Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 13 novembre 2019
Antananarivo | 22h40
 

Environnement

Trafic

Des reptiles découverts à l’aéroport d’Ivato

lundi 18 février | Arena R.

Des reptiles en situation d’exportation illicite ont été découverts à l’aéroport international d’Ivato, samedi après-midi. Ce sont notamment des caméléons de la famille de Calumma Parsoni, des lézards (Phelsuma quadriocellata) et des Milles pattes (Aphistogoniulus). Ils ont été retrouvés dans les bagages de deux ressortissants Chinois qui seraient prêts à les exporter.

Selon Parany Rabemanontany, agent de contrôle forestier, les reptiles ont été retrouvés dans un carton qui aurait permis aux trafiquants présumés de les garder en vie, bien dissimulés « Nous avons reçu des informations selon lesquelles les personnes concernées allaient partir sur un vol de 14h30 et nous avons décidé de les attendre. Mais le pire est que les reptiles n’ont pas été trouvés que dans les bagages en cabine ».

Le ministère de l’Environnement, Alexandre Georget, lui a lancé que les deux suspects vont être sanctionnés conformément à la loi en vigueur dans le pays. Il a par ailleurs donné l’ordre de renforcer le contrôle au niveau de l’aéroport pour éviter de telle situation se reproduire. A rappeler que le ministère a également effectué, vendredi, une saisine de bois précieux interdit à l’exportation à Antsirabe.

Concernant le trafic de bois de rose qui reste encore d’actualités dans le pays, ce ministre du parti vert de Madagascar déclare qu’un recomptage des stocks se profile actuellement à l’horizon. Il ordonne déjà la tolérance zéro contre l’exportation illicite des richesses nationales.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 18 février à 10:38 | fandresena (#299)

    Tolérance zero pour tous ressortissants étrangers que ça soit chinois, allemands, ou Français. J’ai entendu un Français qui n’hésitait pas de me dire qu’à Madagascar on peut tout faire. C’est la honte !!!

  • 18 février à 13:22 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    " le pire est que les reptiles n’ont pas été trouvés que dans les bagages en cabine ».
    C ’est vrai ça @rena, c ’est vraiment scandaleux, allez moussakiki cantonais / the beach !🦎 .
    Et si on ne les avait pas vendus, ils seraient déjà tous en route pour Pékin ...

  • 18 février à 14:52 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsotra fotsiny ny resaka mahakasika ireo harena sarobidy tafaporitsaka tsy amin’anton,y eny @ seranantsambo fa indrindra indrindra mahakasika ty anjamena anjamena maha bereska ity.

    Satria voararan’ny lalàna ny fanondranana ty hazo ty de inona no olana raha dorana eo imason’ny tompony sahala @ toaka sy rongony izy io ???!!!

    tsy hevitra vaovao io fa efa naposakay sy naverimberinay matetika eto ihany ary mbola ho averinay foana satria efa fantatra fa raha ty fitondrana ty dia tsy hanao izany mihintsy !!!

    Tsy hoditra vaovao mihintsy no hanampenana ny hoditra efa kepaky ny haratsiana fa raha izany dia samy hiara rovitra izy roroa.

    Tsy maintsy siny vaovao no asiana divay vaovao.

    Apetaho tsara aloha le manjamaso r’inandra sy ry Bo.Be.l fa mitady hiofaka sahady izy zany a !!!

    Samia velonaina

  • 18 février à 15:21 | reviv (#9830)

    ça ne s’arrête jamais cette affaire, pourquoi ?

    il n’est pas rare de rencontrer ces nouveaux venus ressortissants chinois " disséminés " un peu partout dans le pays et dans des endroits reculés et/ou enclavés, ils s’adonnent à cœur joie dans le pillage des ressources de toute source.

    ils se considèrent sur une terre conquise, se comportent mal, n’ont aucun sens du respect de leurs hôtes et natifs du pays.

    les villageois avec lesquels ils cohabitent, sont rarement en contact franc avec eux.
    dans des endroits où ils élisent domicile, leur campement et quartier est souvent délimité strict de manière à ce qu’aucun villageois n’y pénètre.
    par conséquent, le contrôle de leur vraie activité échappe aux ruraux.

    dans la plupart des aérogares et aéroports du pays, il est fréquent de les voir se faufiler avec leurs gros bagages devant la douane sans aucun risque et sont accompagnés dans la plupart des cas par des natifs.

    est-ce normal,
    sont-ils chouchoutés ou protégés ?
    et par qui ?

    • 18 février à 16:03 | Jipo (#4988) répond à reviv

      Ne seriez-vous pas en train de nous faire une crise de jalousie ?
      Les chinois ne sont pas là pour faire du caritatif, sur l’ ile soeur, leurs pratiques sont les mêmes , Comme dans le reste du monde, meme à San Francisco vous avez un China town .
      Il font venir leur compatriotes, qu’ ils exploitent comme cela est convenu entre eux, pas de syndicats, ni de voyeurisme, ça reste en famille ...
      Idem sur le Pirée .
      C’ est à vos dirigeants qu’ il faut demander des comptes pas aux vahiny aussi indésirables soient-ils , c ’est eux qui ont le vola .

  • 18 février à 16:26 | reviv (#9830)

    puisque vous le dites vous même, alors il faut le porter haut ....

    "
    Il font venir leur compatriotes, qu’ ils exploitent comme cela est convenu entre eux, pas de syndicats, ni de voyeurisme, ça reste en famille ..._"

    là où je vous suis, en effet leur pratique reste la même quel que soit leur pays d’accueil,
    en brousse comme à miami et le plus ancien au 13° ou dans un ssol d’un immeuble, pratique très rodée laquelle fait partie de la seconde nature.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS