Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 22 juillet 2024
Antananarivo | 19h36
 

Enseignement

Enseignement

Des cascades de scandales éclatent au grand jour

vendredi 5 juillet |  1072 visites  | Mandimbisoa R.

Les scandales de l’éducation à Madagascar se poursuivent de plus belle. Après la révélation d’un cas de fuite de sujets du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), ayant déjà conduit à l’arrestation d’un enseignant et des élèves, concernant notamment le ministère de l’Education nationale, voilà qu’une autre affaire similaire éclate au grand jour dans le cadre de l’examen du Brevet d’études professionnelles (BEP), pour le compte du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Un enseignant chargé de la surveillance des élèves qui passent l’examen du BEP aurait proposé à l’une d’entre eux de lui offrir des sommes d’argent en échange d’une liberté totale durant l’examen, et de faire ce qu’elle veut. La scène se serait produite hier dans la capitale, Antananarivo. Ce responsable aurait été arrêté selon des sources concordantes pour tentative de corruption.

Une source auprès du ministère de l’Enseignement technique indique que toutes formes de tentative de corruption ne seront jamais tolérées. C’est la raison pour laquelle ce département ministériel aurait porté plainte contre cet enseignant dont les pratiques demeurent honteuses. Son arrestation témoignerait alors cette intransigeance des autorités en place pour réellement améliorer le niveau de l’éducation à Madagascar.

Ces doubles situations confirment toutefois qu’il y a une réelle impasse, aussi bien dans le domaine de l’éducation nationale que dans celui de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Le cas de l’université de Madagascar, notamment d’Antananarivo, n’est plus à présenter dans ces cas d’ « infractions ». Mais l’ensemble des faits enregistrés ces derniers jours ne font que refléter la situation socio-économique très difficiles des Malgaches. Appauvris par le système, la plupart des Malgaches cherchent des moyens plus faciles pour s’en sortir. Rien ne justifie pour autant la corruption, ni les infractions.

-----

7 commentaires

Vos commentaires

  • 5 juillet à 11:52 | Jipo (#4988)

    @ mandimbisou, ils vous ont relâché ?
    Vous revenez d’ un recyclage chez Christine Razanamahasoa ?

  • 5 juillet à 12:28 | Zora (#10982)

    La patronne d’Inandra, BM, dénonce les voyous de la HCC
    https://fb.watch/t7tsHAPqi7/

    • 5 juillet à 14:02 | Vohitra (#7654) répond à Zora

      Miarahaba Zora,

      Oadray letia a,

      Nitodika tany aminy hono ny mason izao tontolo izao... Natao sorona hono izy mba hampandresena ny IRMAR... Efa fantany hono fa ho resy izy satria efa niantso azy niresaka taminy nandritry ny 30 mn ny Filoha...

      Efa tsy milamina intsony e...

    • 5 juillet à 14:35 | bekily (#9403) répond à Zora

      aspect de la dépravation totale et sans limite

  • 5 juillet à 13:12 | Zora (#10982)

    Efa lasa adala. Tsy mahazaka resy
    https://www.facebook.com/share/v/ycyELC93kqZ8Jc91/

  • 5 juillet à 14:37 | bekily (#9403)

    une vraie HYSTERIQUE !!!!
    pire que Nadine Moreno de Satkozy...

  • 5 juillet à 15:58 | Stomato (#3476)

    >> Rien ne justifie pour autant la corruption, ni les infractions.<<

    Je me demande à QUI s’adresse cette sentence !
    Je ne le saurai jamais.

    Je doute qu’elle ne saurait concerner seulement les examinateurs d’examen...

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS