Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 23 octobre 2018
Antananarivo | 20h06
 

Enseignement

Baccalauréat

De nouvelles dispositions pour la validation des copies d’examen

mardi 18 septembre | Arena R.

Des changements importants ont été constatés cette année dans l’examen du baccalauréat. Surveillants et élèves étaient un peu surpris par les nouvelles dispositions instaurées par le ministère pour la validation des feuilles de copie d’examen lors de la première journée qui a débuté hier. Pour qu’une copie soit valide, il faut que les surveillants y apposent trois signatures en stylo noir : une signature en bas de l’en-tête droite, une autre sur la partie à plier comportant les informations concernant le candidat, et la dernière sur la marge à gauche de la copie.

Ces nouvelles instructions ont été données aux surveillants lors de la réunion d’information dirigée par les chefs des centres dès l’ouverture des centres d’examen lundi matin. Stricts et sévères, certains responsables ont expliqué qu’à défaut de l’une de ces trois signatures, la copie risque de ne pas être validée. Une nouvelle disposition qui n’a fait pourtant pas l’unanimité au niveau des surveillants eux-mêmes.

Dès la première journée hier, un fort taux d’absence a été noté. Au Lycée moderne d’Ampefiloha, 131 élèves ont manqué à l’appel. Selon Dieudonné Razafimahatratra, directeur de l’enseignement supérieur, cette première journée du baccalauréat s’est déroulée sans incident majeur. De même, il a annoncé qu’il n’y aura pas de note éliminatoire cette année contrairement aux autres années.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 18 septembre à 09:30 | Betay (#10422)

    Tant qu’il y a de l’effort, c’est bien. Mais, n’y-a-t-il vraiment pas d’autres priorités ? Comme le programme d’enseignement et son contenu par exemple ?

    • 18 septembre à 14:08 | tsirah (#10314) répond à Betay

      les programme d’enseignement changeront a partir de l’année scolaire 2018-2019 ne vous en faites pas le ministère l’ a déjà officialisé.Je remercie notre Etat et le president Hery RAJAONARIMAMPIANIANA de s’investir beaucoup sur l’éducation des jeunes et adolescents malagasy depuis quatre ans .

  • 18 septembre à 10:28 | Stomato (#3476)

    Comment ?

    Il n’est même pas prévu la présence d’un coup de tampon fait à l’encre rouge bien grasse et baveuse ?

  • 18 septembre à 13:26 | komi (#10299)

    Tena nandray ny handraikiny tokoa ny fanjakana manoloana ny hoavin’ny zaza malagasy ary tsy nataony ambanin-javatra ny fianaran’ny ankizy. Tanteraka daholo izany izao ary afaka tebiteby ny rehetra fa tsy hisy izany taona fotsy izany

  • 18 septembre à 14:13 | Tsix (#10296)

    Tsara tokoa mailo hatrany amin’ny zavatra rehetra izay atao. Manantena izahay fa ho tsara lavitra noho izao ny fikarakarana amin’ny fifidianana.

  • 18 septembre à 15:26 | Ibalitakely (#9342)

    C’est la validat° même des candidats à toutes nos élect° [toutes catégories confondues] que nos juristes & nos députés doivent bien définir. & n’est-ce pas ces gens-là même qui martèlent souvent aux simples citoyens « NUL N’EST CENSÉ IGNORER LA LOI » alors pourquoi ils font semblant d’ignorer que des vazaha [1]* sont bel & bien candidats en lice pour présidentielle de 2018 ??
    [1]* Art.42- Perd la NATIONALITÉ MALGACHE, le Malgache majeur qui acquiert volontairement une nationalité étrangère.
    Art 48- Le Malgache qui se comporte en fait comme le national d’un pays étranger peut, s’il a la nationalité de ce pays, être déclaré, par décret, avoir perdu la qualité de Malgache.
    Art 49- Perd la NATIONALITÉ MALGACHE, le Malgache qui, remplissant un emploi dans un service public d’un État étranger ou d’une armée étrangère, le conserve nonobstant l’injonction de le résigner qui lui aura été faite par le gouvernement malgache. Six mois notification de cette injonction, l’intéressé sera, par décret, déclaré avoir perdu la nationalité malgache s’il n’a, au cours de ce délai, résigné son emploi, à moins qu’il ne soit établi qu’il a été dans l’impossibilité absolue de le faire.

    • 19 septembre à 08:55 | Jipo (#4988) répond à Ibalitakely

      Bonjour.
      Et si vous envisagiez de sortir de votre obscurantisme , d’ une réciprocité à sens unique, et de vous croire droit sortis des cuisses de jupiter ?
      C ’est pas d’ etre kon qui est condamnable, c ’est d’ en abuser !

  • 18 septembre à 15:57 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Voila une chose intéressante

    Art.42- Perd la NATIONALITÉ MALGACHE, le Malgache majeur qui acquiert volontairement une nationalité étrangère.

    Quelle différence entre celui qu’il l’acquiert par acoquinement puis filiation et aussi par corruption avec l’ancien occupant français ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 270