Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Société

Santé publique

Journée de solidarité : des CSB ferment leur portes

lundi 17 août | Fano Rasolo

Des paramédicaux décidés. Malgré la situation de crise sanitaire, les Centres de santé de base de niveau I et de niveau II (CSB I et II) gérés par des paramédicaux, c’est-à-dire, infirmiers ou sages-femmes seront fermés durant trois jours à compter de ce mercredi annonce le syndicat des infirmiers et sages-femmes de Madagascar (SISFM).

La semaine dernière, les paramédicaux avaient tiré la sonnette d’alarme sur les problèmes d’insécurité dont seraient souvent victimes leur collègues dans les zones reculées. Après le meurtre d’un chef de centre d’un CSB II à Miandrivazo, le SISFM avait décidé de consacrer une journée de solidarité pour réclamer plus de sécurité et rendre hommage à leur collègues décédés suite à une agression ou emportés par la Covid-19.

« Seules les urgences comme l’accouchement ou autres urgences sanitaires seront assurées durant les trois journées d’arrêt de travail. Dans les hôpitaux publics, seule la garde de nuit sera effectuée par les paramédicaux durant ces journées de solidarité », a déclaré le président du syndicat des infirmiers et sages-femmes de Madagascar (SISFM), Jerisoa Ralibera.

« Nous déposerons lundi (ndlr : ce jour) une notification de notre arrêt de travail à la Primature, et donnerons copie de cette notification au ministère de la Santé publique », affirme Jerisoa Ralibera.

Les CSB II qui disposent de médecins resteront fonctionnels, vu que ces derniers n’adhèrent pas à ce mouvement. En général, les CSB1 publics sont dotés en infirmiers et aides soignants et ne dispensent que les services de vaccination et les soins de santé de base. Les CSB2 disposent d’un médecin et offrent en plus du paquet offert par les CSB1 les soins de maternité.

Actuellement, le nombre des paramédicaux fonctionnaires est de sept mille deux cent soixante-cinq (7 265) à Madagascar, tandis que celui des paramédicaux bénévoles et non-fonctionnaires est de dix-mille (10 000) environ, selon les statistiques recueillies auprès du syndicat des paramédicaux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS