Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 octobre 2021
Antananarivo | 00h18
 

Economie

Savonnerie Tropicale

Entreprise qui se veut citoyenne

vendredi 22 août 2008 | Antso Rajaobelison

« Depuis toujours, nous avons réagi en tant qu’opérateur économique. Nous luttons pour une concurrence équitable et pour la protection des consommateurs ».

Nadine Ramaroson a débuté par ces quelques phrases pour dénoncer la situation actuelle dans laquelle se trouve et l’entreprise et les consommateurs malgaches. Elle maintient son point de vue sur le plan économique. Néanmoins, cette initiative a été interprétée autrement, et est assimilée à une connotation politique.

Le pouvoir d’achat des malgaches est dérisoire. Même en organisant des campagnes de communication sur les avantages d’utilisation de ses produits, le combat est loin d’être gagné pour cette société malgache. Faute de moyen, les consommateurs raisonnent d’une autre manière. La quantité prime sur la qualité. Au même prix, le savon Nosy, malgré un effort sur la qualité, se trouve lésé par rapport à ses concurrents.

Les industries malgaches, comme toutes autres entreprises, créent des emplois et font vivre de nombreuses familles. Si elles viennent à disparaîtrent, les conséquences ne seront pas moindres. Plusieurs foyers en seront victimes, le taux de chômage va grimper.

Protection

Classifiés en tant que produits sensibles, la détaxation en importation de savons ne sera effective qu’en 2012. La Savonnerie Tropicale bénéficie d’un laps de temps pour réfléchir sur de nouvelles stratégies à adopter. En attendant, elle revendique la mise en place d’une institution qui surveillera les importations et qui recueillera les requêtes. Elle a évoqué le cas d’une plainte sur des produits non conformes aux normes, dont 3 cartons ont été envoyés au ministère pour servir de pièces à convictions. L’affaire n’a pas eu suite.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS