Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 08h25
 

Lu ailleurs

Lu ailleurs

Entretien avec Eva Joly : « Ils donnent 100, 120 millions aux dirigeants corrompus et moyennant quoi ils peuvent continuer à piller le pays »

samedi 7 septembre

(Ecofin Hebdo) - Icône de l’anti-corruption, Eva Joly, a, au cours de sa carrière de juge d’instruction au pôle financier du Palais de Justice de Paris, mis à jour de nombreuses affaires dont la plus retentissante fut le réseau africain de corruption de la compagnie Elf. A son actif également la mise en examen de Roland Dumas, alors président de Conseil Constitutionnel français, ou encore l’affaire Bernard Tapie contre le Crédit Lyonnais. Eva Joly a également conseillé plusieurs gouvernements dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière internationale. En 2012, elle a été désignée candidate à l’élection présidentielle française pour le parti Europe Ecologie Les Verts.

Le mois passé, elle était reçue à Londres par l’ONG Tax Justice Network qui lui a remis un Prix pour sa contribution extraordinaire en faveur de la justice fiscale. Idriss Linge l’a rencontrée à cette occasion. Entretien.

Agence Ecofin : Votre plus grande bataille contre la corruption s’est déroulée en Afrique. Comment avez-vous mené cette enquête ?

Eva Joly : C’était une enquête qui avait commencé de façon assez modeste à partir d’un dossier de la COB (le gendarme de la Bourse en France, NDLR), à l’époque, concernant la société de textile BIDERMANN. Et j’ai découvert assez rapidement qu’il y a avait de mouvements de fonds pas normaux et au bout d’une longue enquête, j’ai pu déterminer que BIDERMANN avait bénéficié d’un soutien tout à fait anormal d’ELF. Et à partir de là, on est partis en Afrique et j’ai pu ainsi établir qu’il y avait tout un système de corruption et de bénéfices indus. Donc, l’argent de Elf était réparti : un peu retournait en Afrique mais beaucoup restait en France et servait pour les besoin propres des dirigeants, pour leurs femmes, leurs enfants, leurs maitresses, pour leur train de vie. Et c’est effectivement la plus grande enquête anticorruption en Occident depuis la deuxième guerre mondiale. Et ce qui est bien, c’est que nous avons pu la porter jusqu’au bout et que des gens ont été condamnés. 30 personnes ont été condamnées dans ce dossier. Mais c’était la première fois qu’on mettait vraiment à jour le réseau.

AE : Que vous a appris cette enquête sur l’Afrique ?

Eva Joly : On a montré comment des dirigeants africains, corrompus par l’argent d’ELF, personnellement, permettaient à la France de s’enrichir au détriment des pays africains. Ça, c’était très intéressant. Et cet aspect-là du dossier n’a pas été vraiment traité, je crois, alors qu’il y avait un matériel qu’on pouvait utiliser scientifiquement.

AE : Vous n’êtes pas intervenue qu’en Afrique francophone. En Zambie, par exemple, qu’avez-vous découvert ?

Eva Joly : Oui, la Zambie, comme tous les pays miniers qui vivent de l’extraction des matières premières, ne reçoit pas la juste part de cette rente naturelle qui est vraiment captée par les multinationales qui utilisent tous les « tricks in the book », notamment ils utilisent le tri des transferts au détriment des pays, que ce soit le Mali ou la Zambie. Ils utilisent les paradis fiscaux, comme Maurice pour la Zambie, et les bénéfices réalisés ne vont pas dans les pays où ils pourraient être taxés pour participer au développement.

« Aujourd’hui il faut créer un registre mondial de biens qui permettrait de suivre qui est propriétaire de quoi, partout »

En fait, les chiffres que nous avions à l’époque était que la Zambie ne tirait que 50 millions de dollars de cette industrie alors que la valeur de l’exportation était de l’ordre 3 milliards, donc c’était vraiment une petite partie. En plus, il subventionnait l’électricité nécessaire à l’industrie minière, sans compter l’usage des routes et autres… Et donc, c’est tout à fait révoltant. Et la Norvège dans le cadre de son projet d’aide au développement a aidé le gouvernement zambien à modifier les contrats qui le liaient aux multinationales et le résultat a été spectaculaire. Ça n’a malheureusement pas duré parce que le président, qui était anti-corruption et qui avait envie de ce programme (Michael Sata, NDLR), est mort et son successeur (Edgar Lungu, NDLR) est revenu dans les vieilles traditions...

AE : Comment ces chefs d’Etat peuvent-ils céder à la tentation ?

Eva Joly : C’est très souvent parce qu’ils sont payés, eux, à titre personnel avec des fonds sur des comptes, pour la Zambie, à Londres. C’est très peu cher pour les multinationales. Ils donnent 100, 120 millions aux dirigeants corrompus et moyennant quoi ils peuvent continuer à piller le pays. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui il faut créer un registre global de biens, mondial, qui permettrait de suivre qui est propriétaire de quoi, partout, et ceci pour pour les pays en développement, comme pour les pays développés. Et ça ce serait un progrès énorme dans la lutte contre la corruption et aussi contre toute forme de criminalité.

AE : Après toutes ces années à combattre la corruption en Afrique, voyez vous un progrès se dessiner ?

Eva Joly : Non. Le grand malheur de l’Afrique, c’est aussi l’absence de qualité de ses dirigeants. Et c’est à la société civile d’intervenir, c’est aussi de travailler sur la démocratie et de faire en sorte que les dirigeants soient plus transparents, plus comptables envers la population. Et que cette malédiction s’arrête. Je pense qu’il y a une grande volonté, une grande compréhension aujourd’hui dans les pays développés du fait que nous devons laisser à l’Afrique une plus grande partie de ses richesses. Nous sommes terriblement responsables de la situation au Mali.

Propos recueillis par Idriss Linge

Ecofin Hebdo n°91

18 commentaires

Vos commentaires

  • 7 septembre à 09:36 | Eloim (#8244)

    Un déballage qui mérite d’être suivi de près pour ceux qui sont honnêtes à mettre sur la bonne voie la gouvernance d’un pays. Nos dirigeants ne sont pas épargnés par ces critiques, cette lutte acharnées de la corruption, comme à l’exemple de nos or, saphir, nos bois précieux, nos faunes et flores, etc... S’il vous plaît, SANS ETAT D’ÂME !

    Répondre

    • 7 septembre à 12:23 | Ibalitakely (#9342) répond à Eloim

      Ingahy Sarikaozy izay voasaringodringotra @ io resaka ELF io, avy eo voalaza fa izy ihany koa no nahatonga ny Quatar handray ny mondial 2022 rehefa nanao kolikoly niaraka t@ Joseph Blater ka nahatonga ny Quatar nividy Airbus & Raffales maro. Fa ny mikasika manokana any Madagasikara dia ny 2009 izy nilaza mazava tsara fa « CE QUI S’EST PASSÉ À MADAGASCAR EST UN COUP D’ETAT./. », nefa ny janoary 2019 dia tonga nanotrona ilay mpanongam-panjakana ???????? Araho izay jereko.
      Asa, ankohatra ny harena miompapana [raha atao audit ny injet & arahina daholo ny lova efa hazony] an’io PRM io & ny any ivelany, tsy mifanaraka alavitra ny vola miditra aminy & ny vola mivoaka : izy ohatra izay mbola tsy hafaka bacc akory ny zanany dia efa mianatra daholo any an-dafy sns.

    • 7 septembre à 12:33 | Vohitra (#7654) répond à Eloim

      Ibalitakely,

      Ny politika hoy aho no mamelona ny fiangonana.

      Dia lasa madio tanana ao ampiangonana ny mpanao politika.

      Dia ny vahoaka mahantra miosona levona ao anatin ny malotony ao foana, mangery amin ny tafo lanitra

  • 7 septembre à 10:17 | Vohitra (#7654)

    Ah oui, c est ce que j ai toujours martele avec vehemence ici dans les colonnes de MT.com, la necessite de declaration publique, ici et ailleurs, des patrimoines des dirigeants politiques.

    Ce qu on peut tirer aussi de cet interview, dans le cas de Zambie, c est le role cle de l Ile Maurice en tant que paradis fiscal qui capte les produits de l evasion fiscale et les corruptions politiques et autres detournements de deniers publics lies a l exploitation des ressources minieres.

    Répondre

  • 7 septembre à 10:32 | betoko (#413)

    Ce n’est pas seulement en Afrique qu’il y a plus de corruption Je vous invite à visionner sur Arte.TV ou sur Arte reportage le scandale de la banque HSBC .Je suis resté sur ma faim en lisant cet interview , que Mme Éva Joli nous parle de Madagascar

    Répondre

  • 7 septembre à 11:17 | Vohitra (#7654)

    A ce rythme, ce dont on peut en etre sur, et indiscutable, c est l emergence de la....ploutocratie

    Répondre

  • 7 septembre à 11:25 | FINENGO (#7901)

    Je reviens à ce que j’avais dit ici il y a 3 jours, n’en déplaise à Besorongola.
    " Les loups ne se bouffent pas entre eux"
    La preuve est bien là !!!!!!!
    Delà à me demander de me ranger à tout prix du côté de la France, quoi qu’il advienne et pour n’importe quoi, sous prétexte que je suis Français, c’est d’être d’une bassesse d’esprit hors du commun et condamnable au plus haut niveau.

    Que voudriez-vous !!
    Certaines personnes sont dépourvues d’un minimum honnêteté intellectuelle.

    Et dire que durant ces deux jours de visite du Saint Père, il y aura des gens CORROMPUS jusqu’à l’os, qui vont jouer aux hypocrites, comme ils en ont l’habitude de faire et de se courber devant le Pape avec une piété toute relative pour en faire bonne figure.
    Mais quelle Bande de Malpropres !!!

    Répondre

    • 7 septembre à 11:45 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Parce que tu es propre Qui sont ces personnes corrompus et mal propres ?
      On veut des noms suivis de preuves

  • 7 septembre à 11:43 | kartell (#8302)

    L’article omet de signaler qu’Eva Joly avait été pendant deux ans, conseillère de Ravalomanana de 2004 à 2006 mandatée par une ong norvégienne...
    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/l-echappee-malgache-d-eva-joly_941818.html

    Répondre

    • 9 septembre à 14:30 | dahalo (#8794) répond à kartell

      C’est ce que j’allais dire aussi concernant Eva Joly et elle a pondu un rapport assez clair sur la situation du pays

  • 7 septembre à 11:57 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    7 septembre à 11:45 | betoko (#413) répond à FINENGO ^
    Parce que tu es propre Qui sont ces personnes corrompus et mal propres ?
    On veut des noms suivis de preuves
    ...............................................................................................
    Je ne t’ai pas adressé la parole déjà. Et d’un.
    De deux. Comme tu insistes, le Jomaka d’Ambatomanga.
    Voici ce qu’il en est :
    Tu fais parti des Malpropres.
    Et pour le reste consultes ton agenda, tu dois tous les avoir.
    Ils sont dans la sphère du Pouvoir et les milieux Proches.
    Pov’ Type !!!

    Répondre

    • 7 septembre à 13:14 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Oh pov k..... Il ne suffit pas d’écrire qu’un tel est corrompu et le montrant du doigt c’est comme cela qu’arrive les vindictes populaires ou le procès stalinien .Tous les adversaires d’Andry Rajoelina pendant la campagne présidentielle disaient qu’il possède des biens mal-acquis sans avoir apporté aucune preuve , que se soit du côté de Hery Rajao jusqu’à Ra8 Les journaux de ces deux ex candidats en ont fait peur chou gras , ils ont beau cherché mais n’ont rien trouvé
      Si vraiment ils possèdent ces preuves ils en auraient publié et Ra8 aurait pu le donner devant les caméras de TVM lors de leur face à face
      Peut être qu’Andry Rajoelina est corrompu et possède des biens mal -acquis , mais qu’on nous donne des preuves
      Didier Ratsiraka oui il possède au moins un bien mal acquis comme Ra8 et des preuves nous en possédons

  • 7 septembre à 12:22 | rebey (#9809)

    ce que dit Mme Joly n’est pas nouveau, tout le monde le sait.
    Maintenant, ce qui est difficile c’est de trouver de type de personnage comme elle ;
    - Je demande qu’on donne la nationalité Malgache à Mme Joly, et qu’il devienne notre présidente(Les Occidents en fassent avec les sportifs, avec les politiciens nous allons le faire).
    - Une critique quand -même, elle devrait se méfier , car recevoir de prix fusse-t-il d’un ONG, est parfois , je dis bien parfois douteux.
    - et elle doit être stratège aussi, mais ne pas toujours trop rigide comme une mère fouettarde, car sur Roland Dumas, ce dernier est le seul homme politique français qui a reconnu sa faute et a été prêt à dire des choses sur les différentes magouilles existantes à l’international

    Mais en tout cas la dame est très respectable, elle avait subi pas mal des pressions , sur sa famille même, mais elle a tenu bon

    Répondre

    • 7 septembre à 12:38 | vorona (#8254) répond à rebey

      Avec 2 ans sous Ravalonama : p’tit fiasco ! Election présidentielle en France : rejet ! Comme quoi on peut être super juriste motivé et rien comprendre de certains problèmes à fortiori en Afrique !

  • 7 septembre à 13:48 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    Pov’ Type !!
    C’est toi qui parle de ton Bac-7.
    Est-e que j’en ai parlé et nominativement de ton Rajoelina ????
    Non !
    C’est toi qui te hisse sur tes Grands Chevaux pour le défendre, sans que l’on en parle.
    Qui se sent Morveux se Mouche le jomaka !

    Le Monde Entier sait qu’à Madagascar et ceci depuis le 15 juin 1975, que tous les Présidents qui se sont succédés n’étaient que des CORROMPUS et beaucoup de leur entourage direct et Familial, sans oublier les Ministres et les Hauts Fonctionnaires, qui ont participé activement à ruiner le Pays sauf exception comme Zafy Albert.

    Ton Rajoelina n’est pas une exception, depuis août 2009 où la décision à été prise à Maputo qu’il serait le Président de la Transition qui durerait 24 mois et qui par magie s’est prolongée à quelques mois près à une durée de 5 années de Transition.
    Malhonnêteté oblige.

    Aurais-tu une explication tangible de la prolongation de la durée de la Transition ???
    Personne n’en a.
    Sauf toi certainement.

    Et pour conclure, ne t’en déplaise comme à d’autres, telle Isandra, vous êtes aussi CORROMPUS que celui que vous défendiez Bec et Ongle, car il va de vos intérêts bien sûr.
    Bande de M.I.N.A.B.L.E.S et de M.A.L.P.R.O.P.R.E.S que vous êtes.

    Répondre

    • 7 septembre à 17:12 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Aurais-tu une explication tangible de la prolongation de la durée de la Transition ???
      Personne n’en a.
      Sauf toi certainement.

      Tous les partis politiques étaient représentés au sein de cette transition , si cela avait duré 5 ans , pour quelle raison ? C’est très simple , des partis politiques de tout bord ont tout fait pour ce que cela dure , car cela les arrangent , c’était une façon de pouvoir gagner beaucoup d’argent , et sans Andry Rajoelina cela aurait pu durer encore plus longtemps , Je ne rentre pas dans les détails , mais voilà la vérité minable que tu es .

  • 7 septembre à 17:28 | titynana (#10701)

    Nanoratra momba an’io hatramin’ny taloha aho.

    Répondre

  • 8 septembre à 03:51 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    7 septembre à 17:12 | betoko (#413) répond à FINENGO ^
    Aurais-tu une explication tangible de la prolongation de la durée de la Transition ???
    Personne n’en a.
    Sauf toi certainement.

    Tous les partis politiques étaient représentés au sein de cette transition , si cela avait duré 5 ans , pour quelle raison ? C’est très simple , des partis politiques de tout bord ont tout fait pour ce que cela dure , car cela les arrangent , c’était une façon de pouvoir gagner beaucoup d’argent , et sans Andry Rajoelina cela aurait pu durer encore plus longtemps , Je ne rentre pas dans les détails , mais voilà la vérité minable que tu es .
    .............................................................................................

    Jomaka le Pauvre CO Q !!!!
    Explication Bidon, pour une vérité plus que Bidon et qui ne tient la route.
    Il me semble le Jomaka, que d’un coup tu as oublié, le déferlent Orange qui occupait les postes Ministériels et les autres postes clés du Pouvoir durant la Transition.

    Tu me parles des partis politique de tout bord.
    Pourras-tu me les citer. A t’entendre, durant la Transition ton Rajoelina était en cohabitation avec le TIM et l’AREMA, car à l’époque de la Transition s’étaient les seuls deux Partis politiques existants reconnus avant la formation du MAPAR le parti de ton TGV le Rajoelina.

    Il est bien surprenant que ton Rajoelina ait gouverné avec ses ennemis.
    Tes balivernes tu n’as qu’à les raconter tes enfants, et petits enfants, ça leur fera passer le temps avant de se coucher le soir, en guise d’Angano.

    La Transition était pour 24 mois. Donc 2 ans.
    Ton Rajoelina était au courant du délai, il lui incombe à lui de respecter ce délai.
    Mais comme tu l’as si bien dit, c’était la seule façon pour ton Rajoelina de pouvoir engranger le Maximum de richesses.

    Tu dis et Je cite :
    "Je ne rentre pas dans les détails ".

    Bien sûr !!!
    Rentrer dans les détails c’est de mettre au grand jour toutes les Magouilles perpétrées par ton Rajoelina pour boutir à presque 5 années de Transition.

    Tu n’es pas assez futé pour mentir ignoble Personnage.
    Tu n’es qu’un Pov M.I.N.A.B.L.E...le Jomaka d’Ambatomanga.

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS