Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 21h44
 

Opinions

Élection présidentielle : « soyons francs, ne votez pas… blanc »

mardi 26 novembre 2013

Les réactions aux résultats officieux de l’élection présidentielle vont bon train dans les états-majors politiques… comme dans les chaumières. Ces élections ont, enfin, eu lieu et se sont terminées, sinon paisiblement, du moins sans fracas. Il faut espérer qu’il en sera autant pour la suite. Ceci est un tour d’horizon personnel de la situation.

Est-il absurde de se demander si Andry Rajoelina, un peu plus avisé (était-il en mesure de penser autrement ?) n’avait pas intérêt à faire tenir ces élections quand il trônait au plus haut de la vague Orange ? Personnellement très sûr de son fait, il a préférer asseoir dans la durée son pouvoir de transition, sans se soucier le moins du monde de trop en faire. La gageure aurait été de tenir et de réussir sans aides extérieures, et la situation a, en fait, induit toutes sortes d’excès et d’abus dont le peuple et le pays tout entier ont, de jour en jour, fait cruellement les frais. Dans les années 90, un régime précédent avait pensé de se passer d’aides extérieures, recourant en vain à d’illusoires « financements parallèles » : cela s’est terminé en catastrophe. Aussi, le vote des Malagasy, a-t-il été au premier chef un vote sanction avant même, pourrait-on dire, l’expression d’une préférence.

Passant rapidement en revue le cas des principaux acteurs et protagonistes, on peut se faire une idée de l’échiquier politique. Malgré son assurance inébranlable, Andry Rajoelina semble mal en point. Il tenait grâce à son entourage, dont notamment son éminence grise, faiseur de roi, pourfendeur de constitution mais l’impopularité de celui-ci est telle qu’il ne s’est pas présenté, comme il l’avait déjà essayé une fois. Le TGV de Rajoelina a voté pour un candidat et lui personnellement en a soutenu un autre, cette stratégie (?) du grand écart tient de l’acrobatie. Son dernier plan consistant en un scenario à la Poutine où il se faisait fort de devenir le PM maitre à bord, semble problématique. Ses appuis du coté français axés autour de Guéant, ancien secrétaire général de Nicolas Sarkozy, ont disparu. Et la goutte d’eau qui fait déborder le vase, il a tenu à voir personnellement l’actuel ministre des affaires étrangères français qui, fort d’une longue expérience, lui avait prodigué conseils et recommandations dont il n’a pas tenu compte, ne cadrant pas avec son idée en tête. Et toujours confiant en sa belle étoile il a, pour finir, nargué, voire tancé, les instances internationales quand cela, et comme cela, lui convenait… Et les « Gros bras » qui ont toujours été son bras droit des bons et mauvais jours en viennent à se soucier d’eux-mêmes avant sa sauvegarde. D’ailleurs, l’Armée n’est, et ne reste-t-elle pas, sous influence, sinon en état de dépendance, de qui on sait ?

On a l’habitude de mettre « l’armée » à toutes les sauces et dans tous les coups et il faut reconnaitre qu’elle s’est plu et adonnée à ce jeux périlleux. Ce qu’on lui souhaite, des fois, c’est d’avoir à remplir des missions de pacification dans de nombreux pays où elle saurait, c’est sûr, se faire valoir. Elle sait qu’elle n’est pas là pour les défilés et les parades ou pour les répressions et qu’elle devrait chercher à faire honneur à son nom et à sa valeur pour le peuple et la patrie. La prise de pouvoir est à sa portée comme dans beaucoup de pays du monde, et peut la tenter. Jamais personne ne devra dire qu’ « ils doivent essayer pour voir » parce que, dans ce cas de figure, il n’y aurait aucune assurance contre le chaos et la ruine. Il est vrai qu’il y a toujours des pêcheurs en eau trouble. À qui profiteraient les fauteurs de crime ?

Figure emblématique, on peut citer la France entre tous les pays étrangers, pour de nombreuses raisons, historiques, socio-culturelles, économique, stratégiques. On ne peut, en aucun cas, penser qu’elle souhaite, plus encore, la descente aux enfers pour Madagascar. Pays au potentiel plus qu’évident, avait souligné de Gaulle de passage à Antananarivo concernant Madagascar, le risque étant qu’il en reste au stade de potentiel longtemps encore. À ce jour, 54 ans plus tard, se trouvant à 92 % en dessous du seuil de pauvreté, pauvre parmi les pauvres. N’ayant rien à craindre à ses frontières, son mal est en grande partie inhérent à lui-même, malade de ses politiciens.

La situation est, bien sûr, plus complexe qu’il n’y parait. La France et les Français ne peuvent agir contre leurs propres intérêts et, entre autres, vrai ou pas, elle craint qu’une faille au sein de leur cercle restreint francophone ne produise un « effet dominos » démobilisateur. On aurait tort de croire que ces propos n’ont rien à voir avec la situation à Madagascar et les élections malgaches. Madagascar a besoin d’un pouvoir fort et intègre, conciliant et clairvoyant, entreprenant pour faire face.

Le ministre des affaires étrangères du Congo Brazza, qu’on ne peut traiter de francophobe, a dit il n’y a pas longtemps : distinguons « francophonie » et « francophilie ». Il ne visait pas pour autant le rôle de chef de file francophone de la France. Mais le temps est révolu où on accueillait volontiers, voire sollicitait, l’installation en France, de ressortissants des (ex) colonies. On peut toujours, et néanmoins, avoir un attachement réel et profond pour la France plus que pour d’autres, Belgique, Suisse, Luxembourg… ou encore tout autre pays européen ou USA. Le ministre congolais en question avait ajouté que par exemple, en Afrique, on privilégiait par-dessus tout l’usage du français mais que les scientifiques et chercheurs français eux, communiquaient en anglais. Ce qui doit s’interpréter pour les (ex) colonies comme un besoin d’adaptation et non en aucune façon, une rupture : les scientifiques français en question n’ont rien perdu, eux, de leur propre langue, culture, appartenance identitaire et nationale.

Madagascar, pour son salut, doit dans toute la mesure du possible, privilégier sa spécificité : ses forces, son génie ne peuvent s’affirmer et s’épanouir qu’en fonction des multiples facettes de cette spécificité qui est réelle, voire naturelle. Ce thème est à examiner et à approfondir sous tous ses angles pour établir politiques générales, plans, programmes, et mise en œuvre. Cette vision ne s’assimile absolument pas à un rejet, une volonté de repli sur soi régressif, ou d’isolement, qu’il s’agisse de l’Afrique, de la France, de l’Europe, du reste du monde. Sur le plan politico-socio-culturel, l’exemple du Vietnam et du Cambodge, anciennes dépendances elles aussi, peut se comparer plus favorablement à celui de Madagascar et aucun conflit n’est décelable entre ceux-ci et l’ancienne colonisatrice. Ce qu’on voudrait, c’est en particulier, une association et des liens de Madagascar avec l’Afrique qui devraient être bénéfiques aux uns et aux autres sans qu’on la prenne sans ambages pour une excroissance, appendice caudale de l’Afrique comme l’ont montré certaines missions malavisées de la Sadec. Du Maroc à l’Egypte, les états en bordure de la Méditerranée, outre leur appartenance à la subdivision régionale États arabes sont aussi inclus dans la région Afrique avec leur spécificité propre. Aux confins sud-orientaux du continent africain, toutes proportions gardées et en comparaison, Madagascar a sa propre spécificité… mais c’est à son peuple et ses dirigeants et non aux autres de le faire valoir et fructifier. Ces propos dépassent à peine le cadre d’éclairage sur une conjoncture politico-électorale de ce texte.

Un des protagonistes principaux des enjeux de la politique et des élections, Marc Ravalomanana ex-Président, personnage charismatique du paysage malagasy. D’aucuns ont trop vite fait d’imaginer qu’une fois écarté, exilé, hors course, on pouvait l’oublier. Et alors que les stratégies de désignation du candidat de sa mouvance avaient été chaque fois déjouées et que le choix de Jean Louis Robinson semblait être un recours de la dernière heure. Alors que la campagne qui s’en est suivie, malgré une détermination a toute épreuve, n’était pas dénuée d’improvisation. Alors que les ressources, de l’aveu même du candidat, faisaient défaut, la représentation sur le terrain ne couvrant que 60 % des sites face notamment à un adversaire qui pouvait dépenser sans compter, le succès obtenu en se trouvant en tête des résultats est pour le moins significatif.

Ceci dit, on se demande si, des fois, un ennemi de « Ra8 » n’est pas lui-même. Patience et pondération ne desserviraient ni sa propre cause, ni celle du pays. La sagesse d’homme mûr et avisé de Jean-Louis Robinson s’accorde bien avec la modération et les bonnes dispositions de Lalao Ravalomanana. Attentive, férue d’expérience acquise auprès de son mari, celle-ci est au moins aussi apte et compétente que les premiers ministres de la Transition qui se sont succédés. Et Marc le sait. Comme plusieurs pays d’Asie mais aussi d’ailleurs qu’il est inutile d’énumérer, Madagascar ne manque pas de femmes instruites et capables et il est grand temps qu’elles s’affirment et trouvent leur place dans la haute hiérarchie politique. Ne vient-on pas de voir une foule de candidats chevronnés ne faisant pas le poids face a une jeune candidate qu’on peut qualifier sans malice, et sauf respect, de débutante ? Et interrogée sur la possibilité d’assurer la relève, Lalao Ravalomanana, voici environ un an, a répondu : « demandez-lui », en montrant Marc Ravalomanana du menton. Et s’agissant de tempérament, dans une hypothèse Jean Louis Robinson, on ne voit pas Marc jouer les Medvedev avec Poutin.

Et enfin, pour la bonne bouche, « last but not least », parlons de ces votants qu’on appellerait le peuple tout court. Le peuple dont on pense qu’on peut en faire ce qu’on veut. Le peuple qui malgré les pressions de toutes sortes, matérielles, économiques, financières, administratives, sociales a fait ce qu’il a voulu et non ce que d’aucuns, moyens de persuasion aidant, ont voulu qu’il fasse. Et bravo ! pour ce peuple en grande partie analphabète (par la force des choses) qui est allé chercher son candidat dans le fouillis du bulletin unique. Vox populi vox Dei n’est pas pour les pourceaux, un peuple famélique l’a vécu.

Il faut rendre hommage à la vaillance et au civisme de ce peuple face à cette multitude de politiciens pour qui il est question de se servir, ou de se faire servir, et non de servir. En hommage à ce courage, il faut en priorité faire barrage à ces gents prédatrices qui se sont arrogé tous les droits sans autre aval que celui d’un putsch, pour s’enrichir ad libitum effrontément, au détriment du pays tout entier et face à l’abime de misère dans lequel, hors une poignée, son peuple s’enfonce. Puisse Madagascar, son peuple, respirer un air nouveau, connaitre une ère nouvelle, justice, paix, bien-être, et qui sait… avoir au moins, que voulez-vous ? … son « riz quotidien ».

Philippe Rakotomalala

22/11/2013

32 commentaires

Vos commentaires

  • 26 novembre 2013 à 08:20 | iarivo (#5822)

    Plutôt naïf comme analyse de la situation politique à Madagascar, on reprend les mêmes arguments pour les répéter à l’infini du moment que cela plaise au plus grand nombre !!!

    Argumentaire très basique et simpliste qui consiste et se limite à opposer de front deux personnalités ...

    Un manichéisme qui va à merveille pour tenter de mobiliser le plus grand nombre derrière des principes ronflants mais qui n’ont rien à voie avec la réalité du terrain !!!

    C’est ainsi qu’on se constitue des sectes, des mouvements de masse, un fanatisme populaire, en opposant le bien au mal, la lumière aux ténèbres, etc.

    Réduire cette crise à un conflit entre deux personnes simplifie la tâche et permet ainsi d’éviter d’aller dans le fond du problème, d’identifier les véritables causes de cette crise, de ces crises successives, et donc d’y apporter des solutions réalistes et pérennes.

    Chercher à tout prix des boucs émissaires, accuser à tout bout de champs les politiciens des "malheurs" du pays, c’est chose facile et gratuite (au sens propre comme au sens figuré) mais pouvait-il en être autrement ???

    Quand tout un peuple, les malagasy, a été formaté, endoctriné pendant plusieurs millénaires pour servir et se soumettre à l’autorité (mpanjaka), au colonisateur (renimalala) comment peut-il assumer sa citoyenneté, surtout dans un état dit "républicain" et "démocratique" ???

    Dans une démocratie moderne nous n’avons pas besoin de sujets, encore moins de fanatiques, mais de citoyens conscients de leur rôle et de leur responsabilité au sein de la société et qui assumes activement et concrètement leurs devoirs et leurs obligations en plus des droits que leur apporte leur statut.

    Ne dit-on pas pourtant qu’un travail bien fait ne peut l’être que par nous même ???

  • 26 novembre 2013 à 08:50 | betoko (#413)

    Si j’ai bien compris Philippe Rakotomalala voulait nous inciter à voter Jean Louis Robinson et que Lalao Ravalomanana devienne premier ministre , car il a peur qu’Andry Rajoelina devienne premier ministre .
    Mais qui vous dit que l’une ou l’autre devenant premier ministre Madagascar sera bien géré ? L’autre en effet va utiliser la méthode à la Poutine , mais l’ex première dame non plus n’est pas nette , et de plus si Jean Louis Robinson devienne président de la république , avez vous l’assurance que d’ici quelques mois il ne va pas déposer sa démission pour raison de santé et que ce sera Marc Ravalomanana devenu , président du sénat qui va prendre sa place ? Marc Ravalomanana comme nous le savons est un homme sans scrupule , et Jean Louis Robinson ne fera pas le poids surtout vu ce qui s’est passé samedi dernier ,lors d’une conférence avec les étudiants de l’institut d’étude politique d’Ampandrana ,dont toute la rédaction de tous les médias en ont parlé ce week end et hier encore , seul La Gazette de La Grande Ile a sorti l’affaire en première page hier sous le titre ironique " Jean Louis Robinson ETHIQUE ÉTHYLIQUE
    Conclusion il faut voter BLANC

  • 26 novembre 2013 à 09:21 | frech (#7613)

    question : la France a t elle fait autant de mal que ca au peuple malgache pour etre fustiger systematiquement a ce point ? ou alors est ce un bouc emissaire facile et confortable !!!! ?

    • 26 novembre 2013 à 09:41 | betoko (#413) répond à frech

      Sans être pro français primaire , je pense que c’est plus tôt un bouc émissaire , Beaucoup de malgaches se trompent de cible en dénonçant toujours la France .En ce moment La Chine utilise la même méthode que La France faisait pendant la colonisation . La Chine pille les richesses des pays africains et malgaches et de plus elle inonde notre marché avec leur produit manufacturé bon marché et de qualité médiocre que même les consommateurs chinois n’en veulent pas , C’était EXACTEMENT ce que La France nous a fait subir ,et personne n’y voit rien(Y VOIT RIEN , c’est négalais ( cela leur est égale ) Partout en Afrique et à Madagascar La France a tout perdu que se soit en Travaux publics ( Bouygue,Colas) que se soit en exportation , tout est presque monopolisé par la Chine et les gasy kely tondrona , ne voit que La Frannce

    • 26 novembre 2013 à 09:49 | da fily (#2745) répond à frech

      enfin frech’ !

      il est inutile et malheureux que vous adoptez ce type de réaction primaire par rapport à l’article, est-il trop profond pour que vous vous cantonnez à barboter du côté du petit bain sans vous plonger dans la pertinence de ce qui est évoqué ?

      Où est-elle fustigée ? Et si il est dit "ne confondons point francophonie et francophilie", c’est une juste idée tout à fait valable et qui a un sens dans notre contexte.

      Quand vous dites la France, je pense que nous soyons sur la même longueur d’ondes, nous parlons ici de "politique française" et non de la France elle-même (c-à-d les français) !

    • 26 novembre 2013 à 10:13 | betoko (#413) répond à da fily

      Je mets les deux dans le même paniers , la politique française et les français , Vous ne savez peut être pas que jusqu’ à maintenant , il y a certains français qui se comportent chez nous comme dans un pays conquis , et il y a toujours ceux qui sont nostalgiques de l’époque coloniale , cela se trouve en province , une fois j’ai lu un article relatant le comportement des français en province , c’est ignoble , et les chinois ont pris la relève , Certainement vous avez entendu parler des cadres chinois qui ont giflé et ont donné des coup de pied au c.u.l à des ouvriers malgaches qui ont travaillé à la construction du grand hôtel d’Ivato , sans parler d"un chinois qui en plein audience dans le tribunal d’Anosy a voulu agresser une magistrate car monsieur le chinois a été condamner .
      Quoi qu’il en soit , toutes les grandes puissances ne cherchent que leurs intérêts , mais la France aussi bien en Afrique qu’ à Madagascar a perdu son influence , à lire le livre d’Antoine Glazer dont le titre est " Comment La France a perdu l’Afrique

    • 26 novembre 2013 à 10:45 | frech (#7613) répond à betoko

      je connais certain malgaches qui se comportent chez nous en nouvelle caledonie comme dans une terre conquise !!! est ce pour cela que je fait des generalites ?

    • 26 novembre 2013 à 10:49 | frech (#7613) répond à betoko

      combien de millions la France a t elle fait cadeau aux pays affricains ? ne confondez pas un pays et ces hommes d affaires appatrides qui ne pensent qu a l argent !!! c est comme si on disait : Madagascar : un pays ou les oncles vendent leurs nièces et leurs filles pour de la biere !!!

    • 26 novembre 2013 à 11:19 | betoko (#413) répond à frech

      Depuis que nous étions colonisés , combien de milliard de dollar La France a gagné à Madagascar autant sur leur exportation que sur nos matières premières ? Pour quoi en son temps De Gaulle s’est fâché avec l’ONU quant cet organisation a décrété la décolonisation en 1954 ? Et combien La France a investit ici chez nous ? Savez vous pourquoi La France a fermé les lycées français de Diego et de Fianara ?

    • 26 novembre 2013 à 11:44 | da fily (#2745) répond à betoko

      betoko, t’as vraiment pas évolué depuis, toujours à ramener tes ragots de "on m’a dit ceci" et "vous ne savez peut-être pas que..." de bazar !!

      mais tu nous prends pour qui ici, des lapins de 6 semaines ? Nous sommes loin d’être des individus incultes comme je t’ai toujours soupçonné d’être, et encore mieux informés si tu savais.

      Arrête de la ramener pour ressasser ce qu’on a mille fois entendu ici, le débat est ailleurs tu casses les ... quand tu ramènes ta petite science à chaque intervention.

      Je vais te dire une chose, le français des temps coloniaux ainsi que le chinois contemporain sont aussi ignobles que l’abject malagasy qui vend sa famille, sa progéniture, trucide son semblable, découpe et viole ses propres congénères ! alors please, apprends au moins une chose : le discernement.

    • 26 novembre 2013 à 12:08 | frech (#7613) répond à betoko

      apparenment ma reponse n est pas appressiee par la direction !! devinez pouquoi ?

    • 26 novembre 2013 à 12:33 | betoko (#413) répond à da fily

      Je sais aussi cela ,mais nos propos concernent la politique de la France dans ses ex colonies en particulier chez nous .Je ne nie pas ce que tu viens d’écrire , mais ici nous parlons de l’attitude de La France vis a vis de Madagascar car certains continuent à croire que c’est toujours La France qui nous gouverne , comme du temps de Tsiranana , mais c’est absolument faux , Nous parlons de la politique de La France à Madagascar et non des actes abjectes de certains malgaches envers sa famille ou ses compatriotes ,

    • 26 novembre 2013 à 16:26 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Les lycées de Fianarantsoa et d’Antsiranana ont été fermés à cause du trop faible nombre d’élèves.

      La décolonisation a été "encouragée" par les USA et l’URSS, pas du tout par l’ONU.
      C’est le résultat direct de la fermeture de lycées Français ???

  • 26 novembre 2013 à 09:57 | da fily (#2745)

    en tout état de cause, même si l’article est un peu trop poussé (on sent que l’auteur a bien mâché son travail tout de même), il faut revenir au titre !

    oui, mille fois oui, ne votons pas blanc !!

    de toutes façons, l’abstention du 1er tour peut être assimilée à une phase d’observation de la part des abstentionnistes. Le fouillis dans le nombre de candidat n’était pas de nature à faciliter la décision. Là nous avons un jeu clair, donc on vote et ... point barre. Surtout ne pas donner latitude au doute, à la rigueur un vote blanc serait plus parlant, mais il faut que le peuple qui a ici l’unique occasion de dire ce qu’il pense sans crainte de subir une quelconque pression, verse en masse sa réponse dans les urnes !

  • 26 novembre 2013 à 11:12 | Isambilo (#4541)

    L’article est tellement "fouillé" que je n’arrive pas à voir où l’auteur veut en venir.
    Dans le contexte actuel, voter blanc équivaut à laisser le champ libre à Rajaonarimampianina qui est un des principaux responsables de la situation actuelle.
    Au deuxième tour on élimine, on ne choisit pas. Et il faut éliminer Rajaonarimampianina. Il avait la tutelle du Trésor Public quand la première tentative de détournement de fonds a eu lieu. A-t-il diligenté une enquête et pris des mesures pour que ça ne se reproduise pas ? Non, cela suffirait à le disqualifier pour incompétence, pour le moins.
    Personnellement je ne vois aucun intérêt économique à s’associer avec les pays de l’Afrique Australe sauf à s’échanger des cacahuètes avec du manioc. Ravalomanana, lui, avait intérêt pour le compte de ses entreprises.
    Notre avenir est en Asie, parce que c’est l’avenir économique à moyen terme. Et parce que nous avons plus d’affinité culturelle avec l’Asie du Sud Est, et non avec la Chine.

  • 26 novembre 2013 à 11:14 | Mihaino (#1437)

    Le titre de ce long article laisse penser que Monsieur Philippe RAKOTOMALALA n’est pas un vrai électeur à MADAGASCAR :" SOYONS francs, NE VOTEZ PAS ...BLANC ". Je ne comprends pas le virement brusque de SOYONS vers NE VOTEZ PAS ???!!!
    Mise à part cette remarque, l’auteur incite d’une manière très subtile les électeurs à voter pour JL. ROBINSON . Notre vrai problème actuellement ne se limite plus à la guerre des 2 chefs ( RA8 vs Andry TGV) mais à la reconstruction et à la guérison rapide de notre beau PAYS qui est gravement malade . Que faire ??
    - Démolition totale des murs qui sont complètement pourris ( c-à-d limogeage de tous les politicards qui ont participé de près et/ou de loin à la perte du Pays et à la destruction de nos vraies valeurs ;
    - Vrai partenariat avec la France et non nouvelle soumission ( abandon de la triste mentalité des "béni-oui-oui"
    - Politique du " gagnant-gagnant" avec les autres Pays dits développés...
    - Reprendre et bien étudier toutes les propositions des spécialistes, des forumistes, des journalistes ...qui ont écrit et décrit des tonnes de solutions depuis des années pour nous sortir de cette crise sans nom .
    - Constituer une vraie équipe pour faucher la corruption et gagner par un ippon clair et net ce combat avec une VOLONTE forte ....

    Cordialement,

    • 26 novembre 2013 à 11:32 | da fily (#2745) répond à Mihaino

      il ne faut pas non plus occulter le fait Mihaino, la guerre des 2 clans a bien lieu et de façons beaucoup plus "démocratique", on ne peut le nier. Et Mr Rakotomalala n’a pas besoin d’inciter qui que ce soit à voter pour Robinson, les électeurs autant que les lecteurs d’ici ont déjà leur opinio à ce sujet, allons !

      Vous êtes ici depuis longtemps, et nous avons échangé pas mal, et aujourd’hui le peuple veut sa décision, bien sûr que je penche pour Robinson c’est indiscutable, avec l’ombre de Ravalo ou non (je laisse ça à ceux qui sont motivés pas des raisons que la raison ne peut argumenter), je ne verserai rien de rien dans le camp de Hery.

      Quoiqu’il en soit si d’aventure le scrutin serait enlevé (proprement) par Rajaonarimampianina, j’accepterai cette décision et il sera le président de tous les malagasys. Point.

    • 26 novembre 2013 à 12:45 | betoko (#413) répond à da fily

      Juste deux choses Fily ,Nous savons depuis plus d’un mois que Dr Robinson Jean Louis a un problème au cœur et secundo il est avéré qu’il est alcoolique , et même les TIM ne vont pas voter pour lui C’est votre droit si vous allez voté pour lui , mais vu ce qui s’est passé ce week end , ça donne a réfléchir.En effet qui vous dit que d’ici quelques mois il va déposer sa démission pour cause de santé , et qui va prendre la relève , ce sera Marc Ravalomanana car il se pourrait qu’il serait le prochain président du sénat .
      De l’autre côté , ce n’est pas rose non plus , est ce que Hery Rajaonarimampianina aura les mains libres avec tous ces gens qui ont financé sa campagne , est ce qu’il aura la possibilité d’éradiquer la corruption , je ne crois pas Conclusion , nous serions dans l’incertitude la plus totale

    • 26 novembre 2013 à 13:00 | Mihaino (#1437) répond à da fily

      Je respecte votre engagement et votre choix indiscutables pour JL.ROBINSON Mr DA FILY ! C’est votre droit le plus absolu .
      Je souhaite que les 2 finalistes soient entourés de bons conseillers et de vrais patriotes qui vont chercher l’intérêt supérieur de la nation ! Croyez-moi que les nouveaux talents existent bel et bien chez nous et ils ne sont pas encore formatés par les politicards opportunistes toujours esclaves DU FRIC !
      Il est vrai que nous avons échangé à maintes reprises sur ce forum depuis la crise et je partage parfaitement votre idée selon laquelle le futur Président élu démocratiquement , en toute transparence (proprement) sera le Président de tous les MALAGACHES et mérite RESPECT et RECONNAISSANCE après le 20/12/2013 ....
      Enfin, j’ai déjà annoncé que mon choix sera fixé après des débats courtois et connaissant les tenants et aboutissants des programmes respectifs .
      Wait and see ....

    • 26 novembre 2013 à 13:04 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Vous colportez des ragots de comptoirs , comment imaginer qu’ un malade , alcoolique, médecin de surcroit, ait non seulement les moyens financiers mais également intellectuels, de se présenter à la magistrature suprême, pour le plaisir de passer le temps , alors qu’ il a largement les moyens de continuer à se saouler la chetron du matin au soir, sans s’ emm-rder à essayer de redresser un pays à terre, depuis que le rat zouel l’ a achevé .
      les propos que vous colportez sont aussi incohérents que vos analyses , Robinson n’ est pas Brejnev, quand bien même .

    • 26 novembre 2013 à 13:18 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      Mr BETOKO ou BETOAKA ?!
      Vous avez un drôle de jugement sur les 2 finalistes ! En vertu de quoi , au nom de qui , de quel droit osez-vous porter préjudice à ces éminentes personnalités ??? Seriez-vous un marabout qui prédit tout ????
      Regardez votre état de santé avant de critiquer celui des autres SVP !
      PORTEZ-VOUS BIEN !

    • 26 novembre 2013 à 16:10 | manantena fa niova (#4971) répond à betoko

      Tant pis pour votre incertitude totale, surtout quand vous vous laissez berner par des jounaleux du type madagate/lagazette qui n’écrivent que des inepties
      pour fermer les yeux sur cette video :

      Lisez au moins cet édito d’un VRAI journaliste de métier :
      http://www.lexpressmada.com/3734-editorial/mise-au-verre.html

    • 26 novembre 2013 à 16:28 | betoko (#413) répond à Mihaino

      Désolé mais je ne suis pas du tout alcoolique , ce n’est un secret pour personne concernant la santé du DR Robinson , tous les journaux en parle ,il est cardiaque et il s’est fait opérer récemment , de plus aussi bien les journaux La Gazette que L’Express de Madagascar ont relaté les fais , DR Robinson était complètement saoul quand il s’est présenté aux étudiants de l’institut d’étude politique le week end dernier , ce n’est pas du tout un ragot , mais c’est la vérité , lisez ces deux journaux si vous n’êtes pas convaincu et je ne cherche nullement à vous convaincre .de plus depuis hier toute la chancellerie en parle , ce médecin candidat à la magistrature supréme nous fait honte , comme disait quelqu’un Madagascar n’aura que le président qu’il mérite
      Éminentes personnalités vous dites ? soit , mais comment Hery Rajaonarimampianina a trouvé autant d’argent pour financer sa campagne électorale , pour quoi quand il était minstre des finances , il n’a pas dit un mot sur le scandale de la BNI à Analakely et sur la disparition de deux camions transportant des milliards d’ariary , etc , etc , mais je lui donne une circonstance atténuante car sans l’aide venant de l’extérieur il a pu financer le salaire des fonctionnaires et la retraite , je me demande par quel moyen ? les bois de rose , impossible , tes impôts et les taxes diverses ? possible , mais ce n’est pas suffisant en 4 ans de crise. Peut être qu’un jour nous le saurons

    • 26 novembre 2013 à 16:56 | betoko (#413) répond à manantena fa niova

      Sur YOU TUBE on n’entend que la voix off de la speakerine, pas la voix du DR Robinson et la speakerine a ajouté vers la fin qu’il était arrivé avec un léger retard (mdr) ce qui veut dire que la speakrine a reçu des ordres , de qui ? on ne sait pas
      Dans l’Express de Madagascar , le journaliste a reconnu qu’il était saoul , mais lui donne une excuse , mais qui s’excuse s’accuse . Il aurait fallu qu’il (DR Robinson) annule ce rendez vous pour une cause quelconque , un malaise de dernière minute par exemple ou autre , en tout cas le mal est fait , et cette épisode sera marqué au fer ronge pour lui s’il sera élu ou non , surtout s’il sera élu , toute la planète saura son penchant pour l’alcool
      D’accord ni La Gazette ni Madagate ne font pas dans les nuances , mais relatent les fais comme cela s’est passé , et ils ne sont pas aussi complaisants comme certains journalistes ou journaux de la place , c’est presque du même style que Le Canard enchainé français . C’est quoi le journalisme pour vous ? pour moi c’est le quatrième pouvoir et heureusement que nous avons encore cette liberté car nous sommes encore et toujours démocrates dont Marc Ravalomanana ne veut pas entendre parler , je fais référence à ’Olivier Péguy le correspondant de RFI à Madagascar entre 2002 et 2007 qui Marc Ravalomanana a expulsé sans raison apparente
      Juste une chose , DR Robinson a assumé sa faute , c’est sa seule compensation il ne s’est pas débiné comme l’autre grand voleur

    • 26 novembre 2013 à 17:02 | betoko (#413) répond à manantena fa niova

      Un président russe préfère démissionner à cause de son alcoolisme que de faire honte à son pays , ce fut Boris Eltsine , est ce une voie à suivre ? l’avenir nous le dira

    • 26 novembre 2013 à 18:04 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      Dans toutes vos allégations , je retiens plusieurs choses :
      - le secret médical doit être respecté et que toute intervention chirurgicale pourrait nous concerner sans exception quand c’est nécessaire ?! Je ne vous la souhaite pas et figurez-vous que tout alcoolique n’est pas cardiaque et que tout cardiaque n’est pas forcément alcoolique !Surtout retenir la nuance entre alcoolique et buveur d’alcool et que TOUT EST BON AVEC MODERATION !....Un journal célèbre malgache a sorti un article sur la création de l’Associat° des buveurs d’alcool à Antsirabe dont les membres sont en majorité de hautes personnalités !Leur but consiste à redorer les mauvaises images véhiculées par les non alcooliques et surtout dénoncer l’hypocrisie des buveurs en cachette dans toutes les fêtes ...
      - Chaque journaliste reste libre dans son article qui n’engage que lui .Un fait sensationnel fait vendre parfois mais les lecteurs bien avertis savent faire le discernement entre le comique et le sérieux !
      - Vos interrogations sur le financement des campagnes de Hery R. me semblent très pertinentes et il faut lui poser directement les questions qui taraudent votre esprit ...
      - Enfin, il est bien dommage que n’ayez pas déposé votre candidature dans toutes ces élections . " Critiquer c’est facile mais l’art est difficile "
      Tous ces anathèmes et les dénonciations calomnieuses ne font que rehausser le prestige des candidats car les électeurs ne sont plus crédules ni malléables comme avant !
      Wait and see ....

    • 26 novembre 2013 à 18:22 | Mihaino (#1437) répond à manantena fa niova

      Merci pour les liens cités :
      - Comme partout dans le monde , la journaliste parle bien et résume à merveille les idées du Dr JL.Robinson ! Bravo !....
      - Ranjalahy de l’Express mada reste toujours égal à lui-même . Vanf avec ses chroniques et Ranjalahy sont parmi les vrais journalistes que bien des lecteurs estiment jusqu’à ce jour .....

    • 26 novembre 2013 à 21:18 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Un alcoolique n’ est jamais saoul , Quelqu’ un qui affiche un état d’ ébriété, n’ est manifestement pas alcoolique .
      Et s’ etre laissé emporté par les supporters dans une situation pareille, quoi de plus normal, certains vous diraient que c ’est un alcoolisme mondain, et dans ces sphères ils sont pléthores .
      Mais si cela peut vous servir de cheval de bataille pour dénigrer , grand bien vous fasse, mais vous avez une bien piètre opinion de votre futur Président , pour afficher une telle préférence pour son sulfureux rival , tout comme ceux qui soutiennent : le noceur spécialiste des inaugurations ...

    • 26 novembre 2013 à 21:24 | Jipo (#4988) répond à Jipo

  • 26 novembre 2013 à 12:55 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Il est capital de voter utile faute d’ exprimer ses souhaits ou voeux .
    C ’est l’ occasion tant attendue de montrer aux usurpateurs que 20 millions ne sont pas d’ accord et de manière en plus de pacifique, : démocratique .
    Actuellement je ne pense pas que la maturité politique des prétendants soit suffisante pour tenir compte des votes blancs ou en faire cas , particulièrement une fois élu .
    Montrer enfin à ces provocateurs incompétents que justice est attendue en plus de souhaitée depuis trop longtemps et qu’ elle soit appliquée comme ce qui est inscrit dans la constitution, particulièrement dans le cas d’ atteinte à la sureté de l’ Etat .
    Merci pour cet article .

  • 26 novembre 2013 à 13:36 | mpitily (#1212)

    Quel fouillis ! de plus le titre ne colle pas du tout avec le texte. Pour être franc, l’auteur aurait dû simplement prendre comme titre : "Votez JLR".

    L’enjeu principal de ce 2d tour est simple : êtes-vous pour ou contre la révolution orange (destitution de Ravalo) ? point barre.

    - pour : votez HR
    - contre : votez JLR

    Le reste n’est que du blabla qui vient du malin (cf Mat 5 : 37).

    • 26 novembre 2013 à 16:40 | latetatoto (#6829) répond à mpitily

      Effectivement le but implicite (...avoué) est d’inciter à voter J.LR/Famille Ravalomana et le contraire sur MT eut été étonnant (ce n’est pas un grief, juste un constat)
      Pour le reste c’est assurément un obscur fouillis pour ’noyer le poisson’, une litanie avec quelques ’’poignants’’ fragments, du style : « Madagascar, pour son salut, doit dans toute la mesure du possible, privilégier sa spécificité : ses forces, son génie ne peuvent s’affirmer et s’épanouir qu’en fonction des multiples facettes de cette spécificité qui est réelle, voire naturelle. Ce thème est à examiner et à approfondir sous tous ses angles pour établir politiques générales, plans, programmes, et mise en œuvre. Cette vision ne s’assimile absolument pas à un rejet, une volonté de repli sur soi régressif, ou d’isolement, qu’il s’agisse de l’Afrique, de la France, de l’Europe, du reste du monde », pour ne citer qu’un seul extrait

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS