Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 mai 2021
Antananarivo | 07h05
 

Politique

Gouvernement Roger Kolo

Des doutes

mardi 22 avril 2014 | Valis

Dans un communiqué, l’Union Européenne a félicité les autorités malgaches pour avoir franchi les différentes étapes de retour à l’ordre constitutionnel après notamment les élections du président de la République et des députés, la nomination du Premier ministre et la formation du gouvernement. L’Union Européenne a manifesté sa volonté de reprendre en totalité la coopération avec Madagascar. Ce qui sous-entend la reprise des financements et l’intégration de Madagascar dans la liste des pays bénéficiant du 11e FED (Fonds Européen pour le Développement). Aux yeux de cette importante organisation de la communauté internationale, le gouvernement Kolo Roger est un interlocuteur crédible et les robinets seront bientôt rouverts. Ce qui ne semble pas être le cas pour tous car jusqu’à cet instant, les États-Unis n’ont pas encore donné leur avis. Il faut dire que les souhaits du « zéro redoublement » n’ayant pas été considérés, la crédibilité et l’efficacité de cette équipe restent à prouver. Quand pour des raisons purement politiques ou de confiance personnelle, certains membres de ce gouvernement ont été reconduits et d’autres nouveaux membres ne sont pas là où leurs compétences et leurs capacités auraient pu les placer, plus d’uns s’interrogent lesquels des objectifs de redressement rapide ou de l’assurance de faire passer le programme de gouvernement a primé lors de sa composition. Beaucoup d’observateurs se demandent si ce n’est pas un gouvernement de transition bis qui a été confectionné au lieu d’un gouvernement de combat contre la pauvreté. En tout cas, les critiques hésitent à s’exprimer car le dosage est subtil d’autant qu’il faut tenir compte de l’équilibre régional.

Aux yeux de l’opinion, le grand perdant dans ce gouvernement est la mouvance Ravalomanana qui, quoi qu’en dise le ministre reconduit ou remis à sa place, Roland Ravatomanga, n’a qu’un siège ; et un siège brûlant car il a surtout les gens du MAPAR à ses trousses en raison des démolitions de domiciles de plus d’une vingtaine de ménages à Nanisana. Le député Naivo Raholdina ne compte pas baisser les bras malgré des décisions de justice sur cette affaire Nanisana.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 22 avril 2014 à 09:21 | Paulo Il leone (#6618)

    Il faut dire que 31 ministres pour un pays en état de délabrement avancé, ça n’envoie pas vraiment un signal de bonne gestion et ce n’est pas fait pour rassurer les bailleurs de fonds sur la suite du feuilleton malgache de série B !
    Quand on voit des piranas comme Roland ratisaraka, maharante , et consorts au gouvernement on se demande si HR et kolo roger ont bien compris les attentes de la population et les mises en garde des bailleurs potentiels ?
    Décidément, au royaume des Malgaches, les lémuriens sont rois ... pour encore très longtemps hélas !

    • 22 avril 2014 à 11:04 | RAMBO (#7290) répond à Paulo Il leone

      Nous avons tous assisté à de double langage de l’Executif... Le Président semblait se cantonner sur " le redoublement zéro" alors que le PM annonçait que c’était pas possible pour des " raisons stratégiques"... Même un mpiandry omby sait que ce "pseudo divergence" entre le Président et le PM fait partie aussi de la "stratégie"...

      La veille chez Colbert, le PM annonçait 3 ou 4 redoublement "maximum"...et quand la nomination tombe ... on en a compté 15 sur 30.... 5 fois plus... alors ... Qui peut encore croire que l’Executif parviendrait à "démanteler" le Bureau Permanent de l’AN dirigé par Christine Razanamahasoa ?...

      Une autre question se pose... Est-ce que la " pseudo division de Mapar" entre le" groupe" dirigé par Maharante et celui dirigé par Raholdina ne ferait-elle pas aussi de cette fameuse "stratégie" ? Il semble "fortement" que le terme "stratégie" que le PM utilise l n’est autre que la tactique héritée de la colonisation, la fameuse "Vazaha mody miady"

    • 22 avril 2014 à 13:08 | mailomikaroka (#2508) répond à Paulo Il leone

      Au pays des babakoto :
      > il ne faut s"étonner de rien
      > il faut s’attendre à tout

      Pour ne prendre qu’un exemple’ la nomination de Maharante au sein du gouvernement, qui la veille a crié urbi & orbi que la nomination du PM était anti-constitutionnelle.
      http://www.tananews.com/phrases/la-nomination-de-ce-pm-est-anti-constitutionnelle/

  • 22 avril 2014 à 10:16 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonjour et bonne journée à tous.

    Wait and See sur le courage du présent gouvernement du PM KOLO Roger à demander le vote de confiance de l’AN sur sa politique générale.
    S’il n’a pas le courage de le demander, on attendra une motion de censure éventuelle émanant de l’AN lors de sa session ordinaire du mois de Mai.
    Ce n’est qu’après le passage de ces tests que le présent gouvernement puisse se vanter d’avoir fait le bon premier pas.
    Vu la façon dont il a été mis en place, ce gouvernement du PM KOLO Roger n’osera jamais demander un Vote de Confiance : le pari est ouvert.

    • 22 avril 2014 à 10:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Article 98.- Le Gouvernement, en engageant sa responsabilité dans les conditions prévues à l’article 100 ci-dessous, peut exiger de chacune des Assemblées de se prononcer par un seul vote sur tout ou partie des dispositions des textes en discussion :
      lors des sessions extraordinaires, à condition que ces textes aient été déposés dans les quarante-huit heures de l’ouverture de la session ;
      dans les huit derniers jours de chacune des sessions ordinaires.
      Article 99.- Dans les trente jours de sa nomination, le Premier Ministre présente son programme de mise en œuvre de la politique générale de l’Etat au Parlement qui peut émettre des suggestions.
      Si, en cours d’exécution, le Gouvernement estime que des modifications fondamentales de ce programme s’avèrent nécessaires, le Premier Ministre soumet lesdites modifications à l’Assemblée Nationale qui peut émettre des suggestions.
      Article 100.- Le Premier Ministre, après délibération en Conseil des Ministres, peut engager la responsabilité de son Gouvernement en posant la question de confiance.
      Le vote ne peut avoir lieu que quarante-huit heures après le dépôt de la question. S’il est mis en minorité par la majorité absolue des membres composant l’Assemblée Nationale, le Gouvernement remet sa démission au Président de la République.
      Le Président de la République nomme un Premier Ministre conformément à l’article 54.
      Article 103.- L’Assemblée Nationale peut mettre en cause la responsabilité du Gouvernement par le vote d’une motion de censure.
      Une telle motion n’est recevable que si elle est signée par la moitié des membres composant l’Assemblée Nationale. Le vote ne peut avoir lieu que quarante-huit heures après le dépôt de la motion.
      La motion n’est adoptée que si elle est votée par les deux tiers des membres composant l’Assemblée Nationale.
      Si la motion est adoptée, le Gouvernement remet sa démission au Président de la République ; il sera procédé à la nomination d’un Premier Ministre dans les conditions prévues à l’article 54.

  • 22 avril 2014 à 14:34 | Vohitra (#7654)

    Pour l’UE, mieux vaut une stabilité avec les bandits qu’une vie politique mouvementée et régulée par la quête de gouvernance améliorée. De toutes les façons, les babakoto ne savent pas résister à l’odeur du blé, autant garder un équilibre en entretenant leur reflexe pavlovien

    • 22 avril 2014 à 19:31 | jansi (#6474) répond à Vohitra

      Pas d’illusions avec un gouvernement pareil. Et avec un vieux PM qui s’est laisse embobiner par des rapaces au sein de son gouvernement.
      Est ce une équipe de lutte contre la pauvreté ? Oui, la pauvreté intellectuelle et imaginative des ministres dans leur majorité.

  • 23 avril 2014 à 05:42 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Question présentation et prestance, M et Mme Roger Kolo se présentent bien. Très charmants.

    Seulement ...
    ils ne savent pas s’habiller comme la cravate de Monsieur de même couleur que l’écharpe de Madame ... Cà ne se fait pas !
    TROP RINGARD ! TROP VULGAIRE !

    Tant qu’on y est, Hery Rajaonarimampianina est tel quel. Il doit essayer des cravates plus claires que sa costume et à motifs géométriques (et non à fleurs ou rouge !!!) qui cassent son allure de "protestants austères" ou "d’inspecteurs généraux des finances rigoureux".

    Ce serait plus avenant, plus rassurant !

    Pas la peine de se référer à Rajoelina, jeune (en jogging ou en costard comme un présentateur de télé ... Trop ciré et gominé pour être sérieux !!!), ni à Ravalomanana avec son éternel cravate rouge. A bannir les chaussettes blanches des prof’ de gym ou de tennis ... avec des chaussures de ville.
    Didier Ratsiraka s’habillait bien et avec goût sans son "bararata" à la main et sa grosse cigare ( comme un chef de la Mafia !!!).

    Comme quoi notre Président de la République et notre 1°Ministre et leurs épouses ont besoin, qu’ils le veuillent ou non, d’un habilleur tout comme d’un professeur de Malagasy trié sur le volet pour leurs dictions.

    La communication se fait d’abord essentiellement par son apparence, son style, son intonation et sa diction.
    CAPTER - COMMUNIQUER - CONVAINCRE.

    - CAPTER l’attention par le comportement, le regard, la silhouette, ... d’où l’importance de l’habilleur, styliste, etc ...
    - COMMUNIQUER avec assurance, ponctuation et conviction ... d’où l’importance des exercices de dictions encadrés par un bon linguiste et historien ... qui offre des apports inestimables pour ...
    - CONVAINCRE qui ne fait appel qu’à sa propre éducation, ses connaissances, ses expériences, sa culture personnelle et surtout son intelligence ...

    J’ai vu, entendu Tsiranana, Le Gal Ramanantsoa, Andriamanjato Richard, Ratsimandrava, Ratsiraka, Zafy Albert, Norbert Ratsirahonana, Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina, etc ... s’exprimer.
    Conclusion : chacun son style (physiquement et vestimentairement, ...), ses intonations , ses mots ...
    Que chacun est libre d’apprécier.

    Et il y va de respect, de l’estime et de l’écoute des autorités et du pouvoir.

  • 23 avril 2014 à 07:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Des doutes !
    Nous faisons tout pour==créer des doutes==sur l’équipe gouvernementale.
    Nous avons traversé 5 années de transition,presque une mandature, à la merci des organismes internationaux qui défendent leur beefteak.
    Nous avons un GOUVERNEMENT,alors faisons un peu d’effort pour le soutenir.
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS