Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 18h35
 

Environnement

« Hetsika momba ny vorona » pour la première fois à Tana

lundi 16 mai 2011 | Manka

« Hetsika momba ny vorona » pour la première fois à Tana, devant la Tranompokonolona Analakely du 13 au 14 Mai ; le thème étant « Protégeons les oiseaux, car c’est notre héritage ». Ce fut une manifestation organisée par le parc botanique de Tsimbazaza et le club Vintsy Famelona. L’objectif était de sensibiliser le public mais surtout les enfants au travers des divers jeux éducatifs, afin de les rapprocher de la nature et de l’environnement et susciter en eux un intérêt pour les oiseaux. « C’est la première fois qu’on organise une telle manifestation à Madagascar, mais on va l’élargir dans les provinces et essayer de la reproduire chaque année. On remarque que la plupart des malgaches ne se sentent pas encore concernés et sous-estiment la nature et l’environnement » observe l’organisateur, Gérard Rakotomalala du JCM (Japanese Club Manorintsoa). Depuis son existence, l’objectif de JCM est de respecter la nature, l’association étant consciente de la dégradation de la flore à Madagascar.

Les apports des oiseaux

Parmi les 283 oiseaux existant à Madagascar, 136 sont des espèces endémiques. Pendant cette exposition les oiseaux les plus rares sont exposés notamment Finaingo, Sadakely, Onjy, Asity, Jerika…

« Les oiseaux ont des relations inimaginables avec l’homme ; premièrement c’est un source d’inspiration pour les artistes (les peintres, les poètes, les auteur/compositeur, les photographes…). Puis, leur existence apporte des devises pour notre pays (écotourisme), car notre nature constitue un patrimoine esthétique. Ainsi, les spécialistes font des recherches et du Birdwatching. Mais ils sont aussi des bons indicateurs ; par exemple quand les « revareva » sortent, cela prouve que des cyclones vont passer à Madagascar. Et enfin ils ont une valeur économique, car on peut les élever à l’instar des volailles par exemple » explique Santatra Rakotondrasoa du Club Vintsy Famelona.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 16 mai 2011 à 08:47 | Bardadas (#5458)

    Animer en ville est une bonne chose mais des actions concrètes sur terrain devraient ACCOMPAGNER les paysans si on veut avoir des résultats concrets dans la préservation de la nature. Comme les paysans exploitent les habitats des animaux sauvages, essentiellement pour trouver à manger, il faut que des solutions durables à ce besoin vital des paysans soit mises en place. L’implication de plusieurs secteurs y est impérative !

    Le secteur vert collecte toujours des échecs récurrents, à cause de la tendance à trop bavarder en ville sans toucher les racines du problème : les ateliers au sein des hôtels et endroits luxueux, les incessantes élaborations de stratégies sans application sur le terrain, etc. ne font que fondre le fond destiné à l’environnement. De même, les répressions aveugles des paysans et le comportement de nombreux agents environnementaux sur terrai (qui se montre comme des petits rois devant les paysans) ne font qu’amplifier les exploitations illicites.

    L’ACCOMPAGNEMENT DES PAYSANS DANS LEUR SURVIE RESTE L’OPTION LA PLUS SURE (ET PRESQUE L’UNIQUE) DU SECTEUR VERT !

  • 16 mai 2011 à 09:22 | Jipo (#4988)

    Maigre os à ronger ce matin ,pour ne pas dire : ça vole bas .
    Apres le speed dating , le shark feeding ,le floor dancing, voilà le dernier né, le watch birding ! l’auteur ne parle que de rentrée financière, pour appâter " l’oiseau " ? les oiseaux sont surtout important pour la pollinisation des plantes, avant , leur observation et le pognon que ça pourrait générer, et pour le tortues, feeding et le komba looking , prévoir 1 délai . What else ? le brain washing !

    • 16 mai 2011 à 09:29 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Désolé d’avoir oublié le plus important le population starving , également : " pour la première fois " ...

    • 16 mai 2011 à 12:26 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Jipo

      Le <plat <proposé par nos amis journalistes de MT.com n’est pas du tout appetissant ce matin.

      Une certaine lassitude -t-elle les journalistes de MT.com,
      De lasa <<mamono vorona<< sisa atao, alors que les actualités nationales sont riches après ce retour courroné de succès de Rajoelina en Europe et Turquie.
      De lasa mamono vorona sisa atao après ce succès diplomatique de Rajoelina

      Et quid de cette ENNIEME echec de l’opposition qui a vu son RODOBE faisant un retentissant PLOULOOOOOF, est-ce que Zafy pourrait encore reussir en politique ...???

      il est très etonnant de ne rien voir aucun commentaire de MT.com sur le passage de Rajoelina à Paris , les differentes rencontres qu’il a effectué avec le diaspora et certaines personalités politiques malgaches et français, l’enjeu de nommination autour de l’Ambassade Malgache à Paris

      MT.com reste egalement bouche bée devant cette demission fracassante de Mr Paul Maillot RAFANOHARANA qui voulait plutot travailler pour Raymond RANJEVA et ZAFY Albert

      Aucunes informations de la part de MT.com, egalement autour de la prochaine reunion de SADC sur le cas de Madagascar du moins concernant le fameux lobbying de Monsieur Ravalomanana qui devient de

      Les actualités internationnales sont egalements denses suite au presumé scandale de DSK et nous , malgaches, devont pas rester distant car ça touche à la fois la France ( je provoque un tout petit peu les francophobes) et le FMI ( meme si nous ne beneficons pas pour le moment de financement de cette institution)

      J’aime bien les oiseaux mais , mais je suis surpris de constater que le goaika vole trop trop bas aujourdhui....

      Dame lassitude y est sans doute pour beaucoup après que Valis ou Ndimby et autre Tonton Goerges repetent la meme chose tous les jours depuis 3 ans....

  • 16 mai 2011 à 14:40 | Mandinika (#2986)

    Salama daholo !
    Tsara ny hetsika ! Misaotra ihany koa amin’ny commentaires !

    Ny tena hadino dia ilay hoe "MAMONO VORONA". Io no hevi-dehibe tiako havohitra anio.

    Ny vorona dia biby mahafinaritra, manintona, manampy amin’ny fampivadiana ny vovom-bony koa... fa mety hanimba koa toy ny fody... Ny fahavalony voalohany dia ny fihazana. Ireo mpihaza no mpamono vorona voalohany. Raha ny mpanimba no vonoina dia tsy mampaninona fa raha ny mpanampy no hovonoina... tena hita fa tsy mety.

    Kolontsainantsika ny fitiavam-borona ! Anisan’ny toe-tsaina nanana’ny boay kely ny manamboatra flesy mba hitifirana vorona, na io hohanina na io hatao kilalao fa ny ao ambadik’izany dia fitiavam-borona, fa fitiavam-borona mamono ny vorona ! Io famonoana ny vorona io no mila hiadivana ka izany no nanaovan’ny PBZT sy ny Klioba Vintsy ny hetsika. Misaotra azy ireo ! Araka ny voalaza dia santatra ihany ity ka hitohy sy hiparitaka. Mahereza ary hoy izahay !

    Ny famonoana vorona faharoa dia ny vorona hatao laoka ! Aleo iny tsy horesahintsika fa izahay efa tsy mahatakatra ny vidim-borona intsony.

    Ny fahatelo dia ny ZESTA na hoe VONO VORONA eh ! Samy mahazo ny tiako hambara angamba isika rehetra. Io dia mbola mila hiadivantsika mafy. Ao ny vono vorona ataon’ny mpambotry harena, ny ataon’ny mpanao pôlitika sns... Mila hiadivantsika mafy io ka "MAHEREZA eh" Aza mamono voronoa fotsiny fa ataovy tsara ny asa ho... fampandrosoana...

  • 17 mai 2011 à 01:52 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    "hitsika momba ny vorona nefa tokony miheritreritra kely ny "défécation à l’air libre".

    Madagascar sera l’un des premiers pays aidé par le Fonds Mondial de l’Assainissement.

    Le financement pour Madagascar sera de l’ordre de 5 millions de dollars USA.

    L’Agence d’exécution :

    - Médical Care Développement International (M.C.D.I)

    Ce financement servira aussi à renforcer les actions de sensibilisation pour un "CHANGEMENT de COMPORTEMENT" de toutes les Communautés à éliminer la défécation en l’air libre (attention aux oiseaux) et à adopter des pratiques d’hygiène.

    Le nouveau projet touchera toutes les régions de la Grande-île.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS