Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 01h21
 

Opinions

Frappé au portefeuille

mercredi 28 avril 2010 | Georges Rabehevitra

Sur ces colonnes, dès janvier (économie, finances et monnaie), je mettais en garde contre la possibilité de défaut de paiement de l’État.

Le dernier rapport de la Banque Mondiale (diminution des recettes), mais surtout le comportement du Gouvernement (circulaire limitant les déplacements) ou Trésor Public (blocage d’avoirs de privés ayant un compte), montrent que les caisses de l’État sont vides.

La principale raison de changement d’attitude la HAT, qui accepte de nouveau de renégocier après avoir fanfaronné à tout va ne pas le faire, c’est que les caisses de l’État sont vides et il y a péril en la demeure.

Consciente des difficultés de trésorerie de l’État, avec les conséquences sociales (non paiement des fonctionnaires) que cela entrainerait, la France a poussé son pion pour exiger une énième négociation, quitte à ce que cela soit fait sur de nouvelles bases.

C’est donc contraint et forcé, malgré la menace de ses acolytes ou autres « coup d’État », que la HAT se présentera à Pretoria.

Conclusions

Frapper au portefeuille est toujours efficace, quelle que soit la situation. Dommage qu’il faille aller jusque là mais c’est le lot quand les sentiments priment sur la raison et la réflexion.

Dès la signature d’un nouvel accord, la France pourra officiellement commencer à ouvrir le robinet des aides budgétaires, afin de sauver Rajoelina pour un temps.

À moins de vouloir aussi le chaos total, les autres mouvances seront aussi obligées de coopérer et essayer enfin de sortir de ce très très mauvais pas pour notre pays.

C’est le moment où jamais pour tout le monde d’entendre enfin la raison et de ne pas écouter les sirènes des va-tout, pour ne pas parler des faucons.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 28 avril 2010 à 10:38 | kotondrasoa (#3872)

    Qu’on se le dise, les faucons sont de la hat et ce sont eux qui ont toujours milité pour qu’il n’y ait pas de négociations et, plusieurs d’entre eux sont à Prétoria.

    Les 3 mouvances ont fait maintes fois, appel à la mouvance hat pour que les accords signés soient respectés mais, en raison des avoirs reçus sur les deniers de Ra8, le bois de rose et autres, la hat a cru pouvoir y aller toute seule.

    Ra8 en 2002 a pu s’en sortir puisqu’il a mis à contribution ses sociétés dans la gestion de la crise d’alors.

    Mais je n’ai jamais entendu dire que le petit ait mis la main à la pâte ou un quelconque membre de la hat. Et ils s’accrochent car 80 millions de fmg de salaire mensuel, c’est du nougat.

    Aussi je préconise dès maintenant un salaire fixe et fixé bien avant toutes élections pour chaque élu pour que cela soit vraiment du patriotisme.

    Et que le portefeuille reste vide jusqu’à ce que la hat plie bagages.

  • 28 avril 2010 à 10:40 | racynt (#1557)

    dommage qu’il a fallu en arriver là avant qu’ils acceptent de coopérer pour une recherche de solution, le soucis dans tous ça c’est que c’est la HAT qui a changé son fusil d’épaule frappé au portefeuille mais les 3 autres mouvances qui eux ne sont pas frappé au portefeuille vont-ils vouloir négocier surtout si la feuille de route préparée par la France ne sont pas à leur avantage ?

  • 28 avril 2010 à 13:31 | da fily (#2745)

    Ce qui est préoccupant également, c’est cette attitude de mauvais élève constant dont font preuve nos protagonistes, acculés et pressés, ils n’ont d’autres choix que de baisser pavillon.

    Attitude qui alimente le complexe d’infériorité de l’éternel demandeur, incapable de s’affranchir par sa décision propre, saine, réfléchie. Infantilisé par la manne promise et le bâton brandi, incapable de se hisser à la maturité dont les circonstances désastreuses du moment exigent la posture. De quels yeux nous regarde-t-on de l’extérieur ? A-t-on bien pesé ce que le malagasy a perdu, moralement, psychiquement, intellectuellement vis-à-vis des autres peuples ? Bien sûr, certains diront que c’est le cadet des soucis du malagasy moyen, mais s’il nous faut bien ausculter notre société, il ne nous sera pas permis de gommer les conséquences et avoir des diagnostics à l’emporte-pièce qui masqueront le véritable malaise qui tente de s’installer.

  • 28 avril 2010 à 15:14 | thubert (#459)

    Bonjour Rabehevitra G.

    merci pour cette logique ! très pertinente !

    thubert

    • 28 avril 2010 à 20:05 | diego (#531) répond à thubert

      Et de deux thubert,

      Logique et pertinente !

      amicalement

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS