Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 16 novembre 2018
Antananarivo | 06h13
 

Culturel

Hommage à Perline Razafiarisoa

Il était une fois une grande « chanteuse d’opéra »

mercredi 2 janvier 2008
JPEG - 54.7 ko
Sa qualité vocale est inégalable sans qu’on utilise une amplification.

Le vendredi 21 décembre 2007, Perline Razafiarisoa, fille de Ramilison BeSigara et d’Edwige Ramanambelo est décédée. Elle avait 44 ans. Qui était cette femme qui, paradoxalement pauvre mais de renommée mondiale ?

En cliquant son nom sur le net, l’on s’étonne car on peut obtenir des tas d’informations à propos de cette « chanteuse d’opéra ». Perline Razafiarisoa était vraiement une star du « Hira Gasy », cet art oratoire unique au monde et qui est une représentation théatrale regroupant chants, danse et mimes.
Perline dirigeait, avec son père, la Compagnie « Tarika Ramilison Fenoarivo » et était membre du comité directeur de la « Ligue de Madagascar pour le développement de la Culture, de l’Enseignement et de l’Education populaire ».

Perline Razafiarisoa a consacré sa vie à l’ « Hira Gasy » et à l’éducation populaire. Artiste émérite, l’une des plus renommées de Madagascar, son public est constitué de centaine de milliers de spectateurs.

Fille de Ramilison alias Dadamily Besigara, Perline assistait son père dans la direction de la troupe « Ramilison Fenoarivo » : conception de nouvelles œuvres, création de chorégraphies et de costumes, formation d’artistes, organisation de tournées, gestion de la compagnie.

Sur scène, elle interprétait, avec une qualité de chant et de danses exceptionnelles, des œuvres engagées pour le développement de Madagascar, et dont les principaux thèmes concernent : l’éducation, la santé, ou encore la protection de l’environnement.

Ambassadrice de la culture malgache

Elle avait été notamment invitée avec sa compagnie à présenter des spectacles à la « Cité de la Musique » (Paris, France 2001). En 1996, lors d’une tournée de trois mois, elle avait présenté des spectacles et animé des débats d’éducation au développement dans toutes les régions de France à l’initiative de la « Ligue française de l’Enseignement » et de l’association « Orchidées ». En 2006, elle a participé à toutes les actions pédagogiques menées par « Solidarité Laïque » à Madagascar.

En 2007, elle contribua à fonder la « Ligue de Madagascar pour le développement de la Culture, de l’Enseignement et de l’Education populaire » présidée par Mme Mireille Mialy Rakotomalala et elle participa aux actions de sensibilisation et à la conception d’une chanson pour la Campagne Mondiale pour l’Education (avec l’UNESCO et Solidarité Laïque).

Sur le plan musical mondial, Perline Razafiarisoa, avec « Tarika Ramilison Fenoarivo », a participé aux volumes 1 et 2 de l’album « A World Out of Time : Henry Kaiser and David Lindley in Madagascar ».
Mais il y a également les films comme « Madagascar, la parole poème » ; « Le journal de Perline : envoûtement et guérisons à Madagascar » ainsi que « Madagascar, l’autre voyage » ou encore « Paris des océans ».

Des livres racontent également la vie de la regretté, tels « Madagascar l’opéra du peuple » (Paris, éditions Karthala, 2001) ; « Madagascar, parole d’ancêtre » (Paris, éditions Anako, 2001) ou encore « Madagascar, l’encyclopédie du voyage » (Paris, éditions Gallimard, 2007/4e édition).

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 170