Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2022
Antananarivo | 00h37
 

Santé

Santé publique

Covid-19 : 5,4% de la population vaccinée

mardi 13 septembre | Mandimbisoa R.

Seuls 1,4 million de personnes ont reçu leur première dose de vaccination, selon un bilan communiqué par l’UNICEF à Madagascar. C’est l’équivalent de 5,4 % de la population totale pour un objectif national de 51 % d’ici 2023. La Grande île fait ainsi partie des 34 pays dont la couverture vaccinale est inférieur à 10%.

Au niveau mondial plus de 12,6 milliards de doses de vaccins contre la Covid-19 ont été administrées et selon l’OMS, 63% de la population mondiale sont entièrement vaccinés. Pour augmenter la couverture vaccinale contre la Covid-19, Madagascar reçoit la visite du partenariat mondial pour l’Administration des Vaccins contre la Covid-19. La délégation dirigée par Ted Chaiban son coordonnateur principal, et de hauts responsables de la vaccination du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), de la Banque Mondiale et de l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID).

Cette mission a pour objectifs d’évaluer les progrès réalisés dans la couverture vaccinale contre la Covid-19 dans le pays, de réfléchir sur des solutions innovantes et d’engager un plaidoyer politique efficace conjoint au plus haut niveau pour l’accélération de la vaccination contre la Covid-19.

Cette visite sera marquée par une série de rencontres avec les hauts responsables étatiques et gouvernementaux, les partenaires du développement, les acteurs humanitaires, les organisations de la société civile, les associations des professionnels de la santé, le secteur privé, ainsi que les leaders traditionnels et religieux, et les médias. La délégation se rendra également dans les régions Analamanga et Atsinanana, pour apprécier les activités et les efforts de vaccination en cours, et mieux comprendre les principaux goulots d’étranglement auxquels le pays fait face.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 13 septembre à 08:56 | Stomato (#3476)

    >>La délégation se rendra également dans les régions Analamanga et Atsinanana, pour apprécier les activités et les efforts de vaccination en cours, et mieux comprendre les principaux goulots d’étranglement auxquels le pays fait face.<<

    Est-il vraiment nécessaire de très nombreuses délégations pour savoir quel est LE principal goulot d’étranglement ?
    Aucune idée précise ?
    Allons cherchez !

    • 13 septembre à 08:57 | Shalom (#2831) répond à Stomato

      👍👍👍👍🤣🤣🤣🤣

  • 13 septembre à 08:56 | Shalom (#2831)

    Pourquoi parler de vaccins, le CVO ne suffit plus ?

  • 13 septembre à 09:38 | Albatros (#234)

    Ça mérite une petite « inauguration » avec coupage de ruban et photo !. 😜😜😜

    Je connais des « petites mains » qui vont pouvoir comparer avec le taux de vaccination en France !.

    🤫🤣

  • 13 septembre à 10:21 | Besorongola (#10635)

    BANDE D’INCAPABLES, VIRONS-LES !

    https://www.madagascar-tribune.com/Madagascar-Le-deni-face-aux-vaccins-anti-COVID-19-prive-des-millions-
    de.html
    Extrait :
    L’incapacité du gouvernement à assurer l’accès au vaccin plonge de nombreux habitantes de Madagascar dans le désespoir. Certains ont lancé des initiatives de mobilisation, comme cette pétition anonyme qui appelle le président malgache Andry Rajoelina et le ministre de la Santé publique à mettre les vaccins à la disposition de ceux qui le souhaitent.

    C’est toutefois le silence qui prévaut, à cause du climat de peur instillé depuis un an, marqué par un durcissement de la répression des voix critiques.

    Depuis le début de la pandémie, Amnesty International a relevé les manœuvres des autorités malgaches visant à faire taire les voix dissidentes qui osent dénoncer la gestion de la crise de la pandémie de COVID-19 par le gouvernement. Elles ont invoqué des lois vagues criminalisant la « diffusion de fausses informations », l’« incitation à troubler l’ordre public » et l’« incitation à la haine contre le gouvernement » pour sanctionner les professionnelles de santé, les journalistes et les citoyennes qui partagent des informations ou posent des questions.

    Lorsque le premier cas de COVID-19 a été enregistré à Madagascar en mars 2020, le président Andry Rajoelina a averti que personne ne devait « partager de fausses informations pour semer le trouble parmi la population. Nous ne cacherons pas les chiffres relatifs à cette maladie et ce que nous déclarons officiellement est l’exacte vérité. Toute personne qui relaie de fausses nouvelles sera punie par la loi. »

    Force est de constater que celles et ceux qui osent s’exprimer s’exposent à de graves répercussions. En avril 2020, la journaliste Arphine Helisoa a été envoyée en prison pour des accusations de diffusion de « fausses informations », lorsqu’un journal en ligne qu’elle était accusée de diriger a critiqué la mauvaise gestion de la pandémie par le gouvernement. Quelques jours plus tard, une présentatrice de télévision a été placée en détention préventive, accusée de « diffusion de fausses informations » sur les réseaux sociaux, lorsqu’elle a remis en cause les chiffres officiels des cas de COVID-19

  • 13 septembre à 10:24 | Albatros (#234)

    Pour ceux qui aiment bien « comparer » sur tous les sujets ! :

    Taux de vaccination contre le (la) COVID

    Maroc 63,31% de la population
    Tunisie 52%
    Guinée 10,13%
    Mali 10,13%
    Angola 23,7%
    Tanzanie 29%
    Ouganda 27,4%
    Zimbabwe 31,8%
    Bénin 22,1%
    Namibie 19,7%
    Mozambique 41,1%
    ………..
    Madagascar 5,2%

    Et n’oubliez pas votre kapoka de Covid-organic avant de partir à la prochaine inauguration !.

  • 13 septembre à 11:39 | MALIBUC (#9345)

    A la campagne quand une personne veut se faire vacciner, l’infirmier lui dit d’en trouver au moins 9 autres car il ne veut pas ouvrir un flacon pour un seul individu.
    Flacon qu’il jettera dans deux mois avec des centaines d’autres pour raison de date de péremption !

  • 13 septembre à 11:55 | observateurtrèslucide (#11344)

    Comment peut-on déposer une plainte relative aux droits de l’homme auprès de l’ONU ?
    https://ask.un.org/fr/faq/126556

    Sur ce sujet ,les motifs sont légion à Madagascar !
    Si des plaintes existaient (les émetteurs restent anonymes) les choses pourraient commencer a changer dans ce pays !
    Mais voila qui fera cela ?
    L’UE face a la non prise de partie de Madagascar face a Moscou serait réconfortée qu’une opposition crédible existe a Madagascar !
    L’argent arriveraient pour les aider ,mais faut du sérieux !
    Les andafy opposants pourraient également faire ce pas en avant , mais le désire t’ils !
    Faut t’ils Ikongo puissance dix pour qu’ils se décident ?

  • 13 septembre à 18:57 | lanja (#4980)

    Ny tsy ampy solaitra tsy maintsy hanao délira amin ny CVO eny ihany, aoka tsy omena tsiny izy ireny, izay no takatry ny sainy , ary tsy hiova hevitra moramora izany, sarotra be , fa ny vahaolana dia tsotra saingy lavitra ezaka , mba ampianaro ny ankizy, fa na maladie virale izao aza mahazo, 13 fô no ataony fanafody

  • 13 septembre à 19:07 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Ces vaccins quelle konnerie !!! Bravo au laxisme Malagasy, se faire empoisonner par une me-de qui ne protège de rien faut vraiment etre PT du casque pour aller se faire injecter du tie bé dont la seule certitude est qu’ il y a des nanoparticules de graphène qui réagissent aux ondes de la 5G, et qu’ il leur suffira de monter la puissance pour qu’ ils tombent tous comme des mouches bleues et le responsable est déjà tout trouvé : mort du COVID 😂 .
    Vous reprendrez bien une petite dose 💉 ?

    • 13 septembre à 19:50 | ANTASITO (#11328) répond à Jipo

      A jipo :
      Comment peut on encore dire de telles c.....ries fin 2022. Depuis deux ans des milliards d’êtres humains ont été vaccinés contre la covid 19. Quelques effets secondaires mineurs sur quelques individus, sans doute quelques morts à cause de ce même vaccin mais enfin ouvrez les yeux. Avant d’avancer qu’il contient des nanoparticules de graphène qui réagissent aux ondes trois G . Dites nous plutôt où vous avez lu ces âneries ? Dans quelle revue scientifique parle t’on de cela ?
      Quels grands professeurs ont essayé de mettre leur véto au déploiement de ces différents vaccins ? Donnez des références solides et scientifiques, ne vous contentez pas des ragots de rue où on chuchote de tout et de n’importe quoi. Dans les abris bus, dans les cantines d’entreprises, sur le lieu de travail, en petit comité dans le cercle familial. J’ai entendu ces mêmes sornettes des dizaines de foi et je vais vous dire avec le plus grand respect que j’ai pour ces personnes, puisque moi-même je suis marié depuis 2006 avec une malgache et on vit en France tout au long de l’année, c’est dans le milieu africain (de l’Afrique du Nord jusqu’à l’Afrique du sud et toutes les iles avoisinantes (Mada, Réunion, Maurice....) et dans le milieu des personnes pas forcément bien documentés et instruits. Un imbécile dit quelque chose pour se trouver une excuse (ou bien parce qu’il a le "trouillomètre à zéro) pour ne pas se faire vacciner et de fil en aiguille cette information totalement fausse est reprise, amplifiée, aggravée, transformée. Du grand n’importe quoi. Heureusement une majorité de gens se sont faits vaccinés et ont appliqués les gestes barrières ce qui a ralenti
      considérablement la progression de ce virus et ces gens là ont peut-être sauvés des millions voire des milliards d’ignares qui colportent n’importe quoi.
      Cela me fait revenir à l’esprit que mon épouse croyait "aux squelettes" (entendre les fantômes) qui viennent hanter les vivants chez eux. Depuis elle a bien compris qu’il s’agit d’idioties colportés dans son pays.
      Alors SVP Jipo arrêtez et fermez là ...ne faites pas comment votre Prézida qui s’est ridiculisé auprès du monde entier avec sa "bibine".
      Respectueusement.

  • 14 septembre à 09:36 | ANTASITO (#11328)

    Et en plus il se croit spirituel..."vous reprendrez bien une petite dose"...Venant d’un illuminé.

    • 14 septembre à 14:03 | DIPLOMAT (#846) répond à ANTASITO

      Lorsque l’on note en France en particulier l’inefficacité TOTALE de la vaccination . A savoir que le taux de personnes contaminées par le VIRUS n’a jamais été entravé par le vaccin . Y compris pour celles et ceux qui ont eu leurs doses de rappels . Par contre , le taux d’affection grave CARDIAQUE (Péricardite er Myocardite ) pour les personnes entre 18 et 24 ans est de 4,7 pour 100 000 habitants. Dans un pays comme Madagascar , je vous laisse imaginer les risques de décès en l’absence de traitement par ces 2 infections. Alors même que le risque de décès pour cette tranche d’âge par le Coronavirus est proche de .... ZERO . S’agissant de Madagascar plus de 60% de la population a moins de 25 ans !!! Source : https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19-12-50ans/
      CONCLUSION :

      Le vaccin ne doit pas être systématique à Madagascar. A la limite , elle ne devrait concerner que les personnes vulnérables et âgées.
      Le vaccination en France , n’a ni empêché la contamination , ni empêché de la contracter de ce Virus et de ses variants.

  • 15 septembre à 05:23 | umberto (#10893)

    C’est 173 sûr 191 donc on est en règle !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS