Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Editorial

Contraindre si on ne peut convaincre...

samedi 21 mars | Demokraty

Avec la pandémie du coronavirus, le combat sera sur trois fronts : médical, économique et communication. Médical, car il faut soigner les malades, contrôler la propagation du virus, et maintenir les systèmes de santé à flots. Économique, car il faut prendre des mesures drastiques de confinement, tout en trouvant des solutions pour que la population puisse continuer à se nourrir, et les travailleurs à être payés. Mais comment approvisionner les services essentiels (marchés, centres commerciaux, banques, pharmacies, hôpitaux...) dans un contexte de confinement total ? Et enfin, sur le plan de la communication, informer sur les modes de transmission, gérer la psychose, et amener la population à adopter certains comportements. Qu’il s’agisse de se laver les mains, de ne plus faire de bisous bisous, de s’empêcher de rejoindre des rassemblements publics sous prétexte de prier, et surtout, d’arrêter cette manie de certains de cracher par terre et se moucher avec les doigts.

Mais au fait, cela signifie quoi d’inciter les gens à se laver les mains, dans un pays où les délestages d’eau font partie de la vie quotidienne ?

La communication s’adresse à l’intellect des gens, autrement dit à leur capacité de comprendre, qui dépend elle-même de la capacité de l’émetteur à convaincre. Et ce n’est pas évident. Il suffit de voir les reportages qui montrent des énergumènes en France ou aux États-Unis, bravant les mesures prises et se promenant ou en allant à la plage, comme si de rien n’était.

Avec le niveau d’indiscipline et d’incivisme à Madagascar, on ne peut hélas pas espérer que ce processus de conviction fonctionne comme sur des roulettes. En matière de pitreries, ce ne sont pas les tendances qui manquent : ceux qui s’estiment invulnérables ; ceux qui par réflexe ou idiotie, se posent en rebelles, révolutionnaires ou activistes contre l’ordre établi ; ceux qui vont croire les charlatans, qu’ils soient révérends, virologues de Facebook ou détenteurs de tisanes et tongolo magiques ; et ceux qui pensent que leurs activités hors de chez eux est vitale, qu’il s’agisse de voir son amant, acheter des cigarettes, acheter des médicaments ou à manger, mais surtout, travailler. Et qu’on le veuille ou non, ce dernier point est légitime.

Sauver la vie des gens.. mais comment vont-ils la gagner ?

Cela signifie quoi de confiner les gens, quand beaucoup de Malgaches trouvent leurs bols de riz quotidiens dans leur travail quotidien ?

Quand beaucoup mangent à la sueur tombée de leur front dans la journée, et n’ont donc pas les ressources pour faire des réserves de nourriture, alors le confinement implique cyniquement de condamner une partie de la population à mourir de faim. En outre, l’arrêt des activités économiques va amener les gens à manquer d’argent, ce qui sera une porte ouverte vers les troubles sociaux : quand vos enfants auront faim, vous allez immanquablement aller voir chez le voisin, ou dans les centres commerciaux. Avec ou sans argent.

Par conséquent, quand la capacité à convaincre sur la justice des mesures est limitée, alors il faut passer par la contrainte. Dans un contexte de crise, l’adoption d’un comportement totalitaire est souvent le seul moyen pour être efficace. La Chine n’a pas hésité à prendre les décisions qu’il fallait, même si les activistes et droits-de-lhommistes y sont allés de leur petit refrain pleurnichard sur les médias sociaux. Grâce à ces considérations oiseuses, l’Italie est passée de 3 à 47 000 cas en un mois.

Mais à Madagascar, même l’efficacité de la méthode coercitive n’est pas garantie. A-t-on les moyens de faire le suivi de tous ceux qui doivent l’être, et d’empêcher que les gens se sauvent de la mise en quarantaine ? Les tests sont-ils disponibles à grande échelle ? Le système de corruption ne va-t-il pas laisser les mailles du filet grandes ouvertes ? Les matériels (masques, combinaisons, gants etc.) pour protéger les employés des services sanitaires sont-ils en nombre suffisant ? Les gens sont-ils suffisamment éduqués pour adopter un comportement intelligent ? Dans les pays développés, la réponse à ces questions a souvent été « non », rien qu’à avoir la ruée sur les rouleaux de papier toilette.

Poser ces questions signifie-t-il vouloir perturber l’ordre public ? En effet, les réflexes totalitaires apparaissent également en vue de contrôler l’information. D’ailleurs, on voit comment la propagande chinoise commence aujourd’hui à faire admettre au monde entier que la crise est sous contrôle. Mais reflète-t-elle la réalité ? Seul Bouddha le sait. Toutefois, cela pourrait inspirer certains démocrates de pacotille à profiter du coronavirus pour faire le ménage dans les réseaux sociaux : comme dans la lutte contre la corruption, les mauvais sont toujours ceux du camp d’en face.

La communication sera un élément important, aussi bien dans le contenu des messages, que dans la façon dont ces messages sont partagés. L’État doit donc mettre en place une communication mature, professionnelle et rassurante, destinée à appuyer des actes qui doivent être pertinents. Rappelons que l’OMS avait déclaré une pandémie dès le 11 mars, et Marc Ravalomanana avait appelé à la fermeture des frontières la veille. On ne peut nier que le Président de la République fait des efforts pour rattraper ces atermoiements. Mais on n’en dira pas autant de certains membres de son entourage, qui devraient être confiné(e)s pour éviter de répandre le virus de leur arrogance et propension à mitsoatsoampoana.

On espère juste que ceux qui sont capables d’organiser la distribution de T-Shirts à l’échelle nationale pendant les périodes de propagande électorale, seront en mesure d’organiser celle de matériels de protection et de médicaments de façon aussi large.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 21 mars à 12:46 | akam (#7944)

    - Pour un week end…pas comme les autres ! Car le Covid-19 est bien present dans l ile… T’as effectivement planche mon fameux Bonhomme democrate…mais que pour les bourges de pacotilles. T ‘arbores 3 volets-clefs pour qu on debate ? Medical+economique+commercial : ont-ils reellement leur place ?
    - Mon pretendu Demokraty, tu ne fais qu un ravalement de façade. Va voir Elena ou Sandra pour se faire apprecier de leurs coquelets ? Ce qui se trame dans l ile est peinte d une bouffonnerie inegalee ? Comment le pays qui se trouve dans le giron des 5 derniers les plus pauvres du monde pourra-t-il couvrir les soins ? Lutter contre la propagation d un virus ? Et mettre en place un systeme de sante digne de ce nom ? Rien a voir avec la democratie.
    - Ce que t’ enumeres recoupe le volet economique. Arizaka a pris la poudre d’escampette (complicite ou pas ?)…mais on reprend ici ce qui touche la CNAPS, ou l on confine les nouveaux debarquants dans l ile ? Les USA, premier puissance economique mondiale, se sont foules au pied des Frenchies afin qu on leur transmet le savoir-faire gaulois. Barack, oui le meilleur d entre eux, a voulu doter ses pairs (blancs+noirs+jaunes) de ce fameux systeme de protection mais bon, le chevelu est passé par la et…on sait pourquoi beaucoup d amercains jonchent les trottoirs californienes a la tombee de la nuit !
    - Oui Prezida ne peut couvrir a lui seul ce fameux confinement qui devient une mesure a la mode (Jupiter fait quotidiennement les comptes avec Le Maire ( le future ex PM après Edouard, pas Ballamoux, mais plutot Phil….). Est ce que le conhil est-il contraint de jouer le jeu (pas de democratie) mais le role qu il tient.
    - Est ce que l ile a un Prezida intellectuel ? La com…il a maintenant compris ! car il n a pplus besoin de “grosses levres” pour sensibiliser Babakoutoland .
    - Un virus, le vrai mais pas celui du cybercafé evolue. Le Covid-19 est un cousin de l Hepatite C. Un coronavirus prend naturellement source chez un animal. En l occurrence le chauve-souris ou le pangolin. Ce virus provient du premier qui a ete mange par les serpents. Reptiles qui representant le mets de choix des asiat lors des fetes de la nouvelle annee Chinese l ont transmis a l homme.
    - Comme tt etre vivant qui evolue... “la petite bête” (covid-19) s est adaptee a chaque sujet atteint qui est la cause de la pandemie actuelle. Des antiviraux chimiques existent et peuvent marcher chez Rakout mais pas chez Rabe… Le blond Chevelu qui s est expose a la maison blanche comme l’actuel “Moise” qui va sauver l humanite…par un vaccin... sera juge !
    - Oui, le reve est un vaccin mais ce sera un long combat…non seulement financier mais surtout technologique. On sait combattre une maladie bacterienne (comme la peste) ou fongique mais pas contre un virus. On ne peut que prevenir contre une maladie virale. Risara Bomba devra revoir ses strategies car “les bruits de botte” servent pour effrayer son homonyme mais inutiles contre le covid-19.

    Répondre

    • 28 mars à 17:38 | Ibalitakely (#9342) répond à akam

      "On espère juste que ceux qui sont capables d’organiser la distribution de T-Shirts à l’échelle nationale pendant les périodes de propagande électorale, seront en mesure d’organiser celle de matériels de protection et de médicaments de façon aussi large."
      - asa izy izay na ny zoma 13 martsa 2020 i Ra8 no efa niteny hoe tokony akatona ny sisin-tany aloha fa loza be raha tafiditra eto io covid-19 io. Ny ampitso dia namaly i Lalatiana Razafindrabalarora hoe tsy tonga eto izany io & raha tonga aza efa vonona itsika ... wouaouaoua.
      Dia tsy mila tsikera hono nefa izy aza mba miezaka manindrom-paingotra hoe tsy mafy noho ny kirizy 2002 hono izao covid-19 izao. Sady tia mampitovy zavatra tsy mitovy : na ny ady lehibe faharoa 39-45 na ny kirizy 2002 teto Madagasikara dia samy olombelona no namorona azy izany hoe iry voalohany i Hitler no nitady itondra izao tontolo izao dia nanangan’ady fa olombelona ihany [les alliés] no fanafody nahafoana ilay loza ; ny faharoa indray i Deba no tezitra t@ vahoaka & miaramila [neutre veut dire ne plus recevoir d’ordre de ce marin d’Anosy] Malagasy tsy nety niaraka taminy intsony dia namorona ny milisiny dia nanao barazy anti-économiques & nanapotika tetezana sns. Fa ny coronavirus na covid-19 sady aretina avy any ivelany no ny mpitondra efa notenenina efa ela hoe idio ny sisin-tany dia nitavozavoza ka tara izay vao mikiropaka hoe aza mitsikera fa andao iara-mientana.

    • 28 mars à 18:00 | Vohitra (#7654) répond à akam

      Miarahaba Ibalitakely,

      Tsy ny fepetra fikatonana mihiboka antrano no olana, fa ilay hoe nanaovana angoantenda sy fitaka ny vahoaka, dia 15 volana izao tsy misy afatsy fahantrana no mihanaka, ary valanaretina ahiana hiparitaka, ary mosary sy hanoanana efa mby ankoditra...

      Helikoptera, artista, T-shirt, casquette, polo, stylo, lambahoany, elo...hivadika ny pejy ary hiova ny tantara hoy izy...

      Kinanjo, loza sy antambo ity no hita, didy mamoafady fangejana ny fahafahana avy amin ny Amiraly indray no entina hamoretana ireto vahoaka very fanahy...

    • 29 mars à 22:52 | akam (#7944) répond à akam

      @Ibalita...
      - Au bout d une semaine de mon intervention, la deception est au rendez-vous car la barriere “migrante” a ete rompue. Je ne reviens pas aux tenants et aboutissants des decisions concernant ce confinement mais le constat actuel qui se degage est un echec .
      - A l heure presente, il faudra installer vite…et sans delai…une strategie consistant a reconcentrer les sujets porteurs averes (positifs) ou suspectes porteurs et notamment leurs contacts respectifs.
      - C est lourd mais il n y a pas de choix alternatif pour limiter les degats. C est connu que ce virus dangereux i n epargne personne car il est transmissible. On est loin de vivre une fiction ni, surtout, d un concours de competence.
      - Prezida devra travailler en equipe afin d instaurer une strategie basee sur la science. Des scientifiques gasy existent localement et ailleurs et doivent communiquer avec l etranger ( occidentaux et chinois) sur l etat sanitaire actuel. La transparence est fondamentale. Il ne faut plus s habiller en salaka (cacher....)
      - La faille actuelle repose sur le(s) sujet-dit(s) de contact qui est (sont) positif(s). la franchise est la clef de reussite afin qu il(s) livre(nt) leurs contacts, ou il(s) est (sont) alle(s) durant ces moments afin de piocher tout ce monde qui ne depasse pas le millier d individus afin de les depister, suivre si oui ou non ils sont porteurs sains ou malades (symptoms).
      - Bien sur le confinement en cours devra etre poursuivi mais les depistages devraient etre pousses chez ces sujets inattendus. Avec l encadrement bien sur de l IPM.

  • 21 mars à 15:59 | Vohitra (#7654)

    Des questionnements à la pelle demokraty, aussi légitimes qu’ils soient, mais la réalité est simple : dans ces messages qui coulent à flots, qui s’adresse à qui au juste ?

    Les commerces, les banques et services financiers, les infrastructures sanitaires, qui sont ceux qui peuvent encore les fréquenter dans les temps qui courent ?

    Et comment peuvent réagir une petite famille de cinq personnes entassées dans un taudis de 5 m2, taraudée par le souci de l’avenir et par la fermeture de son lieu de travail qui ressemble déjà en période normale à un camp de concentration l’obligeant à fournir une peine conséquente de 10 heures par jour pour leur permettre de rester en vie ?

    Et qu’est-ce qui arrive à l’esprit des 70 % de la population dans le milieu rural, qui depuis au moins 40 années de leur vie, n’espère plus rien de la part de l’Etat et résignée à leur sort quelle que soit la saison et les années qui se suivent ?

    Coronavirus ? une grippe, un toux, une fièvre…mais depuis toujours, le paracétamol et le tapany manga étaient le dernier recours, après le coup de taoka gasy et de tambavy, et un peu de paraky gasy…et si par malheur, on attrape le froid, il faut doubler le T-shirt nylon orange qui donne au moins de la chaleur…

    Mais le gars qui avait promis monts et merveilles est introuvable, du travail, de l’éducation gratuite, de l’accès gratuit au CSB, de la distribution de terre, des gendarmes qui protègent mais pas pour racquetter…

    Et le pire, il parait que le gars avait conseillé plus tard de manger du mais et pate à la place du riz, du poulet de chair à la place de la viande…sans savoir que depuis longtemps les poissons séchées et brèdes ont remplacés ce met d’antan…

    Mais ce gars, il s’adresse à qui au juste ?
    Pour les cadeaux de fin d’année, il avait octroyé de panier garni au fonctionnaires, pour les cadeaux pour les enfants à noël, il n’en avaient distribué qu’à Antaninarenina et chez le père Pédro, pour la célébration de la fête de la nativité, c’était dans son palais qu’il l’avait fait…

    Fermer les écoles ? Mais déjà les écoles ferment toujours lors de passage de cataclysmes naturels…et du passage des membres des autorités et dirigeants dans cette petite Commune Rurale…et quand l’instituteur, à la fois directeur et s’occupant de nombreuses classes tombe malade ou absent…ou prépare son lopin de terre…

    Il s’adresse à la Ville, ireo any ambony any, là où il y a des « koptera » qui tournent et créent…du vent épouvantable chez nous lors du dernier souvenir de son passage…du vent, rien que du vent…

    Répondre

    • 25 mars à 09:17 | pejy (#10891) répond à Vohitra

      le vrai problème c’est qu’il y a des milliers de personne comme vous qui pense être au-dessus des autres mais en réalité vous vous n’êtes que des imbéciles râleurs sans scrupules comme une tête des crevettes qui ne capte rien de cette vie, alors ferme vos gueules.

  • 21 mars à 17:44 | tsimahafotsy (#6734)

    " quand la capacité à convaincre sur la justice des mesures est limitée, alors il faut passer par la contrainte. Dans un contexte de crise, l’adoption d’un comportement totalitaire est souvent le seul moyen pour être efficace." sic.
    Si le comportement totalitaire a prouvé son efficacité en Chine c’est pour 3 raisons essentielles.
    1- les Chinois ont un sens très développé de l’intérêt commun.
    2- les Chinois font totalement confiance à leurs dirigeants.
    3- Ils sont riches et veulent défendre leur niveau de vie.
    A contrario à Madagascar.
    1- C’est le chacun pour soi et l’égoïsme est une valeur cardinale. Samy mandeha, samy mitady et je quadruple les prix des PPN en temps de crise.
    2- Les Malagasy n’ont aucunement confiance en leurs dirigeants. Le fameux tous pourris, tous voleurs.
    3- Les Malagasy sont classés 5 ème pays le pauvre du monde. Ils vivent au jour le jour, et doivent donc sortir tous les jours pour survivre.
    Autant dire que c’est fini pour les Malagasy ?
    Ce qui se joue aujourd’hui est une question de vie ou de mort pour le pays.
    La crise est là depuis longtemps. Elle est économique, sociale, culturelle et maintenant aggravée par cette pandémie mondiale.
    Que faire ?
    Faire appel à l’intelligence collective et cesser de se comporter comme le peuple le plus bête du monde. Condition sine qua none pour résoudre la crise sociale et culturelle
    Faire appel à l’intelligence de nos dirigeants et des élites pour qu’ils s’attirent la loyauté de leurs compatriotes en combattant avec acharnement la corruption, en favorisant leur créativité et leurs sens civiques. Condition sine qua none pour le redressement économique.
    Faire appel à l’intelligence de nos dirigeants pour qu’ils préparent le long terme pour laisser à nos enfants un pays vivable, dans un environnement mieux protégé. Condition sine qua none pour combattre la déforestation et le dérèglement climatique.
    Faire appel à l’intelligence collective pour une éducation digne pour tous. Condition sine qua none pour empêcher la destruction de l’identité nationale. Le Soatoavina ce n’est pas vilain mot.
    Cette crise est un moyen pour rebattre les cartes à Madagascar. Pour éliminer la corruption, la pauvreté, de faire profiter chacun équitablement des bienfaits du progrès.
    Alors ? Alors parions sur l’intelligence collective pour montrer au monde entier que nous ne sommes pas si bête que çà, car c’est dans les grandes crises qu’on forge les victoires.
    Soyons Chinois pour une fois !
    Et mes salutations les plus fraternelles à Dadabe Voltaire pour son retour sur MT. Et à mon cher ami Zanadralambo mes pensées les plus chaleureuses. C’est toujours un plaisir de vous lire !
    A Elena toujours aussi courageuse, je dis : tiens bon !

    Répondre

  • 22 mars à 18:31 | tsimahafotsy (#6734)

    Bonjour à tous les confinés !
    " Il n’y a de pugnacité dans un effort collectif que si tous ceux qui y participent en partagent la définition rationnelle mais aussi affective." Michel Rocard.
    Ce qui veut dire tout simplement que les programmes politiques et les actions de prévention de santé publique n’ont de force qu’à la condition d’être largement partagées et entérinées , pour se traduire dans les faits, par des hommes et des femmes intègres qui les portent, les diffusent, les commentent et contribuent à les faire passer ainsi dans les actes.
    Ce sont ces hommes et ces femmes qui manquent cruellement à Rajoelina. Et c’est la raison pour laquelle il patine et fait du sur-place depuis son élection.
    Cette grave crise de santé publique va détériorer inexorablement la situation économique, exacerber les tensions sociales, et ... on peut imaginer aisément la suite.
    Et quand vous rajoutez aux problèmes de fond, l’égoïsme catégoriel et l’insatiable cupidité des opérateurs économiques malagasy et indo pakistanais, nous allons surement monter, dans pas longtemps, sur le podium des pays les plus pauvres de la planète !
    Consolons-nous en psalmodiant notre hymne nationale !
    Peut-être que Zanahary ( s’il existe) daignera enfin nous écouter !
    Ô, Notre chère patrie,
    Ô Chère Terre de nos ancêtres,
    Ô belle Madagascar
    Notre amour pour toi ne faillira pas,
    Et restera à ta cause éternellement fidèle.
    Bénit, ô Créateur, Cette île de nos ancêtres,
    Qu’elle connaisse joie et bonheur
    Et que nous soyons vraiment heureux.
    Ô Terre de nos ancêtres chérie
    Ô, Notre chère patrie
    Ô Chère Terre de nos ancêtres
    Ô belle Madagascar
    Notre amour pour toi ne faillira pas
    Et restera à ta cause éternellement fidèle.
    Bénît, ô Créateur,
    Cette île de nos ancêtres
    Qu’elle connaisse joie et bonheur
    Et que nous soyons vraiment heureux.
    Ô Terre de nos ancêtres chérie
    Nous espérons mettre à ton service
    notre corps, notre cœur, notre âme,
    qui est certes précieux et plein de dignité.
    Ô Terre de nos ancêtres chérie
    Nous espérons que tu sois bénie,
    et que le créateur de l’Univers
    est la base de ton existence.
    Ô Terre de nos ancêtres chérie
    Nous espérons que tu sois bénie,
    et que le créateur de l’Univers
    est la base de ton existence

    Répondre

    • 24 mars à 12:56 | Turping (#1235) répond à tsimahafotsy

      Tsimahafotsy ,
      Tsimahafotsy a tous les arguments sauf sa foi exacerbée par son athéisme .
      - Sûrement vous feignez d’ignorer que les valeurs occidentales sur les lesquelles vous avez évolué n’avaient pas démontré la coercition entre la séparation de l’église et l’état .
      - De l’époque des Lumières à la Grande Guerre, le rapport entre les religions et les pouvoirs politiques évoluent profondément. L’affirmation de la tolérance, puis de la liberté religieuse oblige les Etats à concevoir de nouveaux rapports entre habitants de confessions différents, tandis que le mouvement de sécularisation qui touche toutes les pays européens conduit à redéfinir la place des religions dans la société. Les religions restent néanmoins un facteur identitaire fort qui s’exprime notamment au moment de l’affirmation des Etats-Nations, mais aussi face au courant de démocratisation qui caractérise cette Europe de l’Ouest dans la deuxième moitié du siècle.
      Le paradigme : Comme la notion de "fihavanana" et "Soatoavina " ,les religions restent un facteur identitaire fort qu’il ne faut pas attaquer jusqu’à dire : crétins évangélistes .Vos propos en date du 22Mars 2020 .
      - C’est vrai que les mesures de confinement permettent de ralentir la propagation du Covid-19 .Pour ce faire ,tout rassemblement y compris dans les églises sont à proscrire .
      - Croyance et action n’ont pas de valeur coercitive .Y a beaucoup de sectes,antéchrists et surtout les gens du pouvoir qui instrumentalisent la religion à des fins personnelles qui nous démontrent le non avancement collectif même si les malgaches sont dans la majorité des chrétiens.
      Conclusion : être chrétien dans le monde ne signifie pas un signe d’abrutissement comme le démontre la théorie tsimahafotsienne limitée .La foi ,la vraie peut déplacer une montagne !

  • 23 mars à 21:13 | lancaster (#10636)

    Ok. Concrètement quelles à donner à toutes ces réflexions intellectualistes , ?. On ne peut pas contenter de ces états d’ame peut être bien formules, mais quelque part stériles.
    Àcta non verba.

    Répondre

  • 23 mars à 21:14 | lancaster (#10636)

    Ok. Concrètement quelles SUITES à donner à toutes ces réflexions intellectualistes , ?. On ne peut pas SE contenter de ces états d’ame peut être bien formules, mais quelque part stériles.
    Àcta non verba.

    Répondre

  • 25 mars à 07:07 | râleur (#3702)

    je ne suis pas sÛr que cela fera comprendre au POuvoir actuel que ses priorités n’étaient pas les bonnes
    On s’en fout de Tanamasoandro, du stade de Mahamasina,... ou autres travaux BTP bons pour la corruption
    Tous les efforts doievnt être sur le système de santé, d’éducation et la sécurité des biens et des personnes.

    Répondre

  • 2 avril à 10:28 | fredreves (#10916)

    Bonjour à toutes et tous, Manahoana daholo,

    Espérons que ce message vous trouvera en bonne santé vous et vos proches.

    En France, en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis,... l’épidémie progresse très rapidement et n’a pas encore atteint son premier pic.
    A Madagascar, nous n’en sommes qu’au début, la contamination progresse très rapidement sans déplorer de décès à ce jour.
    Ce léger répit avant la vague de contamination et de décès doit nous permettre de nous focaliser sur la prévention, sans oublier les tests généralisés puis l’isolement et le traitement ou la prise en charge hospitalière.

    Pour la Prévention, toutes les informations en provenance des différents pays convergent :
    - Le confinement individuel grâce au masque de protection est une barrière efficace ralentissant fortement la propagation du virus
    - Porter un masque nous protège, protège les autres et permet de mener une vie quasi normale en soutenant l’économie de crise
    - Porter un masque c’est aussi protéger le personnel soignant d’un trop grand afflux de malades dans les structures de santé

    Le gouvernement doit lancer sans attendre un programme massif de production locale de tous types de masques afin d’équiper l’ensemble de la population. Le personnel de santé aura besoin de protections beaucoup plus renforcées (masques FFP2 ou N95, sur-blouses, lunettes de protection,...). Le temps de constituer les stocks suffisants, le personnel soignant et les personnes soutenant l’économie de crise doivent en être dotés en priorité pendant que les autres personnes jouent leur rôle et se confinent chez elles avec le strict minimum de sorties.

    De plus, ce virus aérosol se transmet probablement au delà de 1 mètre de distance entre deux personnes, il se transmet aussi d’une personne à une surface puis à une autre personne. Résistant sur divers types de surfaces, de quelques heures à quelques jours, se laver les mains après avoir touché des supports potentiellement contaminés, ne plus porter ses mains à son visage (bouche, lèvres, yeux, nez,...) sont des gestes vitaux.

    Participez en contrôlant et relayant ces informations auprès de TOUS vos contacts à Madagascar pour qu’elles circulent jusqu’au bon niveaux de décision.

    Soyons prévenants et solidaires. Bon courage pour les semaines et mois qui viennent.


    Sources (Europe & Asie) =

    "Ne pas porter de masque pour se protéger du coronavirus est une « grande erreur », affirme un scientifique chinois haut placé"

    "Contre le coronavirus, le port obligatoire du masque se répand en Europe centrale"

    "Taïwan, un exemple réussi de lutte contre le coronavirus" (Nota = Taïwan a fixé le prix des masques de protection, puis mobilisé fonds gouvernementaux et militaires pour accroître la production. Dès le 20 janvier, Taïwan disposait de 44 millions de masques chirurgicaux, 1,9 million de masques N95)

    "L’Autriche va rendre le port du masque obligatoire dans ses supermarchés"

    "Sortons tous masqués"

    "« Il y a urgence » : la lettre ouverte du virologue Marc Wathelet, qui plaide pour « un lockdown complet de 4 semaines » pour vaincre le coronavirus"

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/31/ne-pas-porter-de-masque-pour-se-proteger-du-coronavirus-est-une-grande-erreur-affirme-un-haut-scientifique-chinois_6035064_3232.html

    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/03/31/contre-le-coronavirus-le-port-du-masque-se-repand-en-europe-centrale_6035077_3210.html

    https://korii.slate.fr/et-caetera/taiwan-strategie-efficace-contre-coronavirus

    https://www.lefigaro.fr/conso/l-autriche-va-rendre-le-port-du-masque-obligatoire-dans-ses-supermarches-20200330

    https://www.liberation.fr/debats/2020/03/28/sortons-tous-masques_1783355

    https://www.sudinfo.be/id175891/article/2020-03-25/il-y-urgence-la-lettre-ouverte-du-virologue-marc-wathelet-qui-plaide-pour-un

    Keep Calm, Take Care

    Répondre

  • 2 avril à 10:37 | Besorongola (#10635)

    TDR OU PCR ?

    Test de diagnostic rapide (TDR) polymerase chain reaction (PCR)

    Les tests de diagnostic rapide (TDR) mettent en évidence la présence de virus en détectant la nucléoprotéine virale, une protéine abondante lors de l’infection et relativement stable au cours du temps (en temps normal). Si cet anticorps est abondant dans le sang, ce qui signifie que le sujet était en contact avec le virus.

    Le test diagnostique PCR ("polymerase chain reaction") consiste en un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l’aide d’un petit écouvillon (goupillon) qui est inséré dans le nez. Il est obligatoirement effectué par un médecin ou une infirmière. Le dépistage du coronavirus peut aussi être associé à un prélèvement au niveau des voies respiratoires basses (crachats...) L’échantillon est ensuite analysé par un laboratoire spécialisé comme l’institut Pasteur afin de rechercher la présence du matériel génétique du coronavirus et ainsi confirmer le diagnostic de l’infection. Il s’agit d’un test qui n’est pas invasif (mais désagréable pour le patient) et qui est facile à effectuer. Le temps de l’acheminer au labo et de l’analyser allonge l’obtention du résultat (24 h en général). Les gens testés par PCR ne sont pas forcément malades mais porteur sain ou asymptomatiques (pas de symptôme comme la température et la toux …)

    Pourquoi cette clarification est-elle nécessaire aujourd’hui ? Parce que beau coup de gens se posent la question de l’efficacité des tests . C’est flou pour les profanes et comme elle dit la Bible "Le peuple périt faute de connaissance", il est nécessaire d’avoir un minimum d’info pour être en connaissance de cause.

    Les autorités sanitaires malgaches sont fier d’annoncer que Madagascar est en avance d’une semaine sur la France dans l’utilisation du TDR dont le résultat s’obtient en 20 mn. La Chine est le fournisseur principal à grande échelle de ce test. Une goutte de sang prélevée comme le testeur de glycémie des diabétiques suffit pour réaliser le TDR.

    Une autre différence non négligeable c’est que le TDR peut aussi révéler d’autres virus mais pas forcément le covid-19. Tandis que le PCR qui utilise le microscope en labo montre clairement le Coronavirus.

    Souvent quand le Covid-19 se loge dans les poumons c’est grave parce que ce virus a la capacité de détruire les poumons et c’est la raison des essoufflements Le taux d’oxygène dans le sang est bas et le patient à besoin d’assistance respiratoire pour l’aider. Le virus peut rester au niveau de la gorge et souvent avec de l’eau salée en gargarisme ou le fait de boire de l’eau régulièrement entraine le coronavirus dans l’estomac où il ne pourra pas survivre .

    Répondre

    • 2 avril à 15:06 | akam (#7944) répond à Besorongola

      - He bonhomme t es vraiemnt actif…aujourd hui ! ton titre ne pose pas trop de discussion car TDR ne peut etre mieux que la PCR. D ailleurs, les couts divergent car les premierx valent 5-10$/test ( a propos : les marques, comme les bagnoles, pesent dans la balance finaciere car ceux qui seront dispo en Europe valeront plus cher par rapport aux TDR chinois) et le moins cher d un test PCR vaut 13$. sinon tu paies 2 ou 3 fois le prix !
      - Je rappelle que TDR c est pour le deconfinement : le gus a ete au contact du virus et a produit des anticorps ou pas (il faut les 2 IgM et igG) alors que la PCR est la plus fiable. Les espagnols (bien que ce sont des bons chercheurs) se sont plantes en allant trop vite avec TDR (qui n ont jamais ete testes a grande echelle) et donc les sujets testes (s il s agit de gens recemment infectes "moins dune semaine") ne peuvent developer d anticorps et sont donc forcemment negatifs
      - Prezida est en train de gacher les produits offerts par Jack Ma s il utilise TDR a grande echelle. En revanche pour le suivi des confines des avions, c est l un des tests a faire. La PCR est laplus fiable mais….tres cher.
      - Je vais conclure mon post sur toi. Attention bohomme car t as des oeilleres comme des chevaux de courses a propos de mes posts. Surmonte ton insomnie car j ai lu que t as deverse des gentillesses a une heure tardive !. Soigne cet addict en allant consulter “psy4rmed” (c est pas correctement le design…) car je vois que t as besoin d aides. Sinon ta lecture des “Modes et Travaux” est instructive…seulement je porte a ta connaissance qu a Mada les radios et teles font correctement ce boulot en boucle depuis 2 bons mois. Aide de temps en temps ta meuf car si tu piques ses lectures qu est ce qu elle fera ? Le yoga a deux est bien aussi. Du bien a toi car je n ai pas envie d apprendre que je sois celui qui est responsible de ces tourments.

  • 2 avril à 10:42 | Besorongola (#10635)

    SOURCE "MAISONS ET TRAVAUX".
    Le coronavirus se propage vite. Il résiste même plusieurs heures sur certaines surfaces. Après avoir fait ses courses, peut-on contaminer son logement ?
    Durant la période de confinement, nous sommes obligé de se nourrir. Une question inquiète les Français : peut-on contaminer son logement avec ses courses ? De nombreuses études montrent effectivement que le virus peut survivre plusieurs heures sur certaines surfaces. C’est notamment le cas pour les emballages de certains produits alimentaires qu’on retrouve au supermarché (carton, plastique...).
    Comment éviter de contaminer son logement après avoir fait ses courses ? Quelles sont les bonnes précautions à adopter au supermarché ? Quels sont les bons gestes une fois rentré avec ses courses ? La rédaction répond à vos questions.
    Combien de temps le virus survit sur les surfaces ?
    Le virus peut survivre plusieurs heures, voire quelques jours, sur certaines surfaces. C’est effectivement, ce que les chercheurs américains du National Institute of Health (NIH) ont confirmé à travers cette étude.
    Le covid-19 peut tenir 4 heures sur les surfaces en cuivre, 24 heures sur le carton et 2 à 3 jours sur le plastique et l’acier inoxydable. Attention, ces durées de vie dépendent de plusieurs facteurs, précisent les chercheurs : le taux d’humidité, la température et la quantité de virus déposé sur les surfaces. D’une manière générale, il est important d’adopter de bons gestes de propreté chez soi et de procéder à un nettoyage régulier avec un désinfectant.
    Les bons gestes à adopter au supermarché
    Durant le confinement, il est tout à fait possible de continuer à faire ses courses alimentaires que ce soit au supermarché ou en ligne. En plus de se laver les mains régulièrement, de tousser ou d’éternuer dans le pli de son coude, d’autres gestes primordiaux sont à prendre :

    Faire ses courses seul ou à deux maximum ;

    Eviter les heures de pointes si possible, à savoir le midi, le soir ou le week-end ;

    Prendre son propre sac de course ou caddie et éviter de prendre ceux mis à disposition par le supermarché ;

    Eviter de trop toucher les produits et les fruits et légumes ;

    Dans les rayons comme à la caisse, respecter une distance de sécurité d’au moins 1 mètre avec les autres ;

    Ne pas toucher son visage avec ses mains et utiliser régulièrement du gel hydroalcoolique ;

    Eviter au maximum de toucher l’écran de son smartphone durant les courses. Si c’est le cas, voici les gestes à adopter pour bien le désinfecter une fois rentré chez à la maison ;

    Payer si possible avec une carte bancaire, et éviter les pièces ou les billets.

    Bon à savoir : pour prendre le moins de risque possible, plusieurs enseignes de supermarché préconisent les commandes en ligne et livraison des courses à domicile ou bien le Drive...

    Que dois-je faire en arrivant chez moi ?
    Comme on le sait, le virus peut survivre plusieurs heures sur différentes surfaces. Après des courses, ce serait notamment le cas pour les emballages en carton ou en plastique. En rentrant chez vous, lavez-vous les mains immédiatement. Il est conseillé d’enlever tous les emballages en carton ou en plastique pour limiter les risques avant de les ranger dans le frigo ou le placard. Puis lavez-vous de nouveau les mains une fois le rangement terminé.

    Répondre

  • 3 avril à 19:34 | fredreves (#10916)

    L’ Académie nationale de Médecine en FRANCE recommande le port d’un masque obligatoire pour tous :

    VIDEO pour fabriquer un masque chez soi = https://youtu.be/7Lg0jnJ3hEo (Docteur GARIN Médecin du travail chez Artelia)

    ARTICLE = https://www.liberation.fr/direct/element/lacademie-nationale-de-medecine-recommande-le-port-dun-masque-obligatoire-pour-tous_111807/

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS