Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Education

Education

Différents changements aux examens CEPE et BEPC

samedi 22 août | Fano Rasolo

Aucun changement apporté au calendrier des examens officiels. « Toutes les dates des examens officiels seront maintenues comme l’a déjà annoncé le président de la République, Andry Rajoelina », a déclaré la nouvelle ministre de l’Education nationale (MEN), Marie Michelle Sahondrarimalala, hier, lors de la passation des pouvoirs entre elle et l’intérimaire de ce ministère, la ministre Elia Beatrice Assoumacou.

Le CEPE (Certificat d’étude primaire élémentaire) se déroulera toujours au 1er septembre prochain, autrement dit, ce premier examen officiel aura lieu dans dix jours. En outre, les épreuves du BEPC (Brevet d’études du premier cycle) auront lieu du 14 au 18 septembre prochains.

Par contre, la ministre a révélé qu’il y a des changements à ces deux examens, comme la décentralisation de la préparation de leur déroulement et concernant aussi les sujets d’examens proprement dits. « À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Nous constatons la situation d’exception de cette année scolaire et nous devons prendre des mesures qui y sont adaptées. Ainsi, ces examens se dérouleront de la même façon que les examens blancs. Leur préparation sera donc assumée par chaque Direction régionale de l’éducation nationale (DREN) de concert avec chaque établissement, car les volumes horaires diffèrent pour chaque région en raison de la situation sanitaire qui prévaut », a affirmé la nouvelle ministre.

Elle a indiqué que chaque élève doit mériter son diplôme selon le programme scolaire qu’il a pu suivre en classe ; ainsi l’État a dû chercher des solutions pour chaque situation particulière.

Par ailleurs, un technicien auprès du MEN a expliqué que « des arrêtés concernant des changements apportés sur ces examens seront publiés la semaine prochaine. Les sujets d’examens sont déjà prêts, mais un réajustement sera nécessaire selon la dernière situation de chaque région. De même, les salles d’examen et les dispositifs liés au respect des mesures barrières à la contamination sont tous prêts ».

En outre, les employés non fonctionnaires du CNaPMaD ou Centre national de production de matériels didactiques continuent toujours leur grève qui a débuté lundi dernier, pour réclamer leurs arriérés de salaires de six mois et leur protection sociale vis-à-vis de la CNaPS et de l’OSTIE. Ces employés ont refusé d’imprimer les sujets d’examens jusqu’à satisfaction de leurs revendications. D’après leurs dires, ces employés grévistes n’ont pas encore reçu de demande d’impression de sujets d’examen jusqu’à hier.

Normalement, les sujets d’examens officiels sont imprimés 40 jours avant le jour de l’examen pour qu’il n’y ait pas retard d’expédition des sujets vers les différentes régions.

Lundi dernier, le syndicat des enseignants de Madagascar (SEMPAMA) a réclamé un report de deux mois des dates des examens officiels pour mieux se préparer, mais l’État persiste à maintenir les dates déjà annoncées.

Et les techniciens auprès du ministère de l’Education vont déjà se pencher sur la préparation du prochain calendrier scolaire 2020-2021.

28 commentaires

Vos commentaires

  • 22 août à 11:08 | Besorongola (#10635)

    A chaque changement de Ministre de l’Education il y a tâtonnement et ballons d’essai. Comme s’il n’existe pas de politique d’éducation dans le fameux IEM. C’est normal dites vous., son auteur n’a pas passé beaucoup de temps sur les bancs de l’école ! L’école n’est pas son truc.

    • 22 août à 11:13 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      😄😆🤣👍

    • 22 août à 12:45 | Tiaray (#7876) répond à Besorongola

      Toa mitera-menaka be ito izy. Sempotra io anio : tsy maintsy manaraka baiko, nefa ny fitaovana tsy misy. Miasa tsara ny cerveaux mi s’adapte amin’ny werawera sy ny convenable.

    • 24 août à 12:21 | rawera (#10329) répond à Besorongola

      Bonjour,
      Je ne veux pas dénigrer qui que ce soit ! Ils se connaissent les "m.... intello".
      Tel que j’ai partagé plus tôt : Vous êtes les génies ...du mal. Mme le Ministre, on vous demande un résultat et voilà votre solution !!! Sincèrement, c’est inepte (au cas où ce mot vous échappe, feuilletez le dico) car comment saurez-vous que tous ces enfants ont le même niveau si à chaque région, pourquoi pas chaque fokontany, tant qu’on y est, suffit son propre sujet d’examen. En 72, on a vécu cela (vous n’étiez pas encore née, passons). Il y avait quand même les examens dont le sujet d’examen était le même du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Un "semblant d"examen", peut être mais c’était un vrai examen ! J’ai décroché mon Bacc ! Et j’en rigole. Et oui, j’ai mon bacc ce qui m’a permis d’aller plus loin, ce qui n’est malheureusement pas le cas de "certains".
      A bon entendeur, salut. Sans rancune

  • 22 août à 11:16 | Besorongola (#10635)

    Une équipe qui est forte pour faire chuter le régime en place depuis 2009 n’a pas une politique de l’Education claire c’est une honte, un vrai leader préparé pour accéder à la magistrature suprême devait avoir un programme d’éducation claire et le Ministre nommé n’a juste qu’à l’appliquer. Cela prouve que L’IEM n’est qu’un enfumage !

    • 22 août à 11:22 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      pas de programme politique tout court, que ce soit sur l’éducation ou sur autres choses de base comme la santé et le social, il n’y a rien, on constate qu’ils font juste les pompiers...

    • 22 août à 11:23 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Je plains cete dame triple doctorats recevoir de l’ordre d’un gars qui n’a pas connu l’école dans sa jeunesse. Là où il est fort c’est l’événementiel et la com... Mais quand il s’agit d’une chose sérieuse il est complètement perdu.

    • 22 août à 14:40 | Jacques (#434) répond à Besorongola

      " Je plains cete dame triple doctorats recevoir de l’ordre d’un gars qui n’a pas connu l’école dans sa jeunesse. "

      Je ne vous le fais pas dire, Besorongola. Mais il faut aussi se poser la question pour laquelle des gens au coco bien fait, en l’occurrence cette nouvelle ministre, acceptent d’intégrer une équipe menée par un super cancre. Si l’on doit spéculer quant au cas de cette ministre il n’y a pas 36 mille explications, elle a succombé aux boniments du bac-3 spécialiste en la matière.

      Voici donc une ministre super diplômée qui va gérer un département qui a cassé sa pipe depuis longtemps, plus précisément après le passage d’un ouragan du nom de marin-jamba-des-eaux-pourries. Eh oui cet odieux énergumène a délesté le pays de toutes ses structures d’éducation, écoles normales et autres centres d’apprentissage ont disparu sous le fallacieux prétexte d’idéologie marxiste, ce qui a conduit à l’éclosion de ce qu’on appelle aujourd’hui les "Fram" qui sont ni plus ni moins que des usurpateurs. Des personnes qui prétendent enseigner alors qu’elles n’ont aucune capacité à accomplir la fonction. À cet effet j’ai eu l’occasion de croiser, à Diego-Suarez, un cas extraordinaire : la personne m’avait dit qu’il enseignait l’histoire au lycée alors que son parcours scolaire s’est arrêté à la classe de 5ème. Rien que ça.

      Bon courage à cette ministre, elle en aura bien besoin.

    • 22 août à 15:09 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      elle a succombé, comme Isandra en fait

  • 22 août à 11:30 | Rainingory (#11012)

    En fait, ils auraient dû faire appel à leur pote qui est passé sur Real TV hier soir, NHA qui n’avait à la bouche que : izaho.. izaho.. izaho, ou bien Andriamanitra.. Andriamanitra.. Andriamanitra, ou encore ARN.. ARN.. ARN, c’était pathétique la tentative de come-back du gars, lost even before playing.

    • 22 août à 11:54 | Besorongola (#10635) répond à Rainingory

      Tel père tel fils ! C’est l’archétype des politicies Gasy... Manger à tous les râteliers... Si je me trompe pas il était 2 fois ministre sous Ravalo et maintenant il ne jure que par Rajoelina. C’est une honte ce gars. Son père n’a jamais été aussi loin que CSR sous Ratsiraka le fils n’ira pas loin non plus. Mais il sait ce gars que Rajoelina manque cruellement d’element et il tend la perche... Ce qu’il ne sait pas c’est que Rajoelina évite les anciens de peur de lui ravir la vedette en 2023.

    • 22 août à 11:57 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      je crois qu’il était PDS d’Antananarivo aussi sous Rajao si je ne m’abuse

    • 25 août à 21:30 | lancaster (#10636) répond à Rainingory

      Ce NHA est une nullité absolue. Il n’a jamais exercé la spécialité étudiée à l’universite Lumumba a Moscou, la ou l’on formait les cadres des partis politiques africains alliés du PC soviétique. Don après ses études en URSS, son père, le fameux pasteur l’avait rapidement en 93 place au min PTT. Plusieurs années plus tard , il devient PDS de Tana ville avec zéro réalisation due à son incompétence.
      Jamais élu, toujours désigné, il chercherait à devenir ambassadeur en Russie, car il parle russe. À ce rythme, des milliers de malgaches seraient aptes à occuper l’ambassade du boulevard Suchet à Paris.
      Il est encore temps d’eviter une énorme gaffe en le nommant à ce poste.

    • 25 août à 21:54 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      je viens de revisionner la vidéo, monsieur porte l’intitulé Physicien Mathématicien ancien Vice Premier ministre, excusez du peu n’est-ce pas

  • 22 août à 12:24 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Un ministère dit en charge de « l’éducation nationale » est censé s’occuper de la formulation, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation de la politique nationale dans le secteur.

    Ainsi donc, sa compétence territoriale et les résultats et impacts des actions du ministère se doivent d’être perçus et visible et ressenti au niveau de l’ensemble du pays, et veiller de la sorte à ce qu’il n’y ait ni exclusion ni déséquilibre relatifs à ses actions et attributions à travers l’ensemble des 22 Régions du pays.

    Or, avant même la crise pandémique, la situation dans le secteur éducatif national reflète dans toute sa splendeur des inégalités profondes et qui ne cessent de se creuser entre villes et campagnes d’une part, et entre Régions d’autre part, sans parler des retombées de l’existence de catégories sociales dans les incapacités de nombreux ménages à honorer et satisfaire les besoins et aspirations légitimes à offrir une éducation acceptable et convenable aux enfants, entraînant ainsi de perte de confiance et de déception beaucoup plus prononcée quant à aux rôles dévolus et attentes dans l’éducation en tant qu’ascenseur social permettant de garantir une équité et pourvoyeuse d’ opportunités dans l’évolution espérée au cours de la marche attendue vers le progrès et la préservation de la dignité humaine.

    Et l’apparition de la crise sanitaire ainsi que les mesures administratives de confinement durant ces cinq mois ne font qu’amplifier encore cet état déplorable et lamentable dans le secteur éducatif national…cinq mois au cours desquels les écoliers, dans sa grande majorité, n’ont pas pu puiser et développer de connaissances de manière formelles, cinq mois au cours desquels ils ont été livrés à partager de façon continue les difficultés des ménages dans la quête de la survie…

    Et voilà qu’un nouveau titulaire de la charge ministérielle de l’éducation nationale annonce que les différents examens officiels auront lieu selon les dates indiquées par les autorités politiques au cours de période de plein confinement et explosion des cas de contaminations de la maladie…

    Et à coup de déclarations tonitruantes et déplacées, le premier responsable a fait preuve de ses méconnaissances et défaillances quant à sa maîtrise de la situation sectorielle, ainsi que la valeur et qualification attribuées à un « diplôme national »…
    Reprenons quelques unes de ses déclarations :

    « …chaque élève doit mériter son diplôme selon le programme scolaire qu’il a pu suivre en classe… », il n’y aura donc ainsi de diplôme national, donc, son ministère servira à quoi ?
    « …de la même façon que les examens blancs… », ainsi donc, elle considère la période d’examen officiel comme un simple test de niveau de l’aptitude des élèves dans l’acquisition de connaissance en présentielle en salle…
    « …Les sujets d’examens sont déjà prêts, mais un réajustement sera nécessaire selon la dernière situation de chaque région… », pour dire carrément que les niveaux des élèves sont différents selon les Régions, sans qu’elle ne propose de solution viable pour palier à la situation…
    « … les volumes horaires diffèrent pour chaque région en raison de la situation sanitaire qui prévaut… », ainsi donc, les connaissances livrées sont différents pour chaque Région, et il en est de même des connaissances acquises, pourtant, elle persiste à annoncer le maintien d’un examen officiel avec un diplôme national…mais de qui se moque-t-on ici ?

    Bref, avec ses déclarations inconsidérées, elle ne fait qu’amplifier encore les inégalités entre Régions, les inégalités entre classes sociales, que perpétuer les inégalités de niveau des apprenants, qu’entretenir sans pour autant combler les frustrations et les appréhensions légitimes de la majorité des parents d’élèves dans les zones et couches défavorisées au sein de la population Malagasy…des bourdes et dérives lancées à peine quelques heures après sa prise effective de fonction…démontrant ainsi ses lacunes avérées dans la maîtrise du secteur éducatif national du fait d’une inexpérience monumentale…pour dire qu’il y a une nette différence entre passer beaucoup de temps à étudier, et avoir passer du temps à comprendre et développer des capacités en situation professionnelle en milieu réel…et surtout à comprendre les rôles et devoir de l’Etat en matière de développement du capital humain national…

    • 22 août à 23:04 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Ny tena fahadisoana be ho an’ny tanora ankehitrio momba ny diplaoma sy ny fianarana dia tsotra : ny diplaoma dia hazakazaka tsy maintsy atao satria izay no ahazoana asa.

      Tsoriko fa tsy fomba fanabehazana tsara izany ary toe-tsaina tsy mitombona.
      Ny fianarana dia fanaovana fanazaran-tsaina handinika ka ho afaka mahay mandanjalanja sy mamakafaka eo anatrehan’ny zava-misy iray na maro.

      Noraisiko ho ohatra foana ry Tklahy Steve Jobs sy i Jacques Attali : na inona loha-hevitra arosonao na inona taranja resahina, na inona olana na drafitr’asa dinihina dia hitanao fa olona tsotra sy malala-tsaina no manam-pahalalana ilay olona ary fanta-tsika hoe aiza ny ahavon’izany fahalalana hananan’izy ireny izany.

      Ny toetra toa ireny no tokony ho alain’ny olona manana diplaoma tahaka.
      Fa raha toa tsy tonga amin’izay toetra izay ny olona dia haingon-trano fotsiny ny diplaoma.

    • 22 août à 23:53 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Shalom,

      Misy fomba fijery tokony hifampizarana ihany manoloana ny zavamisy ankehitriny izay lalovan ny Firenena.

      Misy tranga roa mety miseho :

      - misy olona mianatra, dia mahay tokoa sy maranitra amin ny fianarana, fa rehefa miasa sy misedra olana, dia tsy misy afitsoka

      - misy indray tsy dia namiratra sy tsy nisongadina firy tany ampianarana, nefa kinga tokoa sy henjana rehefa miasa ary mahay misedra olana

      Vitsy ihany ny hoe sady mahiratra fony nianatra no sady avy hatrany dia mahafehy ny asa...

      Noho ireo antony ireo no ilaina ny traikefa (experience) alohan ny handraisana andraikitra goavana izay mahenika sehatra goavana sy midadasika.

      Ho an ny Firenena marefo sy mahatra toa antsika, dia ilaina ny mahafantatra tsara ny olana fototra, avy eo dia miainga amin ny traikefa mifanandrify amin izay no hitondrana ny vahaolana.

      Ny tanora mbola tsy misy trainkefa dia mbola tsy tokony omena andraikitra goavana mihintsy, indrindra eo amin ny raharaham-panjakana, mampidi-kizo ny Firenena anaty fakana tahaka anjambany nefa vahaolana tsy mifanentana amin ny zavamisy akory no entiny...

      Tsy fanaovana andrana sy tsapatsapa ny ho avy sy ny fiainam-bahoaka...

    • 23 août à 00:09 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ho fanampiny fohy angamba, dia hoy aho hoe " andraikitra politika mitaky fisedrana traikefa sy maridrefy politika " ny fiantsorohana asa ho minisitra.

      Heverin ny sasany angamba fa tsy handoto ny anarany mandrakizay izany hoe natao minisitra nefa namoantsampona sy nahamenatra satria sady tsy nahovoka no nanimba zavatra satria tsy nahafehy ny asany akory...

      Ohatra akaiky : tsy hoe akory mpanao gazety dia midika izay fa mahafehy ny serasera politika sy ny takalo hevitra anaty rafipanjakana...

    • 23 août à 00:10 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      mba faontaniana ity, fa firy moa ny malagasy nihaino ny kabary nataon’ity minisitra vaovao ity, ary firy amin’ireo izay nahahaino no nahatsikaritra fa nisy hadisoana na tsy ampy fitombenana ny zavatra narosony ? vitsy angamba, noho izany dia vitsy toy izany koa ni mahita dia eny izao fa ilay olona nisitraka izany dia tsy ampy ny traikefa andrasan’ilay toerampitantànana namatrahana azy

    • 23 août à 00:22 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Tamin ny taona 80-90 fony Amiraly, niravaka sy nilanja diplaoma daholo anie ireo tanora narosony sy najorony ho minisitra e !

      Fa latsaka ankady sy nahita ny kizo ihany ny Firenena...

      Satria tsy ampy traikefa dia lasa nolalaovin ny Banque Mondiale sy ny FMI nataony mpianatra mpankato fotsiny...

    • 26 août à 13:58 | detana (#9421) répond à Vohitra

      La critique est aisée mais l’art est difficile.
      Et vous, qu’auriez-vous fait ?

  • 22 août à 13:29 | nez_gros (#10715)

    Elle a un Joli Groz-Nez notre ministre, donc elle est intelligente... n’oubliez jamais, elle est double doctorat...

    • 23 août à 15:35 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à nez_gros

      22 août à 13:29 | nez_gros (#10715)

      Vraiment dommage qu’une telle grosse tête offre ses services à de si piètres employeurs. Elle mérite beaucoup mieux.

    • 23 août à 15:49 | Rainingory (#11012) répond à nez_gros

      Aller savoir ce qui lui a été proposé en contrepartie..

  • 22 août à 14:47 | Vohitra (#7654)

    Demain, il y aura un vol international pour amener en France les progenitures de ceux qui ont la chance et privilege, ainsi que les moyens pour les faire beneficier des etudes et education aux normes et standards internationaux...

    Les heritiers du trone de Gondwana sont deja loin sur place en Europe...

    Et les enfants de Iakora, Soalala, Kandreho, Andavamamba et Bekiraro, Mananara Avaratra, Ejeda...eux, combien nombreux, vont se contenter d etudes sommaires et approximatives, de diplome aux normes IEM comme le carnet Fokontany, apres cinq mois de vacances forcees avec les ventres creux et pataugeant dans la pauvrete indigne pour un etre humain...

    • 23 août à 13:28 | Jacques (#434) répond à Vohitra

      En fait Vohitra, il semble que ça a été laborieux. Ça a bien décollé puis retour au tarmac pour, ensuite, un autre re-décollage.

      https://www.actutana.com/depeche/vol-tana-paris-air-madagascar-il-a-bien-decolle/

      On imagine l’effroi et la frayeur de ces jeunes "bobos" qui vont rejoindre Andafy. Ô Zanahary, se seraient-ils dit sans doute dans cet avion, fasse que nous parvenions au bout, tant pis pour les péquenots de Lakora, Soalala, Kandreho, Andavamamba et Bekiraro etc...

      Eh oui Vohitra, les "bonnes leçons" du passé perdurent.

    • 23 août à 16:43 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Raha nandeha tamina autoroute ity namana iray indray andro avy orana, mandeha 115km isan’ora ny fiara entiny.
      Iny nisy mpitondra moto iray manao antso an-jiro mangataka ny hialan’ilay fiara amin’ilay làlana havia kanefa ilay fiara eo am-pisongona fiara maromaro.
      Tezitra ilay mpitondra moto, dia nanao "slalom" nirifatra nandeha mafy ary nisongana avy ao an-kavanana.
      Saika nidona tamin’ny sisin-dàlana ilay fiara raha toa ka tsy voatanan’ilay mpamily tsara ny family.
      ...
      Kilometatra iray sasany taorian’izay, io ilay moto fa nandona ny sisin-dàlana mampisaraka ny autoroute sy ny fivoahana ary ilay mpamily nitsitra tamin’ny tany.
      Hoy ilay olona teo akaikin’ilay mpamily ny fiara hoe : ary fa maninona ianao no tsy mijanona mamonjy io olona maratra io ?

      Notohizan’ilay mpamily ny diany ary hoy izy mantsy ilay namany : tsy nisy nanery io olona io handeha mafy toa ireny, teo aza izy saika niteraka loza ho antsika.
      Tompon’andraikitra ny tsirairay amin’ny zavatra ataony.
      Raha ohatra ka nopaon’ny fiara iray izy ka nianjera, dia mijanona aho mamonjy azy, saingy eto, iaraha-mahita fa malama ny làlana, sitrapony ny mandeha toa ireny, tsy handany fotoana amin’ny olona toa izany aho na efa ho faty miala aina aza izy.

      Olona misaina io mpitondra moto io ary mahafantatra ny lalàna momba ny fifamoivoizana.

      Io ohatra io no ampifandrifiako amin’ny ady hevitra mandalo eto momba ilay fanadiovana ny firenena amin’ireo olona mpanao politika sy tompon’andraikitry ny fanjakana manao ny tsy mety alohan’ny idirana amin’ny hoe demokrasia.

      Misy fitenenana malagasy manao hoe : sandry zatra-mitsotra tsy afaka mivonkona intsony.

  • 23 août à 16:14 | Shalom (#2831)

    Mba dadany indray ity paik’ady fanaon’ny foza.
    Izao no nataony tamin’i Serge Zafimahova :

    "VATSY TSINJO
    Gaga ny tenako Serge Zafimahova raha isan’ireo nahazo tapakila fa misitraka ny VATSY TSINJO rahampitso. Heveriko fa misy olona sy fianakaviana tena sahirana sy marefo mendrika mahazo io fanampiana io. Ny recensement mantsy toa hoe mpiasa mpanjakana no nanao izany taty @ fokontany".


    Izaho manokana dia mihevitra fa tetika hamandrihana an’io olona io io toe-javatra io.
    Koa raha sanatria nadeha nitondra ilay tapakila izy dia ho tonga tao ireo mpanao gazety sy ny filazana fa misandoka ho olona tsy ampy ary mila fanampiana i Zafimahova.
    Dia hoy aho hoe : dia efa toa izany ve sisa tetik’ady atao taorian’ilay famelabelarana nataon’ity olona ity tao amin’ny TV ka tsy nahitana valin-teny avy amin’ireo mpitondra sy ny mpisolelaka mpomba azy toa an-dry robot mercenaire, ry tokobe dadanaivo jomak’Ambatonakanga, ry "si pire encore" manamory papango-rivotra.
    Dia fandri-jaza toa izany ve sisa lalao atao amin’ny resaka politika eto amin’ity tany ity ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS