Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 20 février 2020
Antananarivo | 13h50
 

Culturel

Gestion d’une carrière artistique

Entre le métier et le hasard !

samedi 27 septembre 2008 | Daddy R.

Le “ showbiz ” est un secteur qui a beaucoup évolué durant la dernière décennie. Mais le “ professionnalisme ” est encore loin d’être respecté. Une situation s’expliquant par rapport à l’inexistence d’une école spécialisée car tout s’apprend sur le tas.

Derrière le succès d’un artiste se trouve normalement un “ dirigeant ” ou un “ directeur artistique ”. Celui qui réfléchit sur les particularités caractérisant l’artiste comme individu. Quelles sont les forces sur lesquelles il est possible de miser ? Quelles sont les faiblesses dont il faut se méfier ? Quelle est la vision artistique de l’artiste ? Quels sont ses objectifs professionnels ? Quelle utilisation fait-il de son temps et de son argent ?

Des tas de questions qu’il faut trouver à chacune des réponses. Le fait de ne pas prendre en compte ces détails est l’une des raisons qui ne permet pas aux artistes malgaches d’avoir leur vrai statut actuellement. Sans parler de leur méconnaissance du milieu.

Lorsqu’on souhaite évoluer dans un secteur professionnel, il est primordial de connaître les dynamiques qui régissent son fonctionnement. Le directeur artistique a en quelques sorte comme objectif de mettre en perspective les particularités des différents milieux artistiques. Tels, l’industrie du disque et du spectacle, le marché de l’art visuel, la gestion du calendrier,…

La grande majorité des projets artistiques est porté par le désir de créer et de développer une démarche professionnelle. Il faut cependant s’assurer de posséder les bons outils et d’entreprendre des actions de façon efficace. Un rôle illustrant les principales méthodes d’organisation qui rendent un projet réalisable, voilà le cœur d’une gestion de carrière artistique.

C’est ce qui permet de rencontrer le public, de lui faire connaître la production et de le tenir au courant des événements. Le marché de la culture étant très compétitif, il est primordial de mettre en place des stratégies de communication efficaces et adaptées au projet, au lieu de mener un matraquage “ bêtement ”.C’est pourquoi, il faut établir un plan de communication actualisé, afin de mieux gérer les relations avec la presse et les médias.

De l’autre côté, l’argent est, on le sait, le nerf de la guerre. Les milieux artistiques n’échappent pas à la règle. Il faut voir le financement sous toutes ses formes. Des demandes de subvention aux commandites, le directeur artistique tente de mettre en lumière l’éventail des sources de financement disponibles pour les artistes. Aussi, il est important de savoir mettre en place un budget solide pour mener un projet artistique à terme et faire des demandes de financement étayées.

Derrière une œuvre, des travaux

Il est clair que la gestion d’une carrière artistique ne se limite pas au fait d’être populaire ou d’avoir une notoriété suffisante et devenir un “ star ”. C’est un métier comme les autres, même si les artistes ne sont pas encore reconnus comme tels à Madagascar. Il y a une image à garder, une notoriété à gérer, un calendrier à suivre, et bien d’autres…

L’artiste doit se concentrer à la création, et à la production de l’œuvre, sinon, les autres tâches doivent être affectées au “ staff ” dont le directeur artistique serait la tête pensante.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS