Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 17 septembre 2021
Antananarivo | 16h17
 

Société

Circulation

Des sanctions sévères à l’encontre des taxis-motos

samedi 23 janvier | Mandimbisoa R.

La chasse aux taxis-motos est ouverte dans la Commune urbaine d’Antananarivo. Vigor Bemana, chargé du transport et de la circulation de la ville de la capitale a annoncé des mesures disciplinaires très sévères à l’encontre des scootéristes et motards qui exercent en tant que taxi-moto dans la capitale. Des sanctions qui vont jusqu’à 10 jours de mise en fourrière des motos, sans aucune exception, a-t-il indiqué.

Pour ce responsable auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo, les taxis-motos perturbent la circulation dans la mesure où ils se garent un peu partout et gênent par la même occasion la circulation ainsi que les activités des bus et des taxis alors qu’ils n’ont pas des documents officiels leur autorisant à exercer ce travail. Les taxis-motos favoriseraient également les actes de banditisme, car il y en a, parmi eux qui travaillent, avec les bandits et les malfrats, en tant que complices ou non, lance Vigor Bemana.

Les avis sont pourtant partagés par rapport à ces mauvaises qualifications des taxis-motos par le chargé du transport et de la circulation de la Commune urbaine d’Antananarivo. Pour la plupart des usagers de la route, c’est surtout le non-respect du code de la circulation dans la capitale aussi bien par les bus que par les taxis et les motos qui gênent la circulation. À cela s’ajoute le très mauvais état des rues de la capitale, notamment aux 67ha ou à Ankadilanana dont l’entretien semble être oublié par les responsables.

Concernant la perturbation des activités des bus et des taxis, un taxi-motard indique que « la ville d’Antananarivo n’a qu’à délivrer des patentes nous autorisant à exercer ce travail, car au lieu de travailler, nous allons donc chômer et certains d’entre nous, faute de travail, sont alors poussé vers une autre voie, celle du banditisme par exemple ». « À vrai dire, c’est la CUA qui pousserait alors les gens vers le banditisme alors qu’elle n’a même pas de travail à nous offrir et pourtant, elle nous coupe les vivres », s’indigne un autre taxi-motard.

« Les taxis-motos facilitent surtout la circulation, du fait qu’avec les motos, on peut circuler rapidement, évitant ainsi les gros bouchons qui se forment un peu partout dans la capitale, d’autant plus que les coûts sont moindres », argumente un usager de la route qui proteste cette décision de la CUA de sanctionner les taxis-motos.

Cette décision de la CUA a par ailleurs suscité une vive inquiétude auprès des autres scootéristes. « Comment savoir si nous montons avec notre copine, notre frère ou notre ami sur notre scooter ? Est-ce qu’on nous prendra également pour un taxi-moto et nous collera par la suite cette lourde sanction de 10 jours de fourrière ? », s’inquiète un scootériste.

26 commentaires

Vos commentaires

  • 23 janvier à 09:15 | Dadabe (#9116)

    Après la neige, la pluie...

    Le froid et la neige, désormais le vent et la pluie... En attendant un printemps moins confiné que cet hiver, je reprends donc ma plume. D’autant que la fibre optique a ceci de bon qu’elle n’a pas à subir un quelconque couvre-feu (je plaisante...).
    Ces derniers jours, les épagneuls eux-mêmes étaient fatigués de recevoir des boules de neige. Il faut dire que face à mes petites-filles, ils se montrent littéralement tétanisés : l’amour les rend très bêtes et franchement trop dociles ! Assez surprenant chez des chiens réputés excellents chasseurs. A plat ventre devant deux petites souris, un comble ! Depuis, ils se réchauffent devant la cheminée où le chat a daigné leur faire une place. Mais ce dernier avait tout de même un petit sourire moqueur au coin des babines. Si, si, notre chat sourit ! Parfois, selon les circonstances, je devine même une lueur amusée ou ironique dans son regard. C’est que notre vieux matou paresseux est un vrai philosophe, lui.
    Et puis, pour ne pas oublier de le faire, je profite de ce préambule afin de saluer amicalement ’’Zora’’ à qui j’adresse à mon tour mes meilleurs voeux.
    Mais, laissons un peu la Bourgogne, qui attend fiévreusement de se faire vacciner, et retournons à Madagascar où souffle un vent de panique.
    Dans Tribune.com de jeudi dernier (et à peu près nulle part ailleurs !), il a été question du lancement de la ’’Caravane pour le Sud’’ par Petitkhon 1er qui a un peu besoin, ces temps-ci, de faire parler de lui à propos de sujets... consensuels. C’est que l’action humanitaire, avec l’argent des autres, a des vertus insoupçonnées pour redorer une image de leader charismatique un tantinet aux abois (’’redorer’’ est un peu osé, non ?).
    En outre, une interview complaisante donnée à RFI voici deux ans et copiée-collée hier sur ce forum m’a semblé être une diversion plutôt minable. Je croyais qu’on ne pratiquait plus ce type de propagande depuis la chute du Mur de Berlin. Par association d’idées, je me suis alors souvenu d’un bouquin de Fanch, l’homme du Programme commun, l’une des plus belles escroqueries politiques du XXème siècle...
    Enfin, pour le fun, je me suis replongé dans des archives connues mais assez piquantes et j’ai réuni sous le titre générique de ’’Glanures’’ diverses petites choses... Notamment à propos de la liberté de la presse (la vraie !). Si cela vous tente, bonne lecture.

    PS - En ce début d’année où la peur du Covid19 refait surface, les ’’révélations’’ nauséabondes agitent le microcosme de Tana et d’andafy tandis que le peuple, lui, fait comme il peut, pour survivre. Pas de quoi prévoir un futur séjour touristique en ces terres maudites...

    • 23 janvier à 09:16 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Deux plus deux font-ils quatre ?

      Calculette en main, je me suis strictement référé aux chiffres fournis par l’article de Tribune signé Mandimbisoa R. et consacré à la Caravane pour le Sud :
      ’’Au total, 25.278 tonnes de vivres seront acheminées, par vague, par cette Caravane pour le Sud pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans ces régions de Madagascar - 1.160 tonnes de riz, 23.880 litres d’huile alimentaire, 238 tonnes de légumineuses ainsi que des citernes d’eau potable nécessaire à 60.000 familles durant 75 jours’’ etc... Cette accumulation de chiffres, (vérifiés, vraiment ?) donne un peu le vertige et, surtout, soulève quelques questions...
      25.278 tonnes ? A raison de 30 tonnes par camion, cela va nécessiter quelques 842 allers et autant de retours (à vide ?). Avec 10 camions (dont un tout neuf aux couleurs de qui vous savez), cela fait environ 84 voyages A.R par camion. Deux jours à l’aller, deux jours au retour (non compris les incidents mécaniques et le repos des chauffeurs). Bref, cela fait une bonne année de travail pour chaque camion, à condition qu’un nouveau pont ne s’effondre pas (par exemple celui d’Ambohimandroso au PK 85 sur la RN7, dit le ’’pont de la mort’’)... Un an pour répondre aux besoins évalués à 75 jours ? Sérieux ?
      Cela dit, il n’est question que de 1.160 tonnes de riz, de 238 tonnes de légumineuses et de 23.880 litres d’huile (environ 25 tonnes avec les contenants) à quoi s’ajoutent les citernes. En clair, cela fait 1.423 tonnes de produits consommables plus les citernes. Mais, dites-moi, 1.423 tonnes sur un total de 25.278, cela laisse 23.855 tonnes. Non ? Or il ne peut y avoir 23.855 tonnes de citernes vides ! Elles sont donc pleines d’eau potable ? Des milliers de mètres cubes d’eau (puisée où, l’eau ?) font le voyage. C’est bien ça ?
      Dans ce cas, à raison de 5 litres d’eau par jour et par famille pour 60.000 familles durant 75 jours, cela ferait 22.500 tonnes d’eau. Ajoutez le poids des citernes et on peut effectivement arriver à 23.855 tonnes. Comme dit l’autre, le compte serait alors bon. Mais transporter des milliers de tonne d’eau potable sur les nids d’autruche de la RN7 et de la RN13, est-ce bien raisonnable ?

      PS - Je n’ai compté que 5 litre d’eau par jour et par famille. Ce qui fait très peu par personne. Pour le riz (toujours sur la base de 75 jours), cela fera moins de 260 grammes par famille ! Une façon comme une autre de contrôler les risques d’obésité, surtout chez les pauvres.

  • 23 janvier à 09:17 | Dadabe (#9116)

    Le coup d’Etat permanent

    A lire les commentaires et surtout les ’’copiés-collés’’ qui fleurissent sur MT.com, mais aussi les articles paraissant dans la presse en général et qui s’apparentent le plus souvent à de simples publi-reportages à la gloire de Petitkhon 1er, on a le sentiment que Madagascar vit au rythme d’une campagne électorale permanente. Une campagne menée par celui qui en 2009 fut le principal bénéficiaire d’un coup d’Etat, comme chacun sait.
    Mais, à mon humble avis, l’effet escompté n’est pas atteint, loin de là. C’est plutôt le ras-le-bol qui prédomine car, à trop vouloir prouver, l’indigestion est là... Le récent ’’sabordage’’ du Sénat n’en est qu’une illustration parmi d’autres : tout le monde ou presque s’en contrefiche !
    Et cela m’a donc fait songer au ’’Coup d’État permanent’’, fameux essai politique de François Mitterrand (Plon, 1964). Le futur président ’’socialiste’’ de la République française y dénonçait la pratique du pouvoir personnel du général de Gaulle. Une petite soixantaine d’années plus tard, cela ne manque évidemment pas de sel... Toutefois, Mitterrand ne disait pas que des bêtises !
    Ainsi, plaidait-il pour un président-arbitre et non pour un président-tout-puissant comme le fut Charles de Gaulle. Une toute-puissance qui avait l’inconvénient majeur, du moins en démocratie, de donner naissance à des gouvernements de ’’godillots’’ et d’accentuer la faiblesse du Parlement qui se trouvait marginalisé par la volonté autocratique d’un seul homme. Cela dit, le tout-puissant français d’alors (fragilisé par Mai 68) s’inclina très démocratiquement au lendemain d’un référendum défavorable, la parole donnée ayant encore un sens chez lui. Chose assez rare et qui mérite d’être rappelée...
    A Madagascar, l’autocrate s’accrochera malgré le vent mauvais qui se lève. Or, ici, les institutions, notamment militaires, seront parfaitement impuissantes à rééquilibrer un tant soit peu les choses, ou alors elles seront complices, comme d’habitude, et cela se terminera mal. La notion d’Etat de droit n’est ici qu’une ’’variable d’ajustement’’. Pas un principe fondamental.

    PS - En clair, Madagascar est désormais une dictature parmi les plus pauvres de la planète. Tout est donc permis. Surtout le pire. Et il va arriver. ’’Kartell’’, ’’Vohitra’’, ’’Besorongola’’, ’’Shalom’’, ’’Maestro’’, ’’Arsonist’’ et tutti quanti : ne lâchez rien ! Merci.

    • 23 janvier à 09:18 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Sept mois de chaos et un débat

      ’’Madagascar, sept mois de chaos’’, tel est le titre d’un très intéressant documentaire réalisé en 2002 par Gaël Mocaër. Ce reportage de 52 minutes, notamment diffusé sur la chaîne Public Sénat, n’est malheureusement plus disponible en ’’replay’’. Toutefois, sur Youtube, on en trouve six extraits à l’adresse suivante :
      https://www.youtube.com/watch?v=k81f6YjzxYY&list=PL1bOvT_dhKrgqyUlKNkyh-oh_kzYFnJS-
      Cela donne déjà un bon résumé du travail objectif réalisé par Gaël Mocaër dans une période hautement troublée... Par ailleurs, mais cette fois sur Dailymotion, on peut suivre le débat qui s’était tenu en 2007 sur la chaîne Public-Sénat à la suite de ce documentaire de 2002. Débat accessible à l’adresse suivante : https://www.dailymotion.com/video/x93uyu
      A noter que dans le documentaire, interviennent Philippe Rajaona et le Dr. Arilaza Razafimahaleo, fondateur de l’association "Alefa Madagasikara" et de l’association ’’Pour la Liberté, l’Environnement et la Fraternité à Madagascar". Le 2 mai 2019, dans un courrier des lecteurs adressé à l’Express de Madagascar, le Dr. Arilaza Razafimahaleo évoquait ainsi la condition ’’sine qua non’’ de l’émergence :
      https://lexpress.mg/02/05/2019/courrier-des-lecteurs-moralite-politique-premiere-condition-de-lemergence-de-madagascar/
      Lors du débat, à suivre aussi les pertinentes interventions de l’agro-économiste Hanitra Randrianasolo et de la remarquable Michèle Rakotoson, écrivain qui quitta Madagascar en 1983 pour des raisons politiques et obtint à Paris un DEA en sociologie (en juin 2012, l’Académie française lui a remis la Grande médaille de la francophonie pour l’ensemble de son œuvre).

      PS - Michèle Rakotoson, voilà une personne de qualité qui ferait un bon ministre malgache de la Culture (mais il lui faudrait un président à la hauteur... et ayant un peu de moralité).

  • 23 janvier à 09:20 | Dadabe (#9116)

    Glanures

    * Le vendredi 15 janvier dernier, MT.com titrait : ’’La CUA dotée de camions pompiers d’ocassion’’. Bon... Même l’orthographe est d’occasion (deux ’’c’’ et un seul ’’s’’, merci). Pour le reste, souhaitons que ces camions arrivent plus vite que les locomotives suisses ou espagnoles (on ne sait plus trop). Souhaitons aussi qu’il y ait de l’eau au robinet pour alimenter les lances à incendie... D’autant qu’il y a urgence. Ce n’est pas Arsonist qui me contredira : y’a même le feu !

    * A Madagascar, quand on n’est pas d’accord et qu’on a des très proches du pouvoir face à soi, l’alternative est simple : soit on se tait, soit on se retrouve placé sous contrôle judiciaire (dans le meilleur des cas). La mésaventure est arrivée voici peu à un producteur de litchis. ’’Kartell’’ suivi de ’’Shalom’’ nous avaient alors donné ce lien : https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210117-madagascar-un-producteur-de-litchis-plac%C3%A9-sous-contr%C3%B4le-judiciaire . Mais, à l’évidence, le sujet n’a pas passionné trop de monde sur le forum... Pour ma part, je me contenterai désormais des litchis réunionnais. Pour les lingots d’or, j’accepte les malgaches. No problem.

    * Liberté de la presse ? Oui, cela existe encore en dépit des apparences et cela mérite amplement d’être défendu. Raison pour laquelle je cite aujourd’hui deux journalistes de RFI œuvrant à Madagascar : Sarah Tétaud ( https://www.rfi.fr/fr/sarah-t%C3%A9taud ) et Laetitia Bezain ( https://www.rfi.fr/fr/laetitia-bezain ). Plus on parlera d’elles, plus leur nom sera connu, et mieux elles seront protégées. Car, parfois, leurs reportages ont un petit accent de vérité que La Vérité ignore (étonnant, non ?). A titre d’exemples :
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210114-madagascar-en-temps-de-covid-19-l-angoisse-des-personnels-du-chu-d-andohatapenaka
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210116-madagascar-les-param%C3%A9dicaux-toujours-dans-l-attente-de-leurs-indemnit%C3%A9s-de-r%C3%A9quisition
    Et puis, ne pas oublier non plus Laure Verneau qui travaille à Tana pour le journal Le Monde ( https://www.lemonde.fr/signataires/laure-verneau/. ).

    * Précisément, à propos de Laure Verneau, voici un petit article consacré au Kere (19 janvier 2021) paru dans Le Monde. Il y est question d’un homme de 39 ans qui a fui le Sud malgache pour tenter sa chance de survivre près de Mahajunga. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/01/19/a-madagascar-les-victimes-de-la-famine-quittent-massivement-le-sud-de-l-ile_6066842_3212.html
    Un petit souci tout de même : l’homme est accompagné de quatre de ses enfants et de l’une de ses épouses, sa deuxième femme étant restée au village avec son dernier fils. Polygame, donc. Sans le sou, mais polygame. N’y voyez aucune connotation moralisatrice de ma part. Cependant, là aussi je m’interroge...

    • 23 janvier à 09:21 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Glanures, suite...

      * Capotes gratuites, pilules idem, IVG légalisée : si Petitkhon 1er veut laisser une trace dans l’histoire de son pays c’est bien sur ces questions ’’sociétales’’ qu’il doit agir et vite, sans négliger les questions sanitaires (la hausse du prix des médicaments !) ni l’approvisionnement en eau potable ou l’accès à l’électricité etc... En 2017, plus de 15.000 scientifiques de 184 pays, dans un manifeste publié par la revue BioScience et largement relayé par la presse mondiale, ont reconnu que l’espèce humaine était ’’en état de surpopulation sur Terre’’. Or, l’éducation et le niveau de vie sont deux facteurs essentiels d’une nécessaire limitation des naissances (surtout non désirées)...

      * Ce matin, Midi-Madagasikara titre ’’Covid-19 : Panique à l’Université d’Ankatso’’ et précise que ’’Faute d’infrastructures, le respect des gestes barrières comme la distanciation sociale dans les salles de cours est quasi-impossible’’. Bon courage, jeunes étudiants. A quand les universités ’’manara-penitra’’ ? Remarquez, un Colisée à la malgache c’est une sorte d’amphithéâtre, non ? Je suggère donc aux étudiants d’occuper les lieux, au grand air.

      * Ce matin encore, Tribune.com nous apprend que ’’La chasse aux taxis-motos est ouverte dans la commune urbaine d’Antananarivo’’. Une belle khonnerie, une de plus ! Dans les embouteillages, les motos et scooters se débrouillent assez bien et polluent beaucoup moins ! Faudrait surtout surveiller le port du casque, du masque, des gants (pour le pilote) et la validité de l’assurance (auprès d’assureurs assez honnêtes pour rembourser d’éventuels dégâts, une qualité rare à Madagascar !).

      * Quoi de plus détestable que ce mot de ’’propagande’’ qui, aux oreilles d’un démocrate, ne peut s’entendre que de manière péjorative ? La propagande est l’apanage des régimes ’’totalitaires’’, de gauche comme de droite. Dans le respect des opinions des uns et des autres (mais non des idées extrémistes de certains !), place au débat, avec de vrais arguments, des chiffres vérifiés, des citations sourcées etc, etc... Ben oui, c’est comme ça. Ou alors faites du tricot ou du sudoku, ça occupe aussi.

      * Relire Voltaire ? Mais oui ! Pour bien éclairer les obscurantismes qui polluent le débat contemporain, quoi de mieux que de lire et relire les philosophes des Lumières ? D’autant que cela ne réclame pas d’efforts surhumains. Voici un lien, sur France Culture :
      https://www.franceculture.fr/emissions/series/le-dernier-des-ecrivains-heureux ?
      Cela renvoie à l’émission ’’La Compagnie des oeuvres’’ de Matthieu Garrigou-Lagrange qui consacrait quatre épisodes à Voltaire. Cela s’écoute comme on boit un verre de lait parfumé à la fraise, à la vanille ou bien encore à la fraise-vanillée... Bon courage !
      And see you later... Peut-être.

  • 23 janvier à 09:54 | betoko (#413)

    Ce que j’ai pu constaté ce que la majorité des passagers sur ces taxi-moto ne portent pas de casque . D’un côté il y a aussi le côté pratique , ces taxi-moto ne sont pas gênés par les embouteillages , pour quel qu’un qui déteste ces embouteillages , c’est une aubaine
    Autre chose
    A lire dans "madagate.org"
    Danil Radjian : Lionel Lefèvre et ses hommes de main ont avoué leur crime
    Question ; Qui est ou qui sont les commanditaires de ce crime ? Cela ressemble à un règlement de comptes entre Karana

    • 23 janvier à 20:23 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      Betoko,
      Venez nous rejoindre, changez de bord, retournez votre veste et je vous donne la vidéo et les papiers officiels de ce truc de Danil.

  • 23 janvier à 11:09 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - Si vous confisquez leur moto donnez leur un travail SVP , vous donnez du boulot qu’à vos proches et quand les gens se débrouillent vous les empêchez de travailler .....

    - Le peuple : que faire - quoi faire ????????

  • 23 janvier à 11:35 | Besorongola (#10635)

    RAJOELINA NE SAIT PAS CHASSER LA PAUVRETÉ MAIS IL EST CHAMPION POUR CHASSER LES PAUVRES !

    Le port du masque, bien qu’obligatoire, est loin d’être systématiquement respecté dans l’ensemble du pays. A Antananarivo, la police a dénombré 1 290 personnes sanctionnées ces deux derniers jours pour non port de masque. Ces dernières ont été rappelées à l’ordre et soumises à des travaux d’intérêt général, à savoir le nettoyage des voies et des jardins publiques.. Alors qu’à IAVOLOHA lors des présenterons de vœux et dans tous les réunions publiques en l’honneur de Rajoelina comme la campagne de reboisement, ils veulent tous qu’on voit leur visage pour les photos et aucun ne porte un masque à commencer par Rajoelina lui-même.

    Après avoir démoli les kiosques et magasins illicites construits sur les trottoirs, la Mairie avait prévenu qu’elle allait démolir les boutiques installés depuis 2016 sur l’esplanade Analakely. Au mois d’aôut, elle a donné trois mois de préavis aux propriétaires pour quitter les lieux.

    La Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), par le biais de son Bureau municipal de l’hygiène (BMH) fera une descente inopinée dans les grands marchés de la Capitale en vue de surprendre et sanctionner les gargotiers qui ne suivent pas le code de l’hygiène.

    Mardi 21 janvier 2020 | Fano Rasolo
    Les forces de l’ordre continuent la chasse aux marchands de rues malgré la violente contestation des marchands informels ayant entraîné l’arrestation de quatre personnes et la dispersion des manifestants par des bombes lacrymogènes, vendredi dernier, à Anosibe.

    Ce régime veut montrer à tout prix que tout est manaram-penitra à Madagascar alors que le taux de pauvreté ne cesse de grimper. Rajoelina veut bâtir le luxe sur un tas d’immondis et sur les dos des misérables. Les gens sont sans travail depuis des années et la crise sanitaire aggrave leur situation et au lieu de trouver des solutions pour les aider à se reconvertir, Rajoelina préfère ouvrir la chasse aux pauvres partout dans les grandes villes du pays. C’est une manière pour ce régime de montrer qu’il est un régime d’ordre mais le hic c’est qu’aucune mesure d’accompagnement n’est mise en place pour que ces misérables puissent nourrir leur famille. Une dame de Mahajanga a bien résumé et constate que :" La majorité des Malgaches sont devenus des marchands alors que le pouvoir d’achat ne fait que dégringoler."
    Et pendant ce temps, il existe des personnes qui ont les moyens d’exporter illicitement 73,5 kg d’or et 500.000 € de devises.
    Alefa ! Comme il dit Matoriandro, Rajoelina finira par tomber uniquement à cause de ses propres turpitudes.Rien ne se crée tout se transforme et l’histoire est une perpétuelle répétition. Même cause, même effet aime dire aussi la Cheffe Rajoel’s fanatic Isandra !

  • 23 janvier à 11:45 | vatomena (#8391)

    Le Dadabe ,il a dit :’’* Quoi de plus détestable que ce mot de ’’propagande’’ qui, aux oreilles d’un démocrate, ne peut s’entendre que de manière péjorative ? La propagande est l’apanage des régimes ’’totalitaires’’, de gauche comme de droite. Dans le respect des opinions des uns et des autres (mais non des idées extrémistes de certains !), place au débat, avec de vrais arguments, des chiffres vérifiés, des citations sourcées etc, etc... Ben oui, c’est comme ça. Ou alors faites du tricot ou du sudoku, ça occupe aussi.’’
    Fort bien ! Mais qui est chargé de juger si telles idées sont extrémistes ou pas ? Au temps de l’occupation allemande en France ,pour le régime de Vichy ,l’assassinat dans le dos d’un officier allemand attendant sur le quai une rame de métro ,le déraillement d’un train ,la ruine d’un pont c’était pire que des idées extrémistes ,c’était des actions extrémistes .Le ’travail ,famille ,patrie ’ du vieux maréchal Pétain qui était reçu autrefois comme un exemple de sagesse ,de patriotisme ,de clairvoyance et. de civilité est aujourd’hui reconnu comme une parole d’indignité et suscite la suspicion !!!Bien souvent la bonne idée d’hier devient une idée malencontreuse le lendemain. La Colonie qui était encore célébrée il y a 60 ans est aujourd’hui vue comme un crime contre l’humanité.

    • 23 janvier à 12:57 | lé kopé (#10607) répond à vatomena

      Les anciens combattants qui ont ...pu rentrer au Pays pour sauver la France ,ont pris conscience qu’ils ont risqué leurs vies ailleurs , et pourquoi ne le feraient ils pas pour leur propre patrie .Ont ils tort de vouloir s’émanciper , et d’avoir adhéré à la lutte contre l’occupation , si la terre de leurs ancêtres est occupée de la même façon .Certains parlent de négationnisme à propos de ceux qui nient l’existence de la chambre à gaz , mais ce sont les mêmes qui s’érigent contre la décolonisation.. .Faudrait savoir ? Par contre , j’admets que ce sont les compatriotes qui ont pris la place des occupants , avec des dégâts considérables en prime . Cherchez l’erreur ?

    • 23 janvier à 14:01 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Le kopé .On peut changer d’avis et de comportement au cours d’une longue vie.je prendrai en exemple le cas de Ralaimongo .Il devait à Galliéni d’avoir été libéré de l’esclavage.En acte de remerciement il s’engagea dans l’armée coloniale pour défendre la France et sa colonie malgache. C’est apres plusieurs séjours en France ,c’est apres avoir été instruit par des communistes français ,qu’il vira de bord.Il reva d’indépendance.pour son pays ..il en payera durement le prix dans sa chair : assignation à résidence ,prisons ,tabassages .Et il finit par abandonner le combat.C’est aujourd’hui qu’il est reconnu comme un héros dans la marche pour l’indépendance de Madagascar
      le colonialisme fut au départ une idée socialiste.C’est bien Jules Ferry qui s’était mis dans la tete qu’il y avait un devoir humanitaire de sortir les pays africains de l’ignorance ,de la sauvagerie ,du tribalisme .Il fut suivi et écouté. Cent ans ,plus tard ,ce sont d’autres socialistes qui ont accablé les colons et l’emprise qu’ils avaient eu sur les populations indigènes.Rétrospectivement ils ont érigé le colonialisme comme un crime majeur de l’histoire .La repentance a remplacé la gloire passagère d’avoir éveillé l’Afrique au monde nouveau.La statue des vieilles gloires coloniales est déboulonnée ou fracassée en public.Gloire hier ,Abjection aujourd’hui !

    • 25 janvier à 12:53 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Le kope ---Dans sa longue histoire Madagascar aura connu une seule invasion étrangère Il en est autrement dans l’histoire de la France En 1815 ,1870 ,1914,1940 les français ont connu l’occupation ennemie..Cet ennemi était destructeur :Il écrasait les villes sous les bombes en 1940 ,il fusillait les résistants ,il réquisitionnait les récoltes,le bétail,il installait un travail forcé (le STO) ,il déportait . Il exigeait par milliards des indemnités de guerre.Il n’était pas comme le colon à Madagascar qui installait la vie moderne : l’instruction ,la route ,l’hopital ,le chemin de fer , la sécurité,,l’introduction de cultures de rente..C’est peut etre pour cela que tant d’africains et de malgaches s’enrolèrent dans les troupes coloniales ,par reconnaissance .Il est vrai que de son coté l’administration française s’est montré peu reconnaisante.Mais finalement tout vient à point à celui qui sait attendre.Le général De Gaulle revenu au pouvoir instituera pour l’Afrique et pour Madagascar l’Indépendance. Etait ce trop tot ou trop tard ,l’histoire en jugera....

    • 25 janvier à 13:31 | observateur (#3486) répond à vatomena

      Regardons un peu les colonisations qui ont "réussi" :
      - les États-Unis
      - l’Australie
      - Toute l’Amérique latine et du Sud
      Peu importe la modernisation apportée, ça a toujours contribué à la destruction complète des "indigènes". Mais effectivement, c’est à l’Histoire de juger (a-t-elle déjà commencé ?)

  • 23 janvier à 11:46 | Rainingory (#11012)

    raha tokony ny raharam-pirenena no sahan’i lery,
    - ohatra ny mametraka rafitra mba ho afaka miara-mandeha miara-mitady ny 🏍️ sy ny 🚕,
    - dia ny fanokafana tranon’ny masera no andanian’i lery andro !

    tsy manana alahelo amin’ny katolika aho fa na izany aza misy zavatra maika ilaina noho ny manome fahafampo an’izy ireny !

    https://youtu.be/L_2JbdUwAsY

    • 23 janvier à 13:02 | Shalom (#2831) répond à Rainingory

      Amin’izay i leiry manao saron-tava toa ny olon-drehetra.
      Fantatrareo moa fa ny "Filou" tsy mety voan’ny covid-19 ?

      Sagnagna mianakavy ireto foza ireto, marina moa !

  • 23 janvier à 13:40 | Shalom (#2831)

    Le directeur du CHU Antanambao Tolaira limogé lors du dernier conseil des ministres

  • 23 janvier à 14:21 | Shalom (#2831)

    Ary ahoana itony ?
    Tsy izao moa ilay nanendrikendrehana ny mpanoratra teto ka naseho ny soratry ny HCC ?
    Tsy olona mipetraka eto an-toerana inandra ka tsy mahalala.
    Inty izany ny zava-misy momba ny sanatera :

    "... manombokadia tsy arak’izay tenenina ny zavamisy amintsika mi-teny izao hoy ny depiote Mamy Rabeniriana, fa raha ny vaovao vao mafana azo hoy izy dia niova ny fitsipika anatin’ity andrim-pa njakàna ity, ka nisy fanovan-drafi-tra tamin’izany.
    Nampitomboina ho 30 be izao ny mpiara-miasa amin’ny loholona, (assistante sy conseillére ), akoatra ireo mpiaramiasa manokana ao amin’ny andrim-panjakàna. "
    Gazety Ny Valosoa nivoaka androany sabotsy 23 janoary 2021

  • 23 janvier à 17:09 | Stomato (#3476)

    >>Cent ans ,plus tard ,ce sont d’autres socialistes qui ont accablé les colons et l’emprise qu’ils avaient eu sur les populations indigènes.Rétrospectivement ils ont érigé le colonialisme comme un crime majeur de l’histoire .La repentance a remplacé la gloire passagère d’avoir éveillé l’Afrique au monde nouveau.La statue des vieilles gloires coloniales est déboulonnée ou fracassée en public.Gloire hier ,Abjection aujourd’hui !<<

    Et les socialistes d’aujourd’hui ont cessé de comprendre leurs ainés.
    Ils ont tué le socialisme, celui de Jules Ferry et consorts.
    Et ceux qui réinventent l’histoire en parlant de crime contre l’humanité sont trop jeunes pour comprendre l’histoire.
    Certes il y avait de graves défauts, mais dépendants des connaissances générales de l’époque.
    Aujourd’hui ceux qui déboulonnent et fracassent les statues des vieilles gloires coloniales sont les mêmes qui par dégradations intellectuelles graves viennent envahir les pays du nord, fatigués qu’ils sont de ne pas avoir été capables de développer ce qui fut des colonies libérées prospères pour l’époque.

    Que va-t-il arriver à ces nouveaux colons revanchards ?
    Ils vont continuer à faire prospérer les pays envahis ?
    L’histoire est dit-on un éternel recommencement...

    • 24 janvier à 13:05 | lé kopé (#10607) répond à Stomato

      Stomato et Vatomena ,
      A travers vos réponses , je peux m’avancer sur vos expériences vécues , et vos analyses qui sont loin d’être fantaisistes . Avec tout le respect que je vous dois , que pensez vous de l’occupation Allemande durant la seconde Guerre Mondiale , et les différentes exactions qui s’en suivirent , avec son cortège de collabo ?Je peux me permettre qu’en tant que natif de la Grande île , bercé par le chant des cigales , et nourris de par mon éducation par les mamelles de la Métropole (nos ancêtres les Gaulois) , je ne peux renier les souffrances qu’ont enduré mes grands parents , qui devaient s’agenouiller (même fouetté) , s’ils ne s’arrêtaient pas ,et n’enlevaient leurs chapeaux en entendant la Marseillaise !!!Et je ne parlerai pas des autres actes de tortures que bon nombre de familles ont subi durant cette période de soumission . Par contre , comme J.Ralaimongo , issu de la Région d’Isandra , et ayant perfectionné ses connaissances avec les communistes (selon vos dires), est ce un crime de vouloir espérer , et lutter pour l’autonomie de sa patrie ? J’en conviens avec vous , que les Dirigeants qui ont eu la responsabilité de succéder à vos aînés, n’ont pas été à la hauteur , et ont propulsé ce Pays à la dérive . Mais j’ose encore appréhender , que dans un avenir pas si lointain que cela , la relève sera prête , et ils pourront montrer un autre visage de notre peuple , avec les respects des valeurs traditionnels (solidarité , Fihavanana , Soa tiavina ). Bonne retraite à vous , avec les meilleurs souvenirs de Madagascar , car ceux qui aiment ce Pays en font partie intégralement . Les liens qui nous unissent seront plus forts que les convictions qui nous séparent ."Patria o Muerte , Vinceremos".

    • 24 janvier à 13:12 | lé kopé (#10607) répond à Stomato

      Erratum :Valeurs traditionne...lles . On peut partir en paix , si l’on est convaincu que l’on a laissé à ses descendants la dignité et l’honnêteté ."Lehe mba nanao soa noho roso ".Bon Dimanche à tous .

    • 24 janvier à 18:47 | vatomena (#8391) répond à Stomato

      Le Kope — La grande illusion ce fut l’Indépendance !!Hélas Que de morts ,que de souffrances rendues inutiles par des salopards qui se sont emparés du pays. qui ont ruiné un pays qu’ils avaient reçu en bon état de marche. et qui ont désespéré toute la jeunesse montante.
      Le vilain colon est une image persistante. Mais le colon qui a oeuvré sur cette terre ,qui a valorisé des terres abandonnés,qui a répandu l’usage du vaccin , de la quinine ,de la pénicilline ,de la prophylaxie,qui a souffert comme les autres du paludisme ,de l’inondation ,des sauterelles,lui n’a reçu aucune reconnaissance .Bien au contraire ,il est présenté comme un Attila du 20 ème siècle .Il a tout détruit ,des civilisations millénaires ,leur art de vivre. C’est ce que l’on veut enseigner ..
      Sédar Seghor disait : un pays est colonisé quand il est colonisable .C’est le cas aujourd’hui de Madagascar qui ne peut plus nourrir soigner éduquer son peuple. Mais il n’y a pas preneur.Les grandes compagnies capitalistes veulent bien exploiter notre or ,notre uranium ,note mica ,nos terres rares,nos pierres précieuses mais hors de question de prendre en charge nos routes ,nos hopitaux ,l’éducation de nos enfants . Personne ne veut prendre en charge la vieille colonie française .La charge est trop lourde avec nos 26 millions d’habitants .Nous avons juste droit à quelques aumones. Mendiant un jour ,et ,peut etre mendiant pour toujours.Pourvu qu’il en soit autrement....

  • 23 janvier à 17:35 | arsonist (#10169)

    Quelque part dans ce numéro de MT.com ,
    la besileo foza femelle couillue isandra affirme avec aplomb que "les catho sont le socle du pouvoir de Bokassa gasy" .

    Il n’est pas sûr que la majorité des catho gasy soit de cet avis .

    Des catho gasy ne se sont-ils pas opposés à l’idée de faire du chef foza OMAR le cardinal qui aurait succédé au regretté Armand Gaëtan ?

    Et ces catho gasy opposés à OMAR n’ont-ils pas été écoutés par le Vatican ?
    Toujours est-il que OMAR n’est pas fait cardinal ?

    Par contre , affirmer que le montreur d’ado gasy miséreux sévère dans les foires du Sud-Ouest de la France pour se faire des sous [comme l’avaient fait les montreurs d’ours du temps de jadis] , le lazariste Slovéno-Argentin Pedro , serait un "socle" pour la défense des intérêts perso de Bokassa gasy , est beaucoup plus allant dans le sens de la réalité des choses .

    Il n’y a rien de surprenant à ce qu’un type , qui ose mettre des ados gasy miséreux sévères au même niveau que les ours du temps de jadis , serait du socle du pouvoir de Bokassa gasy .

    PS : Je salue au passage Dadabe , dont les talents pour les maths dans bon nombre de leurs facettes [calculs , analyse , interprétation et verdict (je n’ose pas dire jugement)] , ont été clairement étayés ci-dessus .

    • 25 janvier à 15:19 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Lékopé___Dans son histoire Madagascar n’a connu qu’une seule fois l’humiliation d’une occupation étrangère .L’Histoire de France a été beaucoup plus dramatique.La France a connu la défaite et l’occupation en 1815 ,en 1870 ,en 1914-1918 , en 1940- 1945. Ces années tragiques furent des années de destructions par la canonnade ,le bombardement et autres malheurs .Les français ont connu la fusillade de leurs résistants ,la déportation des populations ,la détention de 1 million 500 000 prisonniers de guerre ,le STO,le travail obligatoire en Allemagne, les réquisitions de bétail ,de blé ,d’attelages ,le paiemment d’indemnités de guerre par milliards. Alors que le Colon installé chez nous batissait ,instruisait ,soignait ,aménageait,modernisait le pays. Par reconnaissance des milliers d’africains et de malgaches s’enrolèrent dans l’armée coloniale pour défendre leur métropole et leur colonie .Si la population française fit bon accueil à ces soldats d’outre mer ,il faut reconnaitre que l’administration française montra peu de reconnaissance.Il est vrai que le pays de France était alors ruiné par les années de guerre. Mais, quand le général De Gaulle revint au pouvoir il s’est souvenu de son discours de Brazaville ,des promesses qu’il avait faites.Il accorda l’Indépendance à tous les territoires africains et à Madagascar.C’était l’acte de libération tant attendu par nos anciens combattants.La reconnaissance du sacrifice des soldats de la Coloniale. Cette indépendance tant espérée ,tant attendue ,c’était trop tot ou trop tard ,l’Histoire jugera...

  • 24 janvier à 20:13 | kartell (#8302)

    Voici un aperçu des 7000 tonnes de riz, annoncées avec 20% de brisure, réceptionnées par notre excellence ce jour à Toamasina ..
    Qualité du riz sur les marchés internationaux
    Sur les marchés internationaux, la qualité du riz est également déterminée en fonction du taux de brisure (pourcentage de grains cassés).
    Trois qualités sont ainsi distinguées :
    1. Le riz de qualité supérieure possède un taux de brisure inférieur à 5% et répond principalement à la demande des pays développés.
    2. Le riz de qualité moyenne possède un taux de brisure inférieur à 15%.
    3. Le riz de seconde main possède un taux de brisure de 50% maximum et s’adresse notamment aux pays en développement d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS