Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 14 avril 2024
Antananarivo | 23h31
 

Politique

Collectivités territoriales

Fin de mandat pour les maires

vendredi 12 janvier | Mandimbisoa R.

Les quatre ans de mandat des maires et conseillers municipaux élus en 2019 ont expiré le 10 janvier dernier mais le projet de prolongation de leur mandat à cinq ans, proposé et voté au niveau du Sénat reste à ce jour sans suite.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui procède depuis le 1er décembre à la Révision annuelle de la liste électorale (RALE) se pencherait sur le sujet actuellement. Des propositions d’élections jumelées des législatives et municipales auraient été évoquées lors des réunions à Alarobia.

Au niveau du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, aucune disposition n’est pour l’instant envisagée. Le ministre Justin Tokely, à la tête de ce département, à titre intérimaire, en attendant la nomination des nouveaux membres du gouvernement, ne fait qu’assurer l’expédition des affaires courantes.

Lors de la nomination du Premier ministre, la semaine dernière, Andry Rajoelina a abordé la tenue des élections législatives devant les députés de la majorité parlementaire présents à Iavoloha sans évoquer celles des maires. Le mandat des députés devant expirer le 1er juillet prochain, la CENI a annoncé la nécessité de tenir le scrutin législatif dans les six premiers mois de 2024.

En attendant, les maires et les conseillers municipaux et communaux sortants et en fin de mandat devront être maintenus provisoirement en activité jusqu’à l’élection de leurs successeurs, si on se réfère une décision de la HCC en 2019 où le mandat des élus locaux était également échu avant l’organisation des élections.

-----

3 commentaires

Vos commentaires

  • 12 janvier à 10:44 | Saint-Jo (#8511)

    Ah ? Donc de nouvelles autres élections pièges à cons alors ?

    Toudiou ! Ça promet !
    Ah ! On verra si l’opposition a tiré au moins des leçons de ses absurdités du temps passé.

  • 12 janvier à 11:17 | Besorongola (#10635)

    RIEN NE VA PAS !

    RIEN NE VA PAS !
    RIEN NE VA PAS !

    UN RÉGIME QUI FAIT APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR CHERCHER DES CANDIDATS MINISTRES EST UN RÉGIME EN PANNE !
    Tandis que les plus pauvres font la queue au siège du parti TGV pour avoir la fameuse lampe pour les poulaillers, les plus riches font la queue à la présidence pour déposer leur CV pour devenir ministre afin de participer au festin de la mafia.
    Selon les responsables de la Présidence, il y a trop de candidats qui déposent leur CV même tard le soir. C’est la raison évoquée qui retarde la constitution du nouveau gouvernement. À qui espèrent -ils faire avaler cette couleuvre ? Et pourtant des dizaines de retourneurs de veste sont venus grossir le rang des postulants à Ivato lors de la pré campagne électorale. Les sortants ne sont pas certainement d’accord pour leur céder leur place car ils ont tout fait pour faire réélire le PREZIDA.

    Les maires sont ’lany daty" mais toujours en poste mais jusqu’à quand alors que l’insécurité est intenable dans les villages aux alentours de la capitale. Les policiers tuent les malfaiteurs presque tous les jours. Le CENI se dit fin prêt pour l’organisation des élections même si cela se passe demain selon son vice president et en même temps certains responsables parlent encore de manque financière.
    En fin de mandat, c’est le moment propice pour ce petits monde de remplir les poches au cas où. Certains vendent leur âme au diable et essaient de revendre du riz avarié. Les gardes présidentiels détournent des paniers garnis et mis en détention selon la version officielle. Sont-ils mal payés aussi ces soldats pour en arriver à descendre aussi bas ?..

  • 12 janvier à 17:04 | Jipo (#4988)

    On attend avec impatience la fin de l’ usurpateur, et son second coup d’ état !

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS