Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 août 2019
Antananarivo | 10h58
 

Entreprise

Ambatovy

Entre manifestations et lancement d’un bulletin d’informations

mercredi 6 octobre 2010 | Valis
JPEG - 176.5 ko
Mme Juanita Montalvo, PDGA projet Ambatovy.

Pendant que le Projet Ambatovy présente aux rédacteurs en chef des différents organes de presse de la capitale son bulletin d’information externe dénommé « Banjina », ce mardi 05 octobre 2010, à son siège, à l’immeuble Tranofitaratra (Ankorondrano, Antananarivo), des informations véhiculées par radio RDB ce midi du mardi 5 octobre font état de manifestation de jeunes en quête d’emploi à Toamasina devant les sites du projet Ambatovy. La coïncidence n’est sans doute pas accidentelle.

Quoi qu’il en soit, ce bulletin trimestriel de 4 pages A4, relate des informations sur les activités du projet dans les domaines concernés par cette industrie minière.

« Le Projet Ambatovy est une société minière qui se veut transparente et responsable dans son engagement à Madagascar. Il nous faut des outils pour faire découvrir, à vous-mêmes de la presse et à l’ensemble du public, ce que nous faisons, notre vision, nos valeurs et aussi nos contributions pour le développement », a déclaré le Président directeur général adjoint du Projet Ambatovy, Juanita Montalvo, lors de cette présentation officielle. Elle poursuit : « Il faut bien l’admettre, beaucoup de préjugés et de questions subsistent, pas seulement sur Ambatovy mais sur l’ensemble de l’industrie minière qui est relativement nouvelle à Madagascar. Nous pensons qu’il est important de se donner le temps nécessaire pour expliquer et de développer les outils appropriés pour répondre à ces questions », a-t-elle poursuivi.

Ce premier numéro parle, entre autres sujets, de l’avancement des travaux de construction et des retombées dont Madagascar a déjà bénéficié, des programmes en matière d’environnement, et des activités rattachées à l’engagement social d’Ambatovy. « La communauté dans son ensemble est intéressée d’être mieux informée sur Ambatovy », a conclu le Président Directeur Général Adjoint d’Ambatovy.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 6 octobre 2010 à 07:44 | betoko (#413)

    Il ya deux ans de cela la DRH de cette entreprise était venu à Paris pour recruter des ouvriers et des cadres malgaches de préfèrences .
    Lors de ctte conférence dans le but de nous recruter , cet responsable de la DRH nous disait qu’en tant que malagche, même avec une double nationalité , nous ne pourrions pas bénèficier d’un contract d’expatrié contrairement aux français , de plus à nous de nous trouver à nous loger, par contre un ouvreir ou cadre de nationalité étrangére sera loger
    QUEL SCANDALE c’est toujours la même chose depuis 50 ans , dans mon cas j’éi décliné l’offre, elle m’avait proposé un salaire de 10 000 000 de FMG par moi, je ne peux plus bénèficier de la sécurité sociale française , et ma caisse de retraite c’est la Cnapas qui va s’en occuper ,
    Assez de nous prendre pour des imbéciles

    • 6 octobre 2010 à 18:47 | Stomato (#3476) répond à betoko

      C’est une bénédiction qu’un mec pareil n’ait pas accepté de rentrer à Madagascar.
      En France son pouvoir de nuisance est très faible, il est tellement mauvais qu’on lui claque son clapet très facilement.
      A Madagascar il n’aurait rien apporté de positif.

    • 7 octobre 2010 à 07:23 | betoko (#413) répond à Stomato

      Jalousie quand tu nous tiens , tu trouves normale donc qu’un vaza expatrié possédent les mêmes qualifications et même expériences touchent plus qu’un malgache ? Regardez ce qui s’est passé à Air Madagascar , des piloltes d’origine africaine gagne 15 000 dollar par mois en tant que commandant de bord , et comme touche un commandant de bord malgache ? Donne moi une réponse
      Ici en France , je suis conprétent dans mon domaine et pas de jalousie , je gagne autant q’un français qui a le même expérience , même dîplome que moi , à Mada , on peut te mettre des bâtons dans les roues .
      Je me souviens que nos aînés ont lutté contre ces différences de salaire en 1972 , et à votre âge si vous vous laisser faire , c’est que vous n’avez pas de c.......lles comme disent les français

    • 7 octobre 2010 à 08:10 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Détrompez-vous, il n’y a aucune jalousie à votre sujet.
      Vous ne m’inspirez absolument aucun sentiment d’envie, mais seulement du dégout.
      Vouloir profiter des deux côtés sans accepter aucun des inconvénients est un signe bien caractéristique des gens de votre espèce.
      Quand on est dans un pays on respecte les lois et règles de ce pays.
      Quand on change de pays on accepte le changement, ou on n’y va pas.
      Madagascar est malade à cause de gens qui ont votre comportement.
      Et de plus en plus de français en ont marre d’accueillir des gens comme vous.
      Sans nul doute vous êtres "comprétent" dans votre domaine, et votre mémoire de "vos" aînés concerne-t-elle les malgaches ou bien les français ?

      Vos aînés français se sont battus pour que toutes les personnes, quelles que soient leurs origines, soient traitées de façons égalitaire... et cela vous plait bien.

      Vos aînés malgaches se sont battus pour être indépendants et ne plus être soumis aux lois françaises. A Madagascar vous êtes soumis aux lois malgaches, de quoi vous plaigniez-vous ?

      Manifestement la logique n’est pas dans votre domaine de compétence.

    • 7 octobre 2010 à 08:15 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      Autre question : Vous devez avoir une maison à Madagascar comme tous les transfuges qui ont quitté leur pays.
      Le gardien de la maison que vous avez, vous le payez au SMIC malgache ou bien au SMIC français ?

      Bien entendu vous allez affirmer que vous n’avez pas de maison...
      Alors quand vous venez au pays, la course de taxi vous la payez au tarif français ou bien au tarif malgache ?

    • 7 octobre 2010 à 19:15 | betoko (#413) répond à Stomato

      J’ai une maison à Madagascar et j’ai pas de gardien c’est ma famille qui y vit , et jamais je ne fais pas travailler une bonne 7/7 jours comme 99% des malgaches et sans congé , même le dimanche ,
      Une fois j’ai discuté avec des chauffeurs de Taxi Brousse , je leur ai demandé s’ils ont droit à des congés payés , réponse , même pas une journée monsieur, nous avions essayer de monter un syndicat, mais nous étions menacé de mort , c’est nous même que nous payons nos médicaments aussi bien pour moi que pour ma famille , alors pour vous où est la justice ?
      Autre chose, j’ai jamais renié ma nationalité française ,croyez vous que quand on la nationalité française on renie sa nationaité d’origine ? PAS DU TOUT .
      Pourquoi je dois payer les courses des taxis au tarif français , pourquoi cette discrimation ? Savez vous combien de millions d’euros que la dispora malgache envoie au pays tous les mois et qui en bénèficient , je vous signale que par exemple le Pére Pedro bénèficie de l’argent envoyé par le dispora .
      MAIS POURQUOI UN MALGACHE NE DOIT PAS TOUCHER LE MËME SALAIRE Q’UN EXPATRIE , citez moi une seule loi qui interdit cela .
      Savez vous que des profs d’origine malgache mais qui posséde la nationalité française est netement mieux payé quand ils enseignent au lycée français que se soit à Tana ou ailleurs avec un contrat locale , qu’un prof malgache qui ne posséde pas la double nationalité

    • 7 octobre 2010 à 19:46 | betoko (#413) répond à Stomato

      Mais pourquoi je suis obligé d’accepté les inconvénients ? et dites moi , citez moi une loi qui interdit à un malgache de toucher le même salaire qu’un expatrié ?
      Comment ? de plus en plus de français en ont marre d’accueillir des gens de mon éspéce ? et vous n’avez pas marre d’accueillir à Madagascar des étrangers mieux payés que des malagches avec les mêmes dîplomes et expériences ?et que pensez vous des français qui passent leur retraite chez nous ? J’ai jamais entendu un français me dire qu’on en a marre de toi , renseignez vous plus tôt comment se passe dans les départements d’outre mer , à l"île de la Réunion par exemple , comment se comportent les zoreils surtout les foonctionnaires ,
      Quand j’ai parlé de nos ainés , je parlais de ceux qui ont lutté en 1972 , chez nous car ils en ont marre des abus avec des français qui ne possédent même pas leur dîplome et qui étaient leur chef . Je vous signale qu’en ce moment un français qui travaille à la sociétè Henry Française et sans dîplome égale avec une fille malgache qui posséde une maîtrise d’économie est beaucoup mieux payé qu’elle. ALORS JE NE VOUS COMPRENDS PAS, POURQUOI UN MALGACHE NE DOIT PAS TOUCHER LE MEME SALAIRE QU’UN EXPATRIE Je defens nos compatriotes , tandisque vous vous aimeriez qu’ils soient toujours sous les jouges des étrangers ,

  • 6 octobre 2010 à 15:27 | fiadanana (#303)

    C’est toujours le probleme de l’Etat.

    Tu es bi-national.

    Quand tu retournes travailler a Madagascar, tu es malgache. C’est la loi malgache qui s’applique.

    Quand tu es en France, tu es français. C’est la loi française qui s’applique.

    Si tu as renié ta nationalité malgache, mais que tu viens quand meme travailler à Madagascar, la tu peux bénéficier des avantages que bénéficient les "VRAIS" français.

    Ny fitiavan-tenanao dia ny hahazo karama ambony lavitra mihoatra noho ireo gasy mpiray tanindrazana aminao izay manao asa mitovitovy amin’ny ataonao.

    Ny tsinjovin’ny Orinasa sy ny Fanjakana Malagasy dia ny tsy hisian’ny disadisa eo amin’ny mpiasa samy Malagasy.

    Raha te hahazo karama mitovy amin’ny Frantsay expatrié ianao, dia lavo ny Nationalité Malagasy dia homen’ny orinasa anao ny karama mifanaraka amin’ny zonao Frantsay.

    Mamy ny atsy ... fy ny ary ....

    • 7 octobre 2010 à 21:13 | betoko (#413) répond à fiadanana

      J’ ai jamais renié ma nationalité d’origine à sa voir la nationalité malgache, et cite moi une loi qui interdit à un malgache de toucher le même salaire q’un xpatrié ,
      Je ne vois pas où est mon égoïsme, pourquoi bcp de malagches ne veulent pas rentrer à Mada une fois leurs études terminées , que se soit en Europe que se soit en Canada , car une fois arrivé à Mada , il va rester un subalterne , je me souviens d’une fille malagche sortiede HEC de Paris, et qui voulait ravaillait pour le pays, une banque bien connue de la place l’avait proposé un salaire de misére et un poste de subalterne, elle est retournée travailler en France avec un poste à responsabilité , pareil à ce malgache treder pendant 10 ans à qui on le propsoe un poste de subalterne

  • 6 octobre 2010 à 15:36 | fiadanana (#303)

    CECI S’ADRESSE A TOUS LES COMPAGNIES QU’ELLES SOIENT ÉTRANGERES OU NATIONALES.

    Si votre projet se déroule dans une Région X, recrutez et formez des gens natifs de cette région X.

    Une proportion de 75% pour les natifs de la région au moins.

    Ca FRUSTRE les enfants de la région de voir des natifs d’autres régions travailler chez eux. C’est comme s’ils étaient NULS.

    Le niveau d’éducation est presque le meme dans tout Madagascar, excepté dans les chefs lieux.

    Donc, vous investissez le meme temps, les memes efforts pour former les locaux.

    Le fait de recruter de la main d’oeuvre dans une autre région engendre même un coût supplémentaire et des risques : va et viens, accident, instabilité.

    Vous ne pourrez pas "SUPPRIMER D’UN SEUL COUP" les préjugés, les jalousies.

    Les régions périphériques ont été délaissées pendant 50 ans. C’est l’une des raisons meme du soulevement populaire.

    IL FAUT RECRUTER LES NATIFS DE LA RÉGION OU SE CONCRÉTISE LE PROJET

    Signé Fiadanana = mg slalom.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS