Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h53
 

Economie

« Pôles Intégrés de Croissance »

Double tutorat !

samedi 19 mai 2007 | Adrien R.

C’est déjà plus de trois ans qu’on a entendu parler du projet « Pôles Intégrés de Croissance » (PIC) à Madagascar. Depuis décembre 2003 jusqu’à ce jour, ce projet multisectoriel a connu trois institutions de tutelle au cours de ses quatre étapes d’évolution dont la phase d’identification, la phase de pré-évaluation, la phase d’évaluation et la phase de mise en œuvre. A la fin de l’année 2003, le projet était sous la houlette de l’Agetipa et ce, pendant sa phase d’identification. En effet, le stade embryonnaire du projet a été conçu au sein de cette agence autonome qui se donne pour principales activités de gérer et d’exécuter les contrats de travaux prioritaires de rénovation ou d’entretien d’infrastructures urbaines. En février 2004, ce projet soutenu par la Banque Mondiale a changé de cap pour devenir sous tutelle de la vice-Primature chargée des programmes économiques au sein de laquelle sont rattachés trois ministères, à savoir, le Transport et la Météorologie, les Travaux publics et l’Aménagement du territoire.

Sous tutelle technique et financière

Depuis la suppression en mars 2005 de ce super département dirigé par l’ancien vice-Premier ministre Zaza Ramandimbiarison, du flou régnait sur le tutorat du PIC avant qu’un décret ait été sorti vers le milieu de l’année 2005 pour désigner la Présidence de la République comme nouvelle institution de rattachement du projet.

Par ailleurs, son rattachement à Ambohitsorohitra a été à l’époque motivé par le caractère multisectoriel du projet qui intervient dans le secteur minier, énergie, tourisme, promotion des investissements, infrastructures, formation…

Il faut rappeler que dans le cadre de l’exécution des travaux de réhabilitation des voiries et assainissement dans la Commune Urbaine de Taolagnaro, entre la Station Galana et le croisement du Port actuel (P 000 à P 135) et les rues autour du bazar de Tanambao, le Projet PIC a délégué le rôle de Maître d’Ouvrage Délégué à l’Agetipa.

Aujourd’hui, outre son rattachement à la Présidence, le projet PIC est également placé sous tutelle technique et financière du ministère des Finances et du Budget.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS