Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 juin 2021
Antananarivo | 15h49
 

Commerce

Commerce

Filière vanille : la campagne 2021-2022 s’ouvre sur fond de divergences

vendredi 21 mai | Mandimbisoa R.

La campagne de la vanille a été officiellement lancée hier à Ambanja, dans la région de Diana, sur un fond d’incompréhension et de désaccord, notamment entre les autorités et les producteurs. Pour l’instant, le problème tourne autour de la fameuse fixation du prix référentiel.

Le gouvernorat de la région de Diana a indiqué dans un communiqué que malgré l’ouverture de la campagne, producteurs et acheteurs ne sont pas encore mis d’accord sur le prix de vente de la vanille verte.

« Les producteurs ont proposé le prix de 200 000 ariary mais les acheteurs ont fait marche arrière et n’ont pas fait de contre-proposition », regrette le gouverneur de la région. Certains parlementaires de la région Sofia, dans le Nord-ouest de l’île, proposent toutefois que le prix de la vanille verte devrait être maintenu à 75 000 ariary, comme l’a proposé le ministère du commerce.

Dans un document qui a circulé sur les réseaux sociaux, les prix de référence pour la vanille au titre de la campagne 2021-2022 proposés par le ministère du commerce et celui des finances est de 75 000 Ar par kg pour le prix minimum sur le marché local pour la vanille préparée stabilisée et de 250 dollars par kg pour le prix minimum à l’exportation. Un prix référentiel non encore officiel et qui devrait être validé par le conseil de gouvernement affirme les deux ministères suite à la polémique que cela a engendré.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 21 mai à 10:38 | Isandra (#7070)

    La fixation de prix planché peut empêcher :

    - les abus des acheteurs contre les producteurs,
    - sous-facturation pour échapper le rapatriement de devise,...

    • 21 mai à 11:29 | NTMO (#10005) répond à Isandra

      La confusion vient de cette (ridicule) circulaire (démentie comme telle), signée cependant par deux ministres, qui annonce un prix de la VANILLE PRÉPARÉE ET STABILISÉE à 75 000 ar.
      Alors que c’était de la VANILLE VERTE BORD DE CHAMPS dont il s’agissait à l’évidence…
      Il y a un facteur 6 en dessiccation et un facteur 10 financièrement entre les deux…
      L’amateurisme dans toute sa splendeur.

    • 21 mai à 11:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      NTMO,

      Supposons qu’ il y ait d’erreur, mais, cela ne devrait avoir aucun impact sur le terrain, car il ne s’agit qu’un document officieux, lequel ne s’applique pas encore et n’a aucune valeur juridique et administrative,...

    • 21 mai à 12:03 | NTMO (#10005) répond à Isandra

      Il n’y a donc aucun document officiel diffusé concernant la campagne de vanille qui est déjà ouverte dans certaines régions… (c’est ce que vous dites).
      Les acteurs de la filière ne savent donc pas à quelle sauce ils seront mangés (malmenés).
      Pas étonnant cette confusion totale sur les marchés ouverts…
      Je persiste : de l’amateurisme.

    • 21 mai à 12:47 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      NTMO,

      Mais, ce n’est pas bloquant !

    • 21 mai à 23:08 | kunto (#7668) répond à Isandra

      KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

      5 kgs de vanilles verte pour faire 1 kg de vanille mûre , donc 5 X 75’000 Ariary = 375’000 Ar ( 83.00 € environs ) ....

      A l’exportation 350 € / kg ...... Il y a un peu de " profitage " sur les producteurs je pense , comment voulez vous que les pauvres s’enrichissent ????? COMMENT ?????

    • 21 mai à 23:14 | kunto (#7668) répond à Isandra

      Y EN A MARRE !!! Tout marchandises dans la main des Malagasy et des Africains a peu de valeur , mais arrivé dans les aéroports ou dans les ports la valeur est multiplier par 100 voir 1000 .....

      Moralité le petit reste toujours petit et PAUVRE .....

  • 21 mai à 10:40 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Et un tsena mora de plus :

    https://lexpress.mg/21/05/2021/pov-7953/

    Cordialement

  • 21 mai à 10:46 | Rabarivony (#10708)

    Faly miarahaba ny Namana etoana hatrany !

    Mampalahelo fa ny vidin’ny iray Kilao any ivelany momba ny vanille dia : 300 Euros. Mbola fiheveran’ny Mpanjanaka vozongo hanabadoana ny Malagasy hatrany izao, nefa ry zareo dia manamarina HATRANY, ary mivazavaza , fa ny Vanille Malagasy no isan’ny Tsara INDRINDRA ERAN-TANY.

    Olona mahavita ny fivoarana ny Commerce eran-tany ve ny Mpiandraikitra sa dia minia hanaiky ny FANJANAHANA ? Sa kosa olona napetraka tao satria, havana na namana, tsy manana ny fari-pahaizana hiandraingitra ny Fivarotana Vanille no napetraka ao ?

  • 21 mai à 11:44 | Vohitra (#7654)

    L’Etat ne devrait avoir et détenir les prérogatives de fixation de prix des produits, de quelle nature que ce soit et de quelle manière que ce soit…

    Dans la plupart des filières, à peu près, la chaînes de valeur de produits sont constitués dans la majorité des cas par : les producteurs – les collecteurs – les intermédiaires financiers - les préparateurs et transformateurs – les commerçants – les exportateurs.

    Ces sont les principaux acteurs de la filière…et chacun à leur niveau et selon leur intervention dans la chaîne de valeur, ils devraient disposer d’un espace de concertation et structure de décision consensuelle…et les appuis de l’Etat et du groupement d’appui de la société civile devraient se cantonner à des actions permettant l’amélioration de la représentativité et de la fonctionnalité de ces structures de concertation, afin qu’elles puissent mieux défendre leurs intérêts et vocations, et assurer que les processus de négociation entre les intervenants dans les chaînes de valeur soit efficient et efficace…

    Ici, ce sont les structures de concertation à différents niveaux de la chaîne qui devraient être regroupées en « structure faîtière » au sommet dans le « Groupement Inter-professionnel de la vanille »…et c’est cette structure faîtière qui devrait s’assurer de la cohérence et de la convergence des intérêts communs des intervenants…

    Le calcul des marges et des opportunités de profit dans les effets de leviers sont discutés au sein de ces différentes structures selon les maillons de la chaîne de valeur…pour aboutir à la définition concertée entre acteurs du prix de référence selon les groupes d’activités en présence…

    Bref, l’Etat, en l’occurrence les ministères du commerce, de l’Agriculture, des finances et économies, n’a rien à voir ni à faire dans la fixation des prix selon les niveaux d’intervention des acteurs de la filière vanille…

    S’il existe, par exemple, une société d’Etat qui s’occupe de la production de vanille, alors, c’est la société proprement dite qui s’intègre dans le processus ci-dessus en se concertant avec et au même titre que les autres maillons de la filière…mais non pas du tout en s’érigeant et s’arrogeant les prérogatives de fixation de prix…

    Cette tentative d’intervention de l’Etat reste en tout cas une porte ouverte et un boulevard offert à des manipulations artificielles induisant une « opportunité de corruption et de malversations diverses », au détriment des différents acteurs de la filière…

  • 21 mai à 12:31 | Ngeda (#10235)

    - Prix de la Vanille le Kilo sur le Marché International = 350.- Euro
    - 1 Euro = 4.500.- Ariary
    - Prix de la Vanille le Kilo suivant Circulaire Ministériel à Madagascar = 75.000.- Ariary soit 17.- Euro arrondi.
    - Bénéfice Brut = 333.- Euro
    - Charges d’exploitation + Diverses Taxes = 50% soit 167.- Euro
    - Bénéfice Net = 166.- Euro
    Amiko tena HOPA-ANABAVY ity Vidiny Vanille Hidirany ny Fanjakana inona ny Antony ? Voly nisasaran’ireo Mpamboly Tantsaha io Vanille io, maninona koa noho tsy Hoferana koa ny Vidin’ny Katsaka sy ny Tsaramaso ? Mifohaza ianareo Tantsaha faha TSY VALAHARA ireto Mpitondra Fanjakana ireto. Bande de SALOPARDS mbola ho Hoavy ny Fahatezeran’ny Malagasy dia ho tsampanareo faha io Vola Vola P...noho hitondra anareo any amin’ny Fahaverezana.

    • 21 mai à 12:46 | Isandra (#7070) répond à Ngeda

      Ngeda,

      Sao tsy fantatrao fa prix farany ambany fotsiny anie no ferana eto, fa tsy ny prix tokony ho any amin’ny tsena. Tsy voatery io ny mapiharin’ny mpivarotra na mpividy, ny tsirairay no manapa-kevitra izay hamarotany ny entany sy izay tsy mahafaty antoka azy.

    • 21 mai à 13:02 | Yet another Rabe (#4812) répond à Ngeda

      Re-,

      Bonjour Ngeda,

      Je crois que vous faites erreur dans vos calculs, car ce serait 1kg de vanille verte qui serait à 75000 Ar, or il faut 5 Kg de vanille verte pour faire 1kg de vanille préparée :

      https://www.google.com/m?q=combien+kilos+vanille+verte+pour+vanille+mure&client=ms-opera-mobile&channel=new&espv=1

      Donc au minimum le coût de revient de 1kg vanille préparée serait de 375 000 Ar soit 83 € (pour 1 € = 4500 Ar) hors préparation.

      Votre calcul du bénéfice brut me semble donc erroné car il serait de 350 - 83 = 267 €

      Sinon je suis de l’avis de Vohitra, l’État ne doit pas s’ingérer dans la filière vanille et surtout pas s’occuper de fixation de prix, ce sont des affaires de privé à privé :

      https://www.madagascar-tribune.com/Filiere-vanille-la-campagne-2021-2022-s-ouvre-sur-fond-de-divergences.html#forum470663

      Cordialement

  • 21 mai à 12:44 | I MATORIANDRO (#6033)

    Nisy olona mpandrendri-bahoaka izay nangala-bato nilza t@reo marivo salosana fa AMPITOMBOINA AVO DIMY HENY NY VIDIN’NY LAVANILA REHEFA LANY IZY.

    Zao dia gejainreo mpandrava ny tsena sy ny entana.

    Roboka tokoa ireo marivo salosana ka dia nifidy ty mpandrava tsy mahay ninin ty.

    Akory zao.
    Atelomy tsara ao no loto navoakanreo.
    Nihinan’iam an nareo tsar nareo zao.

    mersi treizy dan.

    Azo fafana raha tsy ampahita tory ireo devoly ao am-pasana.

  • 21 mai à 14:08 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    HS :

    C’est marrant quand même ces histoires de foza vs foza :

    https://www.actutana.com/depeche/du-coup-avec-vos-ird-irk-et-autres-mapar/

    Les fozas 🦀dans leur panier de 💩 ne savent plus qui pince qui.

    Cordialement.

    • 21 mai à 15:10 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Bonjour YaR,

      Le nom d un signataire de la decheance : Asterix en personne !

      L homme a l origine de la transmission du pouvoir anti constitutionnel entre trois Generaux et un calife...avec sa fameuse lettre...

      Un ancien PM qui avait concocte la decheance par voie d empechement du PRM qui l avait nomme...

      L homme qui reste toujours actif dans tous les coups bas et complot fumeux au detriment de l Etat et de l ordre legal !

      Mais de quoi, et en vertu de quoi, ici il se mele encore dans les affaires internes du Conseil Municipal de la ville ?

      Tout recemment, son fils aine a ete parachute en tant que mediateur de la Republique a la Mediature !

      Est-ce un retour d ascenseur alors ?
      Juste echange de mauvaises pratiques ?

  • 22 mai à 18:13 | Besorongola (#10635)

    LES MEILLEURS SAISONS DE LA VANILLE DE MADAGASCAR ÉTAIENT 2015 À 2018.

    Rajoelina, pour montrer aux producteurs qu’il est le messie , voulait fixer le prix plancher à 250 dollars mais dans la réalité du marché, le kilo se vend entre 100 et 150 dollars et souvent même à 80 ,90 dollars...
    Partout dans le monde quand un veritable responsable de l’Etat s’aventure à fixer arbitrairement le prix d’un produit, il devait savoir que si l’état du marché du produit en question dégringole LA SUBVENTION sert à combler les manques à gagner des producteurs. Mais est-ce que le budget de l’Etat malgache conduit par Rajoelina possède ce moyen ?

    https://www.abacai.fr/prix-des-gousses-de-vanille-madagascar/

    • 22 mai à 18:53 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Lire meilleurEs....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS