak’ompana ambolenareo otran’ny anana ireto. Fa angaha ireo natao sy atao ary ho atao haingon-tanàna fotsiny ao. Dia lazao koa hoe tsy misy ny vola fa ireo anie mandray karama isam-bolana nefa tsy mahavita miaro an’i Madagasikara akory e. Raha ho avy any aoriana any ny fanafihan’ny firenena hafa dia inona no atao ? Tonga dia hilavo lefona tsy miady angamba. Ha3
    Asa raha mba hisy sahy hamaly ity coms ity ka mbola hiaro ny mpitondra teo sy ny ankehitriny.
    Ho hita eo ny 5 taona raha nandray lesona tokoa ity fitondrana ity.

    • 2 mars à 00:02 | Jipo (#4988) répond à mandinika

      @ Dahalo
      Bravo !
      Bien peur que ce soit 1 coup d’ épée dans l’ 😜 ...

  • 1er mars à 16:48 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les choses ne vont pas être faciles. Et l’une des difficultés et le défi que le régime va devoir affronter aujourd’hui et durant son mandat :

    - la corruption politique à Madagascar.

    Le pouvoir lui-même, si on ne fait pas attention, est intoxicant. Et il est plus qu’évident que les élites malgaches seraient, au mieux, juridiquement incapables de contrer la corruption constatée aux périphéries de l’Etat et les Institutions malgaches.

    Comment le régime va s’y prendre pour développer le pays, lutter contre la pauvreté et lutter contre la corruption si les corrupteurs et les corrompus puissent facilement pénétrer et opérer impunément au cœur de l’Etat et des Institutions pour contrôler les élus et gouvernants :

    - de facto, avoir la mains mise sur toutes les décisions politiques, économiques et juridiques.

    Autrement dit, la « souveraineté malgache » et tous les intérêts nationaux.

    J’ai personnellement envie de lire des économistes et des juristes malgaches, et le Président et le PM, faire la démonstration comment développer un pays dans lequel, l’Etat et les Institutions sont complètement affaiblis par la corruption et le droit est bafoué.

    Les citoyens pourraient leur dire si leurs analyses étaient justes.... autrement dit, les citoyens seraient derrière eux, ou non, ce qui leur donne le temps de changer, de se corriger.

    Rajoelina doit vite comprendre qu’il ne pourrait pas conduire des réformes, s’il en avait l’intention, tout seul, sans avoir une équipe, très proche et solide et compétente, expérimentée dans la conduite des affaires et de l’administration et le fonctionnement des Institutions et des relations internationales :

    - le concours de la CI et des Institutions financières internationales sont indispensables et décisif dans la lutte contre la « corruption politique » à Madagascar. Des alliés locaux et solides sont aussi indispensables.

    • 1er mars à 18:59 | Beandroy (#3943) répond à diego

      Voilà !!!! Tout est dit.

      Les problèmes sont d’ordre....politique, économique, juridique et électrique...

      Bonne soirée Diego.

  • 1er mars à 17:11 | rayyol (#110)

    Tiens tiens sa commence a porter fruits Un groupe a été prit la main dans le sac a voler un camion de Gaz oil a Manakara Un finalement et dire depuis le temps que cela dure et dans toute les villes principales

  • 1er mars à 18:52 | dahalo (#8794)

    La lutte contre l’insécurité est un énorme chantier et qui ne se fera en un clin d’œil. Le plus important c’est de savoir par quel bout le prendre et de ne plus lâcher prise après malgré les obstacles qui ne manqueront pas d’apparaître en cours de route. Ce qui est malheureux dans cette histoire c’est qu’on a laissé la situation pourrir trop longtemps car on n’a pas fait grand chose pour éradiquer le phénomène. et comme à coté de cela il y a la pauvreté généralisée qui n’a rien arrangé non plus.
    Il faudra surement s’attaquer à cette dernière en même temps que la lutte contre l’insécurité pour espérer arriver à un résultat palpable.

  • 1er mars à 19:55 | vatomena (#8391)

    d’abord construire des prisons ! Il va y avoir foule si vraiment on fait de l’épuration

  • 2 mars à 00:11 | Jipo (#4988)

    La misère est le terreau idéal pour la corruption, ensuite une campagne de sensibilisation durant une génération est impérative et capitale pour espérer avoir un début de prémisse de résultat .
    Sans vouloir stigmatiser , il semble que la corruption à Dago soit devenue en plus d’ un art de vivre , une spécialité que je qualifierai d’ endémique si ce n’ est : rentrée dans les gênes ...
    La solution de facilité avec une avidité de l’ argent facile faisant le reste aidée par un moramora lui : génétique !

  • 2 mars à 00:14 | Jipo (#4988)

    Elle est loin la fierté de gagner sa vie à la sueur de son front qui plus est honnêtement , ça fait :has been, pour ne pas dire obsolète , ça c’ était avant ...

  • 2 mars à 06:25 | lanja (#4980)

    ...lazaina fa tsy com indray ity.... mazavabe, na hitsidika faritra mena isan andro aza ianareo, tsy izany no ahavaha ny olana....tsy izany no andrasan ny olona.....ny insécurité misy @ izao dia vokatry ny baranahiny sy ny fahapotehan ny toekarena ankehitriny.. za aloha dia mahita fa kendan ny nasesiky ny tanany ihany ny Malagasy, fa atao akory lahy.... ny tena olana @ izao dia ny tsy fisian ny stratégie voavolavola tsara fa tam tam sy mbola propagandy no betsaka... helicoptère sy ny 4x4 mianika tendrombohitra nampanantenaina no mety andrasan ny any tsaratanàna fa tsy mpitsidika fotsiny, fitsidihana izay handaniana volambahoaka

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS