Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 00h54
 

Politique

Nouveau gouvernement

De SG à ministres pour Rindra Hasimbelo et Herilaza Imbiki

lundi 16 août | Mandimbisoa R.

L’entrée de deux jeunes ministres dans le nouveau gouvernement de Christian Ntsay a été très remarquée. Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, devenue ministre de l’Economie et des Finances et Herilaza Imbiki, ministre de la Justice. Les deux sont magistrats de carrière. Ils occupaient auparavant le poste de secrétaire général de leur ministère respectif et sont considérés comme des personnes dynamiques et intègres.

Pour Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, l’ascension à ce poste est presque inattendue. Magistrat financier, elle n’a pas eu du mal à s’adapter dans l’environnement complexe du ministère des Finances où les pressions politiques peuvent souvent troubler. Elle s’est fait notamment remarquer par ses connaissances sur la gestion des finances publiques. On se rappelle au mois d’août de l’année dernière sa longue intervention sur la télévision nationale pour défendre son ministère et expliquer les mécanismes des financements extérieurs au moment où la gestion des financements liées à la lutte contre le coronavirus a été fortement critiqué de tout part.

Herilaza Imbiki, fils de l’ancien ministre de la Justice du temps de Ratsiraka, est certainement l’homme qui a reçu d’innombrables promotions de ce régime d’Andry Rajoelina. D’un poste à responsabilité au sein de l’Ecole nationale des magistrats et des greffiers, il a été nommé secrétaire général du ministère chargé des mines, puis celui du ministère de la justice, avant d’être nommé sénateur et élu vice-président de cette institution. Tout cela en deux ans, avant qu’il n’occupe le poste du nouveau ministre de la Justice.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 16 août à 11:26 | Vohitra (#7654)

    Au nom du père (du temps du régime dictatorial du flibustier), et du fils (au cours du régime autocratique et répressif du calife)…l’injustice et la garde des chiots seront en bonne main pour perpétuer les mêmes pratiques…au nom de la politique héréditaire…frisant le népotisme à plein nez !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS