Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 22 mai 2022
Antananarivo | 17h29
 

Economie

Ravalomanana Marc

Contre la privatisation de la Jirama

lundi 15 octobre 2007 | Alphonse M.

Hormis l’annonce de la hausse de l’ordre de 15% de la facture de la Jirama, le chef de l’Etat Ravalomanana Marc n’a pas hésité d’un iota de déclarer publiquement son opposition à la privatisation de cette société d’Etat, monopolisant la distribution de l’eau et de l’électricité à Madagascar. Lors de sa visite à Toamasina la semaine dernière, le président de la République s’oppose farouchement à la cession de cette entreprise publique aux opérateurs privés, notamment ceux de l’extérieur. Le numéro un malgache a évoqué l’indépendance économique comme motif principal de cette décision. Selon lui, l’énergie fait partie des produits stratégiques qui pourraient être utilisés pour étouffer l’économie nationale.

A ce rythme, en dépit des conditionnalités des bailleurs de fonds traditionnels, les autorités malgaches n’ont pas l’intention de lâcher le secteur énergetique. Faut-il rappeler que la Jirama ainsi que la compagnie aérienne Air Madagascar étaient déjà inscrites sur la liste des entreprises publiques à privatiser. Saisissant sa rencontre avec la population de Toamasina, M. Ravalomanana a également annoncé la fin du délestage dont les impacts au niveau de l’économie sont catastrophiques. Du coup, le ministre de l’Energie Patrick Ramiaramanana a indiqué que d’ici un an, la puissance de la Jirama sera multiplié par trois. Dès ce mois de décembre, les Tamataviens auront 7,5 mégawatts. Dans les coulisses, on chuchote que la nouvelle minoterie du groupe Tiko a besoin d’une puissance énergétique plus élevée pour qu’elle puisse tourner à sa capacité maximale, ceci pouvant expliquer cela.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS