Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 13h09
 

Santé

Santé infantile

Des cas de diarrhée aiguë signalés dans les centres de santé

jeudi 29 octobre | Fano Rasolo

Depuis quelques semaines, des cas de diarrhée aiguë ont été signalés dans les centres de santé, selon les médecins. La plupart des victimes sont des enfants de moins de 5 ans. « Depuis le début du mois d’octobre, de nombreux enfants atteints de la diarrhée sont amenés à notre cabinet pour se faire soigner. Et pendant cette deuxième moitié du mois d’octobre, parmi les trente (30) consultations que nous avons effectuées, environ vingt (20) cas concernent la diarrhée, dont la plupart des malades sont des enfants de moins de 10 ans. Certains ont de la fièvre accompagnée de vomissements et de la diarrhée », selon le docteur Domoina Soa Kanto Rakotonoely, médecin généraliste auprès d’un cabinet médical privé à Ambondrona.

Ce dernier a expliqué que le non-respect de l’hygiène sanitaire est la première cause de cette maladie, ainsi que la présence d’un virus vecteur de la maladie.

« Nous sommes déjà dans la saison des pluies, période de l’année naturellement propice à la diarrhée. Il est vrai que des cas de diarrhée ont été signalés dans les centres de santé de base, mais la situation n’est pas encore alarmante, car le seuil de gravité de la maladie n’a pas été atteint. Néanmoins, les centres de santé sont tous en état de vigilance et de veille pour enrayer la prolifération de cette maladie. Depuis le début de la crise sanitaire, rares sont les malades qui fréquentent les centres de santé par peur de la contamination au coronavirus. Seules les personnes atteintes de maladies graves s’y rendent pour se faire soigner. C’est la raison de leur faible fréquentation par la population malgré la sensibilisation effectuée à l’endroit de ladite population par les agents communautaires pour inciter les gens à se faire soigner dans ces centres de santé », selon le médecin inspecteur d’Avaradrano.

Vigilant

Par ailleurs, le docteur Manitra Rakotoarivony, directeur de la Promotion de la santé auprès du ministère de la Santé publique a expliqué que « le ministère reste toujours vigilant face à toutes les pathologies et maladies pour éviter la prolifération des cas de certaines d’entre elles. Nous ne pouvons pas déclarer qu’il y a épidémie de diarrhée malgré la multiplication des cas signalés dans les centres de santé, car nous ne sommes encore qu’en début de période concernant cette maladie ».

Le docteur Manitra a souligné que malgré l’existence de la maladie virale Covid-19, toutes les tâches de routine sont effectuées dans les centres de santé de base.

« Le respect des règles élémentaires de l’hygiène comme le lavage fréquent des mains et la consommation d’aliments sains peut nous aider à combattre la diarrhée », selon toujours le directeur de la promotion de la santé.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 29 octobre à 10:07 | vatomena (#8391)

    La presse française en écho :

    "À Madagascar, le remède traditionnel du président de la République Andry Rajoelina, vanté pour ses vertus préventives et curatives contre le coronavirus, n’attire plus. La production de CVO (Covid-Organics) en bouteille vient donc d’être suspendue. Surstocks, écoulement difficile de la marchandise, les distributeurs et revendeurs n’ont d’autres choix que de mettre en vente le breuvage à prix bradé. Dans les grandes surfaces ou dans les pharmacies, les prix de la bouteille au liquide ambré ont été divisés par deux, voire par cinq.

    Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

    Il y a ceux qui râlent de voir les prix baisser au moment où la situation s’améliore. Il y a aussi ceux, moqueurs, qui y voient la preuve que le Covid-Organics (CVO) était un beau coup de bluff. Et il y a ceux enfin, comme Oswalde, gardien chez des particuliers, qui se réjouissent de l’aubaine.

    « Depuis qu’ils ont sorti le CVO, j’ai fait une cure d’une semaine par mois. Pas parce que j’ai peur d’attraper le coronavirus, hein. Mais parce que j’ai l’impression que, depuis que j’en ai pris, ma sinusite a disparu et mon genou me fait moins souffrir. Moi, je n’en ai jamais acheté. J’ai consommé ce que l’on a reçu gratuitement dans le quartier et ce que mes voisins, qui ne voulaient pas entendre parler de cette boisson, m’ont donné. Là je n’en ai plus, donc je vais devoir en acheter pour la première fois. Et donc, cette promotion, c’est une très bonne nouvelle parce que je n’aurais pas eu les moyens de l’acheter à 1 500 ariary pièce », explique-t-il.

    ► À lire aussi : Covid-Organics : son concepteur nous en parle

    « Les prix du CVO ont tellement baissé que les ventes sont à perte »

    Ce responsable d’un magasin de produits naturels pour la santé et le bien-être à Tana a été un gros revendeur des produits CVO. Voyant la demande chuter, il a cessé de se réapprovisionner. Il constate :

    « Au lancement du CVO et à l’annonce du président, on a eu une très très forte demande de ce remède et des huiles essentielles antivirales. Le président de la République a été le meilleur VRP pour le CVO. Ça a duré environ deux-trois mois. Mais depuis quelques mois, la demande s’est éclipsée. Le premier désintérêt, on l’a vu sur le CVO en bouteille, qui n’était pas stable dans le temps. Certaines bouteilles tournaient, le produit devenait impropre à la consommation. Et donc, pour les sociétés qui ont stocké ces produits en grande quantité, quand la demande disparait, il a fallu s’en débarrasser. Aujourd’hui, les prix du CVO ont tellement baissé que les ventes sont faites à perte. Je pense que l’effet de mode est passé. »

    Mais le virus, lui, n’a pas disparu de l’île. La semaine passée, les responsables nationaux ont annoncé que les stocks restants de la boisson étaient « largement suffisants pour parer à une deuxième vague ».

    • 29 octobre à 10:20 | nez_gros (#10715) répond à vatomena

      @vatomena, tu t’en fous des diarrhée aigus qui frappe des enfants en bas âges..hein ! .. pas un seul mot sur ce sujet.
      Ce qui te fait plaisir avec ton Sarah Tetaud Tetard, c’est l’échec de ce qui porte le nom Malgache, Hein !!! tu es vraiment un gros de chez gros...

      Colon un jour.. ; colon toujours...T’as capté gros ou pas ???

      Quant à moi... Bon rétablissement, et vœux de santé à ces Enfants malades

    • 29 octobre à 10:21 | betoko (#413) répond à vatomena

      Et pourtant des médecins vazah installés à Tana disaient que ce cvo organics avait donné des bons résultats et l’OMS aussi est du même avis
      Un médecin vazah installé dans le quartier d’Antsahavola disait que si en France certains malades du coronavirus avaient pris cette tisane , certainement le nombre de contaminés ne seront pas aussi élevés.

  • 29 octobre à 12:13 | vatomena (#8391)

    Ils disent ,ils ont dit ,ils diront , .alefa ! nous vivons à Madagascar— Hurlez au vent ,aux Alysées ,Nez gros Pouvez vous capter

  • 29 octobre à 12:40 | lemama (#5841)

    Malheureusement, cette maladie frappe toute l’année dans plusieurs régions de notre pays.
    C’est impossible de respecter l’hygiène sanitaire quand on n’a même pas de toilettes, par exemple.
    Chaque fokontany a du travail pour sensibiliser nos familles... Le Ministère devrait les encourager aussi ; je parle de fonds...

    • 29 octobre à 13:59 | betoko (#413) répond à lemama

      Il y a aussi une question d’éducation, à maintes reprises , des parents laissent enfants faire pipi juste devant les toilettes à Analakely

  • 29 octobre à 15:14 | tiryco (#9153)

    , que méme l eau du robinet es pleine de m,,,,e , voila le resultat

  • 29 octobre à 17:52 | dominique (#9242)

    l’hygiène c’est simple a apprendre aux enfants simplement ne pas jouer dans des mares d’eau sales ou même propre dans les rues et lavages des mains , ne pas boire l’eau des puits sans la faire bouillir , etc, etc et il y aura déjà beaucoup moins de cas ; en somme c’est déjà les parents a éduquer dans beaucoup de villes ... enfin je souhaite un bon rétablissement aux enfants qui peuvent être certainement soignés avec les bons anti biotiques et imodium pour certains

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS