Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 13 avril 2021
Antananarivo | 16h13
 

Tourisme

Nosy Be

Des résolutions pour relancer la destination

lundi 29 septembre 2014 | Valis

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du Tourisme 2014, un atelier sur le thème « Tourisme et développement communautaire » s’est déroulé le 26 septembre, au Bel’Hôtel à Nosy Be, organisé par le ministère malgache du Tourisme en partenariat avec l’Office Régional du Tourisme de Nosy Be (ORTNB).

Trois sous-thèmes ont été discutés durant cet atelier à savoir le métier du tourisme, l’aménagement touristique, et les enjeux du tourisme communautaire. Parmi les résolutions prises, il a été convenu par exemple d’optimiser les investissements publics et privés en facilitant les procédures d’acquisition de terrain, de promouvoir la compétitivité du territoire en encourageant la constitution de nouvelles Réserves forestières touristiques (RFT), notamment les RFT marines. Autre résolution importante : les participants à cet atelier ont décidé de mobiliser la coopération des acteurs en créant un espace de croissance et un espace de solidarité en partant du local vers le national.

Afin de promouvoir le tourisme communautaire, les acteurs présents lors de cet atelier ont insisté sur l’impérieuse nécessité de mettre à jour le cadre réglementaire avec le concept du tourisme communautaire et d’encourager la vie associative avec des règles et des normes établis par la communauté favorisant l’émergence des leaders. Il s’agit aussi d’inventorier les patrimoines naturels et culturels à tous les niveaux depuis la communauté de base jusqu’à l’échelle nationale de façon à ce que le patrimoine national devienne un bien commun. Le volet culturel et les modes de financement aux communautés locales n’ont pas été en reste.

Enfin et non des moindres, 34 femmes issues de l’Association des Femmes NosyBéennes, dénommée « Hay Fy LokyGasy », ont bénéficié d’une formation en cuisine pendant 2 jours, dispensée par Mme Mariette Andrianjaka, à l’hôtel de la Mer. L’objectif de cette formation est de renforcer la capacité des femmes de Nosy Be en terme de cuisine. Mariette Andrianjaka, cette grande chef malgache, a partagé ses expériences aux femmes de l’association surtout sur la préparation des menus à base du coco. La formation a été clôturée par la remise de certificats, dirigée par le ministre du Tourisme, Benjamina Ramarcel Ramanantsoa.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre 2014 à 12:06 | efa ela (#4563)

    "il a été convenu par exemple d’optimiser les investissements publics et privés en facilitant les procédures d’acquisition de terrain,"

    Brrrrr !
    Concrètement ?

    • 29 septembre 2014 à 14:51 | bbernard (#6880) répond à efa ela

      Oui, mais avant il faut commencer par exproprier les étrangers qui ont construit de somptueux hôtels avec promesse d’un titre de propriété et qui se font gruger pour donner leurs hôtels sans indemnité à des personnalités malgaches

  • 29 septembre 2014 à 12:56 | YAMALO 1 (#5456)

    tres bien nosy bé...il faut apaiser le climat deletere qui regnait...mais ladestination n° 1 c est madagascar !!! or je dois en etre a mon 10é voyage et qu en est-il ?
    1/je me suis déplacé 2 fois sur marseille en juillet chez air mad cours lieutaud ;2 employees et moi qui entre...seul client donc...personne ne me dit bonjour et lorsque je precise que j aimerais reserver 2 billets pour tana...on me repond >impossible...systeme de reservation bloqué ou quelque chose de ce genre....personne n essaie de me faire passer la pilule en m offrant 1 sourire,1 verre d eau ou 1 café alors que j avais fait 40km en moto par 30°...
    2/je reviens 15jours + tard >idem...on me demande 1 n° de telephone pour me prevenir du retablissement du systeme...j attends toujours !!!
    3/en septembre avec mon pote de voyage on passe par internet pour 1 voyage de moins d un mois >surprise les prix d air mad ont pris + de 25 pour cent cad 1350 euro environ pour 1 billet AR marseille tana sec !!! l annee precedente a la meme periode on avait paye moins de 1500 euro pour faire en plus de marseille tana>tana>majunga>tana>fort dauphin>tulear>tana>marseille...pour couler air mad et penaliser le tourisme de mada, il n y a pas mieux !!! sans compter la criminalite galopante et les accidents de la route sans aucun systeme de soins efficient ....on ira ailleurs cette annee....

    • 29 septembre 2014 à 14:07 | Paulo Il leone (#6618) répond à YAMALO 1

      Tout le monde a déjà oublié le lynchage de trois innocents suivi d’un barbecue Malgache traditionnel !! ??
      Les promoteurs touristiques de nosybe l’île sulfureuse feraient mieux de faire profil bas !
      Les touristes n’oublieront jamais !

    • 29 septembre 2014 à 16:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      - "Les Malgaches,les vrais Malgaches, n’ont rien à voir de ce ==tono-kotoza== de la chair blanche.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 29 septembre 2014 à 19:33 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ha bon !? les joyeux lyncheurs de nosybe c’était pas est pas des Malgaches ?
      Ils étaient quoi ? La CIA ? des immigrés Hongrois ? Des dirigeants de la CGT ? Des potes de lycée à François le bouffon ?
      Et les apprentis lyncheurs de Tana la semaine dernière c’était des tchétchènes infiltrés ?
      Il n’est de pire que celui qui ne veut entendre Basile !
      Tonga soa à Madagasikara, la destination du tourisme extrême : Réservez votre package "lynchage-barbecue" comprenant un lynchage de vazahas en direct sur la plage ! suivi d’un barbecue spontané dans la pure tradition malgache !
      Vos frais d’avion et d’hotel sont remboursés si le lynchage n’a pas lieu !
      QDB !

  • 29 septembre 2014 à 16:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Il faut commencer à nous pencher au bien-être de la "POPULATION MA1LGACHE"==AVANT==de s’occuper du bien-pêtre des étrangers.
    Bref =="LES MALGACHES d’abord".
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 7 octobre 2014 à 07:54 | gandhimandelaking (#8322)

    Nosy-Bé, cet espace insulaire à vocation touristique et sa capitale Hell-Ville, ainsi que ses villages et îles satellites alentours rentrent dans la littérature française insulaire et francophone de l’océan Indien. Nosy-Bé côtoie alors les îles mythiques comme la mystérieuse Atlantide, les îles des œuvres magnifiques comme Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre, Robinson Crusoé de Daniel Defoe, l’Île au trésor de Robert Louis Stevenson, le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, Sa Majesté des Mouches de William Golding et voyage en voguant avec ses belles plages de sable blanc et ses cultures ancestrales et légendaires, au Cœur de la Littérature, de la Culture et de l’Histoire.

  • 7 octobre 2014 à 08:03 | gandhimandelaking (#8322)

    http://www.thebookedition.com/annee-2043--autopsie-d-une-memoire-de-tamim-karimbhay-p-56300.html

    Synopsis du Roman :

    Nous sommes en mars 2043. La face du monde a changé depuis la Seconde Guerre mondiale. Les différents pays commémorent à leurs manières les centenaires de certains événements-clé politiques, militaires ou littéraires…comme celui de l’armée allemande capitulant devant Stalingrad, l’évacuation japonaise de Guadalcanal, l’insurrection des Juifs dans le ghetto de Varsovie, la naissance du chanteur et acteur Johnny Hallyday, la conférence de Téhéran entre Churchill, Staline et Roosevelt, la publication du « Le Petit Prince », d’Antoine de Saint-Exupéry, le décès du résistant français Jean Moulin, après avoir été torturé par Klaus Barbie, le général De Gaulle et le général Henri Giraud créent le C.F.L.N. (Comité Français de Libération Nationale) à Alger, la Première à Paris du « Soulier de satin » de Paul Claudel. Mais en 2043,…… un homme se souvient de son parcours de vie personnel…

    Lisez donc ce roman passionnant et émouvant de Tamim KARIMBHAY, Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire qui vous entraînera dans les entrailles de l’Histoire et de la Littérature…et offrez vous cette plongée imaginaire dans le monde du XXIème siècle…

    Nous sommes bien en 2043, Année-centenaire de certains grands événements ! Amith Khan est un jeune retraité de la fonction publique. Il vient d’avoir 67 ans. Il vit sur l’île française magnifique de La Réunion, région ultra-périphérique de l’Europe dans l’océan Indien. Il a voyagé partout dans le monde. Toutefois, un endroit a été omis volontairement.

    Mais un jour, le voile est levé. Ses enfants lui offrent un séjour complet de trois semaines, pour partir à destination de l’île de Nosy-Bé (Madagascar) - espace insulaire dans le canal du Mozambique, qu’il n’a pas revu depuis ses 18 ans - où il a passé les premières années de sa vie.

    Après avoir fait escale à Tananarive (la capitale mégapole tentaculaire), et avoir survolé la magnifique baie de Diégo-Suarez, il rencontre là-bas, son ami d’enfance, Roger qui est devenu entre temps un taxi-man.

    Un demi-siècle s’est écoulé entre son enfance et sa retraite.

    Que lui réserve ce voyage mémoriel hors du commun à travers les couloirs du Temps à la découverte des secrets de la Mémoire, enfouis dans les labyrinthes de cette île splendide, de sa capitale Hell-Ville et de ses villages alentour ?

    Dépôt légal Bibliothèque Nationale de France (2010).
    Détails du livre
    Auteur : Tamim KARIMBHAY.
    Rubrique : Littérature
    Style : Romans
    Format : Livre de poche (11x17cm)
    Impression : Noir & Blanc
    Pages : 460
    Référence : 56300
    N° ISBN : 978-2-9533865-3-0

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS