Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 20h08
 

Economie

« Crédit Épargne Formation » vers le milieu rural

lundi 21 novembre 2011 | Haingo

« Crédit Épargne Formation » (CEFOR) est une association créée en 2001. Elle a deux domaines d’action à savoir la micro-finance et la formation professionnelle suivie d’aide au placement en entreprise. Les dix années d’existence de l’association ont été célébrées ce samedi 19 novembre au Motel Anosy. Le directeur général de CEFOR, Andrianome Samoela, a rappelé dans son discours l’objectif de cette association qui est de lutter contre la pauvreté en milieu urbain et péri-urbain en améliorant l’autonomie, les compétences et les capacités de développement des familles les plus démunies et en promouvant l’insertion socio-économique.

La formation a pour but de favoriser l’intégration des adultes dans le marché du travail en leur proposant des formations dans les domaines porteurs de l’économie malgache. Depuis dix ans, différentes activités relatives à la réalisation de ces objectifs ont été menées par les 6 centres et les 9 agences de CEFOR issus de plus de 200 fokontany dans la région Analamanga et ses périphéries. Ainsi, 15 000 personnes ont bénéficié de formations, dont 8 000 ont été formées en formation comportementale et 7 000 en formation technique. 72% de ceux qui ont bénéficié de la formation technique ont été placés auprès des entreprises franches par le CEFOR.

Quant à la micro-finance, elle soutient la création et le développement d’activités génératrices de revenus. Cette activité permet aux nécessiteux d’augmenter revenus et compétences et contribue à l’amélioration des conditions de vie des familles en difficultés. Le CEFOR a pu prêter des sommes variant entre 20.000 ariary et 300.0000 ariary à plus de 5 600 personnes durant ces dix années. Ces actions ont pu être réalisées grâce aux diverses sensibilisations et enquêtes effectuées par les équipes de CEFOR, et ce malgré la diminution du taux de remboursement qui était de près de 92% en 2001 contre 90% cette année. Il est noter que le taux d’intérêt mensuel est de 3%.

Le CEFOR a constaté que la majorité de ses financements a été axée auprès des petits commerçants vivant dans les bas quartiers de la ville.
Le directeur général de CEFOR a expliqué que l’association compte élargir son champ d’activités vers le milieu rural pour les dix ans à venir, et ce en poursuivant sa collaboration avec ses partenaires tels que le Fonds social pour le développement (FSD), l’Union Européenne, l’Agence française de développement (AFD)…

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS