Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 février 2024
Antananarivo | 21h42
 

Société

Port de Toamasina

Décorations et présentation de vœux

samedi 12 janvier 2008 | Gilbert R.

Cérémonie de vœux le jeudi 10 janvier 2008 au Foyer Social de la cité Canada, pour les portuaires : le personnel, groupé par ethnie d’origine, a offert des cadeaux de Nouvel An au DG de la SPAT auquel il a formé ses vœux de réussite, et le DG Botozaza Pierrot, néanmoins député de Toamasina I, leur a aussi souhaité une bonne et heureuse année. Par la suite, 58 employés ont été décorés, dont 23 de la médaille d’argent, 31 de la médaille de bronze et autres 4 d’argent et de bronze.

Avant l’intervention du DG, le maire Rakotomanana Gervais et le chef de Région Atsinanana Andriamorasata Julien ont pris la parole. Le premier pour faire remarquer que les portuaires sont les fleurons de la ville de Toamasina et le DG a beaucoup fait pour cela. Le second a tenu à temporiser disant que la SPAT n’est pas encore au summum de ce qu’il pourrait être et que les succès qu’il a pu remporter résultent de l’effort commun entre la direction générale et le personnel.

Lorsque le DG a pris la parole, il a tenu à faire respecter deux minutes de silence à la mémoire des portuaires décédés, l’année dernière, notamment un ancien agent de sécurité et un ancien dirigeant. La suite de son discours a été un mini bilan des acquis depuis 2004. Désormais, la SPAT a une image de marque positive à force d’amélioration de ses performances, de compétitivité, de sécurité et de modernisation. Une réforme institutionnelle a aussi aménagé les intérêts du personnel dont une partie a été transmutée à la MICTSL. Grâce à ce partenariat, de nombreux employés ont pu recevoir une formation spéciale aux Philippines et parlent maintenant l’anglais. Aujourd’hui, la SPAT est une référence pour la Banque Mondiale. Au niveau de l’Océan Indien, elle a les meilleurs appareils de levage. Elle est d’ailleurs la première à avoir obtenu l’OMI en matière de sécurité. Elle a énormément investi dans la formation professionnelle et passe pour l’une des fiertés de Toamasina dans ce domaine, tout comme la région Atsinanana est en tête des 22 régions du pays concernant le développement. Le chef du gouvernement donne ainsi la priorité des priorités en matière de développement portuaire. Le port de Toamasina traite du reste 80% du trafic maritime venant ou provenant du pays.

Et le DG d’annoncer les défis 2008 de la SPAT en cinq points : 1- recouvrer sa vocation initiale d’être le port d’éclatement dans la zone de l’OI du Sud Ouest, 2 - devenir une vitrine du commerce international, 3 - jouer le rôle de catalyseur de l’économie nationale, 4 - être le moteur du développement économique de la région Atsinanana et 5 - compter pour un élément structurel significatif de l’aménagement du territoire.

Décrivant ensuite le contexte actuel de l’activité de ce port construit en 1920, le DG a relevé que le transport maritime international a amorcé depuis 2004 un changement qualitatif décisif. La tendance, a-t-il révélé, est aux gros tonnages ; certains bateaux peuvent aujourd’hui transporter 7 000 conteneurs, pour ce genre de transporteur, le coût de l’escale atteint 30 000 dollars US. D’où des aménagements qualitatifs dans la capacité de la SPAT tels que le rajeunissement des cadres, l’extension des quais, l’approfondissement du tirant d’eau. Il n’y aura plus de place pour les adversaires du progrès.

Le DG de la SPAT a clos son discours par l’énoncé des dix commandements qui doivent présider le travail au port.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS