Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 mai 2022
Antananarivo | 11h44
 

Politique

Jacques Sylla

Interdit d’antenne à la RNM et à la TVM ?

samedi 15 mars 2008 | Alphonse M., Eugène R.

C’est prévisible. Quelques mois après son accession à la présidence de l’Assemblée nationale, Me Jacques Sylla est déjà confronté à des problèmes de relation avec certains députés de son propre parti. Une motion de destitution se profile à l’horizon.

Des sources concordantes officieuses ont permis de savoir que le président de l’Assemblée nationale, Me Jacques Sylla est interdit d’antenne à la RNM (Radio Nationale Malagasy) et à la TVM (Télévision malagasy). Aucun responsable au sein de ces médias publics ne voulaient confirmer l’existence de cette mesure qui ne permet plus à l’homme au perchoir d’avoir accès à ces deux chaînes publiques nationales. « A mon niveau, je ne connais rien là-dessus. », a répondu un haut responsable au niveau de la TVM. D’après nos sources, cette interdiction d’antenne infligée à Me Jacques Sylla aurait été décidée en haut lieu depuis son retour de Paris. A Paris où l’ancien ministre des Affaires Etrangères du Pr Zafy Albert aurait rencontré d’anciens hauts dignitaires du régime.

En ébullition

Quoi qu’il en soit, le Palais de Tsimbazaza est de nouveau en ébullition. Certains députés dirigés par quelques membres du bureau permanent concoctent depuis quelques semaines des actions visant à destituer Me Jacques Sylla qui a succédé, rappelons-le, à Mahafaritsy Samuël Razakanirina, un homme politique du parti au pouvoir lui aussi.

Ces députés sont des élus issus du rang de la majorité. Ils reprochent à l’actuel homme au perchoir de favoritisme. L’opération n’est pas encore déclenchée car la plupart des députés acquis à cette cause se trouvent pour le moment dans leur circonscription. Selon les initiateurs de ce projet, une motion de destitution serait déposée au cours de la prochaine session parlementaire. D’autres sources signalent qu’il s’agit d’une action commanditée d’en haut lieu. Reste à savoir si le nombre des députés requis pour une telle motion de destitution sera atteint. Manipulation ou diversion ? Wait and see.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS