Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 25 mai 2022
Antananarivo | 01h50
 

Société

Toxicomanie

L’alcool… en effervescence

mercredi 23 janvier 2008 | Nivo T. A.

À Madagascar, l’âge de consommation de l’alcool varie entre 9 ans et 64 ans, sans distinction de sexe. Tout change ! Actuellement, même les femmes prennent de l’alcool mais c’est la dose qui les différencie avec les hommes. L’âge d’expérimentation de l’ivresse se situe autour de 16 ans.

Selon le Dr Rabarimanana Herimandimby, médecin-chef de l’Hôpital luthérien d’Ambohibao, le taux d’alcool consommé par les habitués varie suivant le taux d’alcool de la boisson. C’est-à-dire, si un litre de rhum contient 40% d’alcool, le consommateur en boit donc 40 cl s’il arrive à le… terminer. Pour un litre de bière, le taux d’alcool est de 5% tandis que le vin en contient 12%.

Pour un alcoolique abruti, il lui suffit de s’exposer au soleil pour être complètement soul. Un phénomène qui s’explique par le fait qu’il en est totalement imbibé. Cette explication scientifique et médicale du Dr Rabarimanana démontre à quel point les effets de l’alcool abrutissent l’homme. A bon entendeur salut ! Les témoignages suivants, révélés d’ailleurs par quelques alcooliques en disent long.

« Chaque fois que je prend un quart de litre de rhum, communément appelé « bota », je me sens jouir d’une liberté sensationnelle tout à fait étrangère à ma personnalité », a expliqué Jean Baptiste, demeurant à Ambohitrarahaba. Un autre alcoolique voit d’une autre manière la réalité : « Même un demi-verre de rhum me rend soul. Pourquoi ? Parce que l’alcool a déjà accompli ses méfaits ».

Officiellement ivre à partir de 0,40mg

L’alcoolisme prend de l’ampleur chez une partie de la jeunesse fragilisée, en manque de repères, où ces stupéfiants combinés à d’autres excitants génèrent un déséquilibre physique et mental et favorisent le passage à des actes de violence et de délinquance non maîtrisés, sans parler des accidents de circulation dont la plupart sont causés par des conducteurs en état d’ivresse. Raison pour laquelle, les gendarmes sur les routes nationales, réputées pour des accidents de circulation comme les RN2, RN7, RN4, utilisent l’alcootest pour mesurer le taux d’alcool chez les conducteurs. S’il affiche 0,40 mg, le conducteur est déclaré ivre. Il aurait bu au moins un quart de litre de rhum ou un litre d’une bière. Toutefois, pour les alcooliques, ils peuvent être ivres en consommant seulement un demi-litre de bière, surtout s’ils s’exposent au soleil car la chaleur est un facteur favorisant l’ébriété. Par ailleurs, les situations de violences dont celles faites aux femmes ont souvent pour dénominateur commun une absorption excessive d’alcool. Les alcooliques peuvent être désintoxiqués. Des spécialistes en toxicomanie sont disponibles pour la réhabilitation et la désintoxication des alcooliques.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS