Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 décembre 2018
Antananarivo | 06h21
 

Justice

Entretien

Houcine Arfa : « Je suis prêt à débattre publiquement et en direct avec le gouvernement »

vendredi 25 mai

Le Franco-algérien, Houcine Arfa, ancien conseiller du président de la République dont l’évasion de la prison d’Antanimora a fait couler beaucoup d’encre, nous a accordé cet entretien. Il revient sur son évasion présumée, mais il s’exprime également sur le cas des personnes actuellement jetées en prison dans le cadre de son affaire. La situation politique actuelle à Madagascar ne le laisse pas indifférent.


Madagascar-Tribune.com : Qu’est-ce que vous regrettez le plus en ce moment, le fait d’avoir été emprisonné et, selon vous, torturé ou le fait d’avoir quitté Madagascar ?

Houcine Arfa : Le fait d’avoir été emprisonné à tort et d’avoir subi la torture et d’avoir essayé de m’éliminer car j’étais trop gênant pour le pouvoir. La torture est un des actes les plus vils que l’être humain puisse commettre. C’est ainsi qu’à Madagascar la torture perdure comme un moyen de répression. Ironie du sort, votre indépendance du 26 juin 1960 correspond à la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture par l’ONU et ratifiée par Madagascar.

MT.com : Il semble pourtant que vous êtes si attaché à Madagascar. Vous êtes déjà loin, mais la Grande île reste toujours au cœur de votre discussion ?

H.A. : J’aime l’Afrique car j’y suis né et qu’elle reste une terre d’avenir. J’aime la vie quand elle rime à quelque chose et Madagascar m’offrait ce qui me manquait ailleurs... sans oublier mes racines !

MT.com : Est-ce que vous maintenez toujours vos accusations contre des responsables malgaches qui vous auraient permis de quitter le pays ? Si vous étiez vraiment innocent, pourquoi avoir choisi l’évasion arrangée ?

H.A. : Je les maintiens toujours. Je persiste et signe. Tout le monde dans cette chaîne de prédateurs gouvernementaux m’a racketté et volé. Pour répondre à votre deuxième question, aucune innocence ne peut être défendue face à des criminels qui détiennent le pouvoir et décident de vie et de mort sur les gens.

MT.com : Mais pourquoi vouloir s’en prendre à ceux qui vous ont libéré à travers les documents que vous n’avez eu cesse de révéler depuis votre arrivée en France ?

H.A. : Qui a porté la première attaque suite à mon évasion ? Qui a sali mon honneur ? Qui a essayé désespérément de corrompre le gouvernement français de m’incarcérer ? Je rappelle à qui veut l’entendre que ma pseudo-aide d’évasion par l’équipe de la ministre a été chapeautée par elle-même. Ensuite lors de mon évasion, je devais être éliminé sur le trajet (évasion déguisée par une capture mort d’un fugitif). Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres, les responsables et coupables doivent être passés par la justice.

MT.com : Des Malgaches sont actuellement en prison à cause de votre affaire. Quels étaient leurs rôles respectifs dans votre évasion ?

H.A. : Ils ne méritent pas d’être en prison. Non et non. Personne ne devrait être en prison car ils n’y sont pour rien et n’importe quelle investigation digne de ce nom aurait conclu à leur innocence très facilement. Malheureusement, le pouvoir en a encore une fois décidé autrement. Pourquoi des hauts responsables au sein du tribunal, les hauts responsables au sein du ministère de la Justice, un ancien responsable au sein de la police nationale et le premier responsable de la prison ne sont ni en prison ni présents au jugement ? Pourtant des éléments et des enregistrements démontrent très clairement leur implication dans cette affaire ! [1]

MT.com : L’avocat des personnes jetées en prison avait remarqué des anomalies dans le procès ; avez-vous une idée de cette situation, d’autant plus que votre cas a causé un véritable tsunami politique dans le pays et que vous avez pointé du doigt les dirigeants ?

H.A. : Tout simplement, le dossier ne tient pas du tout la route. J’ai pu démontrer par des enregistrements audio qu’une responsable de la cour d’appel était corrompue ainsi qu’une autre responsable du ministère public. Pour le délibéré, je pense qu’au vu du climat ambiant d’insurrection et le fait que le syndicat des pénitenciers est très actif quant à la libération de leurs collègues innocents, la justice devrait faire marche arrière et les libérer au plus vite avec des dommages causés par l’emprisonnement. Mais tout est possible avec ces gens-là, prenons comme exemple un juge impliqué sans aucune ambiguïté dans cette affaire mais qui a eu, en gage de sanctions, une promotion au sein de la cour d’appel alors que celle-ci lui avait toujours été refusée.

MT.com : Beaucoup de Malgaches exigent la vérité sur votre affaire. Toutefois, il n’y a que vous et les personnes avec qui vous auriez fait un arrangement qui pourraient en témoigner, quand est-ce que vous allez vous décider à rendre cette vérité ?

H.A. : Je n’arrête pas de clamer au haut et fort les dessous de cette affaire d’où les plaintes françaises pour donner des faits très précis. Pour le respect des Malgaches, ma volonté de dire la vérité est sans limite, je suis prêt à débattre publiquement et en direct avec le gouvernement et les mis en cause sur un plateau télé.

Cela fait 5 mois que l’on parle de moi presque que tous les jours à Madagascar, en France, en Angleterre, et en Afrique. Les dirigeants malgaches mentent depuis le premier jour de cette affaire. Les accusations du gouvernement sont tellement fantaisistes qu’ils ne sont pas convaincus eux-mêmes et leur plainte en France n’existe pas. Ce régime est criminel, rappelez-vous des affaires, la grotte, les kidnappings des Karana, les bois de roses, le 21 avril et sans oublier qu’en 4 ans et demi, ils sont devenus spécialistes en pillages d’État.

Ma conclusion est pour le peuple malgache : ils ne sont grands et fort que parce que vous êtes à genoux car ce que ces criminels ignorants ne savent pas, c’est que la volonté d’un peuple sera toujours plus forte que leur tir de Kalachnikov AK-47 dans le dos de leurs frères et sœurs. Dieu a béni Madagascar et au diable les hommes politiques !

MT.com : Dernière question. Que pensez-vous de la situation politique actuelle à Madagascar ?

H.A. : J’ai dénoncé la corruption depuis le mois de janvier dans les journaux alors que les députés malgaches ne l’ont dénoncé ouvertement qu’au mois d’avril. Au mois de février, j’ai dit dans les journaux que j’allais tout faire pour traîner le gouvernement, ses amis et amies devant les tribunaux français et internationaux, c’est en bonne voie. Mes avocats reçoivent beaucoup de courrier m’encourageant à ne pas abandonner le combat et à représenter les sans voix à Madagascar face à cette dictature qui se cache derrière une souveraineté.

Je suis vraiment content que l’on me considère comme un Ché qui combat cette dictature au lieu d’écouter le régime qui, lui, essaie de me faire passer pour une barbouze après avoir travaillé un an et demi pour le président. C’est ridicule et tellement amateur.

Entretien réalisé par e-mail le 24 mai 2018 par Arena R.

Notes

[1Notre interlocuteur a révélé des noms que nous avons choisi d’enlever faute d’avoir pu recueillir la version des personnes mises en causes.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mai à 08:15 | benantsa (#10178)

    Une autre belle épine dans le pied d’un président déjà moribond... même s’il continue, pour faire illusion, à faire des bonds et à sautiller chaque fois qu’il prend la parole, comme qui vous savez. C’est le bon moment pour que cette affaire soit tirée au clair. Nous attendons avec impatience d’autres révélations, Mr Houcine Arfa !

    • 25 mai à 14:43 | Ibalitakely (#9342) répond à benantsa

      Ny tena marina @ tahaka itony tantaran’ny Oursarfa itony dia noho ny baikom-bazaha, azafady alibabakoto [1]*, foana no mibahana ao. Ireny kabarin’ny RHM t@ 01/2014 ireny vazaha no tao ambadika ; ny nahatonga io Oursarfa io ho mpanolon-tsaina tao Ambohitsirohitra tao [mba manana académie militaire ihany ao Antsirabe ao no sady betsaka ny bebaoty be galona efa niofana manokana na teto an-toerana na tany ivelany] & ny namoahana azy an-tsokosoko tany am-ponja ka efa any Parisy vao be vava, dia mbola ao hatrany ny baikom-bazaha. Any ka kasa adino tanteraka ny raharaha Kilaodina raha tsy ireto depiote 73 ireto izay nametraka fitoriana mbola mahavoarohirohy an’i Kilaodina-PM-Mathieu & tafiditra ao ihany koa ny PRM na tiany na tsy tiany.
      [1]* Ny babakoto ao Andasibe ao hono dia mahira-tsaina tokoa, ohatra efa mahay mampiasa finday (tactil Samsung Galaxy), na koa mahafantatra ny fiavian’ny mpizaha-tany ka haina tsara ohatra hoe iza amin’ireto olona ireto ohatra no Japone, na Frantsay, na Grika. Vao aingana no nisy gidro iray natao fitsapana ka nasaina notodroiny ny karazam-boankazo vitsivitsy ka fantany daholo na ny akondro na ny paiso na inona moa itony voankazo mavomavo sahala @ voasary fa ngeza kokoa, inona tokoa mo izy teo, holalà ….., ah misaotra babakoto !!

    • 25 mai à 16:09 | DadatoaDany (#10284) répond à benantsa

      Soyez béni, Monsieur Houcine Harfa.

      Il est dommage que vous ne soyez pas dans la position du lésé par les vols du président ; j’ai dans la tête un bien bien visible : caractéristique du vol : l’appartement du boulevard Saint-Germain des Près. Sinon de votre endroit, vous pourriez rendre encore un grand service en déposant une première plainte à Paris. C’est la première plainte qui coute, les patriotes viendront ; Qui par des dons, qui par des pétitions, qui par des manifestations, qui par des encouragements, …
      Si l’initiative réussit, vous aurez vraiment fait faire à Madagascar un grand bon : les politiciens réfléchiront à 2 fois avant de pratiquer le bien mal acquis facilement. Il est évident que ce que les politiciens n’empochent pas, va directement à la société. C’est le but : diminuer l’amplitude (visible dans la rue) du contraste entre 4x4 et 4-mis : l’opulence des corrompus et les gens sales sans abris.

      La question est donc : comment s’organiser entre vous et la diaspora.
      Puissiez-vous participer à ce forum. Bien à vous.

  • 25 mai à 10:46 | râleur (#3702)

    Ce serait intéressant qu’il dise qui l’a contacté pour bosser à Mada et au niveau de la Présidence, en plus.
    Si on connaît un peu le milieu de la sécurité de personnes (ce à quoi il aurait été pris), c’est farfelu de prendre un pied nickelé pareil

    Rajao s’est fait envoûté par Bary Njaka dans tous les domaines. Il lui en a mis partout ! lol

  • 25 mai à 10:55 | FINENGO (#7901)

    @ lafu_ny_su_krill (#10001) et @ RAMBO

    A lafu_ny_su_krill qui m’accuse d’assassin, de violeur et de voleur, sous prétexte que j’étais Militaire. Monsieur du KON je t’avais répondu et j’espère que tu as fait lecture. Ce coup ci Arfa confirme mes dires, c’est plutôt ton Armée et ta Police qui sont assassins, et assassinent des innocents, et la cerise sur le gâteau, c’est que, ce ne sont que leurs frères et soeurs.
    Rien de nouveau, car même MT en a parlé plus d’une fois des mêmes faits.
    Bande de dépravés, sans honneur.
    Ci-joint la Conclusiion de Houcine Arfa que je cite :
    « Ma conclusion est pour le peuple malgache : ils ne sont grands et fort que parce que vous êtes à genoux car ce que ces criminels ignorants ne savent pas, c’est que la volonté d’un peuple sera toujours plus forte que leur tir de Kalachnikov AK-47 dans le dos de leurs frères et sœurs. Dieu a béni Madagascar et au diable les hommes politiques ! »

    Quand à RAMBO, puisque Houcine Arfa accepte et souhaite, un tête à tête à la télévision avec ceux que lui accuse, pourquoi ces Messieurs et ces Madames ne répondent-ils pas à cette invitation.
    Vous allez me répondre : On ne discute pas avec un repris de Justice.
    Cette réponse est trop facile à mon Goût. Car la réalité est autre.
    La réalité est ceci : Vous êtes tombé sur un os et vous, vous êtes brisé les dents.
    La corruption et l’amour de l’argent à outrance ont mené vos dirigeants à l’irréparable.
    Monsieur RAMBO vous pourriez toujours défendre encore et encore tous les Pourris de vos entourages, mais une chose est sure, des Pourris resteront des Pourris.

    • 25 mai à 15:39 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      TIENS ?
      En voilà un qui a des lectures saines, du Celine Pina dans « Silence coupable » ... 😇 .

  • 25 mai à 12:24 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    « H.A. : Je les maintiens toujours. Je persiste et signe. Tout le monde dans cette chaîne de prédateurs gouvernementaux m’a racketté et volé. Pour répondre à votre deuxième question, aucune innocence ne peut être défendue face à des criminels qui détiennent le pouvoir et décident de vie et de mort sur les gens. »

    Je l’aime pas beaucoup ce type là, mais je dois avouer qu’en l’espèce, il a parfaitement raison.
    Des prédateurs contre un type comme lui ,mais plus grave contre le peuple Malagasy en son entier.
    Ce qui explique l’état déplorable de ce pays .
    Il y a une corrélation directe entre la mentalité de ces « gens là » et la situation dont souffrent la majorité des gasy.
    Quand les clans mafieux de tana s’affrontent ,comme dans la crise actuelle,c’est sur sur ce mode « sauvage »qu’ils le font et surtout en ne respectant rien ni personne .
    Les principes de la démocratie et de la république sont alors le cadet de leur pensée .
    Impossible de dialoguer alors ,comme l’on soulignés les intervenants étrangers ,seule alors la force brute contre quiconque s’opposerait a eux s’exprime .
    Comment penser ou croire que seule la volonté passive et non violente peut venir à bout de ces sauvages !

  • 25 mai à 16:01 | FINENGO (#7901)

    @ Jipo.
    Il en a l’habitude.
    Ca fait parti de sa conduite de vie.
    Mélangeant Religion et obscénité.
    Si des fois, nous faisons allusion à la Personne, qui est le Conseiller.
    Bon Week-end..!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 127