Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 14h45
 

Enseignement

Baccalauréat 2019

Début de la deuxième session dans le calme

jeudi 24 octobre | Arena R.

La première journée de la deuxième session exceptionnelle du baccalauréat de l’enseignement général a débuté hier et s’est déroulée sans le moindre couac, a déclaré la ministre de l’Enseignement supérieur, Blanche Nirina Richard. Fort de l’expérience de la première session, marquée par la fuite des sujets et d’énormes bévues en matière organisationnel, le ministère aurait pris toutes les dispositions nécessaires pour éviter de tomber dans la même erreur. La ministre Blanche Nirina Richard, a visité deux centres d’examen hier, au Saint-Michel à Amparibe et au Lycée Andohalo pour observer le bon déroulement de l’examen. Le

Au total 97 136 candidats recalés lors de la première session doivent refaire l’examen. La deuxième session n’est pourtant pas obligatoire étant donné qu’elle ne figure pas dans la réglementation fixée par la loi concernant les examens officiels. Il s’agit d’une mesure exceptionnelle qui devrait permettre aux malheureux candidats qui n’ont pas pu décrocher leur diplôme de se rattraper.

Les épreuves de la deuxième session dureront quatre jours et vont se terminer le samedi 26 octobre. Les candidats recalés n’avaient ainsi que quatre jours après la publication de la première session pour s’y préparer.

39 commentaires

Vos commentaires

  • 24 octobre à 08:39 | Vohitra (#7654)

    Misy bac be izany izay nisy lesoka sy olana goavana, dia nampiana bac kely ho kadoany hanonerana ny lasa.

    Izao izany no " bac fitiavana 2019 " , soa ny manan-droa e !

    Tomponandraikitra sy tompomarika feno amin izay izany izao i Ramatoa an !

    • 25 octobre à 10:33 | Ibalitakely (#9342) répond à Vohitra

      Tamin’ity bac 2° session ity izay kometameta foana, satria ny izay PRM tsy manana izany akory aza, no mba manome baiko hoe asio ho an’izany famerenana izany ho fitsijovana ny tsy nahita laza adina 1° session. Dia avy eo ny 42% + 42% = 84% ka ho blanchie izay blanchie amin’izay !!

  • 24 octobre à 09:22 | betoko (#413)

    Une des solutions mais hélas ce n’est pas à la portée de tout le monde financièrement c’est de passer le bac comme candidat libre dans un lycée français .Le plus gros problème aussi c’est d’avoir le même niveau que les élèves qui sont dans ces lycées.

    • 24 octobre à 09:27 | hafatse (#9818) répond à betoko

      Solution à quoi betoko..

      O’rilay dondrona ’ty a ?

      Asivo manao bacc gasy anie ireo mpianatra lycée francais de ho hitana o vokany !!!

      l’epreuve de Maths et de Physique en Serice C malgache est concu pour ne pas être fini !

      OK ! veloma tompoko

  • 24 octobre à 10:32 | betoko (#413)

    Hafatsy
    Désolé mais le bac obtenu au lycée est accepté par l’Académie malagasy et les profs dans les classes terminales au lycée français sont tous des français et ont leur CAPES et tous les lycées français à Madagascar dépendent de l’Académie de la Réunion.
    Il n’y a aucun prof malagasy à Madagascar qui possède un CAPES , diplôme juste en dessous de l’agrégation

    • 24 octobre à 11:54 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Betoko,

      Ialahy ve aloha efa mba nanala bac e ?

      Tamin’ny andronay dia teo amin’ny kilasy de Première aloha manala pré-bac, dia rehefa afaka pré-bac vao miditra terminale hanala bac.

      Rehefa afaka bac écrit dia mbola mandalo bac oral indray avy eo. Ny naoty azonao eo amin’ny écrit sy oral no hatambatra hahitana raha afaka bac tanteraka ianao.

      Izahay handeha hanao fanompoampirenena ivelan’ny tafika, ny zanaky ny CSR sy ny mahitahita toa sady tsy nanao oral akory no tsy nanao SN fa avy hatrany dia nomena bourse hianatra any ampita.

      Henjana leitia ny bac Malagasy tamin’izany ary nahafahana nanohy fianarana teny amin’ny anjerimanontolo a, tsy menatra mitaha amin’ny hafa a ! henatra ho an’izay nanao risoriso hahazoana diplaoma fa ny olona tena nilofo sy nianatra kosa dia nahazo diplaoma tsy varoboba sady mendrika.

      Ka averiko ny fanontaniana, ialahy ve mba efa nanala bac aloha e ?

    • 24 octobre à 12:28 | Jacques (#434) répond à betoko

      Lumineuse trouvaille du jomaka, je cite :

      " Une des solutions mais hélas ce n’est pas à la portée de tout le monde financièrement c’est de passer le bac comme candidat libre dans un lycée français. "

      Une vraie brêle, ce jomaka. La retraite ne lui sied vraiment pas, toujours à débiter des inepties. Un vrai chantre de conneries.

      Concernant le sujet du jour, sacré babakotoland ! L’endémisme dans toute sa splendeur : une nouvelle session du bac pour les candidats qui ont été recalés lors de l’initiale et ce, suite à une désorganisation qui ne pouvait en aucun cas être un motif de "remake" pour ceux qui l’ont raté, pareille similitude n’aura jamais existé nulle part ailleurs. Ces candidats ont échoué une 1ère fois, comment pouvait-il en être autrement dans ce second round ? À moins que cette ministre, aux fins de redorer son propre blason, ait voulu expressément offrir un cadeau empoisonné aux élèves qui n’en méritaient pas tant. Cadeau empoisonné, dis-je, car avec un bac "soldé", je ne vois pas un futur parcours déblayé pour le "récipiendaire". Un vrai piège pour les jeunes qui allaient l’obtenir, voilà l’idée sordide de ce pouvoir incompétent. C’est d’ailleurs à l’image de ce qu’il est en train d’ourdir avec ce vaudeville Ambohitrimanjaka.

      Bande d’individus sans scrupules.

    • 24 octobre à 13:44 | hafatse (#9818) répond à betoko

      Vohitra,

      bekoto ne sait pas la valeur du bacc , car il n’a jamais du dépasser le CP, comme il le dit lui-même.

      LE bac francais ne vaut plus rien car 88 % de ceux qui le passent l’ont.

      C’est donné, il faut juste s’incrire !

      Prend un sujet de bac malgache et essaie de le faire betoko et tu verras.

  • 24 octobre à 11:32 | Behantra (#9165)

    Bôka a ! profites en pour passer ton bac !!

    C’est le moment ou jamais , bôka a !!

    Comme ça au moins , on ne parlera pas des 46 millions d’euros à payer par Air Mad , ne pas oublier
    que ces avions , c’est toi pendant ta transition qui a pris la décision d’acquérir ces airbus !

    • 24 octobre à 12:09 | betoko (#413) répond à Behantra

      Est ce qu’avoir le bac est une condition indispensable pour faire de la politique ? Ra8 n’a pas son bac non plus , il a quitté le collège FJKM d’Ambatomanga en classe de 3 ème et était allé collecter du lait à Merkasinina et à Ambohimalaza
      Didier Ratsiraka et Hery Rajao ont leur bac , qu’est ce qu’ils ont bâti pour le pays le premier en 22 ans ou pouvoir et l’autre 5 ans

    • 24 octobre à 12:17 | Behantra (#9165) répond à Behantra

      Vohitra

      I babakoto anie dia mihambo fa nijanona ’niveau 5 éme’ hono izy !!

    • 24 octobre à 12:30 | Vohitra (#7654) répond à Behantra

      D’abord, concentre-toi sur le sujet abordé, ici on discute du bac…

      Ensuite, bien sûr, il n’y a pas de conditions préalables pour s’improviser politicien du jour au lendemain chez nous, mais s’ils n’avaient pas pu faire évoluer les choses publiques et renouer le pays vers le chemin du progrès, c’est parce qu’il y des lacunes notoires en matière de probité et d’intégrité morale, on peut être instruit mais sans être éduqué…et la priorité n’est pas pour eux de veiller sur la valorisation « des biens communs » en faveur du développement de tous et pour tous…

      Mais quoi qu’il en soit, le développement des villes de Morondava, Mahajanga, Taolagnaro…était l’œuvre d’un laitier quoi que tu disais…

    • 24 octobre à 12:36 | Vohitra (#7654) répond à Behantra

      Salama Behantra,

      ka ny an’i leiry anie classe de 5ème izy no niala nefa izao izy mamboly voky tsy mamboly voky, dia izany toetsaina lo morina izany no tiany hovoizina eto.

    • 24 octobre à 13:39 | hafatse (#9818) répond à Behantra

      Izay mihintsy nama !

      Asaivo maka ny azy le bôka io !

      Aiza le 46 millions EUR e !

      Volambahoana nohanin’ilay tsy vanona io

  • 24 octobre à 12:37 | betoko (#413)

    Behantra
    Non vous vous êtes trompé j’ai arrêté l’école en CP , raison pour la quelle je ne sais pas m’exprimer en français ,et en ma langue maternelle c’est pire
    Un peu d’indulgence s’il vous plait merci

  • 24 octobre à 12:51 | ratiarison (#10248)

    Inona koa ny fantany i betoko vongany @ny izay bac mitovy fisainana @ny GOUROU-any bacDJ no mba hainy. Raha milaza amin’ilay vongany io
    Aho hoe : t@ny andronay dia bac1erepartie un An après ny 2epartie !! tsy Fantany !!!samy tsara ra - VOHITRA O ??

  • 24 octobre à 13:15 | betoko (#413)

    Vohitra
    D’occord Ra8 a fait quelque chose , mais cela ne lui donne pas le droit de spolier , voler les biens d’autruis et de faire assassiner ses adversaires économiques et politiques , le pire c’est qu’il a reconnu le detriunement de l’argent du FMI et de la BM

    • 24 octobre à 13:42 | hafatse (#9818) répond à betoko

      Arrêtez de raconter n’importe quoi bekoto !

      Argent du FMI ? detourné ?

      Parce que toi crois peut être qu’on n’ apas les chifffes de ton bôka pendant la période de transition , les BDR , des kolikoly les corruptiopn qui se sont envolées avec le MAPOORY.

  • 24 octobre à 13:49 | betoko (#413)

    Vohitra
    A mon époque il n’y avait pas de près - bac mais bac première partie d’abord et si vous êtes admis vous allez passé le bac deuxième partie où on devrait subir l’ecrit et l’oral
    Je peux vous dire que notre niveau était très haut car nous dependions de l’accadie d’ex Marseille .Si quelqu’un arrive avec une mention assez bien c’était un crac La majorité de nous à 90% n’avait obtenu que la mention passable et tout le monde était admis à n’importe quel fac sans être obligé de passer un concours et tout le monde avait réussi .J’ai même connus des étudiants en médecine que se soit à BXD , à Marseille ou à Toulouse ou Paris qui ont le bac "série A" et qui ont réussi
    A cette époque il n’y avait que très peu de prof malagasy dans nos lycées , il y avait quelques illustres comme les frères Rajaona ou Rajaonina au lycée Rabearivelo ou Mr Ranoavimanana Norbert un agrégatif en math .
    La majorité des profs étaient des ex pat français et ils étaient très très sévères Arrive 1972 et 1975 , vous connaissez la suite .Une malgachisation de l’enseignement , une foutaise Merci Manandady paix en son âme et à Didier Ratsiraka

    • 24 octobre à 14:34 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Chapeau a tous les gars qui cooperent derriere le pseudo Betoko...

      Au moins il a quelquefois un brin de lucidite derriere le pseudo, mais on arrive toujours a reconnaitre les traits de plume de l autre, le vrai type d Ambatomanga...

    • 24 octobre à 14:58 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à betoko

      Haha ha ,

      en plus il ya les 10XXXX

    • 24 octobre à 15:05 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à betoko

      Bekoto a,

      Pour s’inscrire en fac en France, il suffit de passer un test de francais auprsè de l’Ambassade et c’est tout, il n’y a pas de concours pour entrer en fac de letrres, sciences ou sciences humaines en France avec le bac malgache.

      Arrêtez de divaguer !!

      Par contre, il y a dossier pour staps , concours pour médecine , mais ca c’est valable pour les metropolitains aussi, donc rien à voir avec le fait d’avoir un bac f*gasy ou congolais ou américain ...
      capice ?

    • 24 octobre à 15:30 | Jacques (#434) répond à betoko

      @Vohitra,

      Bonjour Vohitra,

      Vous voyez les explications bancales du jomaka quant à sa prétention de détenir le précieux sésame. Décortiquez un peu ses dires, dépourvus du minimum schéma académique (truffés de fautes de toute sorte), ça laisse songeur voire sceptique. Mais bon il l’a eu son bac et comme il était déjà français (il a dit ici même que le gouvernement malgache lui avait demandé à l’indépendance s’il voulait rester français ou non. Dans un premier temps c’était à ses 18 ans puis rectifié à 21 ans...) et il est parti en France pour être...pour être...technicien de surface.

      À force de cancaner tout le temps ici le jomaka s’emmêle les pinceaux, raconte des histoires à hue et à dia.

  • 24 octobre à 15:20 | Stomato (#3476)

    Le 24 octobre à 15:05 | lafu_ny_su_krill (#10001) répondait à betoko ^

    >>Pour s’inscrire en fac en France, il suffit de passer un test de francais auprsè de l’Ambassade et c’est tout, il n’y a pas de concours pour entrer en fac de letrres, sciences ou sciences humaines en France avec le bac malgache.<<

    C’est tellement simple que vous avez dû le faire !
    Et après la première année vous êtes allé ou ?
    Faire des études de letRRes ?
    Et puis maintenant la France ne fait plus payer les étrangers pour s’inscrire en Faculté... on accepte vraiment n’importe qui LOL...

    • 24 octobre à 15:46 | hafatse (#9818) répond à Stomato

      @stomato
      T’es jaloux dukhon,
      Passe ton bac d’abord, comme 90% de ceux qui passent l’ont , tu risques de le manquer.

  • 24 octobre à 16:19 | betoko (#413)

    Vous me faites rigoler , je n’ai jamais dit qu’il fallait passer un concours pour être admis dans une fac en France mais à Madagascar
    J’ai écrit exprès Ex Marseille pour voir si quelqu’un allait me faire la remarque Je vois que vous êtes tous des incultes On écrit Aix Marseille pas Ex Marseille , comme Aix Lachapelle .Mdr

    • 24 octobre à 16:31 | ratiarison (#10248) répond à betoko

      Marenina ry ilay VONGANY baomanga ity mandehana DIOVY TSARA ny fangirevany filoun’ialahy ??mazava ve VONGANY BETOKO mpilelaka ???samy tsara

    • 24 octobre à 18:14 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto

      On doit rigoler ? On est tellement habitué à tes pitreries qu’on préfère garder l’Or. Le silence est d’or parait il, je précise car j’ai peur que tu ne sois pas en mesure de capter mes messages Vieux.

    • 25 octobre à 06:54 | lanja (#4980) répond à betoko

      Tous ceux qui ne s’intéressent pas à votre faute sont tous des incultes ! bravo betoko, on voit bien que vous êtes un grand intellectuel.

  • 24 octobre à 17:04 | olivier2 (#9829)

    Perle du jour :

    « l’épreuve de Maths et de Physique en Serice C malgache est concu pour ne pas être fini ! »

    MDR

    Comprendre qu avec 3 fautes par phrases dans les sujets, il est forcement impossible de « finir » l épreuve !

    Change rien champion !

    😂

    • 24 octobre à 17:30 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à olivier2

      et alors trou du k.

      tu fais jamais de fôtes dans une autre langue que la tienne !

      Ce ne sont que des phautes de frappe !
      Et alors, ca t’empeche de boire l’alcool , d’acheter des patates ?
      Tu n’es qu’un crétin des îles

  • 24 octobre à 18:00 | olivier2 (#9829)

    On sent que pour succéder aux « fozas », une génération de génies méconnus ( l histoire sans fin ?) ne demande qu a revenir au Jardin d Eden pour y prodiguer ses conseils éminemment éclairés !

    Comme disait Brel : « AU SUIVANT... »

    MDR

  • 24 octobre à 18:02 | betoko (#413)

    Vohitra
    J’ai pas besoin d’un nègre pour écrire ici , c’est toujours moi l’auteur de mes écrits

  • 24 octobre à 19:26 | betoko (#413)

    Maestro
    Pitrerie mon Q , dis plutôt que mes écris ne sont pas à ta portée ,

    • 24 octobre à 20:41 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto

      Désolé vieux ! Moi pas comprendre tes " écris ", qu’est donc ? Des animaux ? Tes desirs ? Des souhaits ? Je vais me reposer car ça m’a piqué les yeux.

  • 24 octobre à 21:47 | Zanabahoaka (#8890)

    Raha ny momba ny "Bacc" malagasy no horesahana na fampitahana ny niveau amin’ny Bacc frantsay, dia manan-kambara kely vitsy aho.

    Ny zava-misy aloha dia ny Bacc Malagasy amin’ny ankapobeny sy ny fandaharam-pianarana any amin’ny Lycée dia copier-coller amin’ny an’ny Frantsay (ny Malagasy no tsy mitovy, ny Histoire-Géographie koa misy tsy hitoviany kely) fa ny ambiny dia mitovitovy daholo.

    Ny niandohan’ny fisian’ny Séries A,B,C,D... tany Frantsa moa dia tamin’ny faramparan’ny taona 60. Nampanarahana an’io koa ny teto amintsika. Tsy dia niova io na tamin’ny andron’i Ratsiraka aza fa nohagasiana "zebra" (sauvage) fotsiny ny fampianarana satria izany hono ny fitakian’ny vahoaka fa ny programa sy ny zavatra nianarana tsy dia niova akory.

    Naverina tamin’ny fiteny frantsay ny fampianarana rehefa tonga teo amin’ny fitondrana i Zafy Albert. Ny programa anefa tsy nisy fijerena akaiky sy fanovana mihitsy, ny sekoly koa tsy hoe nampivoarina manokana ny teknika enti-mampianatra na notsinjovina akaiky ny mpampianatra. Ny séries A, C, D dia mbola nitohy teny ihany ary efa ho 30 taona hatramin’ny andron’ingahy Zafy Albert no tsy nisy fiovana sy fanavaozana ny Bacc Malagasy.

    Raha ampitahaina amin’ny zava-misy any Frantsa anefa ohatra, dia teny anelanelan’ny taona 90 teny ingahy Jack Lang dia nanao réforme tamin’ny Bacc frantsay : nofoanana ny séries A,B,C,D ka lasa Séries S sy L miaraka amin’ny Spécialités (Bacc général) ary anisan’ny tanjondrizareo tamin’izany ny mba hahafahan’ny 80% ny mpianatra frantsay Baccalauréat. 25 taona aty aoriana isika : 88% ny taham-pahafahana Bacc frantsay farany teo. Ary amin’ny heritaona dia hanomboka réforme vaovao hafa indray ny frantsay mba hanarahana ny zava-misy sy ny filàna hanaraka ny toetr’andro.

    Ary ny zava-misy eto amintsika ? 30 taona hoy aho, tsy nisy fanavaozana sy fiovana ny Bacc. Toy izany koa ny teknika enti-mampianatra sy ny rafi-pampianarana. Fa ny olan’ny sasany moa dia ny hampitaha hoe "iza no sarotra" ny Bacc malagasy sa ny "Bacc frantsay". Misy milaza fa tsotra kokoa ny Bacc frantsay satria hoe ambony taham-pahafahana ary ny Terminales S frantsay spé Maths na Physique tsy hahavita ny Maths na Physique amin’ny Bacc Série C Malagasy ? Dia miala tsisny amin’izay mihevitra an’izany fa diso be ianareo. Tsy mora ny Bacc frantsay noho ny Bacc malagasy fa mitovitovy ihany (misy zavatra vitsy fotsiny tsy ataon’ny Terminales S spé Maths intsony fa mbola ataon’ny Série C malagasy), ary efa nampitaha ny tena fa tsy hoe miteniteny foana. Ary raha amintsika ireto angamba dia ny tenako no mety tsy lavitra indrindra ny nandalovana ny Lycée na dia efa tamin’ny 20 taona lasa ihany ary izany.

    Ny zavatra tsapako dia tao anatin’izay 15-20 taona nialako tany amin’ny Lycée izay dia tsy nisy na inona niova tamin’ny fampianarana sy ny Bacc. Ny taham-pahafana isan-taona sady tsy mandroso no tsy mihemotra fa mihodina eo amin’ny 40% teo foana. Dia hoy ianareo hoe, hatramin’ny taona 1995 naha teo an’i Jack Lang, nahoana no tsy nitsahatra nitombo ny taham-pahafahana Bacc frantsay, ny programa teto amintsika anefa dia saika natao copier-coller tamin’ny andrizareo (tsy nanaraka ny fanovana ny anaran’ny séries fotsiny isika, ary tsy nanisy oral ho an’ny séries litteraires. Tsy haiko hoe oviana no nofoanana ny oral), tsy nihetsika teo amin’ny 40% ny taham-pahafahana.

    Dia aiza ary ny olana ? Zaraina fotsiny ve izany ny notes amin’ny fitsarana Bacc frantsay sa ahoana. Ny tenako dia anisan’ny nihevitra mihitsy fony tany amin’ny Lycée fa sarotra kokoa ny Bacc malagasy. Rehefa nitady ny sujets Bacc frantsay anefa dia toa diso hevitra ihany satria tsy mifanalavitra ny hasarotr’ilay fanadinana ary zary mitovitovy ihany ny programa (sarotra kokoa aza ny andrizareo ny analyse amin’ny Histoire sy Géographie).

    Dia nandinika sy nampitaha teny ny tena ary nahita mivantana ny zava-misy tany amin’ny firenen-kafa koa. Fa ny tena olana ary tsy nampivoatra an’io taham-pahfahana io mihitsy dia ity copier-coller fahatany ity kanefa ny zava-misy eto sy any Frantsa dia tsy nitovy mihitsy ny fivoarany. Ny teto amintsika, ary mbola zava-misy hatramin’izao dia fampianarana lesona tononina sy adika fotsiny. Tsy misy na Lycée iray aza manana Labo de science mba àry fitaovana sy manaram-penitra nefa dia électromagnétique, optique na oxydo-réduction no hanontaniana any amin’ny Bacc. Ahoana moa no fomba ahafahan’ny ankizy mampiditra ao an-tsainy sy mahazo ilay "concept" raha lesona adika fotsiny no asainy ianarana tsianjery ? Ny sasany aza tsy mahafantatra akory hoe inona izany "satellite" kanefa dia asaina mikajy ny position sy ny vitesse-na satellite géostationnaire any amin’ny Bacc ? Toy izany koa ny Labo de langue. Ny tranomboky tsizarizary. Tsy manana fahafahana manaraka vaovao sy ny zava-misy eto amin’izao tontolo izao ny ankizy kanefa any amin’ny Bacc hanontaniana momba ny politique économique an’i Etazonia na ny resaka fifanarahana ara-barotra amin’ireo firenena matanjaka ireo. Izany hoe tsianjery maimbo ny lesona entin’ny mpianatra malagasy manala fanadinana. Manampy trotraka an’izany ny tsy fifehezana ny teny enti-mampianatra dia ny teny frantsay izany na dia efa natao adiny 6 isan-kerinandro aza ny français any amin’ny Lycée. Ary farany, ny ankamaroan’ny ankizy mpianatra, indrindra ny any ambanivohitra dia avy amin’ny fianakaviana sahirana avokoa. Ary mazava ho azy amin’ny maha sahirana azy dia tsy voatery afaka mifantoka tanteraka amin’ny fianarana fotsiny fa eo koa ny fanampiana ny ray aman-dreny mitady vola, na ny tantsaha na ny eto an-drenivohitra. Tsy horesahako ny momba ny fari-pahaizan’ny mpampianatra.

    • 24 octobre à 21:48 | Zanabahoaka (#8890) répond à Zanabahoaka

      Amin’izany zava-misy rehetra izany, dia ahoana hoy ianareo no ahafahana mampitaha ny taham-pahafahana any Frantsa sy eto na dia mitovitovy aza ny hasarotry ny sujet ? Ny sekoly frantsay àry fitaovana (raha mitaha amin’ny eto amintsika). Ny mpianatra afaka mifantoka amin’ny fianarana satria tsy milomano anaty fahantrana ny ray amandreniny ary misy fanohanana manokana ho an’ny tsy maharaka. Mba nitsidika ny Palais de la Découverte ny tena nandritra ny semaine de la Science dia gaga ary nialona kely mihitsy hoe raha mba nanana accés tamin’ny karazan-javatra toy itony ny tena fony tany amin’ny Lycée mety mba nazoto nianatra fizika ihany, mety ho azo ihany hoe ahoana marina moa ny momba an’izay "nombre Pi" fa tsy sarisary atao eny amin’ny solaitrabe fotsiny na lesona ianarana tsianjery (sady mbola amin’ny teny frantsay). Toy izany koa ny Biologie sy ny Chimie.

      Tsy mora kokoa ny Bacc frantsay ary tsy sarotra kokoa ny Bacc malagasy fa ny zava-misy eto sy any Frantsa no tsy mitovy kanefa dia copier-coller ny fandaharam-pianarana. Raha ny hevitro manokana kosa anefa dia azo lazaina fa mendrika kokoa ny malagasy afaka Bacc raha ny zava-misy niainany sy ny ezaka nataony mba azahoana ilay mention Passable kely iny no jerena na dia "concepts théoriques" fotsiny aza no nampianaraina tany an-tsekoly. Ezaka mafy ny an’ny zaza malagasy vao afaka Bacc, ary deraiko izany.

      Ny fanontaniana manaraka dia ny hoe : hijanona hitohy tahaka izao ve ny fampianarana eny amin’ny Lycée ? Ny CEG sy ny Fanabeazana fototra ? Raha ny tsapa aloha dia tsy mbola ho ato ho ato ny fiovana sy ny fanavaozana. Ny PSE niezahan’ndry Paul Rabary mba hifanaraka amin’ny toetr’andro sy ny zava-misy eto amintsika aza moa noravain’ny sasany indray fa lasa miandry (very) enim-bolana hono ny zanaky ny sasany raha te hanohy fianarana any ivelany rehefa vita ny Bacc. Asa hoe firy isan-jaton’ny zaza malagasy no handeha hanohy fianrana any ivelany fa dia efa mahazatra eto amintsika moa ny mandrava efa sy ny fintsinjovana ny tombontsoan’ny vitsy an’isa. Asa hoe tena te hampandroso firenena ve no tanjona raha tsizarizary toy izao ny fampianarana. Kanefa dia iaraha-malala fa ny Fampianarana sy ny Fanabeazana no anisan’ny fitaovana voalohany hialana amin’ny fahantrana.

    • 25 octobre à 07:11 | lanja (#4980) répond à Zanabahoaka

      Malalaka ianao manao resaka lava be , miditra @ resaka fampitahana ny niveau ny bac gasy sy vazaha.
      "Sarotra kokoa ny an ’drizareo ny analyse amin’ny histoire sy géographie",
      Hita be hoe tsy fantatro akory hoe inona marina izany bac série C eto Madagasikara izany.

  • 24 octobre à 23:00 | cacatoès (#9758)

    Mahazotoa sy mahereza ry zareo a !!! Ny Fianarana ihany no mampi-tafa amin’ny ara-dalana !!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS