Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 08h59
 

Enseignement

Enseignement supérieur public

Grève pour cause de réduction des indemnités

mardi 9 mars 2010 | Valis

La grève des enseignants et chercheurs enseignants est déclenchée. Conduits par le syndicat SECES, les enseignants de l’Université de Madagascar ont commencé à suspendre leur activité d’enseignement depuis ce lundi 8 mars 2010. La principale raison invoquée est la réduction des indemnités de recherches qui leurs ont été accordées. Un premier décret promulgué le mois d’octobre 2009 avait fixé ces indemnités à 800 000 ariary mais le mois de février dernier, un autre décret l’a abrogé et modifié son contenu. Ce décret du 9 février 2010 réduit ces indemnités à 300 000 ariary.

Jeudi 4 mars dernier, une assemblée générale des enseignants du SECES a examiné la question et a décidé que si rien n’était fait par l’État, les enseignants réunis à ce moment là, soit 140 enseignants, prendront les dispositions pour faire pression sur le gouvernement et obtenir les indemnités prévues depuis le décret du mois d’octobre 2009. Ainsi, c’est la grève depuis ce lundi 8 mars à Ankatso, surprenant aussi bien les étudiants de la Polytechnique, de l’Agro que des Lettres et EESDEGS.

Après les « grèves » des médecins, puis des infirmiers et sages-femmes et autres personnels de Santé, c’est aujourd’hui le tour des enseignants dans le supérieur ; un chapelet de grève en somme que le pouvoir en place doit désamorcer dans les meilleurs délais pour ne plus faire tâche d’huile. Le mouvement des maîtres FRAM a été pour sa part vite maîtrisé et les problèmes apparemment résolus.

En tout cas, le patient et le parent de l’étudiant sont toujours dans l’embarras dans ce genre de mouvement. Tout comme les contribuables consommateurs et citoyens justiciables et susceptibles d’être malades, ils s’interrogent sur leur pouvoir d’achat. Ils subissent la crise depuis toujours mais depuis 2009, ils sont impuissants devant le cours des événements. Et ils se retournent vers ces médecins. Ils admettent que leurs salaires soient revus à la hausse mais que ces médecins fonctionnaires n’exercent plus « dans l’informel » ou dans les cliniques ou dans leurs cabinets privés pour se faire du blé facile sur les malades !

De même pour les enseignants du supérieur ; que leurs salaires et indemnités soient relevés mais qu’ils se focalisent sur le secteur public et donnent le maximum. Qu’il leur soit interdit d’exercer dans le privé car il y a conflit d’intérêt ou plus exactement il y a conflit de poche et de pièces sonnantes et trébuchantes comme chez les médecins. Il faut dire que c’est depuis la multiplication des cabinets et cliniques privés que les services médicaux publics se sont dégradés et sont de plus en plus le centre des plaintes des usagers.

Il en est de même pour l’enseignement supérieur. Avec la multiplication des instituts et établissements supérieurs privés, la qualité de l’enseignement supérieur public s’est détériorée. Pour beaucoup, tout cela est du aux conditions matériels des médecins et des professeurs dans nos universités publiques. Aussi faut-il considérer sérieusement leurs émoluments et redorer leur blason pour qu’ils puissent se consacrer en tout sérénité à leurs professions.

27 commentaires

Vos commentaires

  • 9 mars 2010 à 08:08 | diego (#531)

    Et voilà que les enseignants se reveillent....ce n’est que le début...la HAT danse AMINY ANDRO FAHAVARATRA, qui va lui prêter de l’argent l’hiver ?????

    • 9 mars 2010 à 12:20 | rabri (#2507) répond à diego

      Ah bonjour M’sé Diego. Bon retour à ce forum après vos périples dans plusieurs continents Asie, Europe, Amérique. Pendant votre absence, j’en ai profité aussi pour faire quelques tours dans nos campagnes malgaches et je peux vous dire que nos compatriotes ont le bon moral. Ils commencent à se concerter autour du feu les soirs (dinika amorom-patana) ou dans les tranom-pokonolona ou tranobe (lohabary an-dasy) pour réfléchir qui vont être la (ou les) bonne (s) personne (s) qu’ils vont élire pour les représenter à la future assemblée.

      Quant aux grèves répétitives, oui c’est normal que les enseignants, les médecins, … se réveillent actuellement parce que c’est la 1° fois dans l’histoire de Madagascar indépendant que les différents corps de métier peuvent S’EXPRIMER LIBREMENT. Toutes ces revendications sont « justes » ( je mets entre guillemets car je vais revenir sur le cas des enseignants chercheurs tout à l’heure) car elles datent déjà de PLUSIEURS DECENNIES comme le cas des médecins dont le conflit a été réglé par le gouvernement actuel soucieux de mettre en priorité le dialogue.

      Comme rabri a horreur de parler dans le vide et a toujours le souci de chercher la bonne information dans les sources fiables (1) , voici une déclaration lors de la grève des médecins qui illustre que ces conflits ont pris leur source déjà plusieurs années en arrière :

      http://www.laverite.mg/societe-a-madagascar/revendication-des-medecins-paul-rajaonarivelo-fait-un-l-plaidoyer-r.html

      « Le Professeur Paul Rajaonarivelo « sojabe » ou doyen de la Faculté de Médecine a, au cours de sa prise de parole, rappelé qu’en 1979 (année de l’obtention de son diplôme en médecine), l’indice de base des médecins, deuxième classe et deuxième échelon, était de 1 125. « Je suis vraiment très étonné en apprenant la valeur de l’indice des fonctionnaires de la Santé à l’heure actuelle », a-t-il poursuivi en lisant un document indiquant la grille indiciaire des actuels médecins. Les médecins lui ont alors fait savoir que leur grille indiciaire actuelle est de 950, soit l’équivalant de celle d’un stagiaire. »

      (1) pas comme certains forumistes antiHAT ici qui puisent leur nourriture intellectuelle dans des blogs personnels maladifs qui pullulent actuellement sur le net ou dans certains sites internet réputés comme désinformateurs et diffuseurs de rumeurs (les dénoncés se reconnaitront d’eux-mêmes !!)

    • 9 mars 2010 à 14:07 | rabri (#2507) répond à rabri

      Pour les enseignants chercheurs, d’accord pour les revendications pour être sur le même pied d’égalité que les autres mais attention aux abus et à l’inadéquation de ce que CERTAINS D’ ENTRE VOUS fait car ce sont les contribuables malgaches qui vous paient.

      1) attention à juste copier/coller ce que font vos collègues occidentaux dont la mode est actuellement à la course aux publications dans les revues internationales : çà va rapporter quoi exactement à notre pays ?? rien, juste le prestige de ceux qui les ont écrites suivi de quelques voyages de colloque en colloque partout dans le monde. Qui paie tout çà en plus ??

      2) d’accord à l’augmentation des indemnités mais en retour OBLIGATION DE VALIM-BABENA (= reconnaissance de profit) pour la nation et pour le peuple sous forme de RECHERCHE SUIVIE DE DEVELOPPEMENT

      Prenons l’exemple en agronomie du SRI (Système de Riziculture Intensive) :

      * rendement en riz pouvant atteindre jusqu’à 23 tonnes à l’ha (contre 2 t/ha chez nos paysans traditionnels) découvert par accident par le père jésuite De Laulanié en 1985, relayé par l’association malgache TEFY SAINA ( reconnu et déjà pratiqué dans 30 pays du monde mais c’est chez nous à Mada qu’il a du mal à être vulgarisé !!)

      site de Tefysaina : http://www.tefysaina.org/

      site du Groupement SRI : http://groupementsrimada.org/index.htm

      * cette recherche a voulu être accaparée et monopolisée par le Centre de Recherche Français sur l’Agronomie (CIRAD) qui finalement, n’a pas réussi à « acheter » TEFYSAINA et a commencé à détourner l’attention des bailleurs de fonds étrangers (dont AFD et l’UE) vers d’autres projets (dont variété de semence brésilienne Sebota), ce qui a laissé TefySaina orphelin sans soutien officiel

      * Dans tout çà, certains de nos « enseignants chercheurs » ou « chercheurs tout court » nationaux qui devaient faire front avec Tefysaina pour faire en sorte que cette recherche soit vulgarisée rapidement à l’échelon national :

      - Soit, se sont accaparés personnellement du projet pour faire les leur ( association avec quelques entreprises opportunistes par-ci, par-là, …..)

      - Soit, se sont fait débaucher par le CIRAD pour partir dans d’autres projets où il y a opportunités pécuniaires ou de carrière

      A l’issue de cet exemple en agronomie mais que l’on pouvait retrouver aussi ailleurs, oui à l’augmentation des indemnités mais sous conditions strictes, pour les intérêts supérieurs de la nation et du peuple !!

    • 9 mars 2010 à 14:07 | diego (#531) répond à rabri

      Bonjour Mr. rabri,

      J’espère que vous allez bien.

    • 9 mars 2010 à 19:20 | rabri (#2507) répond à diego

      Bonjour Misé Diégo (c’est plus charmant quand c’est vraiment de l’accent malgache),

      J’espère que vos séjours se sont bien passés et surtout ne faites pas trop la grosse tête en voulant transposer en absolu chez nous ce que vous avez observé dans ces pays déjà développés et qui n’ont pas en plus la même culture que nous !

  • 9 mars 2010 à 08:45 | Mandimbisoa (#2104)

    "Ny Fianarana no Fandrosoana"

    Izaho dia mankahery sy manohana ,ahoana moa no tsy hitraotra,mitovy amin’ny adin’ny mpitsabo ihany io,inona no dikan’ny 300000ariary raha hoarina amin’ny fisondrotan’ny an’ny miaramila izay marihina eto hoe:inona no soa vitany ho an’ny firenena nandritra izay 50taona nahateo an-dry zareo izay ?

    • 9 mars 2010 à 16:02 | ANATOL (#593) répond à Mandimbisoa

      Tous le monde cadavre-rai,
      farany hitokona ny kisoa amam-borona ny saka sy ny voalavo.
      Mampihomehy mihintsy isika gasy ity.
      Efa tena tsy avotra ilay toe-tsaina, sa dia efa teren’ny fahantrana mafy ka manjary manaonao foana daholo.
      Mbola ho ela raha izao no mitohy. mba marina moa.

  • 9 mars 2010 à 09:07 | papango (#3907)

    je crois que c’est un acte de destabilisation de la part de SECES. Où voulez vous que les gvt de fait trouve de l’argent pour payer vos indemnités ?
    De même pour les medecins et les para médicaux. Attendez que les institutions de la VI èmle république soient installés pour faire vos revendications.

    • 9 mars 2010 à 12:33 | niry (#210) répond à papango

      Mouahahahahahaa !!!!! Papango, c’est le SECES a mis des bombes en aout 2009, c’est un scoop que je vous livre !! Vous ferez un excellent inspecteur Klein pour Colonel Derrick ravalo fôpla.

  • 9 mars 2010 à 09:17 | kotondrasoa (#3872)

    Les enseignants-chercheurs et les médecins ont bien raison et d’après moi, ils auraient déjà dû faire cette réclamations, il y a une décennie de cela.

    Mais, ce qui a mis le feu aux poudres (approprié ?!?), c’est que, sous la pression des militaires putschistes la HAT a par reconnaissance, augmenté les salaires des Forces Armées et, bonjour, les dégâts !

    Et, encore, les promesses faites à ceux qui ont perdu leur avoir le 26 janvier et après ne sont pas encore tenues ; et, celles faites aux travailleurs de la Zone Franche de les aider à trouver mieux !

    Et, les gendarmes qui ne sont pas en reste n’attendent qu’à dépecer le lion, devenu proie.

    Et, les gars des Finances ou bien, ils ont été approvisionnés parce qu’ils tiennent les cordons de la bourse ?

    Et, les mpivarotra amoron-dàlana, en parlant de la solution provisoire des rues de la petite vitesse et du lac de Behoririka ?

    Ah, problème, quand tu nous tiens !

    • 9 mars 2010 à 18:56 | Tanindrazana (#3224) répond à kotondrasoa

      Izay mihitsy ange no mitranga e ! Na inona hevitrao , na miandany amin’iza ianao ankehitrio dia mazava fa tsy mandeha intsony amin’ny laoniny ny fiainam-bahoaka. Marina fa tsy mifan-danja intsony amin’ny zava-misy ny karama raisin’ny Malagasy. Ambonin’izany dia ireo mba manana na koa hoe nanana ny enti=manana hatramin’izay dia nahita ny teo am-pelatanany nihen-danja ary nitsotsorika nidina ny fari-piainany. Ny Mahantra moa lasa farahidiny, ny teo an-tenatenany lasa mahantra, ary ny nanan-karena lasa zarizary. Tsy nahagaga raha romotra ny miaramila sy ireo karazan’olona maro sendra harena zaraim-potsiny, ka vao nisy olona nampideradera ilay hoe "vola" dia lasa izao. Tsy nisaina intsony fa dia lasa izao na ho any na tsy ho any. NY vokany anefa dia izao. NIkororosy ny firenena ary dia nidaraboka ny faianam-bahoaka. Nifandramatra Ra-Malagasy ary dia samy mitady samy mandeha. Adino ny maha-MAlagasy sy ny maha-olona, ka dia namidy tamin’ny varaiventy.

      Ankehitriny, hilatsaka tsy ho ela ny famaizana hoan’ireo mpanongam-panjakana nefa dia hisy voka-dratsy hoan’ny Malagasy rehetra koa izany. Vao maika hihasarotra ny fiainana eto MAdagasikara satria ny Mpitondra manao be marenina sy mizahozaho, ny mpanohatra na dia mampanantena zava-baovao aza, efa nahadiso fanantenana ka mahasadaikatra ny hanohanana azy. Ny vahoaka noana sy tsy afa-mihetsika noho ny tahotra. Na dia izany aza dia mizotra amin’ny fahatezerana tsikelikely ny fainam-bahoaka ka aza gaga isika raha mirongatra ny fitokonana etsy sy eroa. Manana ny rariny daholo ny fangatahan’izy ireo, ny dokotera, ny paramedicaly, ny mpampianatra, eny na ny zandary aza sy ny sisa sy ny sisa mbola ho avy, kanefa ny ho enti-manana tsy misy na tsy ampy intsony. Be loatra ny fandaniam-poana natao na taloha na amin’izao fotoana ny HAT izao.

      Hikatso ny fampandrosoana noho ny krizy sy ny sazy hilatsaka tsy ho ela. Hanome tsiny isika angamba dia i Ravalomanana, Ratsiraka ary i Zafy no lazaina fa nahatonga izany kanefa raha fotorana lalina dia i Rajoelina sy forongony no nahatonga izao. Tsy naharitra ny fotoana fohy hamaranan’i ingahy Ravalomanana ny madany ry zareo nefa milaza fa hametraka ny tena demokrasia eto. Inona aza no hitranga ? Mbola hikorontana hatramin’ny rahoviana isika vao hahatsiaro-tena fa efa an-tratra ny rano, efa mihinana ny tsy fihinana ny zaza amam-behivavy, ny vahoaka, ny rehetra vao hibabaka hatsiaro fa ampy izay fijaliana izay ?

      Tsy misy hafa tsy ny mifamela ny tsy nety rehetra, ary manangana miaraka ny fianan-koavy no lalana mendrika antsika sy ho an’n y taranaka MAlagasy. HAdinohy ny " Assemblee constituante", fa mandeha mitanila izany. ajanony ny fifandrafiny samy malagasy fa tsy hitondra makaiza izany. Tsy misy na iray to-teny intsony ireo rehetra ireo : na Ravalomanana, na RAjoelina, na Ratsiraka, na Zafy na i Andrimanjato, na i Tsiranana,na i Mangalaza, na i Marson, na i Manandafy, na i Tovonanahary, na i Vital na i Roindefo.....na iza na iza, ka raha mbola mihevitra ho tia tanindrazana ireo dia handeha hiraha-mametraka ny tanjona sy ny rafitra vaovao fa izahay Malagasy efa leo ny mijaly ary ianareo rehetra na dia samy mihevitra mihezaka te hampandroso ny firenena aza efa tsy manana ny fankasitraham-bahoaka samy irery intsony. Fantaro fa ity tany ity dia antsika rehetra fa tsy an’i Rajoelina na an’ireo mapnohatra irery na an’ny Frantsay. Raha tsy vonona amin’’izany ianareo dia miala fotsiny fa tsy mahavita azy e ! Fa tsy ho tantinareo ny alahelom-bahoaka raha mifototra aminareo avy eo.

  • 9 mars 2010 à 09:19 | pata mpikaroka (#3930)

    Tena mety fa raiso ny andraikitra. Raha ny manam-pahaizana no hosena sy atao tsindry ahazana lava izao dia tsy handroso na oviana na oviana i Dago. Ny mpampianatry ny Oniversité anie no namolavola ny mpitondra,ny mpitondra ambony eto amin’ny firenena, ny mpiasam-panjakana, ny mpiasa amin’ny tsy miankina, ny avara-pianarana rehetra. Dia tsy malahelo ve isika mahita azy ireny rovi-kiraro sy vodi-pataloha ary atao toy ny tahom-boanjo koa ny nahitana no akifika. Omeo an’i Kaisara izay an’i Kaisara e dia milamina io. Tsy lelon-jaza akory izy ity ka omeko tsy omeko.Atambaro ny hery ry mpampianatry ny Oniversité ary aza misy tia kely ka tolaran’ny sasany bonbon toy ny zaza dia mangina fa ny tombon-tsoa iombonana jerena dia ny hampahomby ny fitakiana.Il est temps, dès qu’il y a temps, profitez-en.

    Pata mpikaroka

    • 9 mars 2010 à 12:58 | andrygasy (#3890) répond à pata mpikaroka

      Nitafa tao @ Radio antsiva Ingahy Cdt Charles ary nilaza fa tsy afa-po aminy toerana misy azy ( vakio GAZETIKO ) ary nitantara ny zava-niseho taminy 17 mars 2009 , ka namindrana ankeriny ny FAHEFANA tamin’ingahy Andry rajoelina izay tsy mbola mahazo fankatoavana iraisam-pirenena ka mampikatso ny fanampiana rehetra avy any ivelany . Efa ho herintaona zao no mikatso ny raharaham-pirenena , 60 isan-joto ny budgem-panajakana anefa dia avy any ivelany avokoa ka saika miterka olana @ karamam-panjakana izay hita farany teo t@ny karamany miaramila , .Miseho lany avokoa zao ny fitakiana rehetra @nireo mpiasam-panjaka na dia tsy mifarana aza ny crise : greve ny dokotera ; ny mpitsabo mpanampy , ny mpampianatra ny oniversité , ny mpianatra oniversité .......
      Ny tiana hambara dia hoe TENA TOLOM-BAHOAKA MARINA VE NO NISY TETO MADAGASCAR SA FANONGAM-PANJAKANA SATRIA TOKONY HO SARO-PIARO @ ZANY TOLONA IZANY NY VAHOAKA RAHA TENA MITOMBINA IO ???????
      TOKONY HO FANGATAHANA NY FIALAN’IREO IZAY MAMOTIKA NY FIANAMPIRENENA ALOHA NO TOKONY TAKIANA !!!! IZAY MISAKANA NY FAMATSIAM-BOLA AN’ I MADAGASCAR SATRIA RAHA MBOLA EO ANDRY RAJOELINA NA IREO H A T DIA TSY HO TANTERAKA IZANY .
      SA FANOMBOHANA IZANY ZAO GREVE NY MPAMPIANATRA MPIKAROKA IZAO ?????
      NY TIANA HO LAZAINA DIA MANKAHERY 0 TOLONA ATAONAREO SATRIA IANAREO NO HO AVIN’ITY NOSINTSIKA ITY !!!!

  • 9 mars 2010 à 09:23 | Tsisdinika (#3548)

    Cette Transition dominée par la gabégie donne vraiment des idées à certains mandarins pour se faire de l’argent facile.

    Il faut savoir que la plupart des enseignants à l’université ne méritent pas la moindre indemnité de recherche, vu qu’ils ne font AUCUNE recherche. Ayant été dans le milieu pendant 15 ans dont 8 dans l’enseignement, je peux témoigner que certains cours n’ont pas été mis à jour depuis 20 ans et que beaucoup de profs en 30 ans de carrière n’ont AUCUNE publication à leur actif. On ne doit revendiquer que ce qui nous est du, c’est ce qu’on appelle l’honnêteté intellectuelle. On ne s’etonnera dès lors pas de retrouver la même mentalité de parasite chez beaucoup d’étudiants avec ces soi-disant "bourses d’études" distribuées à taux égal pour les bons et les médiocres.

    • 9 mars 2010 à 09:54 | Albatros (#234) répond à Tsisdinika

      Bonjour Tsisdinika,

      Vous avez peut être raison pour les "enseignants" mais ne peut on pas tenir le même type de raisonnements pour les "forces de l’Ordre" et pour leur "activité".

  • 9 mars 2010 à 10:50 | daniel (#2653)

    Bonjour
    - c’est vrai que de tels résultats valent bien des primes combien de brevets ,de publications ?
    - Ah pardon ils se sont consacrés à la formation du peuple : resultat ?
    - Bonne journée à tous

  • 9 mars 2010 à 12:58 | Mihaino (#1437)

    En 2009, j’ai affirmé dans ce forum que dès qu’on augmente une indemnité d’une grille indiciaire des fonctionnaires, toutes les grilles sans exception doivent suivre la même évolution. Cette grève était une fois de plus prévisible ....

    Quant aux recherches et travaux scientifiques de nos enseignants, je suis bien placé pour affirmer que leurs publications (si minimes soient-elles) sont parues et reconnues mondialement. Il faut fréquenter les collègues étrangers et lire dans les centres de recherches...

    "ENSEIGNER, C’EST APPRENDRE 2 FOIS " et croyez-moi que c’est dur comme tous les métiers exigeant des investissements intellectuels importants et difficiles à chiffrer ...

    • 10 mars 2010 à 06:36 | Rakrizy (#3782) répond à Mihaino

      Naïvement, je croyais que les recherches devraient être également diffusées à Madagascar. Mais Dago compte pour du beurre. Paye et tais-toi

    • 10 mars 2010 à 07:01 | Rakrizy (#3782) répond à Mihaino

      "Il faut fréquenter les collègues étrangers et lire dans les centres de recherches..."

      Ben c’est le problème. Apparemment rien à et pour Madagascar.

      Les gasy sont juste bon à payer et la fermer, écouter ces doctes savants et se plier à leur diktat

    • 10 mars 2010 à 13:36 | Mihaino (#1437) répond à Rakrizy

      Je vous prie de voir de très près tous les travaux et les recherches effectués par notre savant SEM Rakoto Ratsimamanga à Itaosy par exemple...

      Figurez-vous que "MADECASSOL" inventé par cet éminent chercheur contre toute brûlure est célèbre dans le monde entier...

      Je peux vous citer d’autres personnalités célèbres dans des disciplines différentes mais la liste sera longue...

      Nous devons être fiers de notre matière grise. Nos enseignants chercheurs sont discrets car ils sont conscients que :

      "Il y a des gens qui parlent beaucoup mais qui savent peu et
      il y a des gens qui parlent peu mais qui savent beaucoup" (ancien porte parole du Pdt Chirac )

  • 9 mars 2010 à 13:55 | meloky (#637)

    Asa raha samy misaina tsara ny zava-misy na ny mpampianatra na ny mpi-bilaogy, na ny mpanao ppoulitika, na izay mihevitra ny tenany fa mahiratra ka faly mamosibotsika izay hisian’ny tsi-filaminana eto Madagasikara !

    Voanalohany dia tsy avy aiza io olana voalaza rehetra io fa ny tsy fahaizan’ny mpanao politika Malagasy ; ireo taloha izany no tena vandendaka ka nahatonga ireto tsi-filaminana rehetra izao nitranga. Tsy afa-bela amin’izany ireo dinosoro sy ny ekipany rehetra, sady tsy afaka hiebo fa tsy avy amin’izy ireo ny antony maha latsaka lalina ny firenena.

    Manaraka dia ianao izay manoratra bilaogy io koa (mety ao anatin’io ny tenanay) Mano bontolo ho be hevitra nefa tsy mankaiza !

    FA izay nitondra teo afa tsy Zafy angamba ! dia nanao famenoam-paosy tafahoatra indrindra fa ir8 (malaza amin’ny fanafenan-toetra) Manoso-tena ho entrepreneur goik’antitra, nefa tsy tadidiny angaha ny nanaovany am-pihimamba ny tombotsoa rehetra manoloana ny ankamaroan’ny mpanam-bola gasy.

    Hevrin’ilaisany fa tsy nijaly toy ny 80% ny vahoaka angaha ny mpanabola tamin’iny 7 taona lasainy raha olona iray no nanagona sy nivangongoan’ny vola gasy.

    Dia lazaina fa iza no mandentika ny gasy. Mitady olona hosoram-potaka manko amin’izao ka izay te-hiova indray no finganina !

    Tsy mora ny hanovana fomba fisainana toy ireny. KA raha ny mpampianatra no te-higirevy. Angamba tokony hisaina ihany satria dia ny fampianarana nataon’izy ireo ihany no miverina mikapoka azy rehetra : Nahoana no mba nampianatra olona hampandroso firenena fa tsy olona mitsetsitr’harena toa ireny dinosoro rehetra ireny no vokatry ny asan’izy rehetra ireny !

    Dia izao miatsara-velatsihy hoe kely ny karama ! Jereo lalina sy jereo marikitra fa aza manao sain-jaza ka raha tolorana kely dia indry higirevy !

  • 9 mars 2010 à 14:00 | Rasoa (#1122)

    Ouaiaiaiai !!!!

    Tous derrière les enseignants et les enseignants chercheurs !!!

    Ouaiaiaiaia !!!

    Et que les étudiants prennent le chemin du combat !

    Et puis - Vive la grève !

    La grève jusqu’à ce qu’ils (les HATifs) crèvent !

    • 9 mars 2010 à 14:12 | rabri (#2507) répond à Rasoa

      Rasoa,

      Il manque 2 "corps de métiers" dans ce que tu as présenté mais qui finalement, n’en font qu’un :

      Les lécheuses de vitrine et en même dilapideuses des sous de leurs ménages !!

    • 9 mars 2010 à 14:13 | rabri (#2507) répond à rabri

      ... en même TEMPS dilapideuse .......

  • 9 mars 2010 à 14:50 | Achem (#705)

    Et voilà Rabite, toujours décalé par rapport aux actualités et événements... Ce n’est que maintenant qu’il est courant que le CIRAD a voulu piquer le SRI.... Le CIRAD est un organisme français et ce n’est pas la peine de faire un dessin des tenants et aboutissants de cette tentative de détournement pour connaitre les véritables intentions de cet organisme..

    Pauvre RABITE qui a voulu en faire un scoop. Décidément, il ne sort du terrier que soit pour dire du mal de Rasoa, soit pour écrire des futilités... La qualité de ses écrits le décrit parfaitement : un vulgaire personnage même pas de 2nd ordre mais plutôt digne d’un tapis de décrottage de chiottes qui collent aux semelles.

    Et meloky : comme le décrit si bien un adage malgache, "ny valala tsy an-tanana tsy atolo-jaza...". Quand on n’a pas les moyens, il faut mesurer ce que l’on propose aux enseignants... Ici, on a affaire à des éminents professeurs et chercheurs et non à des FOZA-ORANA du 13 mai 2009. On ne les berne pas facilement. Avadiho im-pito ny lela...

    Pauvre Rabite Tapis...

    • 9 mars 2010 à 18:04 | vuze (#918) répond à Achem

      Messieurs les modérateurs, à vos claviers...

      Rappel Charte des commentaires :

      Cette charte définit les règles de dépôts et de modération des contributions déposées par les internautes sur le site Madagascar-Tribune.Com :

      - Pas de propos tombant sous le coup de la loi : incitation à la haine raciale, appel à la violence, révisionnisme.
      - Pas de xénophobie, c’est à dire tout propos formulant une critique générale contre l’ensemble d’une population, d’un pays, d’une nation ou d’une communauté.
      - Pas d’agressivité ni de violence excessive dans le ton.
      - Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.
      - Pas de saturation ni de harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins. Les représentants de partis politiques ou d’associations peuvent poster des messages, mais avec modération. Les messages à caractère publicitaire ne sont pas autorisés.
      - Pas d’insultes personnelles entre participants. On peut critiquer les arguments, pas les individus.
      - Pas de « procès » conduits par un ou deux intervenants à propos d’un autre.
      - Pas de spéculations ou révélations à propos de l’identité de tel ou tel contributeur. Les tentatives d’usurpation d’un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées. Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés ici. Respecter l’esprit des discussions engagées, sans interférer par des messages de dérision ou hors sujet.

      Le ou les modérateurs se réservent le droit d’appliquer ces règles, en supprimant tout ou partie de certains messages, et en excluant du site, temporairement ou définitivement, ceux qui les violeraient de manière flagrante ou répétée et systématique.

  • 9 mars 2010 à 19:14 | kotondrasoa (#3872)

    En parlant de nos enseignants-chercheurs, nous sommes retombés chez les militaires.

    Je ne sais pas s’il faut occulter ce que Charles a dit mais méchant comme il est (je n’ai pas dit bête et méchant), il a dévoilé les dessous du 17 mars 2 009 :

    Il a dit texto :

    1° j’ai forcé les généraux à donner le pouvoir au Petit,

    2° j’ai écrit de ma main l’ordonnance en question (qui n’était pas une ordonnance mais, une simple lettre

    3° Les généraux ont dit qu’ils signeraient quel que soit le nom écrit sur la lettre, même si c’était celui de Charles (ça revient à dire que, voulant sortir du bourbier où ils étaient engagés, ils auraient donné ce jour là leurs âmes au diable pour sortir du Capsat)

    Alors, qui va encore dire que ce n’était pas un coup d’Etat ?

    Le problème de Charles et de Lylison en ce temps était que si c’était une Directoire Militaire, ils n’auraient pas leur mot à dire parce que n’étant que Officiers subalternes ! Donc, ils ont préferé le Petit comme marionnette mais, pas comme Chef !

    Avant de me contredire, revoyez ce qu’il a dit aux journalistes et sur Antsiva. Merci !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS