Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 1er décembre 2020
Antananarivo | 16h45
 

Environnement

Produits forestiers :

L’exploitation et l’exportation des bois précieux restent interdites

mardi 3 novembre | Mandimbisoa R.

Toute exploitation et exportation de bois précieux, notamment le bois de rose, le palissandre et le bois d’ébène restent interdites a annoncé le ministère de l’environnement et du développement durable lors d’une conférence de presse tenue hier à Ambatobe.

Concernant les bois ordinaires coupés issus des autorisations d’exploitation légales avant la date du 29 janvier 2020 dont les produits restent au niveau de leurs dépôts, des mesures spécifiques vont être éventuellement prises pour assurer le suivi de ces stocks, entre autres le renforcement des contrôles et suivis des circulations des produits forestiers pour prévenir les trafics illégaux.
Les exploitations ou nouvelles coupes restent encore suspendues même à l’intérieur des lots d’exploitation, objet d’autorisation des adjudicataires ou des communautés de base.

Pour les produits finis de bois ordinaires et les bois de plantation, l’ activité est autorisée conformément à loi relative à l’exportation des produits forestiers. La délivrance des titres de prélèvement (les permis de coupe et les autorisations de coupe sur terrains privés) et les laissez-passer/autorisation de transport ; la commercialisation et l’exportation doivent cependant respecter les textes et les réglementations en vigueur.

Dans les Aires Protégées, toute exploitation (coupe et prélèvement), chasse des animaux sauvages et destruction dans les Aires Protégées sont des crimes entrainant des sanctions sévères, rappelle le Ministère. Malgré tout, il précise que la population habitant autour des forêts naturelles peut jouir le droit d’usage, non commercialisable, sur les zones de droit d’usage, avec les autorisations des structures locales compétentes telles que les Communauté de bases, les Comités des forêts et démembrement du service forestier.

Le bois de rose et le palissandre de Madagascar sont au premier rang de la liste rouge des espèces menacées que l’L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a publié en juillet 2019. La CITES ou Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, a inscrit ces espèces d’ébène, de bois de rose et de palissandre dans son Annexe II en 2013. Cette annexe comprend les espèces dont le commerce doit être réglementé pour éviter une exploitation qui les ferait disparaître complètement. Les bois précieux malgaches alimentent le marché illégal de l’Asie, où les meubles en bois de rose et d’ébène sont des signes de richesse au même titre que l’ivoire.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 3 novembre à 09:20 | arsonist (#10169)

    Et le prix de la vanille dégringole de plus de 50% à l’exportation .
    La com’ des foza ferait-elle tourner au vinaigre le doux miel de la vanille d’antan ?

    https://www.rtbf.be/info/monde/afrique/detail_le-prix-de-la-vanille-chute-de-plus-de-60-madagascar-premier-producteur-mondial-tente-de-limiter-les-degats?id=10524890

    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20200804-madagascar-filiere-prix-vanille

    • 3 novembre à 15:00 | kartell (#8302) répond à arsonist

      Si le prix de la vanille dégringole, cela résulte de plusieurs facteurs dont certains sont dus à la conjoncture internationale plus que dégradée où aujourd’hui la vanille a perdu son rôle de faiseuse de rêve...
      Mais d’autres indices ont accentué la chute de la vanille avec cette annonce de néophyte plus que présomptueuse de vouloir fixer un prix plancher à la production !...
      Vouloir faire ainsi la nique aux négociants internationaux c’est un peu se donner le bâton pour se faire battre ...
      Les notions en matière de commerce de son impétueux commanditaire ont semble-t-il déplu aux professionnels qui ont visiblement décidé de donner une leçon l’économie libérale à l’imprudent se croyant pourtant grand maître de l’innovation sur ses terres !...
      D’autant qu’avec le contexte international compliqué, la consommation de la vanille est en mode stand-by puisque l’hôtellerie est l’une des grandes perdantes de ces confinements imposés manu-militari...
      Sans oublier une concurrence de plus en plus forte de ces nouveaux pays producteurs qui menacent désormais l’hégémonie de production Malagasy qui apprend à ses dépens qu’il va falloir faire des efforts pour rester un producteur incontournable...
      On peut aussi se poser la question de la main-mise de l’état dans les quelques domaines où le commerce est juteux, de son intervention pas indemne d’arrière-pensées et de son rôle à contre-courant des lois du marché....
      Bref, tout cela a un prix qui aujourd’hui se paie comptant, mécontents !...

  • 3 novembre à 09:41 | arsonist (#10169)

    Y aurait-il de l’eau dans le gaz entre le DJ bac-3 et au moins certains médias français ?
    [comme l’a écrit un forumiste samedi dernier]

    RFI titre ceci :
    "Madagascar : début morose pour la campagne d’exportation de vanille" .
    [Laetitia Bezain Il y a 3 heures]

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/madagascar-d%C3%A9but-morose-pour-la-campagne-d-exportation-de-vanille/ar-BB1aDwt0?ocid=msedgdhp

    • 3 novembre à 10:54 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      Il y a quelques jours sur ce site, certains foza ont relayé la défense de la position de l’état sur le fameux "seuil" du prix de la vanille. Où en est-on ?

      Ça me rappelle une chanson d’une certaine Dalida : Paroles, paroles !

      Qu’est-ce qu’il fout ce "diégo" économiste de niveau ? Pourquoi ne rentre-t-il pas au pays pour aider ce DJ kilasy T9 ? diégo, ¡socorro ! ¡socorro !

  • 3 novembre à 12:35 | nez_gros (#10715)

    BOIS precieux Interdits, Pierre précieux : OPEN BAR liberté totale, convention avec les privés... de qui se moque-t-on ? .. chercher l’erreur ; à qui profite le crime... qui est à la manoeuvre, qui sont les complices... Ouvrez les yeux, musclez votre votre neurones, et surtout ne vous laissez plus faire... la guerre sera longue et strategique... t’as capté ou pas gros ?

  • 3 novembre à 13:08 | nez_gros (#10715)

    Buenos Dias à todos estoy aqui en el paso , it’s 04 am here in Texas , tuesday november 03, the Election day here in USA...
    ojàla que este votaçion vaya biene , pero no sé !!!

    Right now , there is potential risk of civil war , we are all fear the worst

    Je me retire un peu de ce forum les amis, je vais prendre de l’air à RIO Gande, avant le probable secousse qui risque d’ ébranler le monde entier a cause de cette election...

    t’as capté gros ou pas ?
    , que todo se está haciendo correctamente mañana

  • 3 novembre à 13:39 | ANTICASTE (#10704)

    après avoir piller sans vergogne les ressources ,la caste ,aujourd’hui veux tout interdire !
    Quelle hypocrisie générale ,mais bon alefa foza de tous poils !
    Il faut sans doute faire bonne figure a l’international et toucher quelques aides !
    Pourtant l’homme de mars est déjà née sur cette planète, il ira coloniser cet autre monde ,d’autres habitants de la terre ,eux ,se complaisent dans la médiocrité !
    Chacun ses ambitions !
    Quelle tristesse ce pays !

  • 3 novembre à 16:24 | Albatros (#234)

    En complément du post d’Arsonist (#10169) :

    http://albatros1948.canalblog.com/archives/2017/12/05/35792971.html

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives