Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 14h45
 

Catastrophe

Glissement de rocher

Evacuation des habitants à Ampamarinana

lundi 4 février

Lors d’un conseil de ministre restreint d’urgence hier au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra, le Chef de l’État a donné instructions pour que les mesures d’urgence soient prises afin d’éviter de nouvelles pertes en vie humaine, suite à la nouvelle tragédie causée par le glissement de rocher à Ampamarinana.

Ainsi, suite à l’ordre formel d’évacuation donné par la préfecture de police d’Antananarivo-ville de cette zone classée à risque permanent et strictement inhabitable, la décision de reloger provisoirement les habitants évacués a été prise. Le village Voara à Andohatapenaka ainsi que les logements sociaux de l’ANALOGH (Agence Nationale du Logement et de l’Habitat) à Iharinarivo Ambohidratrimo vont accueillir les sinistrés, notamment et en priorité ceux dont les maisons ont été détruites, ainsi que leurs voisins immédiats qui encourent un danger imminent.

L’Etat prendra en charge leurs déménagements en mettant à leur disposition les moyens matériels nécessaires. Le chef fokontany d’Ampamarinana, le préfet de police d’Antananarivo-ville ainsi que le BNGRC seront mis à contribution pour une meilleure coordination des opérations d’évacuation et de déménagement.

Toute la zone en bas de ces grands rochers est désormais classée zone rouge et inconstructible, il est formellement interdit de continuer à y résider. En effet, il existe actuellement 24 fissures déjà détectées dans les rochers, ce qui constitue un danger permanent pour les habitations alentours. Le Président de la République a initié un plan de recasement pour toute la population concernée par cette catastrophe naturelle, aussi bien la première vague de sinistrés du 19 janvier dernier que celle de ce dimanche. Il appartient au gouvernement, par le biais du ministère de l’aménagement du territoire et de l’habitat, de le mettre en œuvre, en veillant à bien identifier les bénéficiaires concernés. L’État mettra à leur disposition des terrains domaniaux et les aidera pour la viabilisation.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 4 février à 15:05 | Jipo (#4988)

    Et juste une question, ils attendent quoi pour purger la falaise, ces judicieux observateurs, de fissures ???
    ça fait penser aux pistes ou ponts écroulés, on ne répare toujours pas, on passe à coté et laisse les infrastructures partir à vau-l’eau comme toujours ...
    On ne change pas des méthodes qui ont fait leurs preuves, le changement c ’est aussi ça : dans la continuité, mais à l’ image du crapaud et du concepteur des golfs, on aura notre Miami plage, pour le plus grand bonheur des zenfants, particulièrement ceux qui n’ auront pas eu la mauvaise idée d’ attraper la rougeole, pour la jaunisse, voir les gilets et prévoir un délai, on attend DEJA les aides financières en comptant les tranches d’ âges privilégiées : mdr on peut pas tout faire ...

    • 4 février à 15:56 | Bonnie (#10582) répond à Jipo

      Bonjour Mlle Jipo,
      Vous êtes gonflée de réagir de la sorte, tout le temps à critiquer derrière l’écran. Qu’est-ce que vous proposez ? Rien ! même pas une critique constructive. Cela vous donne juste l’impression d’exister.

    • 4 février à 18:51 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Relisez la première ligne Melle, vous aurez la réponse ...

  • 4 février à 16:13 | Behantra (#9165)

    Bonnie

    Bonjour

    Nous , ’internautes’ , ne sommes pas à la place des décideurs ?

    D’autant plus que je n’ai jamais lu , ni vu , ni même entendu qu’un ministre , décideur , appliquera , d’une manière constructive une critique ??

    A ce sujet , et quoique l’on dise , je pense que Macron a plusieurs longueurs d’avance sur ces adversaires

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS