Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 janvier 2020
Antananarivo | 10h18
 

Education

Grève

Des lycéens interpellent les enseignants et descendent dans la rue

mercredi 15 janvier | Fano Rasolo

Des cris, des tapages, et des murmures ont envahi quelques rues d’Antananarivo, hier. Les élèves du Lycée technique professionnel (LTP) d’Alarobia sont descendus dans la rue pour inviter leurs camarades des autres établissements publics à réclamer avec eux la reprise des cours suspendus. Les enseignants mécontents de la mauvaise répartition des 65 000 ariary, cadeau de fin d’année du président de la République, qui se sont mis en grève depuis quelques jours ne semblent pas pressés de reprendre le travail d’où l’interpellation de ces lycéens. Ces élèves voudraient en effet reprendre les cours pour éviter un retard dans le programme scolaire.

Hier, l’itinéraire de ces élèves grévistes a débuté du LTP Alarobia vers le lycée d’Analamahitsy, a continué vers le lycée technique d’Ampasampito en passant par le lycée de Nanisana, pour rejoindre le lycée Jean Joseph Rabearivelo d’Analakely, et finir au lycée technique de Mahamasina. En cours de route leur rang va grossissant car à chaque étape, les élèves de chaque établissement « visité » sortent de l’établissement pour suivre leurs camarades.

« Depuis la semaine dernière, nous sommes privés de cours. On nous a enjoints de rentrer en classe, mais les professeurs ne nous donnent toujours pas de cours. Nous appréhendons de ne pas pouvoir terminer le programme car déjà l’année scolaire est très courte. Or, le déroulement de nos cours est perturbé par cette grève des enseignants. Ils devraient au moins donner des cours aux élèves en classe d’examen  », a déclaré Tsito, classe de terminale au lycée d’Analamahitsy.

De leur côté, les enseignants ont décidé de boycotter les cours jusqu’à ce que le président Andry Rajoelina aura confirmé que c’est bien lui qui a décidé que les fonctionnaires du ministère central, des directions régionales et des circonscriptions scolaires étaient seuls bénéficiaires de la somme de 65 000 ariary, cadeau de fin d’année. Une annonce qui risquerait au contraire d’envenimer la situation, donc peu probable.

Les élèves grévistes ne baisseront non plus les bras jusqu’à ce qu’ils obtiennent justice, autrement dit, la reprise des cours, selon leurs dires.

Pour sa part, le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et professionnel (MENETP) a expliqué par le biais d’un responsable qu’ils sont dans une phase de négociation avec les enseignants grévistes.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 15 janvier à 08:38 | Hery Rak (#10294)

    Tena mampalahelo ny fanabeazana ankehitriny. Toetsaina avy aiza ity midina andalambe ity. Marina loatra ilay fitakiana fa tsy fotopisainan’ny fanabeaza fototra izao zavatra izao. Ny fahaiza-manao ny minisitera no tadiavina amin’izao mba hahay hifampiresaka amin’ireo mpampianatra ka haharesy lahatra azy ireo. Tsy misy olana tsy voavaha amin’ny alalan’ny fifampiresahana fa kosa atao matotra izany ary atao hoan’ny daholobe fa tsy atao tip top sy atao isantokony.
    Tadidio fa ny firenena tsy handroso miintsy raha variana mamaha olana tahaka izao ny fitondrana ary tsy hisy fivoarana mihintsy fidirambolan’ny tsirairay satria tsy mivoatra ny firenena.

    Répondre

    • 15 janvier à 09:00 | Liberty (#3679) répond à Hery Rak

      Tsy ny fanabeazana ihany no mampalahelo ankehitriny. Ny fiainan’ny Malagasy ankapobeny mihitsy no potika tanteraka.

      Hanao ahoana ny ho avin’ireo zaza mpianatra ireo atsy ho atsy ? Hivarotra paoma eny andalam-be ? (raha tsy hivarotra zavatra hafa...)
      Fantaro fa pays parmi les 5 plus pauvres du Monde ny firenena misy azy ireo.

      Rariny loatra amiko raha maneho ny ahiahiny amin’ny fomba malalaka sy hitan’ny be sy ny maro izy ireo.

    • 16 janvier à 13:18 | Ibalitakely (#9342) répond à Hery Rak

      Le titre aurait dû être plutôt ... INTERPELLENT LES DIRIGEANTS RESPONSABLES ...

  • 15 janvier à 08:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ce problème n’a qu’une solution finale la NEGOCIATION que cette dernière se fasse avant (c’est mieux) ou après une grève.
    Ne sacrifions pas l’avenir de nos enfants pour une goutte d’eau voire un vody ondry.
    A l’avenir, je propose au régime de donner à chaque fonctionnaire non pas de l’argent mais carrément un mouton nain.

    Répondre

    • 15 janvier à 09:06 | Liberty (#3679) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Y a plus de négociation...!

      Ces enfants ont des "Droits".

      Qu’on les leur donne et qu’on les respecte ! C’est tout. Pas besoin de bla bla bla négociation négociation... n’importe quoi...

      Ils sont où les responsables ?

  • 15 janvier à 09:43 | lancaster (#10636)

    Grève des élèves dans les lycées et CEG.
    Grève des enseignants dans les mêmes secteurs
    Grèves à répétition des enseignants chercheurs dans les universités.
    Mauvaise gestion des procédures légales dans la conduite du projet Tanamasoandro
    Persistance des très nombreux points noirs sur la route Tamatave Foulpointe malgré le tamtam sur les travaux de bétonnage de la chaussée.
    Des ministres MMM.

    Dans ce gouvernement actuel, il y a 3 ministres chefs de parti politique. Le ministre de l’environnement, la ministre de la culture et le ministre des TP.
    Par définition, un chef de parti politique ambitionne à avoir le pouvoir suprême. Si les ministre de l’environnement et de la culture semblent travailler en toute loyauté avec le prm, celui des TP ne cache plus ses ambitions. Lors des Élection législative et élections communales , le MMM de Mr HAJO est en compétition frontale avec les IRD/IRK.
    Le prm a t il fait une erreur de casting lors de la constitution du 1er gouvernement ?

    Le prochain remaniement ne doit plus souffrir de la même erreur.

    Répondre

  • 15 janvier à 11:41 | FINENGO (#7901)

    Ne critiquons pas les Enseignants, ni les élèves.
    L’erreur vient du sommet de l’ Etat.
    Quand on a un Président de la République Bac-7, dont le niveau de réflexion ne dépasse guère celui d’un élève de CM1, les litiges ne peuvent que surgirent de toute part.

    Primo :
    Déjà l’appellation " Cadeau du Président" est une erreur fondamentale.
    Ceci veut dire tout simplement que la somme dite "cadeau" à répartir aux enseignants sortait de la Poche du Bac-7, au même titre que les Bennes et les Camions de ramassage des Poubelle offerts au nouveau Maire de Tananarive.
    Voulant jouer au bienfaiteur, le Bac-7 dépasse outre sa fonction Première.
    Un Président de la République peut faire des dons à des associations, mais en règle général, le montant et même la donation passe sous silence, car ça tient du Privé.
    Mais le Bac-7, voulant péter plus Haut que son Q, se retrouve dans un sale Drap, que lui même avait cherché.

    Secundo :
    Quand on veut attribuer des Primes à des enseignants, le cadre d’attribution doit-être bien précis. Et pour la transparence le seul mode d’attribution, ne peut être qu’un virement bancaire, mais pas des Gony confié à tel Tartempion qui se chargerait de la distribution.
    Encore du jamais vu au sein d’une République qui se respecte.

    A croire que les méthodes des années 50, sont encore en vigueur à Babakotoland, c’est à dire payer les ayants droits de main en main suivit de la signature du recevant dans le Cahier de registre. Alors on peut par la même occasion se poser la question du bien fondé de la dite IEM la fameuse émergence tant prônée, sachant que ce Pays revit ce qu’il a vécu un demi siècle avant sont indépendance, et encore je suis généreux dans mes propos.

    Un Pays qui revit pire de ce qu’il avait connu sous la Colonisation.
    Un Pays qui bat tous les records dans le milieu des retardés.
    Tananarive Première Ville d’Afrique le plus insalubre.
    Tananarive Troisième Ville la plus Dégueulasse au Monde.
    https://www.newsmada.com/2018/01/19/insalubrite-antananarivo-1er-rang-en-afrique-et-3e-au-niveau-mondial/

    Bientôt 60 ans d’indépendance, qui s’apparente à 60 années de régression.
    Faisons un petit Calcul pour les jeunes péteux telle Isandra et le Betoko qui croit tout savoir et qui ne dit que des âneries à longueur de journée.

    Ma mère était institutrice bien avant l’indépendance et Directrice d’école.
    Elle touchait 80 000 Francs, qui valaient le Francs CFA, qui était aussi utilisé aux Comores à la même époque.
    Alors convertissons cette somme en €uro.

    A l’époque le CFA représentait 1/50 du Franc Français.
    80 000 : 50 = 1600 Francs Français.
    Alors convertissons cette somme en €uro.
    1600FF : 6,56 = 243,90 €uros.

    Alors la fille Betsileo pourra t’elle me dire combien touche un enseignant du même rang que ma Mère au jour d’aujourd’hui ?????
    Je vais te répondre la fille Bétsiléo.
    La Personne qui a le même rang que ma Mère est payé 3 fois moins voir quatre fois moins et en prime, avec des compétences moindre.
    Une République en dérive, une République de Babakoto, une République que de nom.
    Une République de la Honte, dirigée par un Président et un Gouvernement de la Honte.
    Une République qui ne subsiste que par la Mendicité et divers Dons octroyés par ci, par là par l’Europe, les Etats-Unis, le Japon et les Chinois, sans compter les non dits des versements des Pays du Golf et de la Turquie.

    Une République Bananière, où le mettre Mot n’est autre que CORRUPTION et toujours la CORRUPTION n’en déplaise à tous bords Politiques de Babakotoland.
    Pas un n’est mieux que l’autre.
    Tous des POURRIS, des moins que Rien !!!

    Ceci est un coup de Gueule d’un ras le bol, vis à vis d’une Pourriture de Gouvernance qui persiste depuis trop longtemps, qui a fait ses débuts du temps de l’Amiral des eaux des Chiottes et qui continue.
    Pauvre Pays, je n’ai plus de larme à verser pour toi malheureusement.

    Répondre

    • 15 janvier à 16:24 | MALIBUC (#9345) répond à FINENGO

      Selon le convertisseur de l’INSEE, 1500FF de 1955 font 3223€ à la date d’aujourd’hui.
      C’est faramineux !

  • 15 janvier à 14:49 | latetatoto (#6829)

    Il y a un remède très simple pour ’inciter’ les enseignants à reprendre les cours c’est la retenue de salaires (et des primes) pour chaque jour de grève !
    Car rien n’empêche la poursuite de discussions concernant ce cadeau de fin d’année de 65 000 Ar

    Répondre

  • 15 janvier à 16:49 | FINENGO (#7901)

    @ MALIBUC (#9345)
    15 janvier à 16:24 | MALIBUC (#9345) répond à FINENGO ^
    Selon le convertisseur de l’INSEE, 1500FF de 1955 font 3223€ à la date d’aujourd’hui.
    C’est faramineux !
    ...............................................................................................................................................................
    Bien sûr si on base le calcul sur le niveau de vie de l’époque.
    Mais moi je n’ai fais que la conversion basique du FF en €uros qui montre déjà l’importance de la Paye pour l’époque.
    Et je peux vous dire que l’on ne se privait de rien à l’époque dans le milieu famillial, jusqu’à commander des Carabines et des Cartouches à la Manufacture d’armes de Saint Etienne à l’époque, jusqu’à 1970.

    Pour les plus jeunes, ça peut paraitre de la fiction.

    Répondre

    • 15 janvier à 19:18 | MALIBUC (#9345) répond à FINENGO

      Mais quand un jour tous les Malgaches retrouveront ils une vie meilleure avec le jiro, le rano, du travail, les soins gratuits.......etc..
      Quand un peuple à faim, il se révolte !
      A méditer......

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS