Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 24 septembre 2022
Antananarivo | 20h04
 

Société

Risque de crues et d’éboulement

Evacuation d’urgence et alerte rouge dans plusieurs quartiers de la capitale

mardi 25 janvier | Mandimbisoa R.

Un appel urgent a été lancé, en milieu de la nuit, par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) pour les habitants de la Haute Ville d’Antananarivo. Les habitants situés dans plusieurs quartiers étaient priés de quitter leurs habitations suite à un glissement de terrain qui se serait produit au-dessous de la Cathédrale d’Andohalo et des risques imminents d’éboulements sur les flancs ouest et est de Manjakamiadana,

Les habitants d’Amparibe, Ambatovinaky, Ankadilalana, Tsimialonjafy, Tsarafaritra, Ambohipotsy, Andohinimandry, Faliarivo Ambanidia, Manjakamiadana et Andafiavaratra étaient invités ainsi à quitter les lieux dans la nuit. Policiers et militaires se sont par la suite mobilisés pour sensibiliser les habitants d’Ampamarinana à suivre les consignes données.

Dans les quartiers situés en basse altitude, situés à proximité immédiate des rivières de l’Ikopa, de Sisaony et de Mamba, les habitants ont également été priés de quitter leurs domiciles dans un autre avis lancé par le BNGRC dans la soirée. Le directeur général de l’Autorité pour la protection contre l’inondation de la plaine d’Antananarivo (APIPA), Ranto Rakotonjanahary, a expliqué que les trois rivières sont encore placées en vigilance rouge, c’est-à-dire que le risque de crue y est imminent. Ces rivières peuvent à tout moment sortir de leur lit. C’est la raison pour laquelle, un appel à quitter les lieux pour les habitants concernés par l’avis lancé par le BNGRC a été diffusé, a-t-il ajouté.

Du côté d’Androndrakely et de la route Bypass, les eaux sont montées et les rizières sont pratiquement inondées, tout comme plusieurs maisons qui y sont implantées.

Hier, dans la journée, une digue de Sisaony, située à hauteur d’Ampitatafika a déjà cédé sous la pression des eaux. À cause de la rupture de cette digue, une bonne partie de la ville d’Anosizato Andrefana se trouvait sous les eaux. Dans la nuit de dimanche à lundi, à Ambohitrimanjaka, les autorités ont procéder également à une évacuation d’urgence en milieu de la nuit.

64 commentaires

Vos commentaires

  • 25 janvier à 10:30 | Shalom (#2831)

    Fantatry ny fitondram-panjakana fa misy isan-taona ny olan’ny rivo-doza eto amin’ny tany sy ny fanjakana.
    Laharam-pahamehana ve ny fitadiavana ala-olana ny amin’izany ?
    Rehefa tsy zaka sy tsy hay ny mitondra, fahendrena ny mahay miala.
    Saingy teny atsipy ny ahy, rindrina ve hanan-tsofina ?

    • 25 janvier à 12:56 | Aiza ny tanindrazako (#1120) répond à Shalom

      Toa mitohy tsy ankitsahatra ny loza sy ny atambo sy ny fahasahiranana tsy hita noanoa.
      Tsy fahasoavana fa Ozona no hita etsy sy eroa.
      Fanontaniana mipetraka tsy azo hodivirana :
      Aiza, Fa iza, ary Iza marina ilay NANOTA FADY !??? , Hatramin’i Manjakamiadana avy no mihozongozona hatramin’ny andriny manomboka mianjera.
      Manana ny hasiny i Madagasikara fa rehefa fatritran’olona no avela hitondra sy hanao didin’ny be sandry dia isika mianakavy no ho faty eto daholo. Iza no tsy nanan-kavana maty noho ny Covid ? Iza no tsy manana fianakaviana ao anatin’ny fahasahiranam-be noho izao toe-javatra izao ? Efa be no tsy manana ny hoaniny intsony.
      Mandeha io ka ! ? Efa mipetrapetraka daholo ny famahana ny olana !?

    • 25 janvier à 17:01 | saint-augustin (#9524) répond à Shalom

      Bonjour Shalom,
      vous trouvez pas que c’est le bon Dieu qui est en colère comme toujours les natifs de Ambohimanga qui sont impliqués dans les détournements des richesses du sol malgache qu’il (le bon dieu)charrie de la boue.c’est une réflexion qui s’est passée comme ça.
      C’est peut être pas ça !

    • 26 janvier à 08:59 | rawera (#10329) répond à Shalom

      Salama namako ô,
      Raha miainga amin’ny zava misy dia tena bdbdbdbdb no tiana hambara satria be no tsy manjary. Ny fitondrampanjakana no tompon’antoka voalohany na inona lazainy na inona ! Kanefa ambety teniko ity, manana anjara andraikitra koa ny vahoaka (part de responsabilité). Koa aoka re tsy dia hifanome tsiny loatra sy hifanaratsy ary hifanakina fa mba ekeo ny fahadisoanao. Tsy manana loko politika aho fa fijery tsy miangatra.
      Nefa kos aloha tsy azo hodiantsy hita ny fitavozavozan’ny mpitondra. Ka fanendrena olona amin’ny toerany aza io hiraha mahita io koa mianka ve fa izao toedrahraha manahirana izao ! Ary rehefa nanaiky ianao hitondra, handimby toeran dia ekenao, na antsitrapo na ankaterena, ny fanohizana ny asa (continuité de l’état) fa tsy hoe : Oviana na iza no niavian’izao ? Sainjaza, tena faible be izany.
      Resaka teleferique : aiza no manao sonia e ? Zahay aloha tena tsy mankasitraka velively fa tena hadalana mifangaro kasoa izao ataon’ny mpitondra izao e. Sady tsy laharampahamehana no tsy vahaolana velively ny amin’ny vahaolana arapifamoivoizana. Tsy mety ho an’ny sarababembahoaka io. Miala amin’ny io izy tsy maintsy na handeha tongotra keliy indray hamonjy ny toerana tiakaleha na handray taxibe indray.
      Amiany ny vahaolana maharitra : HAMBOARY AVOKOA NY LALANA MBA TSY HISY HANAO SLALOM ENY ANDALAMBE ENY.
      Mahereza namanko ô

  • 25 janvier à 10:33 | Rainingory (#11012)

    l’AFD a donné 25.000.000€ à la CUA pour résoudre le problème de l’inondation, devant être terminée ce 2022.. que nenni, nofaohan’ny riaka marina ity volabe, nokepohin’i vazaha be.

    https://www.afd.fr/fr/carte-des-projets/proteger-la-population-des-risques-dinondations-antananarivo

    • 25 janvier à 10:40 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Rainingory,

      Début de travaux : 26/11/2016. Qui était à la mairie ?

    • 25 janvier à 10:41 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Neny Ravalo :)

    • 25 janvier à 17:08 | Stomato (#3476) répond à Rainingory

      25 janvier à 10:40 | Isandra (#7070) répondait à Rainingory ^
      >>Début de travaux : 26/11/2016. Qui était à la mairie ?<<

      Quand on désire un héritage on l’accepte en entier, le positif comme le négatif, il est urgent de cesser d’accuser les anciens des fautes des actuels, qui ont voulu ces postes !
      D’ailleurs il est aussi écrit 30/06/2022 Date de fin du projet !
      Après tout il reste six mois pour terminer ce projet... Tic tac, tic tac, tic tac !

    • 26 janvier à 00:22 | kunto (#7668) répond à Rainingory

      KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

      - Tant qu’ils donnerons des Dollars sans contrôle , rien n’avançera ....

      - ONG - EU - USA - FMI - BM - UNION AFRICAINE ... etc ... payé à la fin des travaux SVP MERCI .( ne soyez pas complices ) .

  • 25 janvier à 10:50 | arsonist (#10169)

    Ka DJ bac-3 mpandihy dyvo fotsiny anie io Rajoelina io e !
    Tsy zakan’ny lohany izany fitsimbinana ny vahoaka sy ny firenena izany.
    Dia tena i Sarko , ilay prezida taloha tany Andafy izay, ka nanosika an’ity DJ bac-3 ’ty eo amin’io toerana io no alainy tahaka !
    Mifandimby izao ny fiakaran’ity Sarko ’ty fitsarana aty Andafy.
    Izay hiafaran’ity Rajoelina bac-3 ’ty no asa !

  • 25 janvier à 11:06 | luczanatan (#321)

    Gouverner c’est prévoir, prévoir c’est réfléchir, réfléchir c’est travailler, travailler c’est pas le sujet pour les élites politiques, le peuple c’est pas le sujet ; leur sujet c’est conserver leur patrimoine et le développer d’abord pour eux et ensuite pour leurs enfants .

  • 25 janvier à 11:12 | arsonist (#10169)

    Il est vrai que je n’ai jamais décrit sur ce forum il y a quelques jours
    les caractéristiques hydrologiques,
    combinées avec les particularités géologiques des sols
    et l’abondance des pluies en saison humide,
    dans cette région coeur de l’Imerina !

    Certains c.ons m’ont reproché la publication de ces textes !
    Ces mêmes c.ons critiquent mon idée de déménager la capitale hors de ma région.
    Tout le monde voit aujourd’hui les raisons de ma suggestion d’aller ailleurs.

    • 25 janvier à 11:28 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ces c.ons ont remblayé et continuent même à remblayer des parties de notre Betsimitatatra.
      Or nous ne sommes qu’au mois de janvier. La saison des pluies cycloniques continues n’est qu’à ses tout débuts.
      Ce cyclone-ci a été appelé Anna, il me semble. Le premier de l’année donc, compte tenu de l’initiale de ce nom.
      Le nom du prochain cyclone dévastateur
      commencera donc par la lettre B [besileo foza femelle couillue isandra ?]

    • 25 janvier à 12:11 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Bonjour Arsonist,

      Le nom Ana a ete attribue par le Mozambique.

      Et le prochain nom sera attribue par Madagascar...

      Et les responsables Malagasy ont deja choisi le nom y afferent...et eux ils ont choisi un nom qui commence avec une lettre qui n existe pas dans l alphabet Malagasy : Cliff !

      C est bizarre !

    • 25 janvier à 12:25 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Vohitra
      Bonjour !
      À y regarder de plus près, peut-être "Cliff" aurait-il été bien choisi par des météorologues sensés !
      "Cliff" signifiant "tevana" ou "ady" dans notre langue .
      Foza mamarina ankady ?
      Ou
      Fahefam-poza efa amoron-tevana ?

  • 25 janvier à 11:46 | Isandra (#7070)

    Des Projets existent pour lutter contre les inondations, mais, la nature devance comme ailleurs.

    "Parmi les principaux travaux à réaliser dans le cadre du Projet de développement urbain intégré et de résilience (PRODUIR) figure la réhabilitation totale du canal C3. Pour mener à bien ces travaux le long du canal C3 prévus dans le cadre dudit projet du Grand Antananarivo, des familles doivent être déplacées. 84 ménages bénéficieront de nouvelles habitations qui seront construites dans le Fokontany Andavamamba. Il s’agit de 87 appartements répartis dans 29 bâtiments préemptés au sein d’un nouveau quartier. Outre les habitations, ces communautés bénéficieront d’infrastructures sociales aux normes comme l’accès à l’eau potable, marché, lavoir… La mise en place de ce nouvel environnement contribuera à améliorer la condition de vie des habitants de ces quartiers précaires d’Antananarivo.
    Dans son ensemble, le Canal C3 fait plus de 12 km depuis le bassin tampon d’Anosibe jusqu’à la station de pompage d’Ambodimita, en passant par les quartiers précaires d’Andavamamba, 67Ha et Antohomadinika. Ce canal ainsi que les bassins tampons qui lui sont reliés ne peuvent plus assurer convenablement leur fonction initiale dans la lutte contre les inondations dans plusieurs quartiers d’Antananarivo. Les travaux sur cette section comprennent le curage, terrassement en déblai, la construction de murets en maçonnerie pour délimitation et soutènement des berges ainsi que la reconstruction de passerelles. Il y a aussi la réalisation d’ouvrages hydrauliques de décharge dans le canal, nécessaire à la récupération des eaux de ruissellement.
    Environ 115 000 m3 de boues seront draguées du canal C3. Les composantes du projet PRODUIR prévoient également la mise en place d’infrastructures à effet rapide dont la première phase démarrera en fin 2021. Il s’agit de 206 infrastructures sanitaires et de mobilités destinées pour les Communes de Bemasoandro, d’Anosizato Ouest, d’Andranonahoatra, ainsi que pour les 1er et 6e Arrondissements de la Commune urbaine d’Antananarivo. Ces infrastructures à effet rapide sont réparties en ruelles, voies carrossables, passerelles, bibliothèques, terrains de basket-ball, escaliers, bassins lavoirs, murs de soutènement et bornes-fontaines.

    Le projet PRODUIR a pour objectif d’améliorer les conditions de vie en milieu urbain et la résilience des populations dans des quartiers défavorisés du Grand Antananarivo, entre autres, 650 000 personnes résidant dans les zones d’intervention des travaux dont le 1er, 4e et 6e Arrondissements de la CUA, les Communes d’Anosizato Andrefana, de Bemasoandro et d’Andranonahoatra."

    • 25 janvier à 11:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      "Appel aux citoyens. Les initiateurs du Programme intégré d’assainissement d’Antananarivo PIAA, ont tenu, vendredi à Besarety, des assises avec l’ensemble des organismes de la Société civile afin de passer à la loupe les moyens de concrétisation du programme. « Nous vous avons fait appel afin d’échanger sur les manières de responsabiliser l’ensemble de la population sur le respect des infrastructures ainsi que des travaux effectués dans le sens de l’assainissement de la Capitale. Il est de notre obligation, à nous tous, d’inciter nos prochains à se rendre compte de l’importance de l’entretien de ces infrastructures d’évacuation installées pour assainir la ville », a clamé Rabe Harimanana directeur général du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics (MAHTP), hier, face aux représentants de la Société civile. En ajoutant que « peu importe les travaux d’assainissement que nous allons réaliser. A l’exemple des curages de canaux d’évacuation, si les citoyens reviennent y déverser leur détritus quotidiens, les efforts auront été vains et Antananarivo sombrera toujours sous les phénomènes d’inondation éphémère à chaque période de pluie ». Pour appuyer leurs propos, les représentants des organismes partenaires du PIAA ont expliqué en détail les tenants et aboutissants du programme lequel intervient surtout dans le drainage des eaux pluviales, l’assainissement des eaux usées et des excreta. La Capitale est actuellement confrontée à un problème récurrent de gestion de déchets et de canalisation d’eaux usées, raison pour laquelle l’assainissement de la ville d’Antananarivo a besoin des parties prenantes pour pouvoir impacter au niveau local. Ce programme financé par l’Agence française de développement et l’Union européenne vise à lutter contre l’inondation surtout que la saison des pluies change chaque année. Des quartiers sont submergés dans l’eau chaque année suite aux problèmes d’évacuation d’eau comme à Ankasina, à Isotry ou à Andranomanalina. Les réseaux d’assainissement qui sont reliés au canal d’Andriantany. Le programme est cofinancé par la France à travers l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne (UE) pour un coût total de 34 M€ (près de 136
milliards d’ariary). La contribution de l’Etat malagasy est de 18,2% du financement. La première phase du PIAA est en cours de finalisation tandis que la deuxième vient de débuter, il y a quelques jours."

    • 25 janvier à 12:16 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Toujours du copier/coller sans citation de source par malhonnetete legendaire hein !

      L enivree ne sait surement pas ou se trouve ou s etend le C3 ! Sinon elle aavait deja cite le nom en Malagasy !

    • 25 janvier à 12:27 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Cela nous prouve qu’Ingahindriana n’a rien à dire sur le fond. Comme d’hab d’ailleurs.

    • 25 janvier à 12:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Pourquoi on reprépare un repas qui est déjà fin prêt ?

      Ah ! Le narcissique en est capable pour son étalage habituel.

    • 25 janvier à 12:31 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      Ben oui Isandra,

      "Des Projets existent pour lutter contre les inondations, mais, la nature devance comme ailleurs."

      Ben oui Isandra, de mes anciens cours de physique, j’ ai appris que la nature de l’eau est d’être incompressible, si on lui laisse un passage, pas de dégâts, sinon elle se créera elle même un passage en faisant des dégâts.

      Et donc, avant toute chose, en amont, anticiper et faire ce qu’il faut pendant la saison sèche, car la Nature sait être impitoyable.

      Vous pouvez gaver de mensonges et ruser avec la population Malagasy, ça ne marche pas avec Dame Nature, c’est Elle qui vous mettra au pas.

    • 25 janvier à 12:54 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      Sinon, faîtes appel aux hollandais.

      Ils sont des experts mondialement reconnu pour la construction de digues, les Pays Bas ont une bonne partie du pays sous le niveau de la mer, et seulement protégée de cette dernière par de grandes digues.

      Ils sont très bon en hydrologie et mécanique des sols, et pourraient être d’une très grande aide avec leur savoir faire, pour sauver ce que l’ on peut d’ Antananarivo.

      Savoir faire qu’ avait déjà nos ancêtres tout simplement en respectant les codes de la Nature, mais on s’est cru toujours plus malin qu’eux en remblayant à tout và.

    • 25 janvier à 13:06 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      YAR,

      Je réalise que les chantiers sont immenses, quand j’ai appris que " le système d’intervention d’urgence contre l’inondation d’Antananarivo date 1920, et que la dernière mise à jour des données météorologiques a été effectué en 1970.

      C’est comme la Jirama, les dirigeants successifs ne faisaient qu’utiliser les systèmes hérités sans se soucier de leur renouvellement et de leur mise à jour.

    • 25 janvier à 13:18 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Isdandra , petite esclave soumise et veule...
      votre littérature pravdaîenne n’impressionne pas ; :
      ==> langue de bois permanente en contradiction avec le MAL ETRE DE LA POPULATION que vous aviez plongée dans la misère profonde , nous avons maintenant UN PEUPLE DE MENDIANTS !
      Ainsi :
      on sait que l’eau est incompressible et doit se frayer en chemin
      votre "MAMIM-B....Y" a donné des autorisations +++ pour remblayer à bout de bras autour de Tana, afin que les copains mafieux karana puissent construire des villas magnifiques !!!
      ===> ce qui perturbe complètement le déversement naturel des eaux de pluie...
      Ne parlez pas de projets quand vous ne réalisez que des ACTIONS CONTRE NATURE QUI NE FERONT QU’AGGRAVER LES INONDATIONS et autres cataclysmes
      EN France dans les paysages de rêve comme Vaison- la- Romaine , on rencontre la même logique de bétonisation et d’autorisations de construire inique à tour de bras (sans doute accordées par électoralisme ou corruption) : les inondations font des ravages épouvantables...
      =====> La mairie corrompue "ne comprend pas" comme votre gouvernement pourri !
      La nature est féroce en soit avec le dérèglement climatique
      Mais votre système VEULE ET CORROMPU ne fera qu’aggraver ce qui est déjà dramatique.
      N’excusez en rien votre turpitude....
      Encore une fois démontrée par le souci du lapin crétin d’oser penser à une RETRANSMISSION DE MATCH DE FOOT en plein DESASTRE NATIONAL !!!!!!!!!!!
      "Mami-bahoaka" à la fois CRETIN ET CYNIQUE !!!

    • 25 janvier à 13:32 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Pauvre Isandra !
      qui constatez seulement maintenant que depuis la colonisation rien n’a été mis à jour !!!
      Evidemment pour un DJ qui rêve d’étoiles filantes : il ést plus urgent de faire rentrer du fric (LE PLUS VITE V POSSIBLE AVANT DE FOUTRE LE CAMP) avec le tourisme à coup de Miami beach , colisée, téléphérique , routes touristiques pour accéder aux hotels des copains etc etc....
      Bien sur les TRAVAUX DE VOIRIE (dont prévention d’inondation) ne brillent pas aux yeux
      Les réalisations du DJ "SE VOIENT" dit fièrement sa petite esclave soumise et idolatre ISANDRA !!!!
      VOUS VIVEZ MAINTENANT LA PREUVE QUE VOS PRIORITES SONT NULLES POUR LE BIEN ETRE DU PAYS !!!
      Vos priorités ne SERVENT QUE LES INTERETS ECONOMIQUE DE VOTRE SPHERE MAFIEUSE , CORROMPUE , FRANCAFRICAINE !
      Vous n’aviez rien à cirer du peuple !!!!!!!
      Malheureusement pour le peuple tellement misérable , anéantie dans une LOGIQUE DE SURVIE ; est incapable de comprendre et de soulever la tête....
      Cela le sera mais de manière violente , plus tard :
      ====> ventre creux n’a pas d’oreille !

    • 25 janvier à 14:34 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra

      C’est bien le projet qui a commencé en 2016 sous la direction de qui à la mairie ?

    • 25 janvier à 16:04 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      @ Isandra,

      Terminologie,

      Le terme service recouvre 2 notions dans une Entreprise :

      - le travail rendu

      - l’équipe, le personnel et sa gestion

      Isandra, vous sortez sans cesse 2 types d’excuses dans les défaillances de vos responsables actuels dans le niveau de la qualité du service, le travail rendu :

      - l’ excuse éculée, notre responsable ne peut pas fournir un rendu de qualité pour son travail, car son ou ses prédécesseurs lui ont laissés pour équipe, un personnel mal outillé, en manque de formation, d’ informations, bref de moyens tout court.

      - En France (ou ailleurs de par le Monde), un responsable français ne peut pas faire mieux dans le rendu de la qualité de travail de son équipe dans son domaine, donc le responsable malagasy dans le même domaine ne peut pas faire mieux.

      Avouez que c’est la plus bête des excuses, car à domaine d’attributions et de compétences identiques, même si les moyens ne sont pas identiques, c’est considérer le malagasy comme étant automatiquement "inférieur" au français, plus bête que ce dernier.

      Sachez que le devoir d’un responsable est de justifier un bon niveau de qualité de service, travail rendu vis à vis de ses "clients", qu’ ils soient des usagers externes ou internes à l’ Entreprise.

      En contrepartie, le responsable est en droit d’exiger de ses supérieurs et son équipe respectivement d’avoir tous les moyens et fournir tous les efforts nécessaires et indispensables pour pouvoir justifier du niveau de qualité de service, du travail rendu qu’ on est en droit d’exiger de lui et de son équipe.

      Un responsable doit donc assumer ses responsabilités en respectant ce qu’ on attend de lui, son devoir sur le travail à rendre en contrepartie des moyens qui lui sont alloués.

      Et la première des responsabilités est d’ assumer et d’ assurer le principe de continuité du service, travail rendu, ce quel que soit l’équipe dont il hérite et en a la charge.

      Le principe de continuité c’ est : "le responsable, c’est un homme qui passe, le service, lui il reste, c’est l’outil, le personnel qui évolue, pour rester en permanence fonctionnel afin répondre à ce qu’ on attend de lui".

      En faisant un parallèle entre Entreprise et État, dans un État de droit, le Chef ne fait que passer pour un mandat de 5 ans, la Constitution reste, et c’est le Droit, qui peut évoluer au besoin pour être fonctionnel au service de l’ État.

  • 25 janvier à 11:59 | Isandra (#7070)

    "A souligner au passage que le système d’intervention d’urgence contre l’inondation à Antananarivo date de 1920. La dernière mise à jour des données météorologiques a été effectuée en 1970. C’est dans ce contexte que le PIAA a été élaboré et exécuté en vue d’améliorer la situation. Mais le résultat obtenu, à observer les complications entrainées par la présente crue, laisse à penser que l’argent public investi en 2017-2020 aurait été un coup d’épée dans l’eau."

    Hérissant ! C’est même cas que celui de la Jirama. L’immobilisme(mamatam-bonona).

    Les régimes successifs ne trouvent pas que c’est une priorité de moderniser et mettre à jours ce système pour qu’il corresponde à l’augmentation de la population et l’évolution du climat.

  • 25 janvier à 12:00 | pisokely (#9950)

    les gens qui vivent sur ces zones inondables... est il vrais qu ils peuvent être relogés ailleurs ? trano mora ? gratuits ? s ils s implantent dans ces zones, avec des maisons insalubres, faites de briques ou toles, cabanes ou bidonvilles... c est qu ils n ont pas les moyens financiers de se loger autrement.. donc trano mora ?? A mon avis, ce n est qu une utopie, illusion car vue leur situation, ils ne pourront jamais acceder a un habitat digne, meme habitat social.. les caisses de l etat sont vides, l etat est en faillite, il ne pourra meme pas soutenir une famille sinistrée.. deplacer et reloger toute une communauté est impossible devant les contextes politiques actuels..

    • 25 janvier à 13:22 | Yet another Rabe (#4812) répond à pisokely

      Bonjour Pisokely,

      Les gens qui vivent sur les zones inondables sont constitués par ceux de l’exode rural (fruit de l’insecurité dans les campagnes) et du sous-prolétariat urbain (ayant pris naissance sous l’ère Ratsiraka), en grande partie une population informelle.

      C’est une grande catastrophe tout à la fois sociale et sociétale, d’avoir des personnes pauvres, non éduquées, indisciplinées, vivant de petits commerces informels, de rapines, de délinquance et parfois de criminalité.

      Bref une société informelle qui n’a aucune notion de ses droits et devoirs, vivant en marge et au détriment de la société formelle.

      La grande question qui est sur toutes les lèvres est "que faire pour solutionner déjà sur le court terme et ensuite à plus long terme ce problème ?"

      Cordialement

    • 25 janvier à 18:49 | lé kopé (#10607) répond à pisokely

      L’arrivée impromptue de cette inondation , qui a mis la majorité des bas quartiers dans la rue , aura permis , si besoin en est , de comptabiliser les sans abris , ou ceux qui ont des logements précaires , que l’on aurait pas pu dénombrer (en fermant les yeux) en saison sèche . Car que vous le vouliez ou non , ces pauvres hères vivent dans des conditions inhumaines en période "normale", et personne ne se soucie de leurs sorts . Si le premier Magistrat de la ville a sillonné ces endroits insalubres durant les propagandes , et a promis monts et merveilles, nous voilà contraints de vivre devant une réalité morose . Les thuriféraires du régime ne semblent pas être au courant des difficultés de la majorité silencieuse , et se parent d’habits, et de moyens dignes des plus riches célébrités de ce Monde . Par contre , ile ne se soucient pas de la poussière sous le tapis , et pas que de la poussière...

    • 25 janvier à 18:58 | Yet another Rabe (#4812) répond à pisokely

      Bonsoir le Kopé,

      "Cacher la poussière sous le tapis du plancher." ?

      Avec la procrastination comme méthode de gouvernement, on en a tellement accumulé de poussière sous le tapis, que ce dernier touche maintenant le plafond. 😂🤣

      Cordialement

  • 25 janvier à 12:03 | pisokely (#9950)

    arriveriez vous a reloger un seul quartier d isotry ?? qui vivent dans des taudis, le long du canal ?? tout en sachant qu ils y a plusieurs quartiers ?? antomadinika, andavamamba.. etc..

  • 25 janvier à 12:16 | reviv (#9830)

    un problème corriace implique peut-être une solution simple mais sûrement fausse.
    cela peut prendre la dénomination du :
    déplacer la chose encombrante ailleurs sans rien résoudre.

    ceci reste un sujet d’actualité,
    ne vous dispersez surtout pas,
    plancher cher éminent....

    https://novethic.us11.list-manage.com/track/click?u=184470434942ddd8ba233699d&id=0940422eba&e=da5818166d

  • 25 janvier à 12:19 | reviv (#9830)

    je vois que pisokely ci-dessus est au parfum.

  • 25 janvier à 12:38 | lé kopé (#10607)

    Le Directeur de l’APIPA ( Autorité pour la protection contre l’inondation de la plaine d’Antananarivo) a clairement déclaré son impuissance contre le remblayage illicite de la Capitale , lors de ’une émission d’une TV privée hier soir .En effet , cet organisme , sous le joug de son Ministère de tutelle , à savoir le Ministère de l’Aménagement du territoire, et des travaux publics (MATTP) , mais aussi de la BNGRC (Bureau National de la gestion des risques et des Catastrophes), n’est qu’une petite entité dans un ensemble de structures Etatiques , et n’a pas le droit de ...Veto . En effet , pour donner le feu vert à n’importe quel remblayage , une commission mixte , composée de plusieurs Ministères , et de la commune Urbaine d’Antananarivo ,doit se plancher sur la recevabilité du dossier , et la décision revient in fine aux recommandations , et sous l’approbation de ladite commission . Durant toutes les procédures , les éclairages techniques apportés par l’APIPA( décongestionner la rétention d’eau à Bevomanga ) sont donc "noyés" à travers toutes autres considérations . Et cerise sur le gâteau , le budget de fonctionnement de cet organisme est tributaire des taxes payées par ceux qui contribuent à "ensevelir" la Capitale sous les eaux . La contradiction entre la protection contre les inondations , et le besoin de moyens financiers pour faire fonctionner l’organisme saute...au nez . Comment peut on prétendre, défendre l’orphelin , tout en mettant en difficulté la mère ? Salut les Copains .

    • 25 janvier à 12:46 | arsonist (#10169) répond à lé kopé

      Cet individu est très probablement aussi sous influence des c.ons qui redoutent de perdre leur pognon investi dans ces remblayages !

      Betsimitatatra n’est pas l’ancienne plaine du Pô !
      Les caractéristiques climatiques et geologiques sont totalement différentes !

    • 25 janvier à 13:31 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Qu est-ce qu on a vu et entendu hier de la part de sieur Ranto un transfuge du HVM et ancien chef de region designe d Analamanga ?

      La principale ressource financiere de l APIPA est la redevance de remblayage de terrain !

      Et l autorisation de remblayage fait partie du pouvoir discretionnaire du Maire !

  • 25 janvier à 12:39 | arsonist (#10169)

    Sur un territoire aussi vaste que Madagougou ,
    c’est bien le diable si on ne trouve pas un ou même plusieurs endroits à l’abri des inondations
    et où fourguer les fonctions de capitale madagougouesque !

    Il paraît que le diable n’a pas son pareil pour aveugler avec très grande réussite ses victimes !

  • 25 janvier à 12:59 | kartell (#8302)

    Visiblement le pouvoir, désemparé et impuissant, sonne le glas en virant sa cuti pour claironner que la lutte contre les inondations est devenue une cause nationale de première urgence !…
    Ayant chanté tout l’été, il se trouve,aujourd’hui, fort dépourvu quand la digue fut rompue, le bec dans l’eau !..
    Il ne s’agit aucunement de faire ce que la cour, inondée, baptise très maladroitement de malagasy bashing mais de souligner de manière, répétée et lassante, que prévoir reste la dernière chose qui puisse préoccuper ce pouvoir ..
    Aujourd’hui, la tête est au fond du trou avec des conséquences considérables sur l’avenir économique et social d’un pays qui plie sous les coups de boutoirs d’un réchauffement climatique, hier encore, classé sans suite ..
    En effet, au-delà des dégâts matériels considérables, il va s’agir de répondre aux besoins vitaux d’une population qui a tout perdu ou presque, la tâche s’annonce ardue et fait désormais passer le projet téléphérique pour ringard en petit caprice du prince, voir même indécent compte-tenu du contexte nouveau !…
    S’étriper, comme la cour des soubrettes, mène le bal, en mots d’excuses, à savoir où se situerait la responsabilité historique de cette débâcle n’a aucun sens sauf celui d’en exempter son Excellence en affirmant, haut et fort, qu’il était là, au mauvais endroit, au mauvais moment !..
    Visiblement, on est en train de ressortir la panoplie, usée jusqu’à la corde, du bouc-émissaire voir même de pointer d’un doigt vengeur les institutions internationales qui n’auraient pas mis abondamment la main à la poche pour cette cause devenue, comme par miracle, nationale !..
    Saura-t-on tirer les leçons d’une telle catastrophe ?..
    Disons qu’elles seront les mêmes que celles que le passé nous avait enseignées : « j’y pense et puis, j’oublie » !

  • 25 janvier à 13:16 | olivier2 (#9829)

    Je n’arrive toujours pas à comprendre comment ce pays peut se passer d’un TEL GENIE..

    Tantôt Mathématicien..Tantôt hydro-géologue...Voire riziculteur émérite !
    Probable inventeur de la théorie de la tectonique des plaques ( halte à la modestie HEIN).

    Historien hors pair...urbaniste reconnu...bricoleur d’objets explosifs à ses heures !

    Comment cet homme, pourvu d’un tel sens de la modestie, n’a t il pas pu attirer l’attention de ses compatriotes ?

    Et bien Notre Génie méconnu a trouvé en MT.COM le media qui convient à sa VRAIE DIMENSION !

    https://www.youtube.com/watch?v=Vetb4xKOfYM

  • 25 janvier à 13:51 | arsonist (#10169)

    Évidemment ,
    quand l’individu sous le pseudo "olivier2" est bourré de cocaïne ou de LSD ou simplement en crise continue de delirium tremens , alors
    cet individu est incapable de consulter le serveur de son fournisseur internet pour avoir des info basiques qui pourraient lui servir !

    • 25 janvier à 14:16 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      J’évoque souvent la riziculture sur ce forum !
      Quel enfant de l’Imerina ne s’intéresse pas à la riziculture !
      Quel consommateur de riz résident en France Métro ne s’intéresse pas e la Camargue !
      Et quel habitant en Europe consommateur de riz ne sait pas que le plus vaste espace de rizicuture en Europe se trouve dans la plaine de Pô !
      Et moi, arsonist, je suis un Merina de partout et de nulle part , sans-papiers mais squatter en Europe, plus précisément en France, encore plus précisément à Paris .
      Et voilà !

  • 25 janvier à 14:57 | olivier2 (#9829)

    Effectivement !

    La riziculture de tout un pays se porterait bcp mieux si ce fils d’Antananarivo, à la modestie chevillée au corps revenait enfin au pays pour APPRENDRE à ses Frères comment..."rizicoler"..

    ze veux rizikoler moi z’aussi

    • 25 janvier à 15:23 | kartell (#8302) répond à olivier2

      « Faut rigoler, faut rigoler
      Avant qu’le ciel nous tomb’ sur la tête
      Faut rigoler, faut rigoler
      Pour empêcher le ciel de tomber !.. »
      Dixit feu l’ultra-marin
      Prémonitoire, non ?….

  • 25 janvier à 15:26 | arsonist (#10169)

    Le pseudo "olivier2" n’a pas l’air n’a pas l’air d’émerger des scènes cauchemardesques à lui imposées dans son esprit par les produits [coke ?LSD ?alcools forts ?] auxquels il est addict !

  • 25 janvier à 15:32 | olivier2 (#9829)

    @ Kartell

    Oué faut rigoler..!

    Je me marre du soutient apporter par nos révolutionnaires binationaux a la Junte Malienne..( lire en ces colonnes)..

    Bi national mon amour...

    Tout Pour ma G.ueule ? ..toujours..

    Hop Suisse !

  • 25 janvier à 15:39 | olivier2 (#9829)

    le "soutien apporté"

    oulala le lsd..

    • 25 janvier à 15:43 | arsonist (#10169) répond à olivier2

      Ah ! On le soupçonnait !

  • 25 janvier à 16:37 | arsonist (#10169)

    Chassez le naturel , il revient au galop !

    L’addiction au LSD ne serait plus seulement acquise ,
    mais serait devenue comme naturelle
    pour cet individu sous le pseudo "olivier2".

    • 25 janvier à 19:02 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      Isandra ,
      Etes vous au courant que la Diaspora Malagasy envoie au bas mot , 450M d’Euros au Pays chaque année ? Nous sommes encore assez loin des Maliens , mais c’est la preuve que l’on peut quitter sa Patrie , et lui rendre hommage en participant aux besoins de la famille en difficulté . Ravoahangy , Raseta , Ralaimongo, Rabemananjara Jacques étaient de Nationalité Française , mais se sont battus pour l’Indépendance de Madagascar .Par contre , ceux qui se disent de Nationalité Malagasy ne cessent de vendre le Pays au plus offrant, et cela depuis 2009, et même avant .

  • 25 janvier à 16:47 | olivier2 (#9829)

    Bamako et arsonist = meme combat

    FRANCE DEGAGE

    Ps : reviens vite à madagougou pour libérer ton peuple...qui se désespère

  • 25 janvier à 17:10 | arsonist (#10169)

    Ouuuaouuuh !
    Ça délire encore plus grave !
    Ça n’a pas l’air de s’arranger de si tôt !
    Gare à l’overdose !

  • 25 janvier à 17:29 | olivier2 (#9829)

    @ Saint Augustin

    Permettez moi de vous rappeller les valeurs zesssentielles malgacho malgaches :

    1- si un malagasy est malhonnête, c’est qu’il a été compromis par Gallieni, l’inventeur de la malhonnêteté..
    Malhonnêteté qui n’existait pas AVANT son avènement ..

    2- tout Malagasy Malhonnête, en imaginant que cela soit possible au regard des immenses Qualités reconnues par les brillants penseurs et neanmoins bienfaiteurs de ce forum..
    N’en demeure pas moins une VICTIME de la colonisation..

    A quand la "REMONTADA" malgacho malgache cher St Augustin ?

     :)

  • 25 janvier à 17:35 | luczanatan (#321)

    Ca part toujours en c sur ce forum.
    Mais j’ai retenu une bonne idée à laquelle j’en rajoute une .
    - confier ce sujet à la Hollande ( le pays, pas le fainéant qui a dirigé 5 ans la France du haut de son scooter) et lui demander ( à la Hollande ) de voir grand
    - créer une nouvelle ville (capitale ou pas de Madagascar ) pour désengorger à tous points de vue Tananarive .

    C’est 5 ans d’étude, 15 ans de réalisation , du vrai boulot avec des retombées positives économiques et humaines énormes.
    C’est trop simple ?

    • 25 janvier à 18:05 | Yet another Rabe (#4812) répond à luczanatan

      Bonsoir luczanatan,

      "C’est 5 ans d’étude, 15 ans de réalisation , du vrai boulot avec des retombées positives économiques et humaines énormes."

      Oui, du vrai boulot en perspective si on y pense et nettement plus utile qu’un téléphérique.

      Mais, comment donc, vous êtes méchant avec le compagnon de Dame Gayet.

      Vous savez pour le jus de c*, il faut bien que la crue sorte pour désengorger ces dernières. 😜😇😂.

      Bon YaR, c’est très vulgaire 🤯, dehors , tu sors 👉

      Cordialement

  • 25 janvier à 18:00 | Isandra (#7070)

    L’avocat de appolo 2021, Maître Olala est décédé, aujourd’hui.

    Après le Ratsimba, voici Olala,...

    • 25 janvier à 18:31 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra
      Même s’il a été soigné à l’hôpital manara-penitra ,le Covid a eu son dernier mot et l’a emporté.
      Voulez-vous parler de Ratsima James ? On ne sait pas de quoi il était mort .Du covid ?
      Le jeune pasteur Ratsimba Tantely ,lui aussi est mort du covid il y a un mois.
      C’est pour vous dire ,ce fléau de covid n’est pas arrêté par le covix organic de Radomelina ne fait pas grand-chose à part le vaccin .

    • 25 janvier à 19:09 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Mes condoléances à la famille de cet illustre avocat , qui peut être fière d’avoir un homme intègre dans ses rangs . Durant sa vie professionnelle , il a toujours essayé de défendre les pauvres et les orphelins, mais aussi les riches , mais il n’a jamais fait payer ceux qui n’avaient pas les moyens de s’acquitter des honoraires . Paix à son âme .

  • 25 janvier à 18:16 | arsonist (#10169)

    Il y a des cou.illons de maso (au moins deux !) qui ,
    au lieu d’aller ailleurs ,
    s’incrustent à Madagougou , dont les natifs ont des caractères qui font enrager lesdits cou.illons.

    Ces cou.illons sont persuadés qu’ils se font cou.illonner par ces natifs de la région.

    Mais apparemment, lesdits cou.illons prennent plaisir à être cou.illonnés par leurs cou.illonneurs !
    À tel point que ceux-là vont jusqu’à visiter régulièrement le forum de ceux-ci !

    C’est peut-être ça le plaisir d’être cou.illonné !

  • 25 janvier à 20:00 | arsonist (#10169)

    Mes sincères condoléances à la famille du défunt.
    Willy était un camarade.
    Il était étudiant à la fac de droit de l’ancienne université "Fondation Charles de Gaulle" à Ambohitaina-Ankatso Antananarivo.
    On se rencontrait dans le cadre des activités de la FAEM [Fédération des Associations des Étudiants de Madagascar]
    Paix à son âme !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS