Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 01h21
 

Diplomatie

Davantage de vigueur en faveur de la reconnaissance

mercredi 15 avril 2009

Intervenant sur plusieurs stations radio depuis ce vendredi 10 avril, Radanoara Julien, ancien ministre de la Fonction publique et des lois sociales du gouvernement Jacques Sylla sous le régime Ravalomanana, réclame davantage d’offensive de la part des ambassadeurs de Madagascar. Une approche globale ne suffit pas ; il faut une vigoureuse et insistante approche au cas par cas pour obtenir au plus vite la reconnaissance et l’appui de la communauté internationale. Le remplacement des ambassadeurs peu conséquents et peu efficients est suggéré.

Le gouvernement de Transition a décidé, voici environ trois semaines, de suspendre quelques ambassadeurs dont ceux affectés en République sud-africaine, en Ethiopie (Addis-Abeba), en République fédérale d’Allemagne, en Belgique (Bruxelles) et en France. Ces postes sont donc vacants et dépourvus de personnalités en mesure de réellement œuvrer pour cette reconnaissance car pour l’instant il n’y eut aucune nomination de nouveaux ambassadeurs.

Dans cette perspective de recherche de la reconnaissance internationale, la Haute Autorité de Transition (HAT) a diffusé un communiqué ce vendredi 10 avril, dans lequel elle explique ce besoin et ce droit à cette reconnaissance. La souveraineté de la nation et celle du peuple malgache, exigent des représentants et émissaires des Nations unies et de l’Union africaine, la pleine reconnaissance de l’autorité de la Transition à Madagascar selon le communiqué.

Cette reconnaissance est la meilleure garantie que la communauté internationale puisse apporter de bénéfique à la Transition, laquelle Transition a déjà démontré sa bonne foi en organisant les assises nationales dont les résolutions ne sont que la preuve de ses intentions et d’une feuille de route claire et nette.

La HAT réitère dans ce communiqué qu’un retour à l’ancien régime est totalement inconcevable. Cependant, la disponibilité à la discussion n’exclut personne et la démarche vers l’avènement de la IV ème République non plus.

Recueilli par Valis

7 commentaires

Vos commentaires

  • 15 avril 2009 à 09:01 | zana47200 (#227)

    Monsieur Radanoara, quelle reconnaissance voulez-vous dans ces pays dont vous avez suspendu sans raison valable la tête de la diplomatie malagasy ? Il y a un mois, votre premier ministre a clamé haut et fort que Madagascar peut se passer de la SADEC et de l’UA et maintenant vous suggerez qu’il faut insister davantage auprès de ces instances ? Etes-vous amnésique par hasard ou faites vous le jeu de l’anmésie sélective ?
    Voyons Monsieur Radanoara, un peu de fierté quand même et restez dans votre position d’antan.

    • 15 avril 2009 à 09:34 | RAVELO (#802) répond à zana47200

      Monsieur Valis,
      Pourriez-vous m’expliquer si une reconnaissance internationale est un droit comme vous le dites,ou bien un besoin.
      Droit certainement pas,à moins que vous l’ayez inventé ;besoin,là aussi ,la HAT l’a dit maintes fois qu’elle n’en avait pas besoin,alors,aza mahita volana alohan’ny biby M.valius a !

  • 15 avril 2009 à 10:19 | Bena (#494)

    Certes, dans sa panique actuelle, la Haute Trahison doit faire feu de tout bois. Mais ce Radanoara quand même ! Il faut vraiment être à court d’idée et de ressources humaines pour faire appel au service de Radanoara et de Rasolo André. Tiens au fait, il suffit da travailler dans une ambassade ou bouquinner des doc de relations internationales pour se faire appeler ... diplomates (ou diplaomaty) !

    • 15 avril 2009 à 17:48 | Zatovo (#2069) répond à Bena

      Vous ne pouvez rien faire M Radanoara face à l’accord de Cotonou concernant les mesures à prendre par l’UE en cas de coup d’état dans un pays ACP, face à la Chartre de l’Union africaine , face à la déclaration de Bamako , face à la chartre de la Communauté des Démocrates ect.... .Donc il ne faut pas induire la HAT en erreur en affirmant que vous pouvez regler ce problème si on vous nomme Ambassadeur comme vous l’avez toujours rêvé . D’ailleurs tant que ce régime n’est pas réconnu les Ambassadeurs qu’il va nommer ne seront jamais agrées par les Etats accréditaires.Il est surprenant de savoir que des personnes qui se targuent d’être des spécialistes ne connaissent pas ce point élementaire de la diplomatie. En tout cas la HAT ne peut pas en l’absence de reconnaissance remplacer les 5 Ambassadeurs qu’il a abrogés et qui restent d’ailleurs encore reconnus au niveau de leur juridiction.

    • 16 avril 2009 à 18:41 | titi (#219) répond à Bena

      je me demande pourquoi ra8 l’a nommé ministre ? il devait être saoul ce jour là encore des erreur de ra8 qui ressort on n’est pas au bout de nos surprises

  • 15 avril 2009 à 12:58 | paoly (#2053)

    « Droit » de reconnaissance, dites-vous ? Wishful thinking !

    La Communauté internationale ne reconnaitra jamais un pouvoir inconstitutionnel et illégal issu du coup d’état du 17 mars 2009 basé sur la « voyoucratie ».

    C’est ce que la HAT commence à réaliser, d’où la panique, vu le fiasco total de ses actions diplomatique, politique, économique, et sociale, mettant en évidence la médiocrité et l’amateurisme des putschistes.

  • 16 avril 2009 à 03:54 | Sitraka (#1700)

    N’en veuillez pas trop aux sieurs Radanoara et Rasolo André s’ils versent dans la masturbation intellectuelle : à force de lire n’importe quoi pour se voir offrir des maroquins dorés, que n’ânonnerait-on ici ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS