Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Politique

Rencontre anti-constitutionnelle

Honoré Rakotomanana rectifie

lundi 16 juillet 2007

L’article 101 de la Constitution révisée stipule : « Le Président de la République communique avec le Parlement par un message qui ne donne lieu à aucun débat ». Il s’agit, selon le sénateur Honoré Rakotomanana, juriste constitutionnaliste, des relations du chef de l’Etat avec le Parlement en tant qu’institution dans un cadre bien précis. Le chef de l’Etat ne peut se présenter physiquement devant le Parlement. Il ne doit pas y mettre les pieds sinon il y a violation. Il communique avec le Parlement par message en cas d’urgence ou de besoin d’Etat ou de catastrophe et son message ne peut être l’objet de débat.

 Ce qui n’a pas été le cas de la rencontre de vendredi dernier si l’on a bien compris le sénateur Honoré Rakotomanana, enseignant mais aussi un des concepteurs de la Constitution révisée. Ce fut une invitation au dialogue, à des échanges de vue. La rencontre s’est en outre déroulée non au Parlement mais ailleurs, au Palais d’Etat d’Iavoloha. Bref, le président de la République, Marc Ravalomanana n’a commis aucune violation de la Constitution.

 Étayant sa thèse, le sénateur H. Rakotomanana ajoute. « En tant que conseillers de l’Exécutif, il est des plus logique voire judicieux que les sénateurs discutent avec le chef de l’Exécutif ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS