Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 juillet 2020
Antananarivo | 12h19
 

Reportage

Volambetohaka

Economie, culture, us et coutume sur un seul site

mardi 12 août 2008 | Hassy
« le savika », un sport déja pratiqué par les encêtres…

« Fisakana Mitohaka, fanoitry ny fampandrosoana » ou « Fisakana en fête, facteur du développement », tel est le thème choisi par l’organisateur du Volambetohaka 4ème édition, en cette année 2008. Le district de Fisakana ou Fandriana dans la région d’Amoron’Imania a pris en main cette manifestation culturelle et économique dénommée « Volambetohaka ». Le site principal de la manifestation a été le stade de Beapombo, du 07 au 10 Août dernier. « Volambetohaka » est composé du mot « volambe » qui veut dire argent et « Tohaka », repos, délassement, ou plus précisément « fête totale ». Pour les Betsileo, c’est la période de la récolte. C’est donc la fin de la saison froide et le début de la saison intermédiaire. Avant le Volambetohaka, il y a eu le « Volamdrimorimo » ou la période du travail, ce sont donc les 2 saisons d’Eté et du printemps.

Quatre jours de délassement

Comme d’habitude et selon les us et coutume, le Volambetohaka a débuté par le traditionnel « Toakaja », le moment où on rend honneur aux invités du Volambetohaka. Parce que le fameux « galeoka » ou rhum local est le signe de la noblesse pour le Betsileo. Pendant ce « Toakaja », les autorités locales qui ont accueilli le Volambetohaka offrent des « galeoka » d’Ambodivoara à tous les invités, accompagné du « Sokela betsileo » ou discours betsileo. C’était dans la nuit du premier jour.

Pour la seconde journée, la cérémonie d’ouverture a débuté par un grand carnaval avec la participation des districts qui constituent la région, notamment, Ambositra, Ambatofinandrahana, Fandriana et le département Imadiala. Après la cérémonie d’ouverture s’est déroulé le « Velatsihy ». C’est la façon de donner un déjeuner typiquement betsileo, un plat de riz dans une assiette en métal accompagné de deux grands morceaux de viande. Les invités doivent s’installer sur une grande natte. Après le repas ou « Velatsihy » vient le « Zarahena ». C’est le partage des côtes de bœuf pour les grands invités, et c’est le plus âgé qui les offre aux méritants. C’est aussi le signe de la grandeur.

Après le « zarahena » traditionnelle, tout le monde procède au « Tati-tsotro ». Ce sont les invités, à leurs tours, qui donnent des « Tso-drano » aux organisateurs, similaire au « Aterokalao » d’Imerina durant la cérémonie de l’exhumation. Le « tati-tsotro », ce n’est pas seulement de l’argent qu’on donne mais aussi, du riz blanc, du rhum local, du miel et de l’argent ou « Vola tsy vaky ». Durant ces manifestations, une cinquantaine de stands ont été érigés pour montrer la potentialité économique du Betsileo.
Pour la 3ème journée, le jour de la culture Betsileo, du matin jusqu’au coucher du soleil, le stade de Beapombo est devenue un site culturel. Toutes les communes de chaque district, c’est-à-dire les 55 communes, ont effectué des démonstrations de leurs danses folkloriques spécifiques telles « le Marakely », « l’Asampinga », « le Randrambalo », « le Miparitaka », « l’Akanga very anaka », « le Kidodo » et autre…, ainsi que des chants, surtout le fameux « Zafindraony » qui différencie le Betsileo des autres ethnies. Cette troisième journée a été clôturée par un « Lagnonana », un bal populaire spécial « kidodo ».

Enfin, au cours de la 4ème journée, le fameux « Savika » (un genre de tauromachie) a été prévu au stade de Belanitra ainsi que« l’adin’akoho » ou combat de coq. Le « Savika » qui est un loisir et un sport des ancêtres betsileo, toujours pratiqué actuellement, a été suivi par la cérémonie de clôture toujours dans le stade de Belanitra. Enfin, une passation de fanion a été effectuée avec le district de Manandrianana qui va accueillir la prochaine édition
Fandriana a accueilli 2500 invités durant ces 4 jours de « Volambetohaka », le premier de son histoire, selon le jeune chef de District Randrimiharisoa Masy. Rendez-vous en 2009 à Manandriana !


Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS