Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 20h51
 

Politique

Conjoncture

Démocratie

lundi 23 septembre 2013 | Valis

- À quelques heures du début officiel de la campagne de propagande, le ministre de l’Intérieur, Florent Rakotoarisoa dans le Boeny, a apporté des précisions sur les autorités qui se présentent aux côtés des candidats lors des meetings. Ces ministres ou autres autorités (maires, chefs de districts, ministres… et autres directeurs régionaux ou de ministère) sont des citoyens comme tout autre et peuvent soutenir leur candidat ou leurs candidats car il est possible comme l’a recommandé le parti TGV à ses militants de choisir entre deux candidats bien précis. Cependant, selon la loi indique le ministre de l’Intérieur, ces personnalités en fonction ne doivent pas prendre la parole lors de ces meeting.

En fait, tout cela nous rappelle les militants en uniforme sous la période Ratsiraka et la « révolution socialiste » et leurs conséquences dans l’imaginaire populaire et le « rebik’ondry » politique. On ne s’étonnera pas de la force de la pensée unique.

- La plateforme des femmes a organisé ce samedi 21 septembre une grande marche pour la démocratie qui a drainé non seulement les femmes issues de la société civile mais aussi de la société politique, des parlementaires et des ministres. Organisée en collaboration avec le système des Nations unies, cette marche s’est terminée sur la place de Mahamasina où des intervenants ont souligné et sensibilisé l’opinion sur l’imbrication entre la démocratie, le développement et la sécurité. La situation dans laquelle les femmes sont aujourd’hui empêtrées touche aussi les enfants ; c’est ainsi que cette marche démontre la disponibilité et la détermination des femmes à prendre leurs responsabilités à mettre en œuvre et à propager le mot d’ordre de paix et de démocratie à Madagascar.

20 commentaires

Vos commentaires

  • 23 septembre 2013 à 09:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Bon à savoir...
    - "L’Ambassadeur de l’Union Européenne,à Madagascar,a souligné le fait que ==le retour du Président Marc RAVALOMANANA==dépend "UNIQUEMENT" des parties prenantes et NON MOINS signataires de la Feuille de route et NON la Communauté Internationale".

    Alors,Monsieur le Président de la Transition ,Chef d’Etat de Madagascar Andry Nirina RAJOELINA..-"Qu’en pensez-vous" ?
    Sans détour,il faut oser affronter Monsieur Marc RAVALOMANANA,en face.
    ==Du courage et de l’honnêteté intellectuelle,Cher Président Andry Nirina RAJOELINA==

    LE RETOUR SANS CONDITION DE MARC RAVALOMANANA POUR PARTICIPER AUX ELECTIONS MALGACHES.

    Vous visez,tous les deux,le POUVOIR,à Madagascar :

    =Que le meilleur gagne !=

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 23 septembre 2013 à 10:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La Troĩka,présidée par H.Pohamba,a ,de nouveau ,relancé le retour sans conditions, de tous les éxilés politiques Malgaches et l’Amnistie de Marc RAVALOMANANA (-Amnistie en quoi ??- exactement !)
      S.A.D.C summit on Madagascar:Final communique ,11 septembre 2013.

      Article 7.6
      Summit reiterated the SADC position of the right of all Malagasy exiles,including Marc RAVALOMANANA,to retourn the contry.

    • 23 septembre 2013 à 12:53 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      " =Du courage et de l’honnêteté intellectuelle,Cher Président Andry Nirina RAJOELINA=="

      Mais vous insultez le prézident de la répubik gasy , votre mentor :
      En l’ accusant de malhonnêteté et poltron sans cacahuètes ,
      que vous souhaitez pour 25 ans à vos compatriotes !
      & vous parlez d’ hypocrisie : " cher " ...

    • 23 septembre 2013 à 13:03 | KARIBO (#7602) répond à Jipo

      Force est de constater , que chacun n’ a pas les mêmes valeurs, qu’ il faut bien des avocats pour défendre l’ indéfendable , quand ce n’ est pas l’ insoutenable : pour cela la malhonnêteté, l’ incompétence , et le manque de courage sont bien ce qui reste, à ceux qui n’ en ont pas .
      Soutenir de tels individus est un aveu maladroit qui trahi manifestement
      l’ état d’ esprit dans lequel la personne est enfermée .

    • 23 septembre 2013 à 13:54 | Paulo Il leone (#6618) répond à KARIBO

      Basile n’en est pas à une incohérence près : il a l’art de défendre tout et son contraire !
      Quant au ministre de l’intérieur, chacun sait que c’est un parangon d’intégrité et d’impartialité, de surcroît très courageux, et qui n’hésitera pas à sévir vis à vis des contrevenants à la loi électorale, fussent-ils ses vieux potes ! XMDR !

  • 23 septembre 2013 à 13:21 | Ratsimilaho (#6905)

    La Justice serait au fait un vain mot
    Si très peu de nous l’appliquait
    La Démocratie dissiperait les maux
    Si on savait ce que cela impliquait

    La Justice comprend aussi la légalité
    Si celle-ci représente dûment la loi
    La Démocratie inclut d’abord l’équité
    Si celle-ci constitue bien notre voix

    La Justice commence par l’estime
    Car celle-ci serait un investissement
    La Démocratie réparera les abîmes
    Car celles-ci seraient l’effondrement

    La Justice est un fruit de la raison
    Si celle-ci émane de certaines valeurs
    La Démocratie se mettra au diapason
    Si nous connaissons le vrai bonheur

    La Justice pourra s’inspirer de notre foi
    Si elle agit intrinsèquement sur l’Humanité
    La Démocratie devra être la seule voie
    Si celle-ci exprime vraiment la solidarité

    • 23 septembre 2013 à 13:32 | hrrys (#5836) répond à Ratsimilaho

      mr le ministre de l’intérieur à la fois éminent juriste je vois que vous déviez la loi : la seule présence de ces voyous veut

    • 23 septembre 2013 à 13:35 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      dire pour moi :UTILISATION DE PRÉROGATIVE DES PUISSANCES PUBLIQUES.

    • 23 septembre 2013 à 16:00 | Albatros (#234) répond à Ratsimilaho

      Bravo !!!. Bien dit.

    • 23 septembre 2013 à 18:05 | Bena (#2721) répond à Albatros

      "éminent juriste", il ne manque plus que ça. pauvre justice malagasy !!!

    • 23 septembre 2013 à 20:45 | tsimahafotsy (#6734) répond à Ratsimilaho

      L’idée d’égalité, qui est toute la démocratie moderne, est une idée essentiellement chrétienne et qui s’oppose à celle de justice.
      Gustave Flaubert.

    • 23 septembre 2013 à 23:03 | Ratsimilaho (#6905) répond à tsimahafotsy

      Est ce qu’on ne dit pas qu’on est tous égaux devant la loi qui régit la justice dans une démocratie.

    • 24 septembre 2013 à 10:39 | tsimahafotsy (#6734) répond à Ratsimilaho

      Dans l’esprit mais pas dans la lettre !
      Voir Karl Marx sur " l’égalité inégale " .

    • 24 septembre 2013 à 11:32 | Ratsimilaho (#6905) répond à tsimahafotsy

      Mais on a vu l’égalité Marxiste en URSS et c’est la raison pour laquelle les pays de l’ est ont changé de cap.

  • 23 septembre 2013 à 14:33 | el che (#344)

    "(maires, chefs de districts, ministres… et autres directeurs régionaux ou de ministère) sont des citoyens comme tout autre et peuvent soutenir leur candidat " (Valis )


    Il ne faut pas tout mélanger : un maire (élu) n’est pas un fonctionnaire de l’état (chef de district). Les fonctionnaires doivent rester neutres, s’ils assistent aux meetings, c’est en dehors de leur temps de travail, et à l’extérieur des tribunes.

    Il ne faut pas se leurrer : les candidats pro-Rajoelina bénéficieront de toute la logistique de l’Etat, ainsi que des autorisations de réunions publiques.

    Des élections à la méthode Hugo Rafael Chávez , quoi !

  • 23 septembre 2013 à 15:33 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,
    La neutralité de l’administration est énoncée clairement dans la FDR et dans e code éléctoral, elle ne peut pas tout simplement réduite à la prise de parole en public des fonctionaires lors des meetings. L’esprit et la lettre de ce principe veulent que les fonctionnaires doivent s’abstenir d’exprimer et de manifester en public leur choix politique. Leur présence effective lors d’une propagande éléctorale est déja qualifiée de manifestation de soutien, donc à prohiber.
    Autrement, les candidats d’Etat seront favorisés car les formes de pression vont s’ébranler comme des rouleaux compresseur à la suite de cette présence.
    Mais dis le Mininter n’est pas le chef de l ’administration, et pourquoi c’est lui qui donne son interpretation des lois régissant les fonctionnaires ?
    En clair, le ferment d’une crise post éléctoral est déja à l’oeuvre.

  • 23 septembre 2013 à 23:30 | Radepy (#7163)

    Pauvre peuple malagasy ... mais il a ce qu’il mérite !

    Le ministre finira par dire que les forces de l’ordre peuvent aussi s’y mettre ...

    Quelle erreur de Ravalomanana de participer à l’élection ... !

    • 24 septembre 2013 à 13:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Radepy

      C’est une stratégie bénéfique.Il ne faut pas laisser ==trop de latitude==,trop de liberté==, à l’adversaire Politique.Il faut y participer pour l’intérêt du Peuple Malgache.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.coml

  • 24 septembre 2013 à 07:04 | toafrica (#7008)

    Mais vous insultez le prézident de la répubik gasy , votre mentor :
    En l’ accusant de malhonnêteté et poltron sans cacahuètes ,
    que vous souhaitez pour 25 ans à vos compatriotes ! ---- Plate-forme Commerciale Chine-Afrique http://www.leadder.cn

    • 24 septembre 2013 à 19:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à toafrica

      toafrica..est-ce un pseudo de JIPO ?,HOMME DE LA CHINE de Mao.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS