Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 22h08
 

Divers

Brickaville

Des poids-lourds au réservoir siphonné

vendredi 23 janvier 2009 | Franck Raj

Des routiers qui passent par la ville de Brickaville (RN2) se plaignent du vol de gazole des réservoirs de leur véhicule en stationnement. Parfois, beaucoup ont constaté que les voleurs parviennent à siphonner complètement le carburant. C’est dire la prouesse et l’audace des coupables. Mais le plus curieux, c’est que l’équipage qui prend son repos nocturne dans la cabine semble ne rien entendre du tout quand les malfrats sont à l’œuvre. Si bien que les camionneurs répugnent à se traîner dans cette ville de l’Est et comptent désormais la contourner pour de bon. Dans les régions Est, soutirer du gazole ou de l’essence est courant. Il fut un temps où de telles situations se produisaient fréquemment à Sambava-ville au point de ternir la réputation de cette capitale de la vanille. Pendant une époque, ce phénomène y a défrayé la chronique mais à présent, il semble donc se déplacer plus au sud comme à Brickaville, les autorités étant désormais aux aguets.

Plus à proximité

Mais dans la capitale, il y a pire. Vos réservoirs pourront constituer parfaitement la cible des voleurs d’essence dans un parking. Un jour, un monsieur respectable a fait l’amère constatation de voir sa jauge d’essence touchant presque le zéro alors qu’il venait de faire le plein. Le temps d’aller à son bureau et de regagner son 4x4 garé dans un parking proche de l’hôtel Carlton et voilà qu’il s’est fait voler tout le contenu de son réservoir. Dans les décennies précédentes, ce sont les taxis de la capitale qui ont été les cibles. Mais la prudence des propriétaires, en ne laissant que juste un peu de carburant prévu uniquement pour le démarrage s’avérait payante. Actuellement, le phénomène tend donc à regagner du terrain.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS