Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h42
 

Société

Lutte contre le travail des enfants

L’engagement du BIT/UNICEF et le gouvernement malagasy s’intensifie

mardi 15 mai 2007 | Nivo T. A.

Carton rouge au travail des enfants. Malgré les efforts consentis par le gouvernement malagasy et ses partenaires, ce phénomène social prend de l’ampleur actuellement à cause de la pauvreté. Selon le secrétaire général du ministère de la Fonction Publique, du Travail et des Lois sociales, Solofoniainarison Lauréat, un enfant sur 3 entre déjà dans le monde du travail à Madagascar, soit environ 1 400 000 enfants.

Mais les données sur le travail des enfants ne sont pas encore fiables d’où la nécessité absolue d’une enquête nationale sur ce phénomène. C’est dans cette perspective que l’INSTAT, le BIT/IPEC organise un atelier de formation des personnes ressources relatif aux travaux préparatoires de l’enquête sur le travail des enfants. Aussi, une trentaine de personnes issues des différents ministères, des ONGs, de l’INSTAT participent à cette formation encadrée par Yacouba Diallo, du BIT-IPEC Genève.

Une enquête de 2 mois

Selon le S.G. du MINFOPTLS, ces personnes ressources vont encadrer les enquêteurs sur terrain afin d’obtenir des informations et statistiques fiables sur l’état du travail des enfants à Madagascar ainsi que les caractéristiques démographiques et socio-économiques des enfants travailleurs. L’enquête durera deux mois. « Ce sera à partir de ces statistiques nationales qu’on va prendre des décisions pour renforcer la lutte contre le travail des enfants », explique M. Solofoniainarison. Et lui de signaler que Madagascar s’engage dans cette lutte depuis 10 ans. « L’objectif est d’enrayer dans la carte les pires formes du travail des enfants d’ici 15 ans », ajoute-t-il. L’intensification de lutte contre le travail des enfants s’inscrit d’ailleurs dans l’engagement du gouvernement et le MAP.

Quant au directeur adjoint du BIT pour l’Océan Indien, Djankou Gabriel, il a mis en exergue l’ampleur du travail des enfants qui constitue une menace pour le développement économique en Afrique Subsaharienne. A cet effet, des programmes internationaux sont mis en place par le BIT afin d’éradiquer ce phénomène social. Madagascar n’est pas en reste dans la concrétisation de ce programme. Le directeur adjoint du BIT a souligné les efforts déjà déployés par le gouvernement malagasy , après la ratification de la Convention internationale sur les pires formes de travail des enfants, l’adoption des enfants de moins de 15 ans et la convention nationale de lutte contre le travail des enfants en 2004. « BIT réaffirme son engagement à appuyer le gouvernement à éradiquer le travail des enfants », termine- t-il.

Notons que l’INSTAT travaille en étroite collaboration avec le BIT/ UNICEF pour la collecte des informations sur les enfants travailleurs à Madagascar. « L’objectif de l’INSTAT est de mettre en place une nouvelle stratégie de développement de statistiques », selon son directeur Général.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS