Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 2 décembre 2021
Antananarivo | 19h19
 

Mines

Mines

Formalisation des activités minières dans la carrière de béryl d’Andilana Avaratra

mardi 15 juin | Mandimbisoa R.

La réouverture officielle de la carrière de béryl d’Andilana Avaratra, dans le district d’Amparafaravola, semble se préciser. Après les échauffourées qui se sont soldées par le décès d’au moins deux personnes et la blessure de nombreuses autres, quelques semaines plus tôt, le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra s’est rendu sur place. La carrière a été fermé par les autorités au mois de mai dernier suite à cet incident. Le ministre a annoncé ce week-end son intention de prendre un arrêté de zone d’encadrement pour cette carrière de béryl, où l’exploitation était encore illégale.

Le gouvernement entend mettre en place une série de mesures pour encadrer l’exploitation dans la carrière. Un groupement ou une association des exploitants devrait être ainsi créer. Une démarche approuvée par les exploitants qui affichent leur volonté de se conformer au cahier de charges indiquant, entre autres, leurs obligations.

Le gouverneur de la région d’Alaotra Mangoro, Richard Ramandehamanana s’est félicité de l’accord entre les exploitants concernant leur engagement à respecter la démarche permettant entre autres de faciliter la traçabilité de la pierre gemme. Cette issue favorable de la situation devrait favoriser davantage le développement de la région, rassure le ministre des Mines et des Ressources stratégiques.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 15 juin à 10:44 | arsonist (#10169)

    (i) Ouaouuuh ! Quelle horrible photo !
    Non seulement on y fait des trous d’une manière complètement irrationnelle,
    mais de plus qu’elle est tristement nue, cette terre malagasy !

    Malheureusement Madagougou n’est la Guinée !
    La Guinée interdit la coupe et le transport du bois
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210615-la-guin%C3%A9e-interdit-la-coupe-et-le-transport-du-bois

    (ii) Serait-ce bien ceci, cette fameuse madagougouesque méthode "malgacho-malgache" ?

    https://www.actutana.com/depeche/pauvrete-dans-le-sud-ah-un-pacte-de-sang-carrement/

    [Le texte] Pauvreté dans le sud : ah, un « pacte de sang » carrément ?
    Un « fati-dra » présidentiel carrément, promettant d’éradiquer la famine et la pauvreté dans cette région de Madagougou.
    Ah la la, entre les IEM, les velirano et tout ça on s’y retrouvait déjà plus.
    Et maintenant donc un « fati-dra » ?
    Mais on ne demande qu’à être impressionné. Par des annonces d’effet. Pas des effets d’annonces dont on est vraiment blasé, après bientôt 3 ans.

  • 15 juin à 11:07 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Alohan’ny hidirana amin’ny rindrankevitra entin’ny lahatsoratra, dia misy ny fanapahankevitra tokony horaisina ary ho tanterahana maika :

    Aminay dia saropady sy zavadoza rehefa misy ny aina nafoy na iza na iza, indrindra moa fa hoe misy Malagasy lavo ao anaty savorovoro…koa noho izany, heverinay fa ilaina maika ny hanaovana fanadihadiana sy fanolorana eo amin’ny Fitsarana mahefa ireo izay tompomarika sy tomponandraikitra nahatonga izao fahafatesana izao…

    Voalohany, efa nisy ilay tao Ampasika Amparafaravola izay nisy olona iray maty notifirin’ny miaramila, avy eo nisy fanerena ny Fokonolona hanao sodomita izay tena fihetsika manimbazimba ny zo amankasina eo amin’ny olombelona mihintsy, ary hatramin’ny androany dia mbola tsy misy fandraisana fepetra mikasika izany !

    Faharoa, ity indray tao Andilana Amparafaravola, dia nisy aina anankiroa nafoy, izay toa vitavita ho azy tsy misy fanandratana ny maha tany tandalàna eo amin’ny fanjakana Malagasy akory ! arosoy aloha ny fanadihadiana sy ny fitsarana…

    Raha hiverenana ny lahatsoratra, dia misy ny fepetra sy lalantsaina mazava tokony hipetraka sy iainana ary atao ho manankery :

    (i) famindrana ny fitantanana ny tanimpanjakana ho eo anivon’ny vondrombahoaka itsinjarampahefana mahefa

    (ii) fametrahana ho lalàna velona eto amin’ny Firenena Malagasy milaza sy manome zo ny tompontany ho sady ho tompon’ny eo amboniny no tompon’ny ao ambanin’ny tany

    (iii) fametrahana ny fifanarahana eo amin’ny vondrombahoaka itsinjarampahefana isamparitra sy ireo vondron’olona ifotony raha toa ka tanimpanjakana mbola misoratra amin’ny fanjakana no hanaovana ny fitrandrahana

    (iv) fanomezana alalana ny vondron’olona ifotony hanao fifanarahana fiarahana miasa malalaka amin’ny sehatra tsy miankina eo amin’ny lalambarotra sy ny fanofanana ary ny fitrandrahana, fa tsy tokony hanohintohina ny fiandrianampirenena sy ny fiarovampirenena izany fifanarahana fiarahana miasa izany

    (v) famaritana mazava anaty mangarahara eo anivon’ny Firenena ny mikasika ny tamberimbidy sy tataonketra tokony aloan’ny mpitrandraka, ary ny famaritana ny anjara fitsinjarana izany eo anivon’ny Fokontany, kaominina, Faritra, ary ny fanjakana foibe

    (vi) na ny fitrandrahana lehibe (grande mine) na ny fitrandrahana salasalany (exploitation artisanale), dia ny vondrombahoaka isamparitra itsinjarampahefana mahefa no tena tompomarika sy tomponandraikitra amin’ny fifanarahana atao

    Ny fanjakana izany dia tokony ho rafitra mpanaramaso ny fanarahana ny lalàna velona, ary ny fiarovana ny tombontsoa hositrahan’ny rafitra itsinjarampahefana rehetra isan’ambaratonga ao anaty mangarahara tanteraka.

    Mankasitraka Tompoko

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS