Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 03h30
 

Sport

Football • Madagascar - Gabon

Défaite amère à domicile

lundi 18 juin 2007

Abattu ! Une fois encore, tout le monde a quitté le stade de Mahamasina la tête basse hier après la défaite des Barea de Madagascar face aux Panthères du Gabon, 0-2. Et pourtant ces derniers étaient loin d’avoir toutes leurs griffes et semblaient largement à la portée de l’équipe nationale Malgache. Mais avec l’immaturité des défenseurs malgaches, l’humiliation a atteint son summum lors de cet ultime match des Barea aux éliminatoires de la Can 2008.

En effet, les réalisations de l’équipe visiteuse furent marquées suite à des bévues monumentales de la ligne défensive commandée par Razakandraina Pascal. A la 20 e minute de la partie sur un coup franc des Panthères, le mur malgache a mal joué la position de hors jeu. Laissant étrangément quatre Gabonais derrière lui, l’un d’eux en l’occurrence Akiremy Owondo, plaça une tête magistrale pour envoyer le cuir au fond des filets de Jaozara Bruno, le portier des Barea.

Et bis répétita à cinq minutes de la fin lorsque les défenseurs malgaches croyaient à une position de hors jeu de l’attaquant Gabonais, Meye Roguy. Celui-ci, entré quelques minutes plus tôt à la place de Akiremy Owondo, catapulta également de la tête la balle dans un cage béant. Ce second but a complètement anéanti le maigre public de Mahamasina et les Barea.

Trop d’occasion raté

Or, c’est l’équipe locale qui avait, à la 40e et 45e minute, l’occasion d’ouvrir la marque. La première fois lorsque le gardien Gabonais, Ovono Ebang, détourna sur la barre transversale le boulet de canon envoyé par Carlos sur coup franc. Voavy Paulin, l’homme du match, repris la balle mais son tir fut stoppé par le chanceux goal keeper des Panthères.

La seconde opportunité des malgaches survînt juste avant la pause quand Carlos après avoir débordé son ange gardien centra la balle pour Claudio. Surpris de ce caviar, l’attaquant de l’Académie Ny Antsika n’a pu adresser qu’un tir mou qui a échu dans les bras de Ovono Ebang.

Deux occasions qui auraient sans doute changé l’issue de la rencontre qui était pourtant dominée de bout en bout par la sélection hôte.

Avec quatre matches sans avoir réussi à marquer le moindre but et en encaissant 13, la Can 2008 est, pour les Barea, à ranger au plus vite dans les oubliettes.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS